Mise à jour : contrairement à ce que nous écrivions par erreur dans la première version de notre article, l’accord entre TV5Monde et Joost est toujours en vigueur.

Joost réussira-t-il un jour à transformer ses promesses de succès en véritable succès commercial ? Sur PC, la messe semble dite. Face à un échec cuisant dû en grande partie à un manque de contenus attractifs et à l’obligation d’installer un logiciel dédié, Joost s’est reconverti en cette fin d’année en service de streaming en ligne, qui ne semble pas convaincre davantage. Il cherche donc un second souffle, cette fois du côté du mobile.

La société, fondée par les créateurs de Kazaa et de Skype, lance la version mobile de Joost pour iPhone, disponible sur l’App Store français. Comme sur ordinateur, l’application lance immédiatement les vidéos en streaming en plein écran, avec la possibilité de contrôler la lecture (marche avant, marche arrière, pause…) via une interface épurée. Intuitive, elle permet d’accéder facilement à l’ensemble du catalogue disponible en France, par la vidéothèque classée par genres, ou par l’outil de recherche. Mais c’est aussi là que le bât blesse.

Que ce soit sur ordinateur ou sur mobile, le succès de Joost ne sera au rendez-vous que s’il est accompagné de contenus intéressants. Or depuis son lancement Joost a fait le pari de n’autoriser sur sa plateforme que les contenus professionnels fournis par des producteurs partenaires, en les rémunérant par la publicité. Producteurs qui se font rares, et ne jouent pas le jeu de la mondialisation des contenus. Le catalogue, déjà pauvre aux Etats-Unis, l’est encore plus en France. Ghostbusters, Starship Troopers, le Cinquième Element ou Men In Black, accessibles aux USA, sont absents du catalogue français.

Dans ces conditions, l’application peut être un bon passe-temps sur l’iPhone, avec entre autres des clips musicaux, mais elle ne comblera pas l’absence de service de télévision digne de ce nom sur l’iPhone, chez Orange. Un gâchi.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés