Le magnétoscope numérique en ligne Wizzgo n’est plus. Déjà contrainte à ne plus enregistrer l’ensemble des chaînes de télévision traditionnelle (TF1, M6, France Télévisions, NT1), la société a été condamnée mardi à verser 480.000 euros de dommages et intérêt au groupe M6. La décision d’interrompre le service a été prise dans la foulée.

« Compte tenu de l’exceptionnelle importance de la condamnation qui nous est infligée – près de 500 000 euros de dommages et intérêts pour le seul groupe M6 – , il apparaît qu’au-delà d’une décision de principe qui interdit désormais l’usage d’un magnétoscope dématérialisé, ce jugement affirme clairement la volonté de mettre un terme à Wizzgo« , expliquent ses fondateurs. « Dans ces conditions, nous sommes contraints de suspendre dès aujourd’hui notre service de magnétoscope en ligne. »

La société dit regretter « l’inertie ou l’hypocrisie des principaux acteurs du secteur audiovisuel, restés sourds à nos propositions de rémunération des ayants droit« .

« Ils prétendent souhaiter l’émergence de nouvelles offres légales mais dans les faits bloquent toute initiative de modèle innovant permettant d’avancer dans ce sens. »

« En refusant l’évolution naturelle du magnétoscope classique dans l’environnement numérique, cette décision aura malheureusement pour conséquence concrète de souffler sur les braises du téléchargement illégal. »

Wizzgo ne met toutefois pas encore la clé sous la porte. Il espère une modification du cadre légal et réglementaire, ce qui a très peu de chances d’arriver, et tentera de modifier son mode de fonctionnement pour se rendre compatible avec la loi. Les juges ont estimé qu’en enregistrant lui-même les programmes pour les délivrer aux utilisateurs qui les demandent, Wizzgo ne pouvait pas se protéger derrière l’exception pour copie privée, qui ne vise que ceux qui effectuent des copies pour leur propre usage, et non pour des tiers.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés