Selon Screen Daily, l'Italie détiendrait le record du piratage cinématographique dans les pays de l'Ouest. La Fédération Anti-Piratage Audiovisuelle italienne (la FAPAV) a évalué à 30% la part du marché noir dans l'ensemble des ventes de DVD et vidéo.

On ne plaisante pas avec le piratage en Italie. Aurelio De Laurentiis, de l’union nationale des producteurs, s’est vu prévenu par deux juges que s’il cherchait trop à lutter contre la contrefaçon, il serait tué par la mafia.

Pour un marché légal de 417 milions d’euros en 2003, l’Italie aurait connu un marché noir de 250 millions d’euros. Un triste record dans les pays de l’Union.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés