Mininova, le plus populaire des sites de liens BitTorrent, teste actuellement une solution de monétisation des contenus vidéo à destination des ayants droit, grâce à un système de publicités intégrées.

Le site de liens BitTorrent Mininova.org, qui reste le site du genre le plus visité au monde devant The Pirate Bay, veut convaincre les ayants droit qu’il est possible de trouver un modèle économique viable autour du P2P. Il y a un an, le site lançait ainsi son service de distribution de contenu, pour mettre en avant les contenus officiels et offrir ainsi une visibilité aux producteurs qui en manquent sur les médias traditionnels. Avec plus de 8 millions de recherches par jour, Mininova est en soit un média à part entière. Le service compte déjà plus de 5.500 contenus distribués légalement par Mininova et par ses utilisateurs, mais il lui manque encore un outil de monétisation pour ceux qui souhaitent aller au delà de l’outil promotionnel. C’est pour répondre à cette demande qu’il teste actuellement un service de publicités intégrées aux contenus vidéo.

Les vidéos sont toujours distribuées par BitTorrent, mais dans un format élaboré par Hyper MP qui permet d’y placer des publicités en spots ou en surimpression. Le système permet à l’ayant droit ou à sa régie publicitaire d’insérer n’importe quel format publicitaire, y compris Flash, et de gagner ainsi davantage d’argent lorsque le contenu est davantage téléchargé et partagé (certains diraient « piraté »).

Un premier test est ainsi effectué avec une comédie amateur réalisée par des étudiants d’une école de cinéma australienne, Battle Therapy, mise en ligne jeudi matin. Les résultats seront probablement publiés, s’ils sont bons, pour convaincre des producteurs de contenus de meilleure qualité de s’y essayer.

Reste que si l’effort est louable, la mise en œuvre est loin d’être idéale. Le fichier fourni par Hyper MP est un exécutable (.exe) qui regroupe la vidéo et un lecteur propriétaire, et qui n’est donc pas exportable ni sur un baladeur vidéo ni sur un disque dur multimédia. Il n’est pas non plus lisible sous Linux ou Mac OS. La vidéo reste donc contrainte au seul écran de l’ordinateur sous Windows, ce qui n’est pas très adapté aux longs métrages.

Déjà fin 2007, Mininova s’était lié avec un producteur pour trouver un modèle économique combinant publicité et distribution par P2P. La série Pariah Island, depuis rebaptisée Tossed Off, n’est pas officiellement morte, mais pas bien vivante non plus. A tel point que l’on se demande si ça n’était pas tout simplement un joli vaporware.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés