L’iPhone d’Apple a pour la première fois donné une vraie consistance à l’idée du web mobile, dix ans après les promesses et l’échec du WAP. Mais le terminal d’Apple, très bien pensé pour la navigation sur Internet, est incapable de lire des animations Flash, pourtant très répandues notamment sur les sites qui proposent des vidéos intégrées. A sa décharge, peu de constructeurs ont implanté le support du format Flash sur leur navigateur mobile, faute d’optimisation. Mais ça ne sera pas le cas pour les mobiles équipés du système Android de Google, qui pourrait en profiter pour marquer un point contre la firme de Cupertino.

Adobe a en effet annoncé lors de sa conférence Adobe MAX de San Franciso que son lecteur Flash sera bientôt intégré sur Android. L’éditeur travaille main dans la main avec Google pour en faire une réalité dès que possible, et les deux ont déjà pu faire une démonstration du Flash sur le terminal HTC G1 actuellement commercialisé aux Etats-Unis. La technologie pourrait donc être prête pour la sortie du G1 en France, prévue pour le mois d’avril 2009 chez SFR.

Apple pourrait alors être amené à revoir ses plans et à lâcher du leste sur la fermeture de son système. Adobe fait tout pour, en annonçant travailler également à une version de Flash optimisée pour les processeurs mobiles ARM, et donc pour les iPhone 3G qui utilisent un processeur Samsung ARM 1176. Pour pouvoir intégrer Flash au navigateur Safari de l’iPhone, Adobe devra réussir à convaincre Steve Jobs que l’autonomie de l’iPhone ne souffrira pas trop des vidéos Flash, et surtout que la sécurité de l’iPhone restera parfaitement contrôlée. Extrêmement exigeant sur ce point, Apple ne veut pour le moment laisser passer aucun logiciel capable d’interpréter du code sur son terminal mobile.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés