Alors qu’elle n’avait pas soulevé le délire des foules en Europe avec ses écrans élargis et ses jeux téléchargeables, la nouvelle version de la console portable de Nintendo réalise une percée impressionnante sur le marché japonais. La Nintendo DSi s’est ainsi vendue à plus de 170.000 exemplaires en deux jours, selon Enterbrain/Famitsu. Mais alors que cette troisième version de la DS devait renforcer les protections contre le piratage et résister plus longtemps aux homebrew – notamment en supprimant le port GBA qui permettait de connecter la console à un ordinateur en USB, un hacker aurait déjà trouvé une faille pour lancer des logiciels amateurs (et donc aussi potentiellement des jeux piratés) sur la DSi.

Pour le moment, aucun détail n’a filtré. Juste une vidéo sur laquelle on peut voir le traditionnel « Hello World » s’afficher sur l’écran supérieur de la console. Toutefois, l’auteur de la vidéo, Yasu, est déjà connu pour avoir créé le logiciel YSMenu, une sorte de système d’exploitation pour la DS qui permet de lancer des ROM et d’ajouter des fonctionnalités à la console portable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés