Orange ne s’opposera pas à la riposte graduée comme l’a fait Free. Les extraits de la communication faite à Bruxelles par Orange, publiés par La Tribune, sont « sortis de leur contexte« , nous indique une source proche du Parlement européen. « Il s’agit d’une contribution d’Orange sur le projet de proposition de la Commission Européenne sur le Content on line« .

Le texte cité par le journal économique date de février 2008, et ne serait pas en opposition avec le projet de loi Création et Internet. Orange reste partie prenante des accords Olivennes, et devrait publier un communiqué officiel dans les prochaines heures.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés