Universal Music continue de multiplier les contrats d’exclusivité dans l’espoir d’amasser des revenus publicitaires et de continuer sur sa bonne lancée du début d’année. Alors que des rumeurs attribuaient à Universal le projet de monter au niveau international un site de diffusion de clips en streaming gratuit, c’est la filiale française qui expérimente la première le modèle économique. Universal Music France et Allociné viennent ainsi d’annoncer qu’il s’associaient pour lancer le site Alloclips.com, qui permet l’écoute et la visualisation de l’intégralité des clips de la filiale de Vivendi, en exclusivité.

Les vidéos sont proposées dans un lecteur Flash qui permet, pendant la visualisation des clips, de consulter les crédits (auteur, compositeur, réalisateur…), accéder à l’achat en téléchargement du morceau sélectionné, écrire à l’artiste ou encore s’abonner à la newsletter sélectionnée.

Le Player peut être exporté sur les sites ou les blogs qui souhaitent diffuser les clips, à la manière des vidéos de YouTube et Dailymotion. Universal Music évite ainsi d’être pris au piège de l’exclusivité avec des vidéos et un site que personne ne voit jamais, tout en gardant le contrôle de la distribution pour assurer le modèle économique et devenir une « place de marché incontournable » pour les autres labels, qui seront invités à rejoindre la plateforme.

La rémunération sera ainsi assurée par la vente d’espaces publicitaires commercialisés par la régie d’Allociné. « Le Player vidéo  » Alloclips  » pourra être exporté sur des sites tiers avec de la publicité en pré-roll« , précise le communiqué des deux partenaires. Alloclips prévoit ainsi la diffusion de spots de 12 secondes avant le début du clip.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés