Alors qu’il présentait lundi matin son plan pour le développement de l’économie numérique à horizon 2012, le secrétaire d’Etat à l’Economie Numérique Eric Besson a abordé la question délicate du téléchargement illégal, en plein drame sur la riposte graduée. Solidarité gouvernementale oblige, il a soutenu du bout des lèvres la loi Création et Internet de Christine Albanel, avec la riposte graduée qu’il espère toutefois être un ultime recours. »La loi Création et Internet, elle dit qu’on va faire d’abord de la prévention et ensuite si vraiment en bout de chaîne il y a des difficultés, il peut y avoir arrêt partiel de l’accès à Internet« , a ainsi déclaré le Secrétaire d’Etat.

Mais Eric Besson a surtout souligné « qu’il y a de plus en plus de téléchargement légal possible« , en notant que « tous les fournisseurs d’accès à Internet et toutes les maisons de disques sont en train de proposer aux jeunes, et aux moins jeunes, du téléchargement légal, facile, et peu cher « .

Il a ensuite livré son expérience personnel, avec un joli coup de pub à la clé en faveur de l’offre Musique Max d’Orange. « Je suis père de famille, mes enfants utilisent Musique Max. Ca coûte 12 euros par mois, moins que le prix d’un CD, et c’est 500 chansons qui peuvent être téléchargées« , a souligné Eric Besson, qui connaît bien les détails de l’offre.

« Ca veut dire que le téléchargement légal ça existe, et on va vers ces nouveaux modes de diffusion. On avance beaucoup, et vous avez beaucoup de grands producteurs qui sont en train d’aller vers des éléments forfaitaires« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés