« Nous sommes très satisfaits du lancement de MySpace Music et il semble que nos utilisateurs dans le monde le sont aussi. En quelques jours, nous avons atteint des chiffres extraordinaires« , s’est félicité MySpace dans un communiqué annonçant que déjà plus d’un milliard de streams ont été enregistrés sur le service illimité lancé à la fin du mois de septembre. Si ce chiffre est exact, il annonce un succès fulgurant pour le service qui permet d’écouter gratuitement l’intégralité des catalogues des majors de l’industrie du disque (Universal, Warner, EMI et Sony BMG), et des labels ou artistes indépendants affiliés à l’aggrégateur The Orchard.

C’est une excellente nouvelle pour les majors qui sont associées au capital de la joint-venture MySpace Music, mais une très mauvaise nouvelle pour les artistes. Si les internautes se tournent massivement vers un service qui ne met en valeur que le catalogue des majors, et un seul aggrégateur d’indépendants, les artistes-interprètes qui souhaitent se faire connaître et être écoutés devront à nouveau se tourner obligatoirement vers les grandes maisons de disques et leurs contrats à la limite du léonin.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés