Pour lutter contre le vent de la licence globale qui souffle de plus en plus fort, les maisons de disques s’associent à des industriels pour trouver des solutions gratuites pour le consommateur qui leur permettent toutefois de continuer à contrôler le marché. Après MySpace Music pour la musique sur ordinateur, c’est le finlandais Nokia qui propose une solution de forfait illimité gratuit sur les mobiles.

Nokia a ainsi donné jeudi à Londres le coup d’envoi de son offre Comes With Music, qui permettra aux acheteurs d’un téléphone de la marque de bénéficier pendant un an d’un accès illimité gratuit au catalogue musical de Nokia, rassemblé grâce à l’acquisiton de Loudeye en 2006.

Les clients pourront ensuite conserver sur leur appareil la musique qu’ils ont téléchargé pendant l’année de gratuité, sous DRM.

Lancée dans un premier temps le 16 octobre en Angleterre, l’offre sera d’abord disponible sur le nouveau Nokia 5800 XpressMusic (le premier tactile de la marque, en vidéo ci-dessus), le Nokia N95 8Go et Nokia 5310 XpressMusic. Ce dernier, déjà vendu à plus de 10 millions d’exemplaires, est le téléphone musical le plus vendu au monde.

Les quatre majors, qui recevront une partie du prix du téléphone acheté par le consommateur, se sont associés à l’offre.

Warner, Universal, EMI et Sony BMG sont par ailleurs accompagnés de plusieurs labels et agrégateurs de musique indépendante dont The Orchard, Beggars Group, IODA, Ministry of Sound, PIAS et Pinnacle. En tout, environ 4 millions de chansons seront proposées sur le service.

Comes With Music pourrait débarquer en France dès le premier trimestre 2009, mais déjà la concurrence dévoile ses cartes. Le constructeur japano-suédois Sony-Ericsson a annoncé mercredi une offre « PlayNowTM plus », qui offrira des téléchargements sans DRM. A l’expiration de l’abonnement qui sera cette fois financé par l’opérateur, les clients pourront garder « entre 100 et 300 titres ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés