Nintendo a présenté dans la nuit de mercredi à Tokyo une nouvelle version de sa console portable, la DSi, dans l'espoir de relancer le marché après à une certaine saturation due à une croissance très rapide. Cette nouvelle version amorce un mouvement de dématérialisation des cartouches avec la possibilité de jouer à des jeux téléchargés.

Mise à jour 9h26 : Contrairement à ce que nous écrivions d’après une erreur de traduction, il n’y a toujours qu’un seul écran tactile sur les deux.

Alors que certains attendaient une Wii HD, c’est une troisième version de sa console portable DS que Nintendo a présenté hier au Japon à l’occasion de sa conférence de presse. Dotée de deux écrans élargis de 17 % à 3,25 pouces, la Nintendo DSi affiche une taille réduite de 12 % par rapport à la Nintendo DS Lite, avec une épaisseur de 2,6 millimètres. Le port Game Boy Advance (GBA) disparaît au profit d’un port SD, et une caméra d’une résolution de 640×480 fait son apparition sur la façade arrière.

Par ailleurs, une mémoire interne permettra de stocker des données (musique, vidéos, images, …), y compris des jeux qui pourront être achetés en échange des Wii Points, renommés Nintendo Points. Le Nintendo DS Ware ou le DSi Shop proposeront ainsi quatre catégories de tarifs pour les jeux : gratuits, 200 Nintendo Points, 500 Nintendo Points, et Premium (800 Nintendo Points). La console est livrée avec un bon d’achat de 1000 Points.

Enfin, la Nintendo DSi inclue également un navigateur Internet (sans doute basé sur Opera), qui ne sera donc plus vendu séparémment sous forme de cartouche.

Cette nouvelle console est annoncée au Japon pour le 1er novembre à un pris de 18900 yens, soit environ 130 euros. Sa sortie en Europe n’est pas encore programmée, mais il serait étonnant que la firme laisse passer les fêtes de fin d’année.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés