Carrefour l’avait annoncé en avril dernier, c’est désormais chose faite. Dès le jeudi 2 octobre, l’enseigne ouvrira sur son site internet Carrefour.fr un service de vidéo à la demande (VOD) avec l’objectif avoué de « devenir le leader de la distribution de vidéo sur Internet« . Mais le groupe ne semble pas se donner les moyens de son ambition.

Le service est en effet lancé en partenariat avec Glowria, une filiale du groupe Netgem, ce qui interdit d’avance toute offre novatrice sur le marché. Le catalogue se composera pour le lancement de 6000 références proposées en location ou en téléchargement définitif, avec DRM. Les tarifs de location iront de 0,99 euros à 4,99 € pour une location de 48 heures valable 30 jours après la commande, et les tarifs de « téléchargement payant et définitif » (une notion très virtuelle à prendre avec énormément de pincettes, comme nous le rappelle encore cette semaine l’aventure d’un autre géant des hypermarchés) s’échelonneront de 4,99 € à 15,99 €, soit parfois aussi cher qu’un coffret DVD matériel.

Les hymermarchés Carrefour précisent que le catalogue sera issu de studios américains, européens et d’ayants droit locaux. Il sera réparti en différentes catégories : action et aventure, policier et thriller, drames et passions, comédies, séries, sciencefiction, fantastique, classiques, dessins animés, horreur, histoire, éducatif et courts-métrages.

Le géant américain Wal-Mart, qui avait lancé son propre service de vidéo à la demande en février 2007, a décidé moins d’un an plus tard de le fermer, faute de rentabilité et d’attractivité technologique.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés