Où s’arrête le moteur de recherche éthiquement lié à une certaine neutralité dans la présentation des résultats, et où commence le prestataire de services commerciaux ? La question est délicate, et elle se pose avec le nouveau service que propose Yahoo aux Etats-Unis.

Le moteur de recherche propose en effet désormais d’écouter un morceau de musique en intégralité et gratuitement directement dans les résultats de recherche sur Yahoo, avec un lecteur Foxytunes intégré en bas de page. Pour ce faire, Yahoo s’est lié au service Rhapsody de Real Networks, qui propose un catalogue de 5 millions de chansons. La gratuité du service est toutefois limitée à 25 morceaux par mois. Au delà, il faut s’abonner à Rhapsody Unlimited pour 12,99 $ par mois, ou se contenter d’extraits de 30 secondes.

Avec ce genre de services à valeur ajoutée, qui incitent à se diriger vers un prestataire plutôt qu’un autre, les moteurs de recherche flirtent avec le risque de l’abus de position dominante. Il y a en effet le même type de rapport entre Microsoft qui profite de la domination de Windows pour intégrer ses propres logiciels par défaut et contrôler ainsi la concurrence, et un moteur de recherche comme Yahoo ou Google qui profiterait d’une certaine oligarchie pour proposer ses propres services ou celui de ses partenaires, au détriment des services concurrents.

C’est sans doute cette crainte qui a toujours retenu Google de pousser trop loin son service de recherche musical, qu’il avait pourtant lancée dès 2005 avec déjà l’idée, à l’époque, d’en faire un service d’écoute de musique en ligne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés