Le réseau social musical Last.fm, racheté par la chaîne de télévision américaine CBS en mai 2007, est sous la menace d’un procès en Allemagne. L’agrégateur de musique indépendante Finetunes, qui opère un site de vente de musique en ligne, reproche à Last.fm de permettre la diffusion en streaming des titres dont il détient les droits, et menace de déposer plainte si la plateforme ne bloque pas son catalogue.

Le catalogue, qui comprend plus de 200.000 titres, recouvre notamment les labels allemands Grand Hotel van Cleef, Hot Action Records, et Buback Tontrager et des groupes comme Die Arzte, Tomte, and Die Goldenen Zitronen.

Finetunes demande non seulement que Last.fm bloque la diffusion de ces titres, mais aussi qu’elle identifie ceux qui ont uploadé les chansons sur la plateforme, et qu’elle dédommage l’exploitation illégale des chansons. « Finetunes soutient la croissance du marché de la musique numérique avec des modèles économiques innovants comme ceux de Last.fm« , a indiqué le directeur de Finetunes Oke Gottlich. Mais « il n’est pas acceptable que la musique des artistes leur soit simplement prise et qu’elle soit utilisée intensivement sans aucune compensation« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés