Celui qu'Apple décrit modestement comme "le meilleur lecteur de musique numérique au monde" vient enfin d'être porté sous Windows. Propulsé par le succès foudroyant de sa plateforme payante Music Store, l'iTunes d'Apple devrait parvenir à faire une belle percée sur les systèmes d'exploitation de son concurrent Microsoft.

La version 4.1 d’iTunes est donc accessible depuis hier aux utilisateurs de Windows XP et de Windows 2000, sans concession sur les fonctionnalités jusque là réservées aux seuls possesseurs de Macintosh. Le lecteur permet ainsi de gérer très facilement ses morceaux de musique grâce à une bibliothèque bien pensée, de les convertir au format AAC, de les partager automatiquement d’un ordinateur à l’autre sur un réseau local, et même de les graver sur CD. Bien sûr, le logiciel est aussi dédié à la synchronisation de l’iPod, pour les heureux possesseurs du lecteur portatif d’Apple. On appréciera enfin l’accès direct à des centaines de radio en ligne prises en charge directement par iTunes. Pour le reste, le logiciel ne vient pas révolutionner le genre et se révèle même étrangement décevant dans la restitution sonore des MP3.

La plateforme iTunes Music Store tient sans surprise une place centrale dans le logiciel puisque c’est elle qui a motivé ce portage sous Windows (mais sauf à bénéficier d’une domiciliation aux USA, le service reste encore totalement inacessible à la majorité d’entre nous). Apple s’ouvre ainsi les portes d’un marché très juteux, fort d’une couverture de presse qu’aucun autre service légal, y compris le très attendu Napster 2.0, n’ont réussi à obtenir lors de leur lancement. En s’ouvrant ainsi à Windows, iTunes Music Store multiplie sa base clientèle potentielle par neuf. Jusqu’à présent Apple comptait 500.000 titres vendus par mois, mais il est très difficile de prédire le nombre de morceaux que parviendra à vendre la Pomme auprès des utilisateurs de Windows, traditionnellement moins ouverts à ce genre de services payants, et souvent dotés d’un revenu plus modeste que les clients Macintosh. D’autant plus que Roi en son royaume, le monarque Apple devra cette fois affronter une concurrence sans merci de la part de nombreux chevaliers des temps modernes : Napster 2.0, Rhapsody, MusicMatch, BuyMusic, MTV, AOL,…

Télécharger iTunes :

Notre fiche de téléchargement
Site officiel

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés