Après avoir échoué dans ses négociations en janvier dernier avec l’opérateur China Mobile, Apple pourrait finalement réussir à commercialiser son iPhone dans l’immense pays asiatique. Jusqu’à présent, les Chinois ont uniquement le droit de le construire, mais pas de l’utiliser. China Mobile avait préféré jeter son dévolu sur les téléphones Blackberry, en contestant l’ampleur des sommes demandées en commission par la firme de Cupertino pour chaque iPhone vendu avec un abonnement.

Mais en juin, Apple a décidé d’abandonner ses prétentions et de miser sur les recettes générées par les applications mobiles de l’App Store.

Finalement, selon les rumeurs, Apple et China Mobile seraient donc actuellement en train de finaliser un accord de distribution pour l’iPhone. Steve Jobs joue gros dans ces négociations. En cas de nouvel échec, l’opérateur chinois pourrait soutenir sans réserve les prochains téléphones Google, présentés comme des concurrents sérieux de l’iPhone sur le marché de l’internet mobile. China Mobile est en effet membre de l’Open Handset Alliance, un groupe formé par Google autour de sa plateforme Android.

Avec un marché de 600 millions d’abonnés, dont 415 millions pour China Mobile, la Chine est évidemment un marché extrêmement juteux.

Mais Chine oblige, Apple doit aussi désormais affronter les clones de l’iPhone que les constructeurs locaux commercialisent sans vergogne, à des prix bradés. Meizu s’apprête ainsi à sortir (peut-être aussi en Europe) un smartphone qui ressemble trait pour trait à l’iPhone, jusqu’à son système d’exploitation :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés