Cela fait bien longtemps que nous n'avions vu de projet P2P totalement légal (dans le concept) sur la toile. Aujourd'hui l'université de Pennsylvanie se voit dotée d'un financement important pour développer LionShare, un nouveau support d'apprentissage. Le futur de l'éducation numérique ?

La Pennsylvania State University se voit dotée d’une enveloppe de 1,1 million de dollars par la Fondation Andrew W. Mellon pour mettre au point un système de partage sur les réseaux universitaires. Théoriquement il s’agit d’appliquer au monde universitaire l’ensemble des applications pour lesquelles le P2P a déjà fait ses preuves. Messagerie instantanée, services web, partage de fichier et calcul distribué, tout devrait pouvoir y passer. L’objectif étant de tenter d’obtenir une coopération globale des différentes sections universitaires ainsi que des étudiants.

A l’aide du protocole open-source Gnutella et du code de LimeWire écrit en Java, LionShare devrait permettre d’obtenir un nouvel outil portable sur tout ordinateur et donc accessible à tous. Avec ce projet le modèle occidental d’éducation pourrait peut-être enfin trouver une partie du renouveau qu’il cherche depuis longtemps et permettre au P2P de gagner, enfin, ses lettres de noblesses auprès du grand public et des administrations.

Souhaitons donc bonne chance à LionShare et espérons qu’il arrivera rapidement à maturité, afin que les universités du monde entier (il est n’est pas interdit de rêver) ne forment plus qu’une seule et même force d’éducation accessible au plus grand nombre. Si tant est que le projet laisse une part belle aux autres langues que l’anglais.

Liens :

Le site officiel de LionShare

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés