L'on ne voit décidemment plus que "plateformes légales" et "téléchargements payants" dans l'actualité. La danse des sorties de logiciels de P2P qui se succèdent a fait place à la danse des majors du divertissement. AOL prévoit ainsi d'envahir bientôt le marché européen de la musique en ligne.

Le service proposé par AOL serait disponible pour ses abonnés allemands, anglais et français, soit 6.2 millions de clients au total. Dans un premier temps il ne s’agira que d’un service gratuit de radio en ligne, avec le choix entre 5 stations, mais d’ici quelques mois AOL devrait proposer des téléchargements payants à l’unité, sur le très populaire modèle d’iTunes. Le prix des morceaux proposés n’a pas encore été fixé.

Le plus gros fournisseur d’accès Internet au monde est ainsi en phase de conclusion de négociations, avec d’une part les majors qui accepteront de se lier au catalogue de AOL Time Warner, et de l’autre les sociétés européennes de gestion des droits comme la SACEM en France.

Voilà qui pourrait changer du monopole exercé en Europe par OD2 (la société anglaise fournit les catalogues de la plupart des services accessibles sur le vieux continent). En attendant une question se pose : combien de temps faudra t-il aux fournisseurs d’accès pour sanctionner le Peer-to-Peer afin de favoriser le succès de leurs propres solutions payantes ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés