La Fédération Internationale de l’Industrie Phonographique (IFPI) avait promis de continuer à faire pression sur les hubs Direct Connect d’Amérique latine. Chose promise, chose due. Après un hub chilien en mars, c’est un serveur mexicain qui est fermé ce mois-ci. Nous avions compté à l’époque environ 3000 hubs en activité sur le réseau P2P Direct Connect. Il en reste encore aujourd’hui selon DCHublist plus de 2300.

Selon l’IFPI, le serveur qui était connu sous le nom de Sunnydale « avait plus de 1,5 téraoctets de contenu illicite, y compris des musiques locales et internationales« . En réalité, le serveur lui-même ne contient aucun fichier. Les utilisateurs qui souhaitent s’échanger des fichiers doivent s’y connecter, mais les données ne transitent pas par lui. Ca n’est d’ailleurs pas à la suite d’une décision de justice que le hub Sunnydale a fermé, mais par intimidation de l’IFPI qui a demandé au procureur de Mexico d’envoyer une lettre à l’hébergeur. Le serveur a alors cessé de répondre depuis le 3 juillet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés