… du logiciel open-source « dont les utilisateurs ont le plus de chances d’être poursuivis en justice par des associations d’industries anachroniques défendant des business models morts« . Pour la troisième année consécutive, le site de référence de la communauté du logiciel libre a attribué ses récompenses, avec cette année des catégories pour le moins originales. Emule, qui s’était distingué en 2007 en étant désigné « meilleur nouveau projet », remporte cette année un prix beaucoup plus politique, devant d’autres logiciels de P2P qui étaient en lisse : Azureus, DC++, et Shareaza.

Le logiciel de bureautique OpenOffice.org raffle cette année trois récompenses, dont celle du meilleur projet, tandis que l’excellent lecteur multimédia VLC s’est distingué dans sa catégorie. Le « meilleur projet pour les gamers » désigné cette année est le media-center XBMC, autrefois dédié à la Xbox première génération mais désormais adapté pour fonctionner en natif sous Linux, Mac OS X et Windows. Enfin, on notera que l’émulateur Wine a été primé dans la catégorie des logiciels « qui ont le plus de chances d’être accusés de violation de brevet de façon ambigue et sans fondement« .

Les SourceForge Community Choice Awards récompensent tous les logiciels open-source, y compris cette année ceux qui ne sont pas hébergés sur SourceForge (ce qui était le cas de 17 finalistes). Ce sont les utilisateurs qui votent pour désigner les vainqueurs. Qui l’eut cru, le plus gros sponsor du concours est… Microsoft.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés