C'est non sans un immense soulagement que nous revenons aujourd'hui en ligne, sans séquelles, et même plus tôt que prévu. Notre serveur a fait des siennes, et nous craignions le pire quand finalement la bonne nouvelle est arrivée dans la nuit : "your server is fixed".

Tout commença mardi midi par une modification mineure sur le serveur. Une ligne ajoutée dans un fichier sensible, et le serveur refusait de redémarrer. Jusque là rien d’alarmant, nous faisons appel aux services de notre hébergeur pour qu’il retire la ligne en cause et redémarre le système manuellement, mais les problèmes s’enchaînent alors. Les techniciens ne parviennent pas à faire redémarrer notre serveur, les messages d’erreurs se prêtent à une valse autrichienne, et il devient impossible de s’identifier sur le système.

Après quelques heures de discussion, une décision est prise : il faut réinstaller le serveur. L’hébergeur branche un nouveau disque dur destiné à recevoir le système Red Hat, et une fois installé, ajoute notre ancien disque dur afin que nous puissions transférer nos précieuses données. Mais, phénomène étrange que ne comprennent pas les techniciens, l’ancien disque dur s’obstine à prendre la tête dans la séquence de boot. Plus étrange encore, une fois notre ancien disque dur retiré, le nouveau système refuse à son tour de fonctionner ! Le sort s’acharnait. Finalement après de (trop) longues heures, le nouveau système fonctionnait enfin, avec notre ancien disque dur monté. Restait encore à configurer le serveur pour remettre le site en ligne, ce qui a pris quelques heures supplémentaires.

Du coup nous avons profité de l’évènement malheureux pour améliorer la stabilité du serveur en ajoutant 512Mo de RAM supplémentaires. Les petites coupures dont Ratiatum était régulièrement victime devraient donc enfin disparaître !

Toute l’équipe de Ratiatum remercie enfin notre administrateur technique Melix, qui malgré un emploi du temps surchargé par son travail, a tout fait pour remettre les choses en place le plus rapidement possible.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés