Préparant la sortie de Napster 2.0, le service marketing en charge de la communication autour de l'ancien logiciel de Peer-to-Peer phare ne manque pas d'audace. Alors que le service qui doit ouvrir ses portes en décembre est 100% légal et payant, c'est toujours l'image du petit chat rebel qui guide les publicitaires.

La célèbre tête de chat de Napster est entrain de recouvrir les rues américaines. En opérations commandos, les employés de l’agence de communication parcourent la ville de nuit pour coller des autocollants partout, et plus particulièrement par dessus les visages de certaines affiches publicitaires. Un seul message : « It’s coming back« .

Le sniping est une méthode de communication déjà bien épuisée par certains groupes de musique ou autres associations militantes en quête d’auditoire. Mais elle commence à être employée par les grandes sociétés qui pensent que l’amende dont elles peuvent écoper leur coûtera toujours moins cher qu’une publicité ordinaire. Là où Napster innove, c’est que les affiches qu’elle vandalise sont en fait de fausses affiches publicitaires créées spécialement !

Napster tente donc de préserver son image illégale et provocatrice, mais ça n’est plus aujourd’hui que fiction. La rebellion d’antant est devenue un formidable support publicitaire que Roxio (éditeur de EasyCD Creator et nouveau propriétaire de Napster) n’est pas prêt à abandonner.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés