Les maisons de disques semblent enfin comprendre qu'il leur faut innover et non plus camper sur leurs positions pour combattre le piratage. De partout les initiatives se multiplient pour reconquérir le coeur des consommateurs, mais celle de BMG est des plus audacieuses. La major allemande sortira en effet bientôt un CD pour lequel la copie sera non seulement possible, mais en plus eurcouragée.

C’est à travers son label Arista que BMG lancera le nouvel album du chanteur R&B Anthony Hamilton. Vendu $13.98, « Comin’ From Where I’m From » sera doté d’un logiciel lancé automatiquement à l’insertion du CD sur un ordinateur. Ce logiciel permettra, tenez-vous bien, de copier intégralement l’album sur le disque dur ou sur un lecteur MP3 portatif, et de le graver jusqu’à 3 fois sur un CD vierge ! Une des options offertes permet même d’envoyer par e.mail un morceau qui restera lisible pendant 10 jours.

Jordan Katz, vice président des ventes à Arista, pense qu’il y a « un marché où le monde virtuel et le monde physique peuvent coexister en paix« . Cela fait deux ans que Katz travaille sur ce support, et il est convaincu qu’aussi longtemps que les produits matériels existeront, « c’est la bonne chose à faire pour être sûr que nous protégeons les droits des artistes et en même temps être très, très conscient de ce que le grand public et les consommateurs souhaitent retirer de la musique« .

L’album de Anthony Hamilton fait donc figure de cobaye dans cette expérimentation suivie de près par les autres acteurs de l’industrie. Tous se demandent quel sort aura l’album sur des réseaux comme Kazaa puisque les utilisateurs pourraient finalement partager essentiellement les fichiers générés par le CD, évidemment protégés contre ce genre de copies. Si les ventes sont bonnes, BMG pourrait décider d’appliquer la méthode sur de nouveaux albums. Elle dispose en effet à volonté de la technologie mise au point par SunnComm pendant encore deux ans.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés