La Guardia di Finanza a procédé à la fermeture du site Downrevolution.net, qui proposait un forum et des liens vers des albums, vidéos et logiciels piratés. Quatre personnes ont été arrêté dans le cadre de l’opération judiciaire, dont trois seraient des « enfants », d’après l’agence Reuters.

17 ordinateurs (de bureau et portables) ont été saisis, ainsi que trois disques dur externe, une carte mémoire, 486 CD et DVD, et plus de 5.700 œuvres détenues illégalement. Selon le rapport officiel, 6405 chansons, films, jeux ou logiciels ont été téléchargés 487.721 fois. Le site comptait un peu moins de 30.000 membres… ce qui n’en fait pas, loin de là, le site du genre le plus fréquenté. Mais un coup de comm’ est toujours bon à prendre, histoire de rappeler que ce type de site est illégal, et que des poursuites s’ensuivent.

Le plus intéressant dans l’affaire, c’est que les administrateurs du site, visiblement des très jeunes internautes, n’utilisaient par le P2P pour diffuser leurs fichiers piratés, mais des sites de stockage de fichiers comme Rapishare.com ou Downrevolution.net. Le reflet d’une tendance générationnelle ? L’utilisation de ce genre de sites, en tout cas, ne pourra pas être détectée dans le cadre de la riposte graduée, qui ne vise que les internautes qui mettent à disposition les œuvres, et donc principalement (voire exclusivement) ceux qui utilisent des réseaux P2P.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés