Alors que les Echos affirmaient mercredi matin que les quatre groupes étaient en discussion pour financer le déploiement d’un réseau sans fil WiMax en France, Google, Bolloré Télécom, Intel et Free ont tous démenti l’information.

« Nous ne sommes en discussions ni avec Google ni avec Intel Capital. Mais nous serons peut être amenés à discuter un jour avec eux car ils sont des partenaires naturels du Wimax« , a indiqué un porte-parole de Bolloré Télécom à l’agence Reuters. Intel, de son côté, ni e toute intention d’investir dans le capital de l’opérateur français. Même son de cloche du côté de Google, qui a déclaré à l’AFP qu’il n’avait « pas de projet pour investir dans le WiMax« .

Quant à Free, un administrateur de la maison-mère Iliad avait reconnu auprès des Echos que des contacts avaient été établis avec Google, mais le groupe a démenti avant la publication de l’article.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés