thb

Inscrit depuis le le 24/12/2011 à 14:12
2797 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers sujets de thb :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par thb - 2797 messages - Ouvert le 25 février 2014
0
Par thb - 2797 messages - Ouvert le 19 janvier 2014
11
Derniers messages de thb :
J'ai retenu un truc des années 2000 et de la bulle startup/internet : quand vous entendez parler d'EBITDA, vendez tout
Puisque le débat technique se poursuit, j'ajoute un point important : une attaque MITM par faux certificat peut se voir, car le certificat fournit n'est pas le même que celui du site d'origine. Même si le faux certificat est valide, il n'a pas la même signature, et donc des systèmes dits "de notaire" le remarquent. Il y a des bases de données publiques, crowdworkées, de certificats de sites web. Donc une attaque MITM à grande échelle, telle que nécessaire à des fins de surveillance de masse, serait remarquée par la communauté des bidouilleurs de haut niveau.
Il semble que nous soyons d'accord.
Merci d'avoir développé ce que j'avais évoqué par un laconique "attaquer carrément le HTTPS, genre avec des faux certificat"
@Numerama
A chaque fois que vous parlez d'analyse de trafic, vous dites qu'en HTTPS on ne peut pas filtrer par URL sauf à employer des méthodes "compliquées".
En fait non c'est pas comme ça que ça marche.
En HTTP (pas S), on peut filtrer par URL à condition de faire du DPI, ce qui est assez couteux, et ce que les FAI en France ne veulent pas faire sans facturer cher.
En HTTPS, on ne peut pas du tout filtrer par URL, sauf à attaquer carrément le HTTPS, genre avec des faux certificats, mais là, dans le contexte, cela relève plutôt de l'impossible, pas du "contraignant".
C'est fait avec des algorimes, Jeannine, y yont dit à la télé
Exact, et apparemment la réponse est "non"
Depuis que Blythe Master a expliqué à ses copains de la finance que la technologie pourrait leur permettre de résoudre des problèmes de confiance distribuée, cela semble frémir.
Je suis parfois les débats parlementaires, je l'ai beaucoup fait au moment de la loi HADOPI, et aussi au moment de la DADVSI, je sais à quel point les députés ne comprennent rien à ce qu'ils votent, au moins dans le domaine du numérique.
Aujourd'hui les gens ont peur de la violence physique, sans doute parce qu'ils ont plus peur de la mort qu'avant, et sans doute parce qu'ils se sont éloignés des réalités physiques. Du coup on exacerbe ce genre de faits historiques, qui semble incroyablement barbare, tout en ignorant les violences modernes si elles ne sont pas de nature physique. Je plussoie donc
Je trouve que Lopez12 a en partie raison ; je trouve qu'il a raison de dire, pourquoi pas avec cynisme, que pour notre Premier Ministre, les juifs sont l'avant-garde de la République.
Ce type de discours (je parle du discours de Valls, pas de Lopez12) favorise l'antisémitisme (auquel je m'oppose).
On sait que les services secrets, et en particulier la NSA, recherchent ce genre de failles, et en ont parfois quelques-une d'avance en réserve.
Comme cela doit être pratique de pouvoir faire avoir un accident à qui l'on veut !
Et pour les avions, n'y aurait-il pas des risques similaires ?
A cette époque les violences de rue étaient impressionnantes, pour autant les élections étaient libres et à bulletin secret. Tu exagères énormément le rôle des pressions physiques, qui d'une part concernaient surtout les partis entre eux (et pas la population dans sa majorité). Il n'y avait pas de levier pour faire pression sur les électeurs à coups de matraques, surtout que le NSDAP n'avait pas encore le pouvoir.
D'autre part si le pouvoir a été laxiste vis à vis des violences de rue des SA, c'est aussi parce que le NSDAP était réellement populaire.
Remarque instructive autant que pertinente !!
Excuse-moi pour ma dernière phrase sur la bienpensance, pas très gentille en effet.

Pour ma part je pense que la seconde guerre mondiale était inscrite en germe dans le traité de Versailles, puis rendue inévitable par l'intransigeance de deux camps ; un camp franco-britannique, mais surtout britannique, qui ne voulait rien entendre, et voulait pour une bonne partie la guerre, et un camp allemand qui voulait bien négocier mais n'avait aucune intention d'accepter les termes du traité de Versailles et escomptait des progrès réels et rapides.
L'hostilité envers les juifs n'est à mon avis pas centrale à l'époque dans le déclenchement de la guerre, bien qu'ils aient effectivement été désignés comme bouc-émissaires par le régime hitlérien, entre autres catégories de personnes dites "ennemies de la nation".

D'autre part, quand je dis que l'antisémitisme est une opinion, j'utilise la définition qui me semble courante d'"hostilité envers les juifs". Toutefois j'admets d'avance qu'avec d'autres définitions on arrive à d'autres conclusions. A ce propos, le terme "antisémitisme" est très équivoque, car il nous vient d'un temps où, apparemment, on ne distinguait pas le peuple juif, la race juive (dite alors sémite !), la confession juive, la culture juive.
Tout ce que tu retiens de la prise de pouvoir par Hitler (et ses proches, il n'était pas seul), c'est qu'il a perdu les élection de novembre 32 ??? Elections où son parti est arrivé premier avec 33,1% des voix, devant le SPD qui en faisait  20,4 % ??
Et tu oublies les scores de juillet 32 (37,4%) et surtout de mars 33 (43,9%, devant le SPD à 18,3%) !!

Le NSDAP et Hitler ont pris le pouvoir suite à un plébiscite électoral !
A mon avis ceux qui sélectionnent les faits pour prétendre le contraire cherchent à se faire croire que le régime parlementaire ne peut pas déraper sans un coup de force. Ce qui est, l'histoire le prouve, faux.
La seconde guerre mondiale n'a pas été causée par l'antisémitisme.
L'antisémitisme est une opinion ET un délit.
Mais bon tu penses hyper bien, je te félicite et te décerne un 10/10.
Ils ont rien compris à la Loi donc ils ont validé sans commentaire.
En gros :
"- Nous prévoyons d'installer des algorithmes de détection de comportement à base d'heuristiques auto-évolutives et de tables de hashage associant des signatures-type à un score de danger. Le CPI du RNA délenchera ainsi le RPF du FPP et le pays sera sauvé. Est-ce que vous, le Conseil Constitutionnel, vous validez cela ?
- Hmm... Hmm... Oui, oui, ça va. C'est proportionné."
J'ai dit que j'étais Christiane Taubira mais ça a raté
Numerama sur les réseaux sociaux