Jamendo franchissent la ligne rouge......

Inscrit le 02/03/2005
4753 messages publiés
Envoyer un message privé
djjeffouille , sujet ouvert le 16/03/2009 à 20:42
J'ai déjà eu l'occasion de m'exprimer sur jamendo et de dire tout le mal que j'en pense
régulièrement j'ai de nouveaux exemples qui tombent

En voici 2 tous chauds bien consternants......

Visiblement pour lancer leur nouveau service de diffusion en lieux publics (pompé sur l'AIMSA mais payant et assez cher), Jamendo a décidé ,plutôt que de faire comme nous et de chercher des diffuseurs, de tenter de récupérer les notres par tentative d'intimidation

Voilà un mail que j'ai reçu d'un de nos diffuseurs (le second mail en peu de temps) que je vous livre tel quel et qui tente de faire croire à notre diffuseur qu'il faut payer pour diffuser de la musique Libre....et tant qu'à faire payer jamendo bien sur....(la bonne blague)


---------- Message transféré ----------
De :
Date : 16 mars 2009 14:19
Objet : Demande de renseignements
À : diffusion@aimsalibre.com


Bonjour,
Président d'une association inscrite depuis plusieurs mois comme diffuseur j'utilise certaines musiques du site
1/ sur mon espace web où j'ai incorporer le logo AIMSA
2/ dans une salle de réunion où j'ai collé une affichette AIMSA imprimée par mes soins.
Je désirerai savoir si je suis dans la légalité.

JAMENDO S.A. me dit que je dois posséder une licence PRO ! ! !
J'ai précisé à cette société que les utilisations de musiques en question ne faisait l'objet d'aucune transaction commerciale et qu'elles servaient à agrémenter une salle et un site web non commercial. Il m'a été répondu qu'il serait plus sur de payer une licence annuelle en fonction des utilisations (une centaine d'euros quand même)
Leur propos ne sont pas bien clairs par exemple:
"Dans le cadre d'une utilisation comme la sonorisation d'un lieu public, l'achat d'une licence jamendo est nécessaire. Elle vous autorise alors à diffuser de la musique jamendo dans votre établissement (offre streaming)."
Ou encore:
"Le prix d'une licence est calculé par rapport aux caractéristiques de votre projet. Afin de pouvoir vous adresser un devis dans les plus brefs délais avec un tarif approprié, merci de bien vouloir nous indiquer toutes les informations suivantes :
- une description de votre projet (thématique abordée, budget)
- le format de distribution ou de diffusion (CD/DVD, internet, télévision/VOD, radio)
- le territoire de diffusion / de commercialisation (régional, national, international)
- la durée d'utilisation commerciale (1 an, 3 ans, 5 ans...)
- le nom de la chanson et de l’artiste (si vous avez déjà fait votre choix)"

Comment peut-on proposer une licence sur 1, 3, 5 ans et plus alors que certains artistes quittent la diffusion libre pour rentrer à la Sacem du jour au lendemain (ce dont vous nous informez, merci en passant, par E-mail)
Je vous demande donc si une S.A. a le droit de demander de l'argent pour vous fournir un document vous donnant droit de diffuser gratuitement et publiquement des musiques libres de droits.

Je vous remercie de m'avoir lu jusqu'ici et dans l'attente de votre avis, je vous prie d'agréer mes meilleurs sentiments. Longue vie à AIMSA.


=========================================
Pierre xxxxx
Pdt de l'association xxxxxxx

=========================================



J'insiste sur la fin du mail bien que l'ensemble soit consternant, mais effectivement proposer des licences sur X années alors qu'un artiste peut passer du Libre à la Sacem du jour au lendemain me semble particulièrement grâve

Ou alors ça veut dire que Jamendo souhaite verrouiller et enfermer ses artistes ce qui est tout aussi grâve (pour info un artiste quitte l'AIMSA sur un simple e mail)

Rappelons qu'au départ Jamendo comptait se payer 50% des recettes et 50% à partager entre tous les artistes qui participent....(soit un beau système pyramidal et des miettes aux artistes)

Pour toucher leur 50% on imagine que Jamendo vont bosser comme des fous ?...? et bien même pas !!!
Ils comptent utiliser les artistes comme attachés commerciaux en leur rétribuant des miettes, comme ça Jamendo n'a plus rien à faire à part payer son hébergement et attendre que les sous rentrent touts seuls (au passage si ils montent ça c'est que leur concept et je devrait dire le concept AIMSA transformé en mode payant type Sacem bis capote....mais ça on les avait prévenu

comme preuve voici la mailing liste que j'ai reçu ce jour de jamendo :


Bonjour xxxxxx,

Toujours à l'écoute de vos attentes, jamendo augmente vos possibilités de diffusion et de rémunération !

Jamendo propose une alternative aux sociétés de gestion de droits d'auteur traditionnelles (SACEM, SABAM, etc...). Les commerçants diffusent les artistes et les remunèrent grâce à leur souscription au service PRO.

Jamendo PRO est la solution la plus simple et la plus économique pour sonoriser un lieu public. Vous le savez surement, en tant qu'artiste, vous pouvez participer à ces programmes.

Vous pouvez désormais faire encore plus : devenez Ambassadeur jamendo !

En effet, en nous aidant à faire connaitre Jamendo PRO parmi les commerçants, vous augmentez vos chances de revenus et de diffusion. Si vous convertissez un lieu public (bar, restaurant, … en espace de culture libre Jamendo PRO, vous serez recompensé à hauteur de 25% du montant payé par le commerçant*. Les artistes diffusés chez les commerçants partenaires se partagent 50%.

Vous pouvez télécharger ici le matériel de promo adéquat.

N'oubliez pas de donner le code de parrainage suivant à votre ami commerçant pour que nous sachions qu'il vient de votre part : xxxxxx

Bon parrainage !

L'Equipe jamendo

* Plan d'intéressement 2009 - pour toute souscription de service "sonorisation de lieux public" Jamendo PRO
Après réception du paiement, vous recevez 25% du montant Hors Taxe sur votre compte PayPal




Au passage ils mentent à nouveau puisque la solution la plus économique c'est l'AIMSA qui est 100% gratuite (difficile de faire plus économique ....)

Jamendo est décidément au Libre ce que Alain Madelin est au parti communiste.....je trouve leurs méthodes très nauséabondes mais de toute façon ils ne pourront pas s'imposer.....
199 réponses
Cliquez ici pour répondre
Inscrit le 14/03/2009
27 messages publiés
Envoyer un message privé
Concrètement, tu proposes combien d'artistes ?
Inscrit le 14/03/2009
27 messages publiés
Envoyer un message privé
Même s'il reçoit pas beaucoup, un artiste a plus intérêt à aller à la sacem, non ?
Inscrit le 14/03/2009
27 messages publiés
Envoyer un message privé
Les artistes n'ont que 20euros/an à la Sacem ?
Inscrit le 14/03/2009
27 messages publiés
Envoyer un message privé
Ok !
Inscrit le 14/03/2009
27 messages publiés
Envoyer un message privé
ça a pas l'air très net jamendo..
Inscrit le 29/11/2003
6285 messages publiés
Envoyer un message privé
"Dans le cadre d'une utilisation comme la sonorisation d'un lieu public, l'achat d'une licence jamendo est nécessaire. Elle vous autorise alors à diffuser de la musique jamendo dans votre établissement (offre streaming)."

"musique jamendo"... Tiens je croyais que c'était de la musique libre moi.

Il serait ainsi nécessaire de payer pour de la musique libre ? Elle est bien bonne celle-là.
Inscrit le 06/03/2009
861 messages publiés
Envoyer un message privé
djjeffouille => comment vous faites pour rémunérer les artistes si tous ce que vous proposez est gratuit?

Je pense que la sonorisation d'un lieu public, si elle n'est pas excessive au niveau du prix (Jamendo qui prend 50% c'est excessif) je pense que ça peut être une bonne chose.
Inscrit le 13/04/2005
139 messages publiés
Envoyer un message privé
Si ta musique est libre inutile de passer par des organisme type Jamendo. Par définition, tu paieras parce que personne en ce bas-monde ne fait quoi que ce soit de gratuit.
Inscrit le 13/08/2002
1802 messages publiés
Envoyer un message privé
Je trouve le mail de Jamendo assez inquiétant et je vais peut-être leur demander de prendre position ou Kad pourrait le faire via une news.

Par contre, je ne comprends pas ta comparaison entre leur système de vente basé sur une commission fixe de 50 % et un système pyramidal. La caractéristique primordiale d'un tel système est que le bénéfice d'un membre est fondé principalement sur le recrutement de nouvelles personnes, qui payent pour entrer dans le système ; des ventes réelles peuvent exister et fournir un appoint et, surtout, un camouflage. De plus, c'est le statut des personnes (leur ancienneté dans le système), plus que leur activité commerciale, qui leur procure une part des bénéfices. (cf wikipedia).

Du coup, ta comparaison entre un système de vente à la Jamendo et un système pyramidal me parait tout aussi criticable que leur email.
Inscrit le 14/03/2009
27 messages publiés
Envoyer un message privé
Jamendo est lié à numerama ?
Inscrit le 13/08/2002
1802 messages publiés
Envoyer un message privé
Numerama a longtemps soutenu Jamendo et cette info pourrait intéresser Numerama d'un point de vue journalistique.

Mais la question à se poser c'est : est-ce le moment de tirer sur une société qui a longtemps oeuvrer pour la diffusion de musique libre en plein débat sur l'Hadopi.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux