levengeurmasqué

Inscrit depuis le le 25/03/2009 à 23:03
45 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers messages de levengeurmasqué :
Il faut aller plus loin dans le délire, si on veut que ça passe. Exemple :

Par la méditation, la pleine conscience et l'attention bienveillante,
je fais naître l'esprit d'éveil, pour mon bien et celui de tous les êtres.

Par le copyleft et le partage du savoir,
je contribue à Noosphère, conscience de la démocratie planétaire et singularité technologique qui nous rend immortels.

Par la décroissance, la sobriété heureuse, la simplicité volontaire,
Par le chant, la danse, l'art et la transe partagée,
Gaïa m'invite à la vie sauvage et aux jardins d'Eden.

Par cette prière à Terre Mère et à sa sainte trinité, j'adresse mon amour universel à tous ses habitants. Puisse-t-ils chacun s'épanouir et s'accomplir pleinement. Que le rite du copier-coller, ancêtre de Déesse, soit à jamais sanctifié. Que Saint Ignou nous montre le chemin. Amen.

:-)
Merci barbapoux.
Oui oui, c'est bien ça.
L'oeuvre doit être diffusé pour avoir droit à la redevance.
Une oeuvre non diffusé numériquement ne sera pas partageable.
Prince sera content, il pourra continuer à faire des procès :-)
Sérieusement, c'est bien vu et c'est logique.
Aïe mes yeux. Ils sont vraiment archi-nuls. Ils me font de la peine, tiens )-;
@pleindeuss, ce qui me frustre, c'est que chaque jour, sur les dizaines d'articles refusés, il y en toujours deux ou trois qui m'intéressent, me paraissent encyclopédique, et sont acceptés dans les wikipedias des autres langues, notamment celui de langue anglaise, mais refusé sur la version francophone.

Je n'ai rien contre les pokemons dans une encyclopédie, mais alors laissez moi les articles et les contributeurs qui m'intéressent, svp... Qu'est-ce que ça peut vous faire ? Vous auriez des problèmes de place sur votre disque dur à votre tour ? :-p

Je n'ai que cet article pour illustrer, mais on en voit passer des milliers...
http://en.wikipedia....wiki/Grow_shops
On pourrait utiliser une police de caractère plus petite pour les articles n'ayant pas passé la validation "critère encyclopédique" par exemple :-) Je trouve aussi que la référence obligatoire à des articles sur papier est de plus en plus intenable.

Cela dit, mon opinion est minoritaire, je respecte le choix de la majorité des contributeurs, et je suis plein de reconnaissance pour tout le boulot accompli.

Je me permets juste de suggérer qu'on fasse plus de suggestions positives, notamment en proposant aux contributeurs refusés d'intégrer la partie la plus intéressante de leur texte, dans une sous partie d'un article déjà existant. En leur rappelant qu'ils peuvent voter et se faire élire pour contester la politique actuelle si elle leur parait non souhaitable.

La gentillesse, c'est du boulot en plus certes, mais ça pourrait être bien placé au bon moment par un robot qu'on appellerait "gentil bot" par exemple :-)
Il suffirait souvent d'un peu de politesse...
Pour bien comprendre, il faut lire souvent cette page : http://fr.wikipedia....uration_de_page

Ces demandes de restauration de page, faites par des débutants plein d'enthousiasme, qui ont créé une page avec pour objectif principale de contribuer (même s'il y a aussi parfois une part d'activisme ou d'auto-publicité, et qui se font jeter et rejeter comme des malpropres, fait bien comprendre que beaucoup se décourage alors qu'ils auraient pu être happés et devenir rapidement wikialcoliques....

Il suffirait de leur dire : on est hyper-frileux face à la prolifération des nouvelles articles, ça peut surprendre mais c'est comme ça, par contre vous êtes le bienvenu, votre article a des points positifs, et vous pouvez faire une sous-section sur telle ou telle page. Pour l'instant, on jette à la chaîne, pas étonnant qu'il y ait de moins en moins de contributeur :-(

Cela dit, je respecte le choix politique des bureaucrates de Wikipedia France. Ce qui ne m'empêche pas par ailleurs de me poser la question : Mais que se passerait-il si on laissait Wikipedia devenir un annuaire ? ... quitte à laisser un peu de publicité ciblée textuelle dans une petite case clairement identifiable pour financer l'hébergement (pas des trucs qui clignote de partout comme sur numerama, hein), et à limiter le tag "article de qualité" aux articles qui sont de qualité, et unanimement reconnu comme ayant un intérêt encyclopédique (on peut déjà enlever la liste de pokemons)...
"Toutes les ?uvres sont-elles concernées ?
Les ?uvres de tous médias sont concernées, y compris celles qui sont déjà diffusées sous des licences libres"

Excellente suggestion :-) !!!

"Cependant, le droit au partage et le bénéfice de la contribution ne s'appliquent qu'aux ?uvres n'ayant pas fait l'objet d'une commercialisation ou d'une mise à disposition préalable sous forme numérique par les créateurs eux mêmes. Une chronologie des médias minimale (celle qui sépare la projection en salles de la diffusion télévisuelle ou sur supports des films, le concert et sa diffusion numérique, le livre et sa diffusion sur internet) reste ainsi protégée. La reproduction et diffusion non autorisée dans le cadre du dispositif restera sujette à la poursuite pour contrefaçon et celle-ci peut être efficace lorsqu'un ensemble de droits importants aura été reconnus pour les internautes."

Je n'ai pas compris. Une bonne âme voudrait-elle bien me simplifier ce passage, s'il vous plait ?

Sinon, pour ceux qui râlent et qui mesurent les décisions politiques à l'aune de leur intérêt personnel à court terme, sans mesurer les externalités positives et négatives à moyen et long terme, une question à votre niveau : quels sont les VPN plus rapide (que la légalisation) et moins chers (que les cinq euros proposés), rémunérant un peu quand même quelques artistes qu'on aime bien, et n'ayant aucune conséquence en ce qui concerne l'escalade flicage/populisme vs cryptage ?
Enfin, du streaming p2p qui fonctionne !
En voilà une bonne nouvelle.
On va bientôt pouvoir se faire un joli wiki-spotify tout seul comme des grands...
Ah zut, non. Il y a des lois qui nous l'interdisent. On risque une coupuren ou un procès.

ça me met en colère. ça me donne envie de boycotter tout film et toute musique qui ne serait pas sous copyleft :-(
On veut les obliger à libérer le code du moteur de recherche ?
Mmm... Pourquoi pas ?
Moi j'aime bien Prince. Et ça me fait de la peine de le voir passer à côté de notre chouette révolution. Il rate une belle aventure. J'espère que je saurais rester curieux et ouvert jusqu'à mes derniers jours, et toujours me laisser surprendre...

Si tout ceux qui ont compris que l'avenir de l'humanité commence avec le partage et l'intelligence collective prenaient le temps de :
- faire des petits dons sur Dogmazic aux musiciens copylefts (LAL ou CC-BY-SA).
- faire connaître ses musiques copylefts préférées.
- imaginer et défendre des modèles de mécénat globale.
- considérer comme immoral de donner un seul centime aux majors.
- ect... (idem dans tous les domaines de l'art et de l'industrie).
- sortir de la bipartitocratie, et imaginer une démocratie réelle. etc...
... on pourrait bientôt passer à l'étape suivante sans s'ennuyer à passer par la longue case de dictature déprimante à deux balles que nous prépare les sarkozy et autres populistes de tout bord.

Le copyleft est une arme, et je sors toujours armé :-)

Il me tarde que open-udc soit en place pour pouvoir faire des dons sans passer par
- paypal, leur commission qui finance l'ennemi, leur blocage de wikileaks.
- bitcoin, une valeur aussi déflationiste que l'or... dur de s'en séparer.
Et pas de cloud par défaut, il faut constamment faire des sauvegarder, à moins d'utiliser une banque sérieuse, qui tôt ou tard deviendra payante... le serpent se mord la queue.
- flattr, son logiciel non libre, et sa commission contre-productive.
http://groups.google.../group/open-udc http://bit.ly/loi6PO http://ploum.net/pos...in-dans-la-tete
deneb58
Je t'invite à comparer l'évolution du cinéma italien par rapport au cinéma français, au niveau du nombre de films et de la part de financement public dans la production d'un film...

Les sommes alloués à la culture sont énormes, depuis longtemps. On peut le regretter, mais sans cela le cinéma français serait désertique. On doit critiquer ce système, mais ce n'est pas une dictature. S'il y a une dictature métaphorique aujourd'hui, ne serait-ce pas plutôt celle du marketing qui depuis 1908 nous lobotomise avec la publicité dès notre plus jeune âge et nous conditionne à un mode de vie au dessus de nos moyens. Ce qui nous pousse à nous épuiser, à culpabiliser, à perdre notre vie à la gagner.

Moi ce que je regrette, c'est qu'une oeuvre disposant de financement public ne soit pas automatiquement placée sous Licence Art Libre ou CC-BY-SA :-(

Il faut bien comprendre que la licence global va arriver, tôt ou tard, par la gauche ou par la droite, mais que si nous n'exigeons pas la transparence, le plafonnement, et le droit à rémunération identique pour les oeuvres libres, c'est là que nous aurons perdus. Ne doit-on pas déjà exiger plus que la licence globale : le mécénat global ?

Et que devons-nous viser ? Une licence globale qui tolérerait l'échange non marchand entre particulier ou qui placerait d'office chaque oeuvre dans une sorte de CC-NC-ND ou ... ? Il y a beaucoup à imaginer, à inventer... mais comment savoir ce qui aura les conséquences les plus appréciables pour la culture, la convivialité, la création et la démocratie ?
Merci Sabinou et creatix pour l'info sur l'upload sur deezer et spotify. Incroyable.

La dernière fois que j'ai testé ça plantait sur deezer, et ça ne marchait qu'en local sur spotify...

Grrr, si ça marche vraiment simplement, ça va devenir dur de résister aux sirènes... Snif, on aura donc une sorte de mécénat global, privatisé, limité, opaque, obéissant aux majors qui ponctionneront leur grosse part inutilement, non participatif, et difficilement accessible aux musiques libres et semi-libres qui en plus n'auront pas droit à rémunération... Je suis indigné, vivement qu'on passe en démocratie 2.0 !

Le seul espoir qu'il me reste c'est l'activisme politique des nouvelles générations (peut-être #DemocraciaRealYa ?) et le développement d'un streaming p2P anonymisé, bien plus complet que deezer/spotify, qui contraignent les Etats à moderniser leurs lois :-(
Du point de vue du consommateur, les offres premium valent le coup. Mais je commence à réaliser que d'un point de vue citoyen, ce serait irresponsable d'y succomber, et je viens de mettre fin à mon dernier abonnement.

J'avoue qu'à l'époque j'ai été très agréablement surpris par Deezer/spotify/Jiwa/MusicMe/Grooveshark... c'était vraiment très pratique de retrouver ses playlists partout et d'avoir toujours sous la main des terra-octets de catalogue... Bien plus que de passer des heures à télécharger sur emule et que de se ballader avec des disques durs plein à craquer... pour faire d'interminable copier-coller chez les amis.

Mais bon, on aurait pu monter tout ça nous-même (et on pourra le faire), de façon communautaire, à la façon de Wikipedia, il suffit pour cela de légaliser le partage culturel. On n'a pas besoin de multinationales, il est triste qu'ils aient réussi à nous le faire croire.

Parce que ce qui est rédhibitoire avec Dezzer/Spotify et Cie, même en premium, c'est qu'il n'y a pas moyen de rajouter ses sons. J'ai plein de CD audio qui sont introuvables sur Deezer et que j'aimerai uploader : des auto-productions, des labels peu connus ou disparus. Sans parler de ma collection de perles trouvées via lastfm, soundcloud, youtube et myspace... que j'aimerais bien partager en playlist. J'aimerai bien aussi pouvoir retrouver mes enregistrements de petits concerts, d'ambiance, de conférences... ou ma collection de mes balados et livres audios préférés.

Ce qui est rédhibitoire avec Deezer/Spotify et Cie, même en premium, c'est qu'on a pas véritablement accès au catalogue de Jamendo/Dogmazic... et qu'on a aucune indication sur les licences utilisées par les artistes.... Il faut légaliser le partage, mais surtout il faut avoir la possibilité réelle de diffuser sa musique à égalité de chance avec les majors !!!

On a une bibliothèque d'Alexandrie musicales à portée de doigt, on est des millions à mourir d'envie de contribuer, mais non des lois archaïques d'autodafé permanente (désolé, point godwin) privent l'humanité de ce progrès décisif !!! Pendant ce temps, aucun politicien n'a donné de réponse à la proposition de Mécénat Global formulé par Richard Stallman depuis 1992 (pour en savoir plus, écouter son interview sur le site d'Ars Industrialis). Indignez-vous !

Dans ce contexte politique : écoutez de la musique libre, partagez, piratez, mais surtout ne donnez plus un sous à la musique privative. Ne pas pirater c'est être gravement irresponsable : pensez au monde que vous voulez laisser à vos enfants !!! Objectivement, les offres premium sont très tentantes, mais elles nourrissent l'ennemi, il faut résister !!!

Il faudrait peut-être adopter un standard de nommage de fichier sur emule et bittorrent, pour aider à développer une base de streaming en p2p. Par exemple :
artiste - album . muz (un fichier zip avec de l'ogg vorbis 320 à l'intérieur, à la façon de .cbz pour la bande-dessinée, pour pouvoir lire les morceaux sans décompresser l'album)

et/ou

artiste - album - morceau - 03/17 . ogg

Bon je me calme, bon courage à tout le monde :-)
Pensez à offrir une compilation dogmazic à vos proches pour noël :-)
Je pense que je voterai Hulot, à moins que je vote nul d'un bulletin rageur pour la reconnaissance du vote blanc, la proportionnelle, le tirage au sort des sénateurs parmi les citoyens, ou des ministères qui pratiquent l'intelligence collective...

Hulot me faciliterait la tâche s'il avait l'intelligence de placer son film "Le Syndrome du Titanic en Licence Art Libre (ça ferait réfléchir Jamendo qui boycottent la LAL ;-)

Hulot me faciliterait la tâche s'il défendait la légalisation du partage et le mécénat global, ainsi que le dividende universel (revenu de vie).

Pourtant il est sur la bonne piste comme le prouve sa participation à ces deux excellents ouvrages :

1° Des abeilles et des hommes
http://thanh-nghiem....s+et+des+hommes

2° Graines de possibles : regards croisés sur l'écologie
http://ecorev.org/spip.php?article495

Il suffirait de faire preuve d'un peu de pédagogie, mais aura-t-il le temps de la réflexion dans ce tumulte présidentiel ?
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 10:19
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....


Oui il faut bloquer les sites dégradant... mais à la source et en condamnant leurs auteurs !

L'objectif est de contraindre l'Usonie et la Russie à accepter la coopération judiciaire internationale. En Europe, la justice a besoin de beaucoup plus de moyen, et la coopération entre juge doit être facilité et simplifié (et non pas le contraire). Il y a déjà des lois, il manque seulement un peu de moyen et de volonté.

Se contenter de filtrer partiellement un pays, c'est non seulement dangereux (d'autres sites seront filtrés) et contre-productif (pendant qu'on se voile la face, on laisse courir les salauds).

Les sites qui ne sont pas jugés dégradant par les conventions internationales, doivent être filtré... par la protection parentale.

C'est loin d'être une solution parfaite mais c'est de loin la moins mauvaise. Le risque de lois qui perdraient la légitimité populaire serait de populariser le cryptage généralisé, ce qui serait problématique pour les enquêteurs... Les politiciens qui mettent en place le filtrage, et ceux qui les soutiennent, sont de fait de dangereux irresponsables.

Pour bien faire, il faudrait militer à la fois :
1° contre le filtrage par les Etats.
2° pour autoriser les juges à coopérer entre eux.
3° pour donner plus de moyens aux enquêteurs.
4° pour, au minimum, le droit à l'éducation et à l'égalité des chances sur la planète, notamment entre homme et femme. Dans quelle ONG milite-tu ? Il y en a de très nombreuses qui font un boulot incroyable et indispensable, et qui ont besoin de toi !
En attendant de libérer, puis démocratiser le code de création de monétaire, on en a un peu marre de voir les monnaies d'Etat se faire arnaquer par les banques et l'hyper-élite mondiale...

Si ça continue, on va bientôt se retrouver avec des monnaies virtuelles facebook, paypal et google. Je préfèrede loin expérimenter l'anarchie individualiste avec bitcoin, ou l'anarchie sociale avec open-udc... Je ne vois pas d'autres choix pour l'instant :-(
Dommage qu'il ne les ait pas obligé à citer les concurrents (au hasard identica et diaspora) :-)
rom1v, le 19/04/2011 - 13:33

Je suis partisan du dividende universel (revenu de base), mais le revenu citoyen de Villepin est très mauvais :
http://www.creationm...ion-danger.html
http://www.creationm...e-villepin.html
http://www.mediapart...rence-nationale

Peut-être qu'Europe Écologie aura une meilleure proposition ?
http://www.creationm...-revenu-de.html


Merci de l'info. Je suis confus, j'avais lu trop rapidement, et confondu "revenu citoyen" avec "revenu de vie". Villepin est donc un clampin comme les autres. C'est déprimant.
VIDEOCLUB, le 19/04/2011 - 11:56
aussi démagogiqie qie son revenu citoyen à 850 €, villepin rase gratis


Le revenu de vie n'a rien de démagogique. Il s'agit seulement d'une réforme fiscale à taux constant : on conserve le même taux de prélèvement et de dépense. Il y a juste un effet de vase communiquant pour améliorer le système RMI/PrimePourLEmploi/RSA dans l'intérêt de tous.

C'est une évidence économique qui gagne du terrain au delà des clivages politiques, et qui est désormais défendu par Villepin, Boutin, Europe Ecologie, les sociaux-démocrates allemand, alternative libérale, le mouvement des libéraux de gauche, ainsi que quelques mouvements d'extrêmes gauche. Cette proposition est également à l'étude au MODEM et au Parti de Gauche.

Il m'est personnellement impossible de voter pour un parti suffisamment irrationnel pour ne pas proposer cette mesure de bon sens !!! Idem pour la licence globale.

Je suis culturellement de gauche, mais si Villepin porte ces proposition plus clairement que le PS, je voterai pour lui.
Numerama sur les réseaux sociaux