bronto

Inscrit depuis le le 18/10/2008 à 17:19
1893 messages publiés
Envoyer un message privé
Shareaza[point]com a été détourné et distribue à présent ShareazaV4 et V5 qui n'ont aucun rapport avec Shareaza. Ils ne sont en fait qu'un clone de BearShare et iMesh et se connectent uniquement à leur réseau propriétaire, filtré et centralisé. Le véritable Shareaza, libre et gratuit, est désormais sur http://shareaza.sourceforge.net/
James Climent, condamné à plus de 20000
€ pour avoir partagé des mp3, a besoin de nous ! Signez la pétition !
Derniers sujets de bronto :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par bronto - 1893 messages - Ouvert le 19 mars 2014
1
Par bronto - 1893 messages - Ouvert le 07 septembre 2013
1
Par bronto - 1893 messages - Ouvert le 30 janvier 2013
6
Par bronto - 1893 messages - Ouvert le 06 janvier 2013
4
Par bronto - 1893 messages - Ouvert le 01 novembre 2012
9
Par bronto - 1893 messages - Ouvert le 28 septembre 2012
9
Par bronto - 1893 messages - Ouvert le 26 septembre 2012
4
Par bronto - 1893 messages - Ouvert le 23 juin 2012
1
Par bronto - 1893 messages - Ouvert le 31 janvier 2012
5
Par bronto - 1893 messages - Ouvert le 09 août 2011
15
Derniers messages de bronto :
J'ai installé une copie de Windows 10 dans VirtualBox sous GNU/Linux. Pas activé le bidule, juste pour voir à quoi ça ressemblait, ça va dégager d'ici quelques jours. J'imagine que je suis compté parmi les 14 millions...

Sinon, la quantité de données personnelles que Windows 10 envoie par défaut à Microsoft, c'est tout juste hallucinant...
Sur le coup, c'est Google qui a raison ÀMHA :  les décisions de la CNIL concernent la France, pas le monde entier.  On imagine aussi mal Google se plier à toutes les demandes de toutes les juridictions au niveau mondial.

Et tout ça, sans parler des moteurs distribués comme YaCy qui compliquent sérieusement l'application concrète de telles décisions... (oui, j'ai une copie de YaCy qui tourne en ce moment même).
tout ce que je sais c'est qu'un mp3 à 128 kbits à un son dégradé de manière significative, et en dessous c'est degueulasse.

Justement, quel est l'intérêt de payer plus cher chez Qobuz alors ?
«A même taux de compression qu'un bon mp3, et à poids égal, la qualité sonore est bien meilleure.

Tout dépend du bitrate. En dessous de 192Kpbs, oui. Au delà, non.

J'ai déjà fait le test: j'ai trompé plein de gens entre CD et Ogg, mais personne entre CD et mp3.»

Ça m'étonne beaucoup, pour ne pas dire que c'est une connerie. Opus est meilleur que Vorbis (et non Ogg qui est le conteneur). Ensuite, selon les développeurs de Vorbis et d'Opus, la différence avec le mp3 est négligeable au delà des 128 Kbps ( source ).

Alors quand on m'explique que *personne* ne se trompe entre le CD et le MP3, c'est tout simplement faux à moins que l'encodage ait été fait avec les pieds. Ça doit être un effet de style plus qu'autre chose. Typiquement, tu prends du 44.1 kHz, 2 canaux à 16 bits par canaux quand tu n'as pas envie d'abuser et de monter l'échantillonnage à 48kHz (meilleur que le CD). Tu colles du 320 Kbps et tu fais un test. C'est simple, Vorbis, Opus, CD, FLAC, le commun des mortels n'y verra que du feu.

Un petit mot sur les audiophiles pour finir : quand on prétend qu'on entend des différences non mesurables par des appareils de pointe, ce n'est pas de l'oreille absolue qu'il s'agit mais d'hallucinations. Quand on voit que les mecs sont capables de claquer pas mal d'argent pour améliorer la réception de signaux *binaires*, ce n'est pas du perfectionnisme, c'est juste de la bêtise.
Le fait est que l'oreille humaine est incapable de distinguer un son encodé en 128 Kbps et le son réel. Ce n'est pas que moi qui le dis, ce sont les développeurs du codec Opus (qui est le meilleur format de compression avec perte, soit dit en passant). En gros, il arrêtent de comparer la qualité passés les 128 Kbps entre divers codecs parce que ça n'a pas d'intérêt. Ils précisaient cependant que pour le MP3, il fallait monter à 192 Kbps pour atteindre ce niveau.

Bref, FLAC ou MP3 de 192 Kbps tu ne feras pas la différence. Alors les MP3 à 320 Kbps qui sont la norme aujourd'hui, voilà quoi.

Maintenant, le FLAC a ses avantages pour l'archivage et en tant que source d'encodage vers de formats avec perte pour éviter les pertes cumulatives dues aux conversions entre deux formats avec perte. Mais pour la *qualité d'écoute*, la supériorité du FLAC sur un codec avec perte, c'est un argument marketing, c'est tout.
Si on massacre Internet pour en faire un Minitel bien propre, le média nouveau ne le sera plus vraiment. On sait ce qu'ils ont essayé de faire avec le vidéotex international : un service devait obéir à la fois aux lois des pays où il était hébergé et à celles du ou des pays de destination.

Résultat ? Peu de personnes savent ce qu'est un service vidéotex international, ça n'a jamais décollé. Donc on ne peut pas dire que le média nouveau doit se plier aux règles anciens pour restreindre ce qu'il véhicule (exemple au hasard : l'imprimerie a servi à bien plus qu'à imprimer des bibles).

On a expliqué dès le départ en 2009 que la Hadopi ne servirait à rien mais qu'elle mettrait en danger le fonctionnement même d'Internet (au sens de Benjamin Bayart). Visiblement, ça n'a vraiment pas imprimé et ils veulent continuer à creuser après avoir touché le fond.

Ce n'est d'ailleurs pas complétement un hasard si Internet est né dans un pays où il y a le premier amendement.
Autre solution : on milite pour l'équivalent du premier amendement. Ça nous éviterait bien des absurdités comme celles dont il est question dans cet article.
Un petit moment pour se poser une question  combien d'autres pays (dont certains vantent ici les valeurs démocratiques comparées au totalitarisme américain) sont capables d'un tel exercice d'autocritique ?

C'est un premier pas salutaire, mais on pourra prendre au sérieux cette démarche quand les responsables seront traduits en justice. Parce que dire « oups, on a torturé mais on prend aucune mesure concrète pour éviter que ça recommence », ça ne mange pas de pain non plus.
Tu sais ce que fait le BIOS de ton ordi ?

C'est un problème réel, c'est pour ça qu'il y a le projet Coreboot .
Tu sais ce que fait l'OS de ton ordi ?
Tu sais ce que font chacun des programmes et des services sur ton ordi ?

J'ai une petite idée, parce que le code est libre (sans but commercial en prime) et d'autres, bien plus compétents que moi, ont pu regarder ce que faisait le bousin. Par contre, si tu es effectivement sous un système propriétaire comme Windows 7, tu as bien plus de souci à te faire.
est-ce que tu sais comment ils sont utilisés ou vendus ?
est-ce que tu sais comment les textes que tu saisis sont compilés, étudiés, synthétisés pour dresser un portrait type de tes attentes publicitaires par exemple ?

Moi non

Moi si. Je n'ouvre une session que quand il le faut. Javascript est désactivé sauf à de rares occasions et pour des domaines précis. Les requêtes vers des sites externes sont bloquées. Les referers sont inexistants. Les cookies sont refusés pour les sites tiers et le tout effacé automatiquement à la fin de la session. L'UA ne permet pas le fingerprinting. Enfin et surtout, il n'y a aucune information critique qui circule.
Par exemple, qui te dit que ce que tu tapes dans l'éditeur de Numerama n'est pas envoyé au serveur au fur et à mesure que tu tapes et que tu corriges ton texte ?

Par exemple, c'est WireShark qui le dit.
Tu as essayé de faire du reverse engineering sur un truc aussi anodin que JQuery ?

Tu connais parfaitement la réponse... et tu fais semblant d'oublier que le mieux pour avoir autant de sécurité que possible, le mieux est que le logiciel soit libre. rms explique ça depuis trente ans et n'importe quel abruti dans l'informatique le sait. Par ailleurs, tu n'autorises pas n'importe quel code sur ta machine. Si un bidule ne marche pas parce qu'il a besoin de Javascript, c'est le problème du webmaster, pas le mien. Ça ne s'exécutera pas, point.
Au bout du compte, une fois que tu as pris les mesures de sécurité raisonnables, c'est une question de confiance comme pour tout ou presque. Tu peux jauger au cas par cas. Genre « interdire Javascript, sauf dérogation mûrement instruite. » comme le dit tty.
Si tu veux une absolue confidentialité et une totale sécurité, tu n'as comme solution que d'arrêter d'utiliser un ordinateur.

C'est vrai et c'est aussi stupide que de dire que si tu veux une absolue sécurité dans ta vie, le mieux est de te tirer une balle pour ne pas être agressé/violé/volé/tutti quanti. Bref...
Pour l'installation de nouvelles applications Android sur la Bbox Miami, un compte Google sera requis.

Vous êtes certains ? Parce qu'une machine Android fonctionne parfaitement sans créer un compte Google et on n'a juste pas accès aux services de Google. D'autres dépôts logiciels comme Aptoide ou F-Droid existent.

Quoi qu'il en soit, cette box risque de faire très mal aux autres.
Les licences dites véritablement libres, qui ne restreignent ni l'utilisation commerciale ni l'adaptation, représentent désormais 56 % des oeuvres, contre 40 % en 2010. "Nous pensons que ça parle à une base d'utilisateurs qui a découvert la valeur et la puissance du fait de partager leurs oeuvres de façon plus ouverte, y compris chez les gouvernements et les fondations majeures", se félicite Creative Commons.


Quid de Numerama ? Kad, que penserais-tu de ne serait-ce qu'essayer la licence CC By-SA au lieu du BY-NC-ND pendant un certain temps, pour voir ce que ça donne ? Peut-être que le gain en visibilité l'emporterait ?
D'accord, Mozilla impose des dons par carte bleue ou Paypal, mais il y un paquet de projets plus petits qui acceptent les dons en bitcoins ( F-droid , au hasard, sans parler de The Pirate Bay). C'est anonyme si tu fais un peu attention, sécurisé, rapide.

À toi de jouer maintenant
Les parts de marché de Firefox sur mobile sont de 1%, étouffé par une attitude assez peu fair play des concurrents.

Tu peux développer ?
Le nombre de ceux qui tombent dans le piège de notre petit troll enter me surprendra toujours. Nous sommes sur un site qui est supposé avoir un public un minimum averti, et pourtant, à chaque fois il fait mouche. Mes respects.
Et encore, 10 % de parts de marché pour Windows Phone, c'est dans certains pays européens. À l'échelle mondiale, ça va plus aller chercher dans les 3 % . Quant à la qualité Nokia, je ne sais pas ce qu'il en reste : la production est sous traitée comme les autres, les usines habituelles ont fermé.
Ce n'est pas la première fois en tout cas que cela arrive .

Et ce que dit fcna2005 n'a pas grand chose à voir avec ça ÀMHA, aux states les majors ont attaqué des centaines de milliers de personnes, en d'autre termes ça a été beaucoup plus agressif qu'en France. Et comme chacun sait, le partage des fichiers a disparu

Plus sérieusement, le partage est tellement passé dans les mœurs qu'il arrive même à des majors de laisser passer ce genre de choses. Et c'est plutôt bon signe en fait.
Attaque plutôt sur le volet financier des pirates

Je suis contre. Je débloque explicitement les pubs sur certains types de sites précisément pour les soutenir parce qu'ils font œuvre utile en facilitant le partage. Un peu comme les contrebandiers de livres sous l'Ancien régime, au fond ils contribuent au progrès.

Réflexion sur une forme de Licence Globale.

M Walter a dit sur Numerama même qu'il trouvait que le mécénat global était quelque chose d'idiot et dépassé, donc si j'étais toi, je n'en attendrais pas grand chose. Je peux obtenir ce que je veux gratuitement, puisqu'il s'agit de fichiers informatiques. Malgré ça, j'ai voulu payer pour le mécénat global à la fois pour rémunérer les auteurs et pour établir un lien direct entre auteurs et public, en se passant des intermédiaires. Ça n'a pas marché, on hérite de Netflix qui est une forme de licence globale privée, mais infestée de DRM et du flicage du client. Ce qui fait que ça sera sans moi.

Sinon on laisse juste les AD finir de mourir, avec les dégats collatéraux en terme d'emploi que ça amènera.

Les intermédiaires devenus inutiles vont morfler à moins de se réinventer, et c'est une bonne chose. Pour le reste, les auteurs vont continuer à vivre mais auront malheureusement de nouveaux maîtres, alors qu'on aurait pu établir un lien direct. On a loupé quelque chose d'important, c'est bien dommage.
Le problème de la Hadopi, et c'est une tare de naissance, c'est qu'elle n'a pas de légitimité. Tout le monde sait que c'est une machine à spam montée pour défendre certains intérêts, faite sur commande des lobbys qu'on connaît (la DADVSI avait même son amendement dit « Vivendi », c'est dire). Eric Walter le sait, et il essaye, sans succès, d'apporter un soupçon de légitimité à la Hadopi. Les ayants tous les droits s'en foutent de ces problèmes. C'est là la divergence ÀMHA.

Ça ne change rien à la nature de la Hadopi, ni au fait qu'elle doit être purement et simplement supprimée. Que les loups se dévorent entre eux, je n'ai aucune envie de choisir celui qui me bouffera.
Merci pour le partage, le documentaire vaut effectivement le détour même s'il a tendance à sous estimer ou à laisser un peu de côté le soutien populaire dont ont pu bénéficier les fascistes. Mais il montre très bien quels sont les intérêts servis sous le discours nationaliste et rien que pour ça, il mérite d'être regardé (ou mieux, téléchargé depuis http://infowarproduc...s.com/download/ ).

Ce n'est pas très étonnant d'ailleurs, les mecs qui avaient réalisé Debtocracy et Catastroika n'ont rien perdu de leur forme. Si vous avez aimé l'un de ces docus/essais, vous aimerez aussi les autres.

Par contre, et c'est valable pour ton autre message, si tu peux mettre un petit résumé avec le lien, ce serait vraiment sympa. Sinon ça donne pas vraiment envie de cliquer sur le lien (là, heureusement que je l'ai fait
En lisant le titre, je n'ai pas pu m'empêcher de penser au célèbre « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force » de 1984. Parce qu'ÀMHA « la censure, c'est pour la liberté », c'est à peu près du même niveau.
Numerama sur les réseaux sociaux