anomail2

Inscrit depuis le le 23/09/2008 à 08:05
2235 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers messages de anomail2 :
La classe politique pilotée pas l'oligarchie grignote les acquis sociaux arrachés aux patrons au sortir de la guerre depuis des décennies.

C'est juste qu'avec Valls et Macron, on a pris un coup d'accélérateur surprenant de la part de types classés à gauche.

Ces acquis sociaux sont tous le résultats de luttes.

La classe dominante n'a pas donné la sécu et les congés payés comme ça pour nous faire plaisir. C'est parce qu'à l'époque, ils n'étaient plus en position de force car ils avaient collaboré et étaient face à une population armée. Maintenant ils reprennent, petit à petit, pour des raisons fallacieuses.

Un article sur Reflets à ce sujet:
https://reflets.info...ment-ca-marche/

Un conf gesticulée:
https://www.__youtub...h?v=cqIcOaKAX4k
(encore Lepage, désolé je suis un peu monomaniaque, mais cette fois il est accompagné).
mosquito33, le 28/05/2015 - 23:26

ze_katt, le 28/05/2015 - 23:22
X


Oui.
Et ce qu'on va trouver risque de faire un peu mal à la société et aux politiques.

Ah nous y vl'à, merci
ze_katt, le 28/05/2015 - 23:22
D’où l’intérêt d’étudier ce qui fait qui rend ces jeunes vulnérables à la manipulation.


On le sait, c'est probablement ça, mais les politiciens n'en veulent pas.
"L'éducation populaire, Monsieur, ils n'en ont pas voulu".

Ils préfèrent soigner les syptômes (surveiller internet) pour cacher la maladie (le manque d'esprit critique).

Comme vous le dites, dans ce cas c'est plus un problème politique (voire géostratégique) qu'un problème religieux, bien que la religion puisse servir de catalyseur par ses aspects obsurantistes (quand on veut tout expliquer par Dieu).
La plupart appartiennent à des classes sociales moyennes ou supérieures.


C'est pour celà que le CNR a tenté de mettre en place l'éducation politique des jeunes adultes après la libération.

Ils avaient constaté que les bourreaux nazis étaient en général cultivés, bien éduqués, mélomanes...

Ils en ont conclu que pour éviter que l'horreur ne recommence l'école ne suffisait pas, et qu'il fallait apporter quelque chose de plus aux citoyens pour qu'ils sachent reconnaitre les manoeuvres d'endoctrinement lorsqu'ils en voient et leur résister.

Lepage raconte ça dans son spectacle.
Des références aux films Matrix et Le Seigneur des anneaux sont présentes dans ces vidéos

Sacrilège !
ze_katt, le 28/05/2015 - 22:58
C'est tout à fait normal que des jeunes de chez nous partent en Syrie pour assassiner la population locale à coup d'explosifs. C'est clair qu'on ne doit surtout rien faire pour les en empêcher.


Hum c'est vrai mais de là à placer l'ensemble de la population sous surveillance...
Bon article.

En complément, les podcasts de la série "déradicalisation" de l'émission "Les pieds sur terre" de France Culture

http://www.francecul...on-1-2015-05-04

http://www.francecul...foad-2015-05-14

http://www.francecul...0%A6-2015-05-20
Ne faites pas semblant de ne pas comprendre.

Il ne s'agit pas moi, je vais bien, merci.

Si on détourne les moyens financiers, la population sera mécaniquement moins bien instruite, moins bien soignée, moins bien nourrie...

Jusqu'à ce qu'elle soit mal instruite, mal nourrie et pas soignée.

C'est déjà le cas pour une partie (étudiants, retraités, chômeurs).

Les services publics, la sécu, c'est votre second salaire.

Si on vous enlève cela, vous êtes obligé(e) de le payer vous-même si vous voulez en conserver l'accès.

Et si vous étiez déjà un peu juste à la fin du mois, vous commencez à faire des arbitrages.

Dans l'ordre d'importance décroissante : Manger, se loger, se déplacer, se soigner, s'instruire...

Si vous perdez l'accès à une seule de ces choses, est-ce que vous êtes encore libre ?

Moi je pense que non, mais ce n'est que mon avis d'anarcho-crypto-communiste
C'est discutable.

Si dans leur seul intérêt ces gens réduisent la capacité de l'état à vous soigner, à vous instruire, voire même à vous nourrir, est-ce qu'on peut dire ou non qu'ils empiètent sur votre liberté ?
Plus sérieusement:

Exemple 1: Emmanuel Macron (c'est la marionnette qui est désignée pour nous serrer la vis en ce moment, après on en prendra un autre et il pourra repartir chez Rotshild pour toucher les dividendes).
Il est millionnaire, mais il a magouillé pour échapper à l'ISF.

Et bien chaque Euro qu'il nous gruge, c'est un euro qui ne va pas dans les services publics : Hôpitaux, écoles, etc.

Exemple 2: Des Rafales vendus à l'Egypte qui n'en a pas du tout les moyens, par un habile  montage financier impliquant Natixis ( le tueur d'entreprises ) qui à la fin se résumera à une seule chose: Le transfert de 2 milliards d'Euros de nos poches à celles de Dassault.

Exemple 3: On prend ici:
http://www.institutm...er-50-milliards

Pour donner ici (pacte d'irresponsabilité) en échange d'hypotétiques emplois.
http://impotsurlerev...entreprises.php

Meanwhile, aux restos du coeur...
Bah c'est là qu'ils sont forts, on ne peut regretter pas ce qu'on a pas connu.

Mais voilà l'idée générale:
https://ledinobleu.f...ires_illus2.jpg
En effet, ma liberté s'arrête là où commence celle des autres comme on dit.

Mais vu de ma place je suis victime d'un curieux effet de parallaxe.

J'ai l'impression que la liberté de certaines personnes plus grande que la mienne.

Et que la plupart du temps lorsqu'une loi est votée, la mienne rapetisse et la leur grandit.

Oh wait, ce sont ceusses qui votent les lois justement...

D'où ce réflexe pavlovien lorsque je vois les mots "loi" et "liberté" accolés.

J'ai sûrement tort, ou bien je ne suis pas assis sur le bon fauteuil.

On embraye sur la lutte des classes ?
Quand à l'emploi du mot "Nécéssaire", je me méfie.

Souvent des choses nous sont présentées comme nécéssaires, alors que si on les examine un peu...

Les réformes nécéssaires
c'est tellement facile d'être honnête quand on en voit pas passez une thune devant son nez...


Ah mais vous avez absolument raison, le pouvoir et l'argent corrompent.

C'est pour ça que je milite pour des limitations mécaniques (abolition de la politique professionnellen, tirage au sort, mandats courts et/ou non renouvelables).
La remarque signifiait qu'en général la loi ne sert pas à étendre la liberté, bien qu'il y ait des exceptions.
Pour la conférence gesticulée de Franck Lepage, je vous recommande la version longue beaucoup plus détaillée:
https://www.__youtub...h?v=3Q1oyEXMXs4

J'aimerais beaucoup voir la version de 6h :-)

Dans les grandes lignes, ce spectacle sérieux et drôle explique la tentative de mise en place d'une éducation politique populaire par (entre autres) le Conseil National de la Résistance.
Le but était d'éduquer politiquement les citoyens à l'échelle nationale afin qu'ils sachent résister à l'oppression et identifier les mécanismes qui mènent à une telle boucherie.

Cette tentative a été très rapidement dévoyée et le ministère de l'éducation populaire s'est scindé en ministère de la culture et ministère de la jeunesse et sports.

Notez le niveau de perfidie de nos élites qui commémorent nos résistants à tour de bras pendant qu'ils détricotent systématiquement tout ce pour quoi ils ont lutté.

Ce faisant ils ne les reconnaissent que par leur coté lutte armée, et passant joyeusement à la trappe tout ce qu'ils ont fait après, comme avoir arraché la plupart des acquis sociaux aux patronat qui avait collaboré.
Ça peut être bien, mais personnellement je n'aime pas confier mes mots de passe à un (logiciel) tiers.
De plus ça nécessite d'avoir le logiciel sous la main.
Numerama sur les réseaux sociaux