/dev/tty

Inscrit depuis le le 10/07/2008 à 00:22
3956 messages publiés
Envoyer un message privé
Tout ce qui n'est pas du protocole 80 vers les proxy de son FAI sera interdit © JMP
Derniers sujets de /dev/tty :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par /dev/tty - 3956 messages - Ouvert le 31 mars 2015
10
Par /dev/tty - 3956 messages - Ouvert le 27 février 2015
2
Par /dev/tty - 3956 messages - Ouvert le 23 janvier 2015
42
Par /dev/tty - 3956 messages - Ouvert le 20 janvier 2015
1
Par /dev/tty - 3956 messages - Ouvert le 15 janvier 2015
4
Par /dev/tty - 3956 messages - Ouvert le 14 mai 2014
5
Par /dev/tty - 3956 messages - Ouvert le 21 décembre 2014
9
Par /dev/tty - 3956 messages - Ouvert le 04 décembre 2014
52
Par /dev/tty - 3956 messages - Ouvert le 15 décembre 2014
2
Par /dev/tty - 3956 messages - Ouvert le 11 décembre 2014
7
Derniers messages de /dev/tty :
Les geeks sont sur irc, les kikous sur les trucs propriétaires, et y'a personne sur Jabber. Il ne trouve pas son public.
Centaurien, le 20/04/2015 - 17:03
Pfff, aucun rapport, nous on est une démocratie, pays des droits de l'Homme, pas une dictature arabo-musulmane.
Nous, on surveille les méchants (les arabo-musulmans), pas les gentils (Les BCPF - Blancs Chrétiens Parlant Français).

C'est bien imité.
Vous n'imaginez pas un seul instant que Hollande va tirer contre son gouvernement, non?
Orange n'a pas correctement dimensionné ses points d'accès mutualisés.
Quand on possède des moyens de manipulation de masse, c'est pas trop difficile d'endormir la population entre information soigneusement manipulée et divertissements crétins.
Le système n'est parfaitement opérationnel que début 2010, et commence vite à porter ses fruits. Saleh D. est arrêté le 3 janvier 2011, les services libyens lui mettent sous le nez ses mails sur Yahoo du printemps 2010. Mohamed G. est interpellé le 18 février 2011, les policiers ont avec eux un message qu'il a envoyé à l'ambassade du Canada le 27 septembre 2007, extrait des profondeurs de sa messagerie. Mohamed A. est arrêté le 16 février 2011. « On m'a montré des preuves écrites. Ils m'ont montré des retranscriptions de mes conversations téléphoniques, SMS et copies de mails tirés de ma messagerie. Je ne sais pas par quel moyen ils ont accès à toutes mes correspondances. » La Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) et la Ligue des droits de l'homme ont déposé plainte à Paris contre les quatre sociétés du groupe le 19 octobre 2011, pour « complicité de torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants » (Le Monde, Espionnage de masse : des sociétés françaises au service de dictatures )

Non, non, ça ne servira jamais.

La cour d'appel de Paris a ordonné l'instruction de la plainte de deux ONG qui accusent la société de s'être rendue complice d'actes de torture commis par les services de sécurité kadhafiens, et ce, en leur vendant Eagle, un logiciel qui leur a permis de mettre sur écoute 5 millions de Libyens. Cette décision a été prise après l'examen d'un appel du parquet contre l'ouverture, par le juge d'instruction, d'une enquête sur la plainte déposée en 2011 par la LDH et la FIDH, pour lesquelles d'avoir vendu en 2008 au régime de Mouâmmar Kadhafi du matériel destiné à surveiller les communications des Libyens, s'est rendue complice d'actes de tortures commis par les services de sécurités libyens sur les opposants. Eagle, un super-espion. L'affaire a éclaté fin août 2011 suite à la révélation par le Wall Street Journal de la découverte à Tripoli de matériel commercialisé par cette société ainsi que de nombreux documents de formation à son usage. Eagle, un logiciel d'interception massive des communications sur internet, permettait la surveillance des communications numériques de 5 millions de Libyens sans distinction. (Le Monde).

Non, non, c'est juste pour décorer des jardins.

Oui, oui, c'est des régimes de guerres civiles. Tu crois peut-être que l'histoire s'est arrêtée?
marinebis, le 19/04/2015 - 00:56
imaginons un nouveau régime de vichy, ils n'en ont rien à foutre de la loi renseignement !


C'est d'ailleurs pour décorer leurs jardins que la Libye et la Syrie ont acheté des sondes Qosmos et Amesys.
C'est toi qui es malade, fais toi soigner de ton homophobie et de ton fascisme

petitepoupee, il n'est pas dans mon habitude d'interpeller les gens.
Si c'est de moi que tu parles, cites-moi mes passages homophobes ou fascistes.
Sinon ne m'accuse pas gratuitement.
Dès que les agressions de pompiers ont commencé, j'ai compris que mon pays était malade. Et il le restera tant qu'il y aura de telles agression. C'est ma jauge, ma métrique. Agresser quelqu'un qui est là pour te secourir, c'est le summum de l'ignoble. Le français n'est pas essentiellement raciste, il n'est pas essentiellement antisémite. Et il en a un franchement marre qu'on le traîne dans la boue. C'est l'apanage de quelques milieux glauques, bien précis, bien délimités (on ne parle pas des blagues pipi-caca de Jean-Kevin sur Twitter) que le pouvoir a les moyens de mettre hors d'état de nuire sans stigmatiser 60 millions de français. Ou il ne les a pas (les moyens), dans ce cas il est en faillite et il gicle.
Oui mais nous, ce que disent les ministres, par principe, on n'y croit pas.
Le gouvernement passe à l'offensive contre les agressions de sauveteurs.
Manuel Valls annonce diverses mesures pour éradiquer cette haine.
Ah non, on me dit qu'il s'en bat les couilles.



Image IPB
Le racétruc et antisémitisme (je rappelle que les sémites comprennent les arabes qui parlent une langue sémitique, si si, les mots ont un sens), c'est juste un moyen de criminaliser les opinions qui dérangent le pouvoir dès qu'elles touchent à certaines catégories de population. Et comme on critique toujours, fatalement, une catégorie de population, on ne peut plus critiquer personne. Se parant (c'est pas difficile) d'atours généreux et droit-de-l'hommistes, c'est une machine de guerre pour une gauche en quête d'opprimés à défendre afin d'asseoir son électorat, en remplacement d'une classe ouvrière qui n'existe plus (c'est par moi qui le dit, c'est Tera Nova). N'allez pas y chercher une motivation humaniste. C'est juste pour hâter la chute de la vieille société (rance, moisie, raciste) et faire place à la nouvelle (festive, métissée, transgenre) qui, demain, lui sera éternellement reconnaissante. France... hôtel. T'as compris? Vous êtes sommés de disparaître sans faire de vagues. Comme d'autres en leur temps , ils ont leur homme nouveau. Il a juste changé de couleur. Il ne faut pas s'opposer à ce plan grandiose. Si votre esprit est rétif à la propagande (hélas il semble qu'il l'ait été), nous allons passer à la castagne. Sarkozy avait prévenu. Bouffe du multicul et ferme ta gueule.
Je m'étais retenu d'invoquer l'arrivée du racisémisme dans la discussion sur les boîtes noires, de peur d'être accusé de trollage.
Pour moi, l'essentiel est de bien comprendre qu'il y a là une rupture inédite et profonde


La rupture n'est pas si inédite ni profonde. L'écoute des câbles transatlantiques est une réalité, ainsi que la coopération NSA/services de renseignements européens, qui leur permet de contourner les législations locales (en faisant faire par d'autres ce qu'ils ne peuvent pas faire chez eux). Il y a des sondes un peu partout sur le réseau, c'est un secret de polichinelle. Relis ceci , il serait très naïf de croire que ça n'existe pas chez nous.
En fait, elles sont dans la continuité de ce qui existe. Les données conservées (dont il n'existe pas de liste technique précise) ne sont que le premier palier. Au-dessus viennent les « interceptions légales », qui consistent à dériver, à l'aide d'une sonde, les flux d'un individu désigné. Au dernier palier viennent les interceptions secrètes qu'on peut deviner en fonction d'affaires qui ont percé à l'étranger (je pense à ATT) puis des révélations Snowden. Cette loi me donne l'impression de légaliser ce qui était jusqu'ici illégal, JiaJo en a déjà souligné l'intérêt.

Il serait naït de penser qu'il n'y avait pas de barbouseries avant cette loi. Reflets.info a révélé quelques détails croustillants (parmi des suppositions). Nous savons que certain opérateur n'ont rien à refuser à l'État, alors que d'autres sont moins coopératifs du fait de leur culture anarcho-libertaire, ou ce qui en reste derrière les businessman.
en même temps ils ont pas leur mot a dire de la moralité de la loi en cours de vote

Bien évidemment ils ne peuvent pas se mettre hors-la-loi, ni la faire changer, ce qui serait un boulot politique. Ce que nous lisons montre qu'ils étaient plus motivés par la sauvegarde de leur infrastructure que par celle de nos libertés. Tous les hébergeurs ne sont pas militants.
Numerama sur les réseaux sociaux