/dev/tty

Inscrit depuis le le 10/07/2008 à 00:22
2615 messages publiés
Envoyer un message privé
Tout ce qui n'est pas du protocole 80 vers les proxy de son FAI sera interdit © JMP
Derniers sujets de /dev/tty :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par /dev/tty - 2615 messages - Ouvert le 25 mars 2014
21
Par /dev/tty - 2615 messages - Ouvert le 04 décembre 2013
4
Par /dev/tty - 2615 messages - Ouvert le 03 août 2013
3
Par /dev/tty - 2615 messages - Ouvert le 29 juillet 2013
6
Par /dev/tty - 2615 messages - Ouvert le 04 juin 2013
9
Par /dev/tty - 2615 messages - Ouvert le 23 janvier 2013
4
Par /dev/tty - 2615 messages - Ouvert le 21 décembre 2012
7
Par /dev/tty - 2615 messages - Ouvert le 14 décembre 2012
0
Par /dev/tty - 2615 messages - Ouvert le 06 décembre 2012
7
Par /dev/tty - 2615 messages - Ouvert le 22 novembre 2012
2
Derniers messages de /dev/tty :
Vous n'êtes pas au bout de vos peines. Le mode "plein écran" est considéré comme un immense progrès et acclamé par de nombreux utilisateurs. Et ils sont plus nombreux que nous. Attendons-nous même qu'on nous cache nos fichiers puisque, de l'avis de certain, c'est un archaïsme dont on ne devrait plus se préoccuper.
Une entreprise qui fait des produits "jetable" au bout de 2 ans incompatible avec le reste du monde qui se dit écolo ?

L'écologie s'arrête au tiroir-caisse.
Ceci dit, un message PGP c'est de l'ASCII, donc celui qui veut s'en donner la peine peut utiliser GMail. Yaka juste copier/coller le message dans le webmail. Je ne prétendrais pas que c'est ergonomique.
PGP et webmail sont antinomiques (j'espère qu'on ne parle pas de cryptographie en Javascript). Mais tout progrès fait pour faciliter l'usage de PGP est bon à prendre. Pour le moment, ça reste réservé aux geeks qui savent l'installer et interroger les serveurs de clés.
1977 - 2014. Ca en dit long sur le besoin de longévité des OS dans l'industrie. XP peut aller se rhabiller.
La vache! 17 000  pour vendre des graines non approuvées par la Kommandantur! On va loin dans la dictature.
Pffff... Faut tout faire ici, pendant que vous discutez du sexe des anges.

Alors. La camera prend une rafale de photos pendant qu'on déplace la visée vers le haut (pourquoi vers le haut? cette question vaut deux points). En comparant les mêmes structures d'image à image, on calcule la position et l'orientation de la camera pour chaque image. On utilise ces données pour faire une photogrammétrie , enfin je crois. Ensuite, on calcule un matrice de profondeur. Apparemment c'est l'étape difficile, elle vaut 300 points. Enfin, on se sert de la matrice de profondeur pour flouter.

Première réflexion: avec des gens comme ça (13G$ de CA), la recherche publique est enfoncée. Ca pose un léger problème. Les algos les plus pointus sont derrière des barbelés chez Google, Microsoft, Adobe.

Deuxième réflexion: en passant, ils ont pulvérisé la camera plénoptique (souvenez-vous de Lytro ). Le mouvement vertical remplace le réseau de micro-lentilles . Notez, ça fait un moment qu'on fait du 3D par rafale avec un GPS sur la camera, même dans des labos français, oui oui je sais c'est incroyable. Ici, Google nous assène une POC sans multi-lentilles ni GPS, c'est magistral. Il enterre donc ceci pour être précis (applettes Javascript pour les curieux, cliquez sur Full Aperture sinon ça fait rien).

Troisième réflexion: le geste de "scanner" pour photographier va devenir courant, pour enregistrer le troisième dimension. Nikon est vert de rage. Le reflex à miroir est effectivement hors de course, non pas à cause du bokeh, mais parce qu'il ne tire pas assez vite. Seul un obturateur électronique peut y arriver, ou une acquisition video.

Mes prévisions se réalisent. La photographie numérique a commencé par imiter l'argentique. Une fois cette étape réalisée, elle va s'en libérer avec la photographie calculatoire et ce qui nous attend n'aura plus rien à voir. Si vous avez investi investi dans l'image numérique, vous vous êtes fait avoir. Ceci est une révolution, faut tout changer. Mais cette fois une vraie révolution. Pas seulement des coins arrondis.
Je vais te citer un cas où le « niveau » n'est pas en question. Je cherchais à faire des colonnes d'égale hauteur en CSS. J'ai perdu un temps fou à essayer des solutions merdeuses et obsolètes parce que je n'avais pas pris la peine de lire studieusement les specs du W3C où on trouve 'display:table'. Le niveau ne joue pas puisque tout est au même niveau. C'est une histoire de parcellaire vs. exhaustif. J'ai regardé par le petit bout de la lorgnette. J'ai cherché le hack rapide. Non seulement j'ai perdu mon temps, mais j'ai couru le risque d'être un mauvais programmeur (le web n'est pas mon coeur de métier, ouf je suis sauvé).

Gnommy a raison, on est malades du temps. On pratique l'algo "problème->google->hack rapide-> afini". Specs du W3C? Rhololo, TL;DR;PSLC (pan sur le cul). Dans mon exemple, il y a aussi la pollution par les pages obsolètes (parceque le jour où display:table est sorti, on peut jeter des milliers de pages). Le web peut aussi t'emmener sur des fausses pistes.

Les articles scientifiques dans Wikipedia sont hardos, c'est vrai. D'un autre côté c'est une référence. Les contributions sont pesées et sourcées. Quand ils lâchent une équation, on peut avoir un niveau raisonnable de certitude que c'est la bonne. C'est une encyclopédie, pas une revue de vulgarisation.
Je crois au contraire que ça pose une question intéressante : celle de l'illétrisme, la perte de la culture de la lecture que l'auteur prend soin de mentionner. Je suis moi-même victime du web en "picorant" des informations éparses dont j'ai besoin immédiatement, au détriment de la lecture de A à Z qui seule, permet de relier les tenants et les aboutissants. Le web me permet de filer directement au chapitre 6 sous-paragraphe 23 où est le truc qui m'intéresse, tout en ignorant royalement ce qui est autour. J'ai conscience que sur certains thème, ma connaissance est un ensemble d'îles isolées sans vision du schéma global et que je peux passer gravement à côté d'un truc essentiel. Comme je suis "old-school" et que les bases sont rentrés par la méthode classique, ce n'est pas trop grave. Mais je m'interroge sur les conséquences sur les jeunes générations.
Si la première photo est un échantillon, les reflex n'ont rien à craindre.

On aimerait quand-même en savoir plus sur les algos.
Ca part d'une bonne intention mais je crains que la CNIL ne soit pas équipée pour contrôler les 2.700.000 domaines en .fr. Le pourrait-elle que ça ne servirait à rien, depuis que webmaster@domaine est aux abonnés absents. Ca va se limiter à contrôler le Minitel 2.
tonygencives.com peut internaliser ou externaliser ses données. Elles sont toujours externalisées pour moi.
J'en vois un qui fait une esquisse de signe nazi avec les doigts.
Internalisé ou en cloud, pour nous ça revient au même non? La vraie alternative est internalisée *chez moi* ou externalisée sur l'internet. Il reste à nous convaincre de l'utilité de voir des camemberts sur le brossage de mes dents sur tonygencives.com, par rapport aux mêmes camemberts sur mon ordinateur.
Il est tout-à-fait hors de question que Microsoft, Google ou qui que ce soit sache que je me suis brossé les dents à 7:48 pendant 3 minutes, qu'ensuite  j'ai pris un café avec un demi-sucre, qu'il reste 3 yaourts dans mon frigo et que j'ai lavé mes chaussettes sur le programme "synthétique". J'ai déjà assez de mal avec ce foutu navigateur web qui disséminerait mes habitudes aux quatre vents si je ne lui menais pas une guerre incessante. Le service attendu (quoi? une réduction sur une lessive spéciale chaussettes?) ne vaut pas ce strip-ease. Mais s'ils veulent que je fasse de grandes choses grâce avec des données accessibles au bout de mes doigts, je veux bien qu'ils me donnent les leurs.
En effet, mauvaise piste. On n'attend pas un nouveau prestataire de mail, qui ne fait qu'ajouter un point de faiblesse, mais une sécurisation du mail existant.
L'abonnement est obligatoire aussi? Yabon  le connecté.
On lui demande d'abord de ne pas couper régulièrement entre minuit et une heure du matin.
Numerama sur les réseaux sociaux