Elric

Inscrit depuis le le 09/07/2008 à 02:07
1268 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers sujets de Elric :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par Elric - 1268 messages - Ouvert le 21 août 2012
10
Par Elric - 1268 messages - Ouvert le 08 mai 2012
9
Par Elric - 1268 messages - Ouvert le 18 mars 2009
1
Par Elric - 1268 messages - Ouvert le 29 septembre 2008
0
Par Elric - 1268 messages - Ouvert le 09 juillet 2008
3
Derniers messages de Elric :
Le maintien du plan d'aide d'urgence pour une semaine (voir deux puisqu'à priori c'est le délai nécessaire pour les standards européens) c'est pas une décision d'ampleur.
bailey-, le 01/07/2015 - 21:47

on a décidé d'étrangler économiquement la grèce


Comme ceci ?
La BCE maintient l’aide aux banques grecques

T'oublie simplement de dire qu'il est maintenu à son niveau actuel. Alors je sais pas si c'est de la méconnaissance ou de la mauvaise foi mais oui maintenir le niveau sans le relever c'est bien une forme de pression.


Sinon je trouve que t'interviens de moins en moins sur ce sujet.
Pas réponse à "il est où l'argent qui a été prêté à la Grèce ?", question que tu avais toi même posé.
Pas de réaction sur ce que valent les standards européens.
Tu parles de l'ELA mais tu ne signales pas que l'eurogroupe n'a pas souhaité maintenir le plan d'aide d'urgence jusqu'à la tenue du référendum (information relayée dans le figaro par Marine Rabreau qu'on peut difficilement qualifier de fan de Tsipras).
Franchement les standards européens après 2005 faut oser.
Et tant qu'on y est parler du délai alors qu'on a décidé d'étrangler économiquement la grèce pour jouer sur le résultat du référendum c'est d'une hypocrisie sans borne.
Comme on prête à la Grèce pour l'aider à rembourser ses précédents emprunts j'imagine qu'une partie de l'argent est dans la poche des créanciers.

Une autre partie est dans les mains de la France et l'Allemagne qui encore en 2012 alors que la Grèce était largement dans le rouge n'avaient aucun problème à signer des contrats d'armement avec elle.

Une partie est aux mains de la BCE qui a réalisé des bénéfices sur la dette grecque. Légalement cette argent doit être rendu au gouvernement grec (ça fait partie des attributions de la bce quand elle fait des bénéfices sur la dette d'un Etat de l'UE, elle doit lui donner les dits bénéfices) mais la bce conditionne (en toute illégalité) ça à un accord avec l'eurogroupe.
ze_katt, le 30/06/2015 - 08:43
Ca a été un immense choc quand il a annoncé sa démission.

Pourtant il l'avait bel et bien annoncé lors de son discours du 25 avril :
"Votre réponse va engager le destin de la France, Parce que si je suis désavoué par une majorité d'entre vous, solennellement sur ce sujet capital, et quelles que puissent être le nombre, l'ardeur de l'armée, de ceux qui me soutiennent, et qui de toute façon détiennent l'avenir de la patrie, Ma tâche actuelle de chef de l'Etat deviendra évidemment impossible, et je cesserai aussitôt d'exercer mes fonctions."
La vidéo du discours et sa transcription sont disponibles ici : http://fresques.ina....avril-1969.html
ze_katt, le 30/06/2015 - 08:43
Il a mis sa popularité dans la balance pour faire passer une loi dont les gens ne voulaient pas.

Je dirai bien match nul considérant que Juncker raconte aux grecs que c'est leur place au sein de l'UE qui est en jeu mais en fait non.
Un politique qui met en avant ses convictions après tout il a le droit. Par contre rien n'autorise monsieur Juncker à menacer d'exclure la Grèce de l'UE.
bailey-, le 30/06/2015 - 08:16
Est-ce qu'on peut rappeler que la question du référendum n'est pas d'être pour ou contre la personne de Tsipras, mais si la Grèce dans son ensemble doit ou pas accepter les propositions de l'Eurogroupe.Cela me rappelle le vieux de Gaulle qui a confondu un référendum sur la décentralisation avec un plébiscite et qui en 1969, avait démissionné parce que le peuple avait osé lui dire non.

J'imagine que le concept t'es complètement étranger mais c'est une chose qui porte le nom de convictions. Le monsieur a été assez clair : selon lui le plan de l'eurogroupe ne peut que conduire à plus de misère dans son pays. Il acceptera la décision du peuple grec mais refusera d'y prendre part.
Moi si demain les français décidaient par référendum de retablir la peine de mort je respecterai leur décision c'est pas pour autant que j'accepterai un emploi de bourreau.


Quant à de Gaulle il n'a rien confondu. Je sais pas si tu le fais exprès ou si t'as simplement pas étudié ça en cours d'histoire.
De Gaulle n'a jamais caché qu'il engageait sa responsabilité derrière chaque référendum et que s'il était désavoué il renoncerait à son mandat. Mais encore une fois ça relève des convictions.
Tsipras annonce qu'il démissionnera si les grecs votent oui au référendum :
http://www.ouest-fra...balance-3523686

Le salaud ne recule devant rien. Il pousserait le vice jusqu'à faire preuve d'intégrité. Honteux pour un homme politique.
Ils se sont depechés de lui faire rejoindre la dictature européenne avant qu'elle n'ait sa dictature nationaliste ? Ah oué je vois bien l'intérêt.

Et comme j'en vois venir certains avec leurs gros sabots je prends les devants.
Non la repression armée n'est pas nécessaire pour qu'un régime soit considéré comme dictatorial. La définition d'une dictature c'est ça :
Régime politique dans lequel le pouvoir est détenu par une personne ou par un groupe de personnes (junte) qui l'exercent sans contrôle, de façon autoritaire.
ze_katt, le 29/06/2015 - 22:34
Et dans 6 mois ca recommence ? Et 6 mois après ? On paie par français 750 euros de plus en impôts pour que les richissimes armateurs grecs et autres milliardaires n'aient pas à en payer ?

Il semble évident que si la grèce fait défaut sur sa dette l'UE ne lui prêtera plus d'argent.
Il semble tout aussi évident qu'un accord au sein de l'eurogroupe ne pourrait pas inclure un défaut de la dette grecque (ce qui n'a d'ailleurs jamais été réclamé par le gouvernement).


Bref : ils sortent d'où tes dans six mois ?



Edit :
Je vais te faire gagner du temps. Si tu veux me parler du portugal, de l'espagne ou de n'importe quel autre pays tu ne me verras pas dire que mes impots me paraissent plus importants que la misère d'un peuple.
ze_katt, le 29/06/2015 - 21:23
Et donc qui va payer le milliard d'euro que les grecs refusent de rembourser?

Ca m'indiffère. Je ne doute pas qu'une partie viendra se répercuter sur mes impots mais franchement si c'est le prix à payer pour sortir les grecs de la misère je vais pas me plaindre.
C'est le serpent qui se mord la queue ? Parce que l'actuel président de la BCE a aidé un précédent gouvernement à maquiller les comptes.
Peu importe comment on s'y prend, on ne peut pas faire assumer aux seuls grecs leurs déboires. Ils trouvent aussi leur source dans une administration européenne décidée à s'élargir coûte que coûte.
Oui c'est vr... non.
Le "plan d'aide" de 2010 (qu'on veut faire payer au contribuable grec) a servi aux banques privées à limiter leurs pertes et les grecs n'en ont pas vu la couleur.
À défaut d'en avoir vu la couleur les grecs vont quand même devoir payer des intérêts pour une opération qui aura servi à des spéculateurs à s'en sortir.
ze_katt, le 29/06/2015 - 18:28
Les préteurs n'ont pas prêté de l'argent de force à un état qui n'en avait pas besoin.

C'est faire un peu vite l'impasse sur les responsabilités des prêteurs tu ne crois pas ?
Par exemple, comment l'actuel président de la BCE qui par une étrange coïncidence possède une partie de la dette grecque, a aidé le précédent gouvernement à truquer les comptes (non bailey, qu'un gouvernement magouille ne permet pas d'affirmer que les grecs sont des magouilleurs, je te vois venir).
Ce sont les prêteurs qui ont décidé de doubler l'aide financière d'intérêts.
La responsabilité de la dette ne provient donc pas seulement des grecs (enfin d'un gouvernement qui n'est actuellement plus au pouvoir) mais aussi de ceux qui ont décidé de faire du bénéfice sur l'aide à la Grèce.
De l'argent qu'ils ont eu par le passé. Remarque bien, elle sortirait d'un chapeau que ça ne changerait rien. Le déficit de la grèce vient de la dette et pas de leur gestion.
Tu peux considérer que la dette découle de leur gestion mais comme on propose de leur prêter de l'argent pour les aider à rembourser leurs dettes il me semble que leur gestion ne peut pas porter une responsabilité plus grande que l'UE.
ze_katt, le 29/06/2015 - 17:35
T'aurais cité la phrase en entier t'aurais ta propres réponse.

Je souhaitais laisser à Bailey la possibilité de se corriger mais tant pis, il préfère changer de sujet.

Comme on peut le voir dans cet article la Grèce dégage un excédent primaire (étonnant pour un pays en déficit hein ?) qui la place parmis les pays les plus "vertueux" de l'UE :
http://www.alterecop...1-00001655.html

En fait la seule raison pour laquelle la Grèce est aujourd'hui en déficit c'est la dette. Mais ça Bailey il ne le dit pas. Il ne mentionne même pas la dette. Non Bailey il veut démontrer que le déficit de la Grèce vient de sa gestion catastrophique (pardon : son absence de gestion).

La vérité toute nue c'est que personne (enfin personne sauf Bailey) ne conteste les excédents budgétaires grecs.
Ni le monde : http://www.lemonde.f...92406_3234.html
Ni la tribune : http://www.latribune...ras-472036.html
Ni Silva Merler (qui a travaillé pour l'ecfin) : http://www.bruegel.o...primary-budget/


bailey : Allons allons, c'est pas un peu facile à juger après coup dis moi ?
Non pas que je sois en désaccord mais comme il y a peu c'est un reproche que tu me faisais je trouve ça un peu osé.
bailey-, le 29/06/2015 - 17:23
Et le fait que l'Etat soit en déficit chronique, (...)

Il est en déficit pourquoi d'ailleurs ? Mauvaise gestion ?
Ixckes, le 29/06/2015 - 16:24
oui on est d'accord, mais elle n'a jamais fait partie de l'UE comme la Grèce. Donc l'Islande n'est jamais sortie de l'UE, elle est sortie de l'espace économique. D'ou la mauvaise interprétation de ton message. 

En même temps il a parlé de l'europe pas de l'ue.
Et l'europe ce n'est ni l'ue ni l'espace économique, c'est une zone géographique.
ze_katt, le 29/06/2015 - 16:02
Tu peux citer la phrase dans laquelle Bailey prétend qu'un état est une entreprise? Avec un lien vers le post tant qu'a faire.


Non. Pas que je veuille pas mais avec ce forum je sais pas faire.
Edit : Ah si j'ai trouvé.
Mais c'est le tout dernier message de la page 2 :
bailey-, le 28/06/2015 - 21:23

Un Etat n'est pas une entreprise.


Ben si : un état a des citoyens, des partenaires, des créanciers, des débiteurs, des fournisseurs, ...

http://www.numerama....l#ac_com1770279
Numerama sur les réseaux sociaux