Elric

Inscrit depuis le le 09/07/2008 à 02:07
1178 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers sujets de Elric :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par Elric - 1178 messages - Ouvert le 21 août 2012
10
Par Elric - 1178 messages - Ouvert le 08 mai 2012
9
Par Elric - 1178 messages - Ouvert le 18 mars 2009
1
Par Elric - 1178 messages - Ouvert le 29 septembre 2008
0
Par Elric - 1178 messages - Ouvert le 09 juillet 2008
3
Derniers messages de Elric :
C'est pas vraiment nouveau comme système : Windows intègre un équivalent depuis de nombreuses années.
À la décharge de microsoft la seule fois où j'ai été confronté au soucis le problème a été réglé en l'espace de deux minutes au téléphone.
Alors qu'EA... la seule fois où j'ai eu besoin de les contacter pour un soucis ma requête au service technique a été close neuf fois (oui oui neuf fois) avec un laconique "le problème venait de notre coté et maintenant il est réglé" (bien entendu ça n'était pas le cas).
"L'IA peut être considérée comme une bonne chose mais sous contrôle (...)"
Pourquoi sous contrôle ? On ne parle pas d'une vague calculatrice améliorée mais bien d'une entité capable de prendre ses propres décisions (sinon c'est juste une grosse calculatrice).

Et là il y a forcément deux questions à se poser :
Est-ce qu'on accepterait d'enchaîner nos enfants sous prétexte qu'ils pourraient un jour nous faire du mal ? Si la réponse est oui, alors certains ont un problème.
Pourquoi ? Oui simplement pourquoi elle voudrait s'en prendre à nous ? Si on élimine les raisonnements anthropocentrés, parce que non on ne peut pas considérer qu'une entité qui n'est pas humaine raisonne et prend les même décisions qu'un être humain (sinon je vais devoir avoir une longue discussions avec mes chats sur la convention de genève appliquée aux rongeurs et aux volatiles), la seule raison possible c'est l'instinct de conservation. On aurait donc peur d'une IA qui voudrait nous détruire parce qu'on voudrait la détruire. Suffit alors de ne pas chercher à la détruire. CQFD


dieangel : Parce que pour que ça fonctionne la disparition des emplois ne doit pas altérer le niveau de vie (et à terme le niveau de vie doit augmenter).
Dans la pratique, ça crée de la richesse pour une minorité et la majorité s'enfonce chaque jour un peu plus dans la merde. Ce qui en d'autres termes veut dire que si le système reste en l'état il est amené à plus moins long terme à se casser la gueule dans la violence.
bailey-, le 22/03/2015 - 18:33
(...)

Ces gens n'aiment pas les gays.
Ces gens manifestaient contre le "mariage pour tous".
Conclusion : les manifestants dans leur ensemble n'aiment pas les gays.

Ça fait quand même quelques siècles qu'on a repéré le défaut dans la logique d'aristote hein.
petitepoupee, le 22/03/2015 - 10:38
Je ne pense pas que les coréens du Sud pensent la même chose que toi, sans les Etats-Unis ils se seraient fait envahir par la Corée du Nord pour imposer une dictature communiste.


Y'a quelque chose de très touchant dans ta volonté de t'appuyer sur des exemples historiques mais encore une fois c'est un sujet que tu as à peine survolé (et là je suis gentil).

Dans ta version où les gentils américains défendent la démocratie en Corée du Sud face au méchant agresseur nord-coréen soutenu par l'URSS il manque quand même un certains nombre d'éléments :
- le régime de Syngman Rhee était un régime dictatorial (Rhee a en premier lieu essayé d'amender la constitution pour se faire réélire, déclaré la loi martiale pour parvenir à ses fins, réamendé la constitution une nouvelle fois pour être encore réélu)
- les américains ont dit merde au peuple coréen afin de mettre en place un régime qui les soutiendrait (les soviétiques ayant fait de même de leur côté)
- malgré les tensions qui existent entre les deux Corées, les gouvernements des deux états travaillent à la réconcilation en vue d'une future réunification (ce qui ne risque pas d'arriver de si tôt mais néanmoins c'est pas un conflit binaire).


petitepoupee, le 22/03/2015 - 17:54
Désolé de te le dire mais les opposants au mariage pour tous sont des fachos, il n'y a pas à discuter là dessus (...)

Alors que refuser le débat et expliquer que celles et ceux qui ne sont pas comme toi sont des fascistes et qu'il n'y a pas à discuter là dessus c'est la marque d'un grand démocrate.
Etrange, cette vision autoritaire de la société ça rappelle quelque chose... je crois que c'était en Italie dans la première moitié du XXeme siècle mais j'aurai du mal à être plus précis.
Mais il n'a jamais prétendu être impartial. Au contraire, il assume assez bien ses opinions.

En fait et pour être tout à fait exact, il assume des opinions que la loi l'autorise parfaitement à exprimer.
Peut être que derrière il y a autre chose on a pas à en juger : non seulement parce que la loi n'interdit aucune opinion, tout au plus elle interdit d'en exprimer certaines mais surtout parce qu'on ne condamne pas quelqu'un à cause de ce qu'il pourrait faire ou des intentions qu'on lui prête mais bien en fonction de ce qu'il a fait.

Et c'est bien le problème ici : plus on en découvre sur l'affaire plus il devient évident que jamais un juge n'aurait ordonné la censure du site.
Certains députés ont fait le parallèle avec la première guerre mondiale : je ne sais pas si c'est par bêtise ou simplement pas mépris pour le peuple qu'ils sont censé représenter mais on assiste aux mêmes mensonges d'Etat et à la même diabolisation nauséabonde qu'à l'époque.
La porte de pandore ? Cette boîte devait être plus grosse que je ne l'imaginais. :')
Dans le cas de jssnews j'ai pu y lire des commentaires (qui ne sont publiés qu'après avoir été validés par la modération du site) proposant :
- le viol collectif pour punir une jeune femme présente au second plan sur une photo où un homme fait une quenelle
- le génocide des palestiniens (précisément appellant à "gazer tous les palos")

Et ces propos là sont clairement condamnable en droit français (et probablement selon le droit israélien aussi).
Sauf que les gros sites s'en tamponnent assez prodigieusement. Internet c'est du business et s'amuser à se rendre inaccessible c'est pas rentable.
bailey-, le 08/03/2015 - 18:10
Tu peux nous expliquer en quoi les massacres récurrents de villageois par Boko Haram, l'enlèvement et le viol de fillettes est comparable et obéit à un objectif stratégique ?


Ça participe au même objectif : saper le moral de ceux que l'on considère comme l'ennemi.
Si tu peux y trouver une justification pour les alliés, pourquoi pas pour boko haram ? En ce qui me concerne pour l'un et l'autre j'en suis incapable.

Quant au sans scrupule c'est avant tout une expression.
bailey-, le 07/03/2015 - 11:15
Mais jamais les Alliés n'ont donné l'ordre à leurs troupes d'aller en Allemagne pour brûler les fermes, assassiner les civils et violer les filles et les femmes. Certains de ces soldats (trop peu hélas) ont été jugés et certains ont été condamnés à des peines de prison, voire à la peine de mort.

Les alliés n'ont pas eu de scrupule à bombarder Dresde ou Pforzheim. Ce sont des boucheries qui n'ont rien eu à envier aux massacres pratiqués par Boko Haram.
Gerard, le 06/03/2015 - 18:32
Mais qu'est-ce qu'on attend pour aller exterminer tous ces fumiers, putain ?

C'est vrai ça tiens tant qu'ils tuaient des gens ça allait mais là ils vont trop loin.


bailey- : L'échelle est probablement différente (quoi que je n'ai jamais eu la curiosité des recherches) mais viols et meurtres ont eu lieu après la libération. C'est malheureusement classique.
bailey-, le 04/03/2015 - 12:43
Quand dans une salle, tu as Poutine, Merkel, Hollande, Porotchenko, tu veux nous expliquer que les 3 premiers sont des médiateurs ? Médiateurs entre Porotchenko et qui ? L'homme invisible ?

Entre Porochenko d'un coté, Zakharchenko & Plotnitsky de l'autre.
T'es le premier à affirmer qu'ils étaient absents.
Elisheva, le 03/03/2015 - 14:00
Certes, mais est-ce qu'un employeur prendra le risque de prendre, non pas juste des profils d'horizon différents, mais surtout des profils dont on sait qu'il vont se heurter?

Que trouve-t-on dans un CV qui permet de savoir que des profils vont se heurter ?

Comme à ma connaissance on y marque pas des choses comme "Vive la Palestine libre !" ou "Hollande est un gros flanc !" j'avoue que j'ai du mal à deviner.
Et la Russie est punie ? Elle n'a pas le droit d'être médiateur entre les deux camps ?


On résume quand même :
On a deux camps qui se détestent profondément.
Coté Kiev il est de notoriété publique que Porochenko a plusieurs fois quitté la réunion parce qu'il ne peut plus sentir les représendants de Novorossia.
Coté Novorossia on apprécie pas trop les appels au génocide de la population.

Donc on est d'accord on a besoin de médiateurs. Sauf qu'il n'y a pas de médiateur possible qui soit à la fois assez proche et assez neutre.
Kiev accusant régulièrement la Russie de fournir armes et matériel aux "rebelles" la Russie ne peut pas être un médiateur neutre accepté par les deux parties.
L'Europe fournissant de façon très officielle instructeurs et matérials à Kiev elle ne peut pas non plus faire office de médiateur neutre accepté par les deux parties.


Pas besoin d'une théorie alambiquée quand le simple bon sens explique la présence de représentant à la fois européens et russes : c'était la seule façon de réunir les belligérants à la table des négociations.
bailey-, le 01/03/2015 - 11:47
Je ne sais pas, mais normalement, quand tu as un camp A qui se met sur la gueule avec un camp B et que tu viens faire de la médiation, tu demandes à A et à B de venir s'asseoir à la même table et de discuter.

Et pourquoi la France et l'Allemagne étaient présentes ?
La présence d'un tiers n'est pas la preuve de l'implication de celui-ci.
Sachant que la France comme l'Allemagne ont clairement pris position pour Kiev contre les insurgés, la présence d'un tiers qui ne soit pas vu comme un ennemi me semble un minimum si on veut voir les négociations aboutir.
kokoda, le 28/02/2015 - 22:37
Ta suspicion flirte avec le négationnisme.

On vit dans une bien étrange société. Admettre qu'on a pas la possibilité de savoir ce qui se passe précisément lors d'une guerre civile à 3000km de distance vous vaut des insultes.
On a vu des accusations de massacre de civils pour les deux camps. Faute de savoir précisément ce qu'il en est peut on éviter de prétendre que l'un n'est composé que de saints ?
En France on parlerait de viol puisqu'on lui reproche, de mémoire, d'avoir obligé sa partenaire à avoir des relations sexuelles sans préservatif.
Or selon le droit français s'il y a contrainte, il y a viol.
J'aime bien les enfoirés : tous les ans on voit des gens plein de thunes qui veulent pas payer d'impots expliquer à des pauvres qu'ils doivent donner de l'argent pour la bonne cause.
une forme d'agression sexuelle appelée "sexe par surprise"

On va y avoir droit à chaque fois ? C'est une agression sexuelle. Cette histoire de "sexe par surprise" c'est une traduction à la con d'un journal anglo-saxon.
heret, le 25/02/2015 - 14:12
Je me demanderai toujours comment on peut accepter de signer un emprunt dont le taux d'intérêt est indexé sur le cours d'une monnaie. Des collectivités locales, des services publiques et même des particuliers l'ont fait. N'ont-ils rien dans le citron ces gens qui ont signé ?

Le résultat a été catastrophique alors c'est facile de juger.
Faut aussi se mettre à la place des gens dont la banque ce n'est pas le métier (directeurs, maires, particuliers) : ils ont demandé conseil à leur banquier tout simplement parce que c'est son métier.
Numerama sur les réseaux sociaux