jiang

Inscrit depuis le le 17/05/2008 à 19:28
1461 messages publiés
Envoyer un message privé

[Image IPB


Cliquez sur le bouton !
Derniers sujets de jiang :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par jiang - 1461 messages - Ouvert le 06 mai 2015
3
Par jiang - 1461 messages - Ouvert le 21 mai 2014
8
Par jiang - 1461 messages - Ouvert le 02 mai 2015
1
Par jiang - 1461 messages - Ouvert le 15 avril 2015
11
Par jiang - 1461 messages - Ouvert le 16 avril 2015
8
Par jiang - 1461 messages - Ouvert le 04 avril 2015
0
Par jiang - 1461 messages - Ouvert le 01 avril 2015
0
Par jiang - 1461 messages - Ouvert le 19 mars 2015
3
Par jiang - 1461 messages - Ouvert le 18 mars 2015
1
Par jiang - 1461 messages - Ouvert le 05 mars 2015
2
Derniers messages de jiang :

Au lieu de comparer Facebook à du courrier scellé, ca serait plus pertinent de le comparer a des télégrammes.


Je ne crois pas. Lorsqu'on envoie un télégramme, on donne de manière explicite et délibérée le contenu du message à l'employé de la poste qui va se charger de le diffuser. Rien de tel dans le ca de l'usage de la messagerie privée de Facebook. L'équivalent du télégramme consisterait en fait à appeler le modérateur pour lui dicter un message qu'il aurait pour mission de délivrer à un tiers. Tu vois la différence ?



Cette histoire est une bonne chose. Ca va rappeler aux gens qu’on ne met pas sur internet quelque chose qu'on n'afficherait pas dans la rue


Précisément, échanger un message privé par le truchement d'une application qui permet cette fonctionnalité, ne doit pas  être équivalent à en publier le contenu par porte-voix sur la place de la Concorde, ou alors les mots n'ont plus de sens.  Il doit donc exister des messages que l'on s'échange par ce type de messagerie et dont on aurait néanmoins parfaite légitimité à ne pas vouloir voir affichés dans la rue.

Enfin le nombre de prestataire impliqués que tu brandis non seulement comme une excuse, mais même comme une justification, n'a rien à voir avec cette problématique. Si une entité prétend offrir un service de messagerie privée, il est de la mission de l'entité que le choix des mesures de traitement des messages qu'elle effectue soit de nature à en assurer la confidentialité au niveau annoncé.

Si on comparait a la poste, c'est comme si :
- Une lettre problématique était trouvée (non affranchie, adresse incorrecte...), que la poste ouvrait la lettre pour pouvoir la contrôler (en vue de la renvoyer a l'expéditeur ou la faire parvenir au destinataire)


L'analogie ne fonctionne pas ici. La poste dont tu parles ne vérifie que les metadonnées, pas le contenu. Du reste, je ne suis pas certain qu'en cas d'adresse incorrecte ou de mauvais affranchissement, la poste ait le droit de décachetter l'enveloppe et de prendre connaissance de la correspondance.... Je suis certain par contre que tu n'aimerais pas que la poste checke systématiquement le contenu de tes lettres. Or c'est précisément ce que Facebook fait. La question qui se pose ensuite est de savoir si Facebook n'a pas traumatisé les gamines bien davantage et plus profondément que JLL (si tant est que leurs bavardages érotiques avec JLL les ait un tant soit peu traumatisées). Mais cette question oblige à questionner, classifier et  relativiser les pratiques et modes de relations indistinctements regroupés sous le vocable "pédophilie", lequel constitue un tabou majeur dans nos sociétés depuis une trentaine d'année. La question ne sera donc pas posée.
Bien sûr Internet ne s'assimile pas à la poste. Mais ilne s'agit ici que d'internet "en ce qu'il permet une correspondance faite de textes écrits et de photos", et, ainsi réduit à cette fonctionnalité, internet s'assimile parfaitement, à mon avis, à la poste.

D'autre part, il n'y a pas à opposer la poste qui serait "un réseau national contrôlable" à un internet "international et incontrôlable": le service postal est bien un réseau international, chaque réseau national relié à celui de ses voisins, et de ce point de vue le réseau postal s'assimile au réseau internet, même si les propriétés topologiques de ces deux réseaux ne sont pas tout à fait les mêmes. Enfin, prétendre qu'internet serait incontrôlable est un contre-sens, puisque les faits rapportent qu'il est contrôlé, et même largement plus comme on le voit, que le réseau analogue postal.

Le comportement de Facebook ne me plait pas, pour des raisons liées à cette affaire et d'autres plus générales. Tout d'abord, il y a un manque total de proportionnalité. Aucune des gamines ne disent avoir été en quoi que ce soit traumatisées suite à leur relation avec JLL. Par contre, elles disent l'avoir été du fait de l'affaire elle même, sa publication, la connaissance qu'ont pu en avoir leurs camarades d'école, et la lecture par des tiers de documents intimes les concernant. J'ai le sentiment en l'espèce que les vigilante de Facebook, tous pénétrés de l'idée d'agir en  bras armés de la justice et d'être les instruments du Bien,  ont fait à ces gamines plus de mal que de bien, et qu'en ce sens, leur intervention a été complètement disproportionnée.  Ensuite il y a une raison de principe. Donner raison à Facebook dans cette affaire, c'est considérer qu'il n'y a plus de secret de la correspondance qui tienne, que ce droit est désormais totalement obsolète. Il doit rester illicite de violer la correspondance de quelqu'un, et a fortiori de plusieurs personnes, et fonder des charges sur la base de pièce obtenus illicitement doit les faire tomber.  Cela parait un peu formel, mais le formalisme est nécessaire et même indissociable d'un Etat de droit.

En outre, il n'est pas question ici d'une relation consentie, mais de prédation sexuelle. (...) Piéger quelqu'un (...)c'est un crime, car cela détruit la victime au plus profond d'elle-même(...)



Encore de l'hyperbole... On croirait lire le portrait de Dutroux. Ca t'arrive de faire des commentaires en ligne avec les faits réels?

Ici, R89 parle "d'une fan", qui "(voulait) être la seule fille au monde ou la plus belle à (s)es yeux", et lui demandait de se déhabiller en même temps qu'elle. Je ne vois pas où est "la prédation" ni en quoi la gamine s'en est trouvée "détruite au plus profond d'elle-même".

Par contre Facebook, des employés de Facebook, puis des enquêteurs, se sont permis de lire secrètement sa correspondance. Un peu comme si Facebook avait décidé de lire secrètement son journal intime, et de l'exposer à des tiers. Pour le coup, une sorte de viol psychologique.  La question que je me pose, c'est de savoir si Facebook a pris en compte cet aspect des choses, si cela a effleuré l'esprit de quelqu'un, chez eux. D'autant que le "viol psychologique"aura  été perpétré "au nom du Bien". Sais-tu qu'il est particulièrement difficile d'effacer une blessure dont on a pu souffrir, lorsque celle-ci est présentée comme étant le nécessaire corollaire du Bien?

Il est en fait possible, pas certain, mais possible et concevable, que la gamine garde ultérieurement des séquelles, davantage de l'enquête elle-même que de son objet. C'est en tout cas ce qu'elle semble dire.
Jean-Luc Lahaye avait été repéré et dénoncé par Facebook. Est-ce bien ?


On peut effectuer une transposition postale. Imaginer que JLL et la gamine se soient envoyés des lettres enflammées et des photos dénudées. Et que le facteur, notant la différence d'âge entre la destinataire et l'expéditeur au nom au dos de l'enveloppe , ait prévenu ses supérieurs, qui auraient de leur propre chef décidé de décacheter secrètementles enveloppes sans qu'il n'en apparaissse rien, de faire une copie de leur contenu, de monter un dossier, et d'envoyer tout cela à la police.

Pour mémoire, même lorsque c'est la douane qui décachette un colis, elle doit en faire mention explicite...

(...) utilise les moindres failles dans l'estime de soi, les moindres ressorts psychologiques, pour parvenir à ses fins, et la victime en ressort en morceau. Aucune gamine de 13 ans (âge pour s'inscrire à fb) n'est capable de rester indemne lorsqu'elle en est la victime, et c'est vital que facebook protège ses plus jeunes utilisateurs (...) laisser des enfants se faire broyer par des tarés sur le même internet que vous utilisez (...)


Bon, je pense qu'à un moment il faut se calmer avec l'hyperbole. On parle d'un gars qui a écopé d'1 an avec sursis... Là peine ne correspond pas vraiment au portait que tu traces (celui d'un vampire quasiment).

Du reste, j'aimerais poser une question, même si elle est un poil politiquement incorrect: Une relation sexuée entre un(e) adolescent(e) et une personne beaucoup plus agée implique-t-elle nécessairement que la personne plus âgée ourdisse des plans machiavéliques usant de toute les techniques de manipulation mentale pour parvenir à ses fins? Et une telle relation est-elle nécessairement toujours destructrice pour l'adolescent(e) ? Et si oui, pourquoi l'est elle nécessairement, contrairement à une relation sexuée avec une personne de 3 ou 5 ans de plus ?
Ca mérite d'être confirmé par d'autres. Une forme de dictature, en effet, si ça se confirme. Jusqu'à présent, les FAI bannissant Tor étaient surtout Chinois, Iraniens, Syriens, Nord-Coréens...

As-tu essayer d'utiliser des contournements jusqu'ici prévus pour ces pays là (bridge, obfsproxy...) ?

c'est completement faux pour la simple raison que si c'était vrai, tu penses bien qu'un attentat aurait déja eu lieu et israel serait rayé de la carte depuis longtemps...


Ce n'est pas vraiment un argument: Aucun attentat n'a eu lieu en Israel avec une bombe radiologique. Pourtant la technologie de ce type de "bombe sale" est vraiment à la portée de n'importe quel groupe terroriste un peu déterminé, puisqu'il s'agit uniquement d'une bombe classique avec du matériel radioactif à disséminer lors de l'explosion....

Le fait qu'il n'y ait eu aucun attentat en Israel impliquant une bombe A n'implique donc absolument pas que la technologie de ce type d'arme soit inacessible aux groupes terroristes.


quant au partage, un peu de discernement SVP...  

partager en p2p des films ne fait aucun mal à personne


Je suis heureux de voir que ton discernement t'a enfin amené à admettre cette évidence....

Mais je parlais ici de celui éventuel des divers pays interessés concernant la technologie des réacteurs à thorium. Mon discernement -et le tien aussi si tu réfléchis 30s- conduit à conclure qu'un tel partage accroitrait la sécurité puisqu'il permettrait la mise au point bien plus rapide de réacteurs beaucoup plus sûrs.

Pour les utilisateurs lambda  qui n'ont pas eu l'idée de génie de griller la puce RFID ça permet même d'éviter de taper son pin dans le magasin



La moindre des choses quand on paie, c'est quand même qu'on ait conscience de le faire, et qu'on ait à accomplir un acte qui marque le consentement à payer.

De ce point de vue là, la technologie sans contact est une abérration. Le paiement sans contact à l'aide d'un smartphone est une abérration au carré, vu le haut niveau de sécurité et de confidentialité qu'offrent ces bidules.

Le paiement sans contact  équivaut en gros à ce que tu confies  ton code pin au commerçant qui te facture. Le seul intérêt de cette technologie, c'est que les clients qui l'utilisent ont tendance à dépenser davantage.

absolument pas...  sinon tu penses bien que des pays comme l'IRAN seraient pas encore à galerer et dépenser des milliards pour essayer d'en avoir une...


J'espère que tu ne crois pas que si l'Iran ne détient pas encore (officiellement) l'arme nucléaire, c'est parce que ses ingénieurs et physiciens sont trop débiles pour deviner comment cette technologie fonctionne??  La technologie de la bombe A est tout à fait rustique. Il est infiniment plus complexe de construire et maintenir une centrale nucléaire, que de construire une bombe A. Encore que le principe d'un reacteur nucléaire ne repose que sur des lois physiques assez basiques, d'ailleurs il en existe un, naturel, au Gabon. L'Iran sait comment construire une centrale nucléaire. Ce qui lui manque concernant la bombinette, c'est un certain nombre d'intrans, comme l'U235ou le Pu239. Mais la technolgie de la bombinette, n'importe quel groupe terroriste un peu sérieux peut y avoir accès, et le fait de saquer Kevin Michu s'il expose cette technologie sur un blog, ne change absolument rien à cet état de fait ni n'ajoute une once de sécurité.

D'autre part, l'obscurité n'est pas seulement une mauvaise sécurité, c'est aussi une fausse sécurité, conduisant en fait à une agravation de l'insécurité. Exemple simple: les reacteurs à thorium. Ils sont, contrairement aux réacteurs des générations précédentes, intrinsèquement stables, ce qui s'ajoute à de nombreux autres avantages (le thorium est bien plus abondant que l'uranium, les déchets de ces reacteurs ont une activité de quelques siècles contre plusieurs dizaines/centaines de milliers d'années pour ceux des reacteurs classiques...) Au nom de la sécurité, il vaudrait donc mieux une large collaboration internationale pour rendre cette technologie mature le plus vite possible -le partage, donc, que tu sembles tant honnir- plutôt que de s'obstiner à engager des ressources considérables dans des réacteurs bien plus dangereux Mais non. Au nom de l'obscurité, chacun cherche de son côté, réinvente la roue de son côté, etc, ce qui retarde d'autant la maîtrise de la technologie thorium. Un accident tel que Fukushima serait totalement impossible dans le cas d'une centrale à thorium. Plusieurs centaines de milliers de japonais pourraient attester d'à quel point "l'obscurité" a amélioré leur sécurité...

il y a des gens qui fabriquent légalement des bombes nucléaires... la techno n'est pas tombée du ciel... mais elle n'est pas expliquée sur un blog de kévin.


Je pense que ce n'est pas vraiment comparable car exposer la technologie thermonucléaire ne permet pas spécialement de se protéger de son mésusage.

Ceci dit, puisque tu cites l'exemple de la bombe A,  tu reconnaîtras que cette technologie a maintenant 70 ans, et qu'elle est désormais bien connue de tous ceux qui envisagent de s'en servir. Le fait d'interdire à Kevin d'en donner des détails sur son blog ne sert absolument a rien -si ce n'est se donner bonne conscience. Ca ne rassure que parce que l'esprit humain reste sensible à la pensée magique.

La sécurité par l'obscurité est toujours de la mauvaise sécurité.
via un miroir: L'extension .com est simplement devenue .io.

Le mirroir n'affiche pas l'ensemble du contenu de Grooveshark, mais presque: 90% selon l'auteur, Shark, de ce mirroir.

http://lemonde.fr/pi...tmc=grooveshark
Où en est au fait le ptojet d'intégration de Tor comme mode de "navigation privée" sur FF?

This week, there have been stories about farmers who can’t legally repair their John Deere tractors, as copyright monopoly legislation prohibits tampering with computer code in something you own. This has been described as an “unexpected side effect” of the copyright monopoly legislation in general and the DMCA/EUCD in particular.

That’s wrong. It’s not a side effect and it’s not unexpected. That is exactly what those laws intended to accomplish. Being locked out of your own possessions is not a side effect – it was the central point of the legislation and its core purpose.



https://torrentfreak...-of-law-150426/
leurs auteurs espèrent que ça va impressionner le gouvernement.



Il y a des élections présidentielles qui se sont jouées à moins...
empêchera toute nouvelle saisine par un particulier à l'avenir puisqu'une loi ne peut être saisie qu'une seule fois devant le CC.


Il me semble que non. Une QPC peut soulever tout point qui n'aura pas déjà été abordé par le CC au cours de saisines antérieures.
liolfil, le 17/04/2015 - 21:15

/dev/tty, le 16/04/2015 - 22:12
X


Ça fait longtemps (plus de dix ans) qu'il y a des outils automatiques pour ça. Un peu de lecture (en anglais désolé)
http://www.outguess.org/detection.php
http://guillermito2....ools/index.html
http://www.wetstonet...duct/stegohunt/
Enfin que ça ne t'empêche pas d'utiliser la stégano, moi je le fais souvent. De toute façon ça doit faire longtemps que je suis sur une liste (utilisation de Tor, toussa) alors...


Merci pour ces liens (je ne connaissais pas les 2 derniers). Ceci dit, la stéganalyse ne doit pas être si facile que ça puisque il existe des techniques de watermarking à ce jour indétectables.

D'autre part les techniques classiques de steganalyse consistent à faire une analyse spectrale du fichier primaire contenant le fichier secondaire "caché". Cette analyse a du sens si ce fichier primaire est une image, une musique....
Dans le cas de Hide In Plain Sight, qui transforme du texte en du texte, je ne comprends même pas ce que "faire une analyse spectrale" pourrait signifier. D'autres attaques sont envisageables, par exemple à partir d'évaluation d'entropie, mais le stexte "sténographié" par HiPS, avec ses nombreuses redondances, doit quand même avoir une "entropie" nettement plus petite que celle du texte chifré par AES, quelle que soit la notion (raisonnable) d'entropie utilisée.

Mais d'ailleurs, Hide In Plain Sight réalise-t-il vraiment une stéganographie? En principe, l'une des caracteristiques de la stegano, c'est que le fichier secondaire doit être possible à retrouver, même après modification substantielle du fichier primaire. Dans le cas de HiPS, si on change ne serait-ce qu'une lettre au fichier d'arrivée, il n'est plus du tout possible de retrouver le fichier de départ. En ce sens, HiPS semble donc faire un travail cryptographique plus que steganographique. Un chiffrement "doux" en quelque sorte, plus difficile à détecter (je ne dis pas décrypter) qu'un chiffrement classique. En combinant AES puis HiPS, on allie la force à la douceur...
Interessant comme article, mais utilises-tu un Google "neutre" ? Car il y a un truc bizarre: Si j'utilise Startpage (qui utilise Google) j'obtiens pour la recherche "loi Macron":





Image IPB

Le gouvernement n'est pas très surreprésenté ici.


Par contre effectivement pour la recherche "loi terrorisme 2014":

Image IPB

Il y a dans ce cas comme dans ta recherche une forte concentration des sites officiels dans les premiers résultats. D'autant plus troublant que je ne suis pas certain que la page de LegiFrance soit celle que les internautes s'échangent le plus sur le sujet.

Enfin, j'arrive à une observation opposée à celle de MadMax: Loi Macron (plus ancienne) -> faible proportion de sites officiels ; Loi Renseignement (actuelle) -> forte proportion de sites officiels.
Ca va être amusant de faire buguer le système, par exemple en multipliant des discours d'apparence haineuse où les termes les plus vils cotoieront des expressions positives à la mode, voire des noms de marque bien propres sur elles, de manière à les contaminer.

On va vers une société où il sera obligatoire de trouver le monde joli.


C'est en effet une tendance en cours. J'y accrocherais le système des like: On a donc le droit de dire qu'on aime, on ne peut pas dire qu'on n'aime pas, ça ferait tache. Les prises de positions dans leur expression la plus binaire (oui/non) vont finir par être considérées comme excessivement licencieuses, seul un "oui" aura le droit de cité, le "non" portant en lui les germes dissonnants de la dissidence et de la sédition,

-Le bonjour chez vous !
Numerama sur les réseaux sociaux