obcd

Inscrit depuis le le 17/03/2008 à 14:15
2956 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers sujets de obcd :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par obcd - 2956 messages - Ouvert le 16 avril 2013
5
Par obcd - 2956 messages - Ouvert le 10 octobre 2011
9
Par obcd - 2956 messages - Ouvert le 29 août 2011
2
Par obcd - 2956 messages - Ouvert le 21 mars 2011
1
Par obcd - 2956 messages - Ouvert le 01 février 2011
6
Par obcd - 2956 messages - Ouvert le 09 novembre 2010
2
Par obcd - 2956 messages - Ouvert le 02 septembre 2010
12
Par obcd - 2956 messages - Ouvert le 25 mai 2010
8
Derniers messages de obcd :
Il y a des règlementations pour l'aéromodélisme, ainsi que des clubs/fédérations/assurances.
Et il y a toujours eu des vendeurs d'aéromodèles , sans licence particulières.

A l'époque de la mise en place de ces éléments, les avions télécommandés électriques n'existaient pas: Les moteurs étaient des moteurs thermique à l'éthanol , très bruyants, peu d'autonomie et restant assez dangereux même pour les pratiquants , ne serait-ce qu'a cause des hélices:
Le bon sens régnaient à l'époque et imposait naturellement des règles  de base, comme celle de ne pas voler en zone peuplée.

Le vol électrique reste assez récents (les débuts ont ptet 20 ans) ,  mais ne s'est réellement démocratisé que depuis ~5 ans (à cause de l'amélioration des techno, des batteries, et la baisse de prix) - depuis on trouve des quad à leclerc à noël. 

J'pense que c'est cette démocratisation qui fait peur , mais une personne qui avait vraiment l'intention de causer des dommages avec un appareil radiocommandé, voire autopiloté, le pouvait depuis déjà 10 ans.

Ce que la démocratisation a apporté ce sont des gens qui n'ont pas ce bon sens et mettent en danger des gens ou survolent des zones interdites par simple indifférence envers les tiers.
Les seuls sites out of line sur lesquels je suis tombé sont ceux vendant de la dope et des armes. Et encore c'était dans le darknet, et parce que je me suis appliqué à chercher. Ces sites là ne sont pas référencés par google où d'autres moteurs basiques.

Je sais pas si le gvnt s'imagine que les gens qui rêvent de terrorisme cherchent sur google des infos ou des contacts. Ca m'étonnerais quand même que les spécialistes de ces questions croient ça, et donc que les députés croient à ça aussi.
Pour moi par contre, on est typiquement dans le même style de politique sarkosienne: Un problème, une loi : Ca permet de dire que au moins on a fait quelque chose, et puis bon, si ça peux mettre un pied dans la porte pour plus tard c'est tj ça de gagné (même si ils sont pas réellement bien sur de l'utilisation future).

Ceci dit, baileys a raison: Si un jour marine arrive au gouvernement, elle aura pas besoin de ces lois existantes: Il lui suffira de créer les siennes.
C'est pour ça qu'a mon sens c'est plus des lois faites 1) pour habituer les gens à les subit *et les juges* à les utiliser, à la manière de la grenouille dans la casserole, et 2) faites pour des gouvernements qui _veulent_ garder une apparence démocratique (type UMPS et autre). Effectivement, les partis extremistes et/ou totalitaires en ont rien a fiche de ces lois.

Justement , à mon sens l'une des choses qui fait d'une nation une nation totalitaire, c'est la possibilité de revenir sur une loi (pour l'annuler) à postériori quand on en constate les dérives.
Or, actuellement, on en prends pas le chemin: TOUTE loi votée viens "surenchérir" la précédente, et jamais en remettre en question le bien-fondé.
En gros, désormais on se dirige vers une logique de choix binaire: On a le totalitarisme des "bons" ou le totalitarisme des "méchants", la définition variant selon les pays. Mais de réelle démocratie , ça....



Par contre restreindre et avoir la maitrise de l'accès à l'universalisme de l'information, est le seul but de ce genre de loi car les pouvoirs étatiques, toujours friands de contrôles sur leur plèbe, ont trouvé là un moyen facile d'avoir la main mise sur le libre arbitre de la populace.

Je vois aussi les choses ainsi: Le but à terme c'est , comme la TV à l'époque, le contrôle des masses - les individus n'existent pas pour des haut-fonctionnaires sortis de l'ENA.

Dans le domaine de la régulation législative d'internet,  la seule chose urgente et que j'attends avec gourmandise, c'est la loi qui nukera définitivement  fdesouche.com et sa foultitude de coreligionnaires. Ces sites là qui foisonnent en toute impunité, ont une responsabilité certaine dans l'appauvrissement et l'abêtissement de la pensée sociétale.  Malheureusement, pas sûr que je me régale de ça sitôt.

Comme quoi la censure est sélective même pour le gouvernement... :-)
Dans l'actualité récente, antisioniste est un faux nez d'antisémite. A moins que tu puisses citer quelqu'un qui a été médiatisé ces dernières années et qui soit antisioniste sans être antisémite. Personnellement, je n'en vois pas.

Ca fait un peu "Si vous êtes pas 100% avec moi, vous êtes donc forcément contre moi"...

A titre personnel , j'avoue que j'ai beaucoup de mal avec le *comportement* d’Israël (qui souffle depuis des décennies le chaud et le froid à Gaza, entre provocations et apaisement ponctuel, avec des déploiements de force disproportionnés qui ne peuvent que renforcer les haines, ce qui est probablement le but recherché & la justification de tout cela) , ainsi qu'avec le comportement de certains individus vis à vis de certaines structures de pouvoir ayant pignon sur rue, des banques en particulier (la notion de prêt d'argent avec retours d'intérêts me parait être dans un monde fiduciarisé une arnaque majeure en toute connaissance de cause).

Ceci étant dit, c'est comme tous les peuples: Souvent ce sont les actions d'un très petit nombre qui sont généralisés à tous les ressortissants d'une religion/ethnie/résidents. En France , ce sont les magrébins qui sont victime de cette logique.

A mon avis c'est cette généralisation qu'il faut combattre, par le dialogue & les chiffres plutôt que par la censure aveugle, d'autant plus gouvernementale.
Je me demande si c'est juste contractuel ou bien si il y a des DRM pour garantir cela.

Si oui ça implique que, comme d'hab, la plateforme Wuaki.tv n'est pas utilisable par quiconque souhaite "sortir des sentiers rebattus" de l'informatique - à savoir un PC sous windows avec IE.

Perso je me suis battu comme un diable - et j'ai perdu... - pour regarder des replays et autres sur une plateforme android parfaitement fonctionnelle mais malheureusement non adoubée par Google ( un media-center home-made à base d'IMX6 , j'ai aussi essayé sous Debian & sous XBMC même résultat) . Pour moi donc, toute plateforme DRMisé (même 100% gratuite, ou payante ) est inutilisable dans mon environnement.

Notez qu'un autre système existe pour prévenir le "partage" des oeuvres achetée : Le tatouage. Ce qui élimine totalement le pb ci-dessus, tout en responsabilisant les individus (même si je suis pas d'accord avec cette interdiction de partage).
Est-ce que Mega n'aurait pas intérêt à passer en bitcoin du coup ?

Les plateforme de paiement directe en bitcoin commence à être nombreuses, et pas toutes aux USA...

Pour les américains (comme pour nous) les moyens d'en acquérir sont également assez nombreuses.


Dans ce cas précis, on se fout complètement de la fluctuation du bitcoin - l'objectif n'est pas de spéculer/d'en conserver, mais d'en acquérir pour UNE transaction, un peu comme les cartes à usage unique type Paysafe & autre (ceux qui prennent le risque ici ce sont les plateforme de paiement, qui récupèrent in fine les bitcoins dépensés en faisant le pari que 1) leur revente sur le marché de change paiera les couts fixes, et 2) que le bitcoin va monter (un jour... :-) ) 

Bref moi je m'en sert comme ça, ça suffit largement. Adafruit accepte le bitcoin, Miniplanes.fr aussi, certains presta informatique aussi
A ma connaissance ce cas n'a jamais été porté en justice , donc pour l'instant ya pas de réponse claire.
Simplement les fournisseurs déploient des trésors d'imagination pour t'empêcher de regarder ce qu'ils proposent... (*)

Pour moi c'est là encore le droit d'auteur qui pose problème & aussi / surtout les contrats entre diffuseurs & producteurs qui sont "basés géographiquement" - obligeant ainsi les diffuseurs à géo-bloquer.

C'est dont ces contrats qui doivent être attaqués & rendus illégaux car discriminatoires . On en revient toujours aux mêmes entitées... :-)

(*) Perso , par exemple M6 replay ne marche pas depuis une connexion sat, française, sur le territoire français.
Simplement car les mecs de M6 se sont pas fait chier à chercher les IP de tous les opérateurs : Ils prennent les BOFS et bloquent les autres, sans réfléchir plus avant.
Bon, rien qui ne peux se contourner d'un coup de VPN ou de torrent (indépendamment de la légalité de l'opération), mais ça montre bien les dérives d'un tel système;
Oui - Pour moi j'ai quitté SFR dès l'annonce du rachat par Drahi, me doutant bien de ce qui allais se passer.

A mon avis, la qualité de SFR dans tous les domaines va chuter en flèche , tous les investissements & toute maintenance vont cesser , en même temps que les contrats de sous-traitance: J'pense que le but doit être de ruiner la "marque" SFR dans l'esprit des gens & de garder numéricable.

L'un des vrai problèmes pour moi et à mon avis là ou l'arcep & l'autorité de la concurrence ont été un peu léger, c'est que SFR était LA seule alternative à Orange dans le marché de gros & le marché pro , au moins en-dehors de la capitale.

Et ça, ça va impacter des gens bien au-delà de SFR en lui-même et de ses clients directs - La France n'était déjà pas particulièrement en pointe (en terme tarifaire) sur l'accès internet aux entreprises (tj en dehors des grandes villes) , ça va porter un coup supplémentaire à toute entreprise qui a choisi par exemple SFR Business Service ou autre sous-offre de ça.
Je n'y connais pas grand chose en drones, mais ils parlaient d'engins volant entre 100m et 300m d'altitude. Cela me semble plutôt costaud pour un drone que tu peux acheter chez Carrefour.


Un "petit" drone quadcopter télécommandé comme on en trouve en grande surface dans les 100€, non.

Par contre un drone qui reste "grand public" (car trouvable assez facilement) type DJI Phantom , qui coute entre 400 et 1000 euros selon l'équipement peux être rendu 100% autonome (notamment via pré-programmation d'une trajectoire) , monter assez haut (https://www.youtube.com/watch?v=BxxgLK0Z71s ) , 1Km est relativement "simple" , et si il prends des photos, on trouve sur le web des modifs pour envoyer les photos par 3G/4G (carte pré-payée ? ) 
La taille de la batterie (et donc le poids de l'engin) seule détermine la distance entre le point de lancé & la cible.

Dans ce cas précis, à part un impact physique, je vois pas trop comment empêcher de tels drones.


Surtout, la miniaturisation continue: Celui-ci n'est pas encore complètement autonome http://www.seeedstud...-20-p-2103.html , mais c'est qu'une question de temps. Le machin tiens dans la main....
Bah ils commence, hein : Netflix en est un exemple.

Simplement l'offre légale n'arrivera pas par les "vieux croutons" du secteur , ceux entre autre qui attaquent T411 (SCPP dans ce cas) : Ils sont tellement peu confiant dans leurs "offres" que leur seul moyen de continuer à financer leur "actionnaires" c'est la manière juridique, à l'américaine.

Netflix n'a pas attaqué en justice, ni n'a usé du DMCA . Pourtant, aux US ils ont un succès fou. Simplement, ils ont regardé ce dont les gens étaient friands et leur ont donné pour un prix psychologiquement acceptable. Ca a marché.

Bien des gens même en France veulent bien payer 8€/mois pour le même service (qui, il faut le dire, reste inégalé même par popcorn time-tv si l'on utilise le multi-device)

On a un problème en France, c'est les connexion internet:
Netflix est intégralement basé sur le streaming, donc quand la connexion internet rame (cas de très nombreux foyers) , c'est la galère. La situation est pire en mobile.
Du coup de nombreuses personnes restent sur un mode de téléchargement car c'est en fait le seul moyen de regarder un film en toute sérénité - quitte à anticiper.

Par contre je ne crois pas _du tout_ au VOD français (sauf sur box éventuellement, mais le paiement à l'acte actuellement demandé par les opérateurs est devenu anti-naturel pour bon nombre de gens) , simplement car
* Ca marche très mal, cf les différentes expériences déjà montrées ici
* Le multi-device est complètement inconnu
* L'offre dépends du catalogue de l'éditeur de VOD: Le catalogue Universal pour tel VOD, le catalogue disney pour tel autre... Or, ce qu'ils n'ont pas compris c'est que les gens se *foutent* complètement de l'éditeur du film - ce qu'ils veulent c'est UNE plateforme avec TOUT dessus - à cette plateforme de se démerder. Netflix aussi est touché par cette gangrène.
C'est un cas où la stratégie commerciale des éditeurs joue clairement contre eux , et notamment en faveur du piratage qui lui au moins est exhaustif.

Si l'état pourrait faire quelque chose ce serait au moins d'obliger les éditeurs à fournir une offre de référence de TOUT leur catalogue à TOUTE plateforme de VOD, sans exception, et indépendamment de la stratégie commerciale (ça n'exclue pas les contrats commerciaux pour la VOD hein, je dit pas de donner les catalogues)


(Ca c'est si on veux _réellement_ enrayer le piratage, mais j'en doute - le piratage sert tellement facilement de pied dans la porte pour tout un tas de nouvelles lois sur Internet que perdre ce levier serait dommage).

Les éditeurs imposent aussi tout un tas de contraintes aux plateforme de VOD pour éviter le piratage - par exemple de DRM, sécurité des transfers, (j'ai bossé indirectement dans ce domaine).

Or, quand on gratte un peu, on s’aperçoit comme par hasard que la solution de DRM préconisé par tel studio est aussi celle.... dans laquelle ledit studio a investi, et en général hors de prix. Donc les DRM sont une source de revenus pour les studios plutôt qu'une source de coût. Ca contribue à complexifier les solutions de VOD, d'autant que ces DRM sont en général des softs proprio codés avec les pieds et incompatibles avec certaines archi matérielles. Alors que les films sont de toute façon déjà dispo sur T411.

Ce milieu a besoin d'un gros coup de gueule législatif, mondial, que des juges se penchent sur les pratiques de ces entités juridiques (et je parles même pas de l'évasion fiscale).
Ils avaient promis à l'époque de la DADVSI qu'ils se mettraient d'accord sur l'interopérabilité, sur les accords commerciaux.... on voit ce qu'il en est:
Le dilemme du prisonnier marche à plein dans ce domaine. On ne fera pas l'économie d'une grande réforme sur le sujet, sauf à décider en toute conscience de laisser le champ libre au piratage qui fait fi de toute autre contrainte

(c'est l'option que je préfère, simplement car c'est celle qui utilise le mieux les ressources du réseau Internet - tout en reconnaissant sans peine que le problème du financement à long terme de la filière n'est pas assurée dans ce modèle et nécessite des solutions innovantes et pertinentes)
Tu nous dis qu'un contrôleur disque n'est pas re-flashable via le bus?

Si il l'est - je m'étais mal exprimé, voir ma réponse ci-dessus.
Le problème c'est que c'est détectable , mais surtout *ciblé* .
Mon propos concernait plutôt la manière dont aurait la NSA de pré-vérole TOUS les disques , dans la chaine de prod *ou* de livraison aux intégrateurs de PC. Or là à ce moment, ya encore rien sur les disques. Et dans une chaine de prod les disques sont souvent dupliqués par masters, y compris le secteur 0.  C'est là ou une attaque par modif de firmware a du sens.

Dans une attaque ciblé, bien sur tu t'emmerde pas , tu véroles le windows du mec, et c'est terminé, tu flash ce que tu veux après.


Note que le même concept peut être appliqué non pas au disque mais au BIOS du PC : Après tout, au boot, le secteur 0 , qui est-ce qui le lit.... ?
MacOS est un freeBSD, on voit l'expert...

MacOS est un BSD fermé, dont les mises à jour sont reçues de la part d'apple & uniquement eux. C'est de ces mises à jour que je parlais & uniquement elles.

(Les ports des BSD libre sont analysables par tout un chacun , d'autant que contrairement à Linux ce sont les sources qui sont livrées & compilées en local).


pareil pour l'édition de firmware, ca fait des années qu'on peut directement flasher un firmware de disque dur depuis windows.

J'ai pas dit le contraire (comment on ferais pour faire des maj de firmware des disques sinon) ?
Mais là je parlais *sans ouvrir windows* , sans même démarrer une seule fois sur ce disque dur - de manière à ce que ce dernier ne puisse pas être suspicieux au déballage


Et si on place un bout de code a exécuter sur le secteur 0, on peut exécuter n'importe quoi avant même le chargement de l'OS, donc c'est indépendant de l'OS.

Mais c'est détectable par une analyse hors ligne du disque. Alors que le firmware, non.


Concernant l'espace utilisé, ils doivent sans doute utiliser l'espace réservé au marquage et remplacement des secteurs défectueux, pour que l'utilisateur ne voit pas que de l'espace libre manque.

+1 .C'estaussi ce que dit Steve Gibson : http://twit.tv/show/security-now/495
* Un "virus" oui doit être exécutable selon l'OS utilisé. Sous windows, il y a des failles dévoilées 2 mardi par mois ("Patch Tuesday"). Etant donné que Microsoft est américain, et que la grosse majorité des Windows de la planète télécharge des mises à jours (donc , du code exécutable) chaque semaine, la NSA n'a même pas besoin de trouver une faille, il leur suffi de demander à microsoft d'insérer au sein d'une mise à jour un tout petit bout de code qui sera dès le mardi suivant sur tous les windows mis à jour de la planete (pour les autres, ya tellement de faille qui reste qu'il suffi d'exploiter celles qui y sont déjà).

MacOS c'est +/- pareil.

Pour Linux , BSD et autre OS libre c'est plus compliqué, il faut que ce soit plus ciblé - mais les failles existent aussi, ya qu'a voir OpenSSL récemment .

Pour moi la question c'est - est-ce que c'est ciblé, ou est-ce qu'ils placent ça chez tout le monde & ne l'activent qu'a la demande.

Concernant ta dernière question - c'est pas si difficile: Les disques sur sont , eux aussi avant tout des systèmes informatiques autonome - comme ta voiture désormais. C'est juste que la communication avec un système externe se fait avec une prise SATA (ou autre) au lieu d'un clavier/écran/tactile/...

Plus précisément, les "contrôleurs de disques dur" sont simplement une mémoire Flash + processeur + ram, comme n'importe quel autre, le firmware étant stocké dans la flash (flash et pas ROM car on veux pouvoir le mettre à jour en cas de bugs, et ça s'est déjà vu, et plus souvent encore pour les SSD).

Plus précisément encore les processeurs en question sont désormais une version de processeurs ARM, une société.... britannique. Cette société ne vends pas de processeurs, elle vend un "design", des plans de processeurs si tu préfères, à des fabricants de puce (des "fondeurs"), et ce sous la forme de "masques" à appliquer sur du silicium.

Les processeurs des disques dur sont simplement des processeurs ARM avec certaines interfaces (pour récupérer les données des têtes magnétiques, pour contrôler le moteur de rotation, ...) et bien sur du SATA. Si tu regarde un disque dur tu verra aussi des tas de pistes où il n'y a rien de soudé dessus, et qui sert pour le débug, lors du développement des firmwares, ...

Car oui, une fois la "carte électronique" du disque dur conçue, il faut y intégrer ce firmware. Et là, rien ne dit que Hitachi & autre n'achètent pas un firmware tout fait à un tiers, spécialisé dans ce domaine. Une fois le binaire récupéré, ils l'intègrent dans les puces à la fabrication des disques durs. Exactement comme HP, DELL, mais aussi Asus , Gigabyte,... fabriquent pas leur BIOS mais confient cette tâche à AMI (entre autre)

Donc ya des tas d'endroit pour bricoler entre les 2 :
* Dès la source, au moment du développement
* Lors du transfert de la boite qui fait les firmware vers le fabriquant du disque
* Directement chez le fabriquant du disque.

Mais même une fois le disque fabriqué il y a moyen de remplacer le firmware: Suffit de savoir comment le faire, et de connecter (temporairement) des pointes à ressort sur le circuit du disque dur - le  reflash par jtag prends quelque seconde , même si j'admets que dans ce dernier cas c'est plus propice à une attaque ciblée , par exemple chez un intégrateur donné ou dans une zone de préparation.
Exemple précis : Quand on commande un disque dur chez XYZ et que la NSA intercepte le colis, ouvre le PC, reflash le firmware du disque, referme le tout & fait suivre le colis.

Bref pour moi potentiellement on peux imaginer (car en plus c'est très difficile de prouver le contraire) que TOUS les disques durs soient non pas activement vérolés mais ont dans leur firmware des fonctions "dormantes", peu connues, mais prêtes à être activées dès qu'une commande spéciale SATA est lancée depuis le PC, par exemple sur sollicitation d'un code suite à une mise à jour.
C'est pas forcément explicite, ça peux être par exemple une commande visant à ne pas exécuter une fonction de formatage, une fonction pour ne pas réellement supprimer certains bloc (un disque dur ne connais pas de "flichiers", il ne connais qu'une longue liste de "blocs" de 512 ou 4096 octets), ou de se bloquer net par exemple & ne puis accepter de commandes d'écriture - le tout pour des besoin forensiques entre autre.

Ya pas 50 solutions contre ça, si on considère que la NSA peux lire le contenu même effacé de n'importe quel disque (ce qui rends inutile par exemple les logiciels tel que https://github.com/defuse/swatd , qui visent à effacer le disque si quelque chose d'anormal est détecté) , la seule parade est le chiffrement du disque, en étant de plus sur de son OS (sinon suffit de véroler l'OS pour récupérer les données en clair)
Démonstration intéressante.

Ceci dit:
* Tant que la fraude est pas déclarée, ta banque dispose toujours de "2000€" du point de vu extérieur - pour voir la fraude il faut que quelqu'un de l’extérieur fasse le total de tous les comptes et s’aperçoive que ça "matche" pas , sans ça la banque peux toujours déclarer ce qu'elle veux / ce qu'elle sait (2000€ dans ce cas)

* Est ce que ce raisonnement tient aussi si la banque en question est une banque centrale (ou la FED), dont le rôle est justement de créer de l'argent ex-nihilo , pour le "prêter" (donner? ) aux banques de détail.
Le flash n'est pas du tout un standard, c'est proprio Adobe, et donc tout le travail fait sur de l'alternatif c'est du reverse.
(A une époque , les versions ARM du plugin flash étaient faite sous licence par une autre boite et donc avaient accès au code source Adobe , je sais pas si c'est tj le cas).

Pour moi le gros pb de ce projet, c'est que ça va devenir inutile pour "juste" les vidéos : Avec l'intégration dans firefox du plugin OpenH264 , supporté par ailleurs dans tous les navigateurs, et l'avènement du HTML5, les "simples" vidéo streamés n'ont plus besoin de flash.

Par contre, ce qui utilise encore beaucoup le flash, c'est pour les DRM : Que ce soit des vidéos chiffrés, mais aussi "simplement" quand le site veux éviter le "dump" du flux sur le disque de l'utilisateur (chose qui actuellement se fait +/- bien avec des extensions firefox entre autre).
Donc là le principe c'est que les données sont envoyés comme des données brutes , et c'est l'applet flash qui refabrique une vidéo (que ce soit pour déchiffrer une vidéo après paiement par ex, ou que ce soit via une méthode de découpage/multiplexage de flux).

L'exemple typique c'est les sites de replay français.

Là, ce plugin est pas près de marcher, comme gnash ne marche pas non plus.
Vu comme ça, étant donné que Firefox est un logiciel libre au code source ouvert, qu'est-ce qui empêche un malware qui *est déjà* entré sur le PC de remplacer le binaire de Firefox par un autre avec la protection désactivée , puis d'installer toute extension vérolée après ?
edit : Bon en fait mon message ne sert à rien tout a déjà été dit ci-dessous. Désolé du bruit....


Ca passe par un réseau spécifique longue portée, en tirant partie notamment de fréquences plus basses (868MHz, meilleure portée) , de spread-spectrum, et de répétition des messages envoyés. Ils ont un accord avec TDF pour placer leurs bornes sur les poteaux TDF (les gros rouges & blanc) , donc même dans ta campagne.

Après, bon... t'a 12 octets par messages, 140 messages/jour. C'est effectivement 100% centralisé (on aime ou on aime pas, c'est pas un service public leur but est de faire du flouz)

T'aura quand même plus de maison :-)

Pour moi, sur des choses comme GDF, l'idée est le télérelevé de compteur dans la campagne justement, pour éviter d'envoyer un péon le faire. Mais c'est pas pour demain...
Bah, rien d'illégal, c'est ce que font toutes les grosses sociétés, ça s'appelle de l'optimisation fiscale. 

Héhé , l'optimisation fiscale n'est autorisé que la boite est assez grosse pour payer des pots de vin. Sinon, ça reste un délit :-)

Faudrait quand même pas que le bas-peuple aient accès aux privilèges des bourgeois, on est plus en 1789 quand même.
Soyons sérieux : si un jour les flics s'amusent à fermer un blog sur balkany, ce n'est pas seulement Internet qui sera cous contrôle dictatorial. C'est l'ensemble de la société.

Pas d'accord. Sous sarko, ça aurait à peine choqué. Alors en 2017 sous Le Pen...

Les rois ont toujours eu des bouffons près d'eux. En plus, des sites comme ceux de Soral sont un excellent moyen de repérer et de ficher la mouvance fachosphère.

Mouais... un peu facile le raccourci "conspiration == fasho". En fait, tous ceux qui mettent en doute la parole divine gouvernementale sont des "fasho"...  Ce genre de raccourci ne grandi personne.

Sinon, je ne comprends pas bien ta logique : à quoi ça servirait de fermer des petits sites sans audience et de laisser les gros sites avec pleins de visiteurs continuer à dire la même chose ?

Justement parce que les grands site ne disent pas la même chose - quelque fois simplement par manque d'intérêt. les affaires sortent rarement par les grands sites.

Si la liste des sites bloquée était publique (en open-data.. :-) ) on pourrait l'imaginer. Mais là...

Quand à fermer un site de Greenpeace en France, tu penses que ça ne ferait pas de remous sur les autres sites de Greenpeace dans le monde et par là même d'énormes remous en France ? Soyons sérieux deux secondes...

Les 2 premières fois, oui. après... largement moins. Tu sais bien qu'on s'habitue à tout dans ce pays.
Contrairement à toi, j'ai pas une haine viscérale de baileys, qui au moins construit ses arguments et les rédigent.

J'ai parlé de Tartuffe car j'ai pensé à la phrase célèbre "cachez ce sein que je ne saurait voir", qui se voulais une référence historique dans mon message.

Et ça, je suis absolument persuadé que baileys- a saisi la référence historique justement.
Numerama sur les réseaux sociaux