obcd

Inscrit depuis le le 17/03/2008 à 14:15
2648 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers sujets de obcd :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par obcd - 2648 messages - Ouvert le 16 avril 2013
5
Par obcd - 2648 messages - Ouvert le 10 octobre 2011
9
Par obcd - 2648 messages - Ouvert le 29 août 2011
2
Par obcd - 2648 messages - Ouvert le 21 mars 2011
1
Par obcd - 2648 messages - Ouvert le 01 février 2011
6
Par obcd - 2648 messages - Ouvert le 09 novembre 2010
2
Par obcd - 2648 messages - Ouvert le 02 septembre 2010
12
Par obcd - 2648 messages - Ouvert le 25 mai 2010
8
Derniers messages de obcd :
Le problème est que ces sites ne publient pas vraiment leurs revenus…

C'est vrai... ce qui permet les estimations au doigt mouillé dans les 2 sens, quelque soit les études hadopi.

De plus, je ne vois pas bien où le montant intervient dans la légalité de la chose? Je n'aurais pas le droit de vider votre compte en banque mais si je vous vole 20€ c'est bon?

Hop ! Point E.Walter détecté. Quand on parle de vol, c'est là aussi de la démagogie, fin de la discussion.

les ayants-droits sont donc tous dans le même panier

C'est ce que je pense en effet.

C'est dénigrer les millions d'artistes qui en vivent

En aucun cas.

Les premiers ayant-droits, ou bénéficiaires de ceux-ci sont et restent les artistes.

C'est malheureusement faux.

Ce n'est pas parce que la portée des droits peut être très légitimement discutée, que toute défense de ceux-ci est forcément caduque.

On est radicalement, profondément, irrémédiablement en opposition sur ce sujet.
Comme avec Eric Walter, lui aussi qui défends mordicus le *contrôle* des œuvres par les auteurs, là où moi je pense que c'est impossible & caduc aujourd'hui. Ça l'était hier dans une certaine mesure (disques pirates) , et avec Internet c'est devenu *strictement* impossible. Et l'effet streisand joue à plein à l'heure actuelle.
Si un auteur ne veux PAS que les gens profitent de son oeuvre, il faut pas qu'il la publie.
C'est la seule chose qu'il lui reste.
Et pleurer et dire que c'est degueu/honteux/.... n'y changera rien.

Par contre, il est effectivement possible , en dehors du *contrôle* , de tenter de mettre en place une rémunération, qui sera jamais 100% parfaitement collée aux usages, m'enfin qui pourrait, à peu près, coller aux tendances (Si tant est que c'est ce que l'on veuille, une rémunération proportionnelle au succès - je suis loin loin d'être certain que ce soit dans l'intérêt général, ça mériterais au moins un débat)
Quand un ****** enfreint les licence des artistes, et se fait de la tune sans leurs filer un centimes, tous les geeks prennent sa défense.

Ca c'est de le démagogie : Associer l'infraction de "la licence des artistes" et le manque de rémunération....

Les licences libres sont enfreintes tous les jours, par toutes les "box opérateur" du marché. personne n'en fait un fromage.


C'est aussi notre intention de rappeler haut et fort que ces sites sont des sites voyous et que chacun, en les utilisant, les alimente. C'est un choix personnel que fait chaque internaute lorsqu'il se laisse prendre aux sirènes de ces offres alléchantes. Qu'il y réfléchisse. Quel internet et quelle culture voulons nous ?

C'est tout réfléchi: On ne veux pas de la "culture" de Pascal Nègre.  C'est donc si difficile à comprendre ?
C'est ça que veux E.Walter ? 3 ou 4 acteurs majeurs incontournables dans la musique mondiale , qui décideront de ce qu'il écoutera, quand il l'écoutera, si il a le droit de rembobiner ou de l'écouter dans ses chiottes ou sa voiture ?

Parcequ'il faut pas se leurrer, hein : "Défendre les ayants-droit" c'est pas défendre la culture, ni les artistes. C'est d'abord défendre les producteurs et leurs banques.
Si là est le but, autant le dire clairement.

Si la Hadopi voulais défendre les artiste, alors elle devrait défendre la pluralité, la diversité, l'ouverture et l’exhaustivité des plateformes. C'est loin, très loin d'être le cas.


En ce qui concerne le sujet de l'article, j'y vois 2 "types" de sites bien différents:

* Ceux qui sont clairement de nature à "leurrer" le consommateur , notamment en lui faisant croire que le site est légal, de lui faire payer le contenu, ...
     Là, OK, on est dans l'arnaque. Donc là, qu'on "attaque ces sites , en particulier par l'angle financier ne me pose pas de problèmes.

* Ceux qui se présentent comme un site de streaming "illégal" , le revendique, et , éventuellement se font un peu de sous via la pub et les dons non obligatoires , soit-disant pour payer l'hébergement . 
    Là pour moi (alors évidemment, si le site se fait 50K€/mois, c'est pas la même chose, mais soyons honnête, c'est pas le cas) c'est largement moins évident - pour moi ce qui compte c'est l'enrichissement sans cause , c'est ça qui me gêne (Chez les ayants-droits aussi d'ailleurs - c'est pas parce-que c'est légal que c'est plus moral).
    Des attaques contre ce genre de site me gêne plus, car c'est typiquement s'en prendre à la petite frappe plutôt qu'a Al Capone - avec nos impôts de surcroits.


Enfin, il y a les sites de torrent, qui dans l'idéal ne sont ni payant, ni rémunéré.

Dans _TOUS_ les cas, les rémunérations tirés par ces sites seraient considéré comme insuffisantes pour les ayants-droit , alors même que c'est ce que le public souhaite.
Je pense que tu confonds, le chiffre d'affaire, c'est un truc qui ne veut rien dire, ça correspond uniquement à l'argent qui rentre, ça ne tient ni compte des charges, ni des achats.

Si si j'avais bien compris. :-)

[...] Ce qu'il faudrait donc, c'est virer ces saufs si (et je ne parle pas d'harmonisation fiscale dans l'UE).

Sur le fond je suis d'accord avec toi.


La question est - qu'est ce qu'on veux taxer, qu'est ce qu'il est "moral" de taxer, et à quoi servent ces taxes.



Si j'ai une entreprise de creusage-rebouchage de trou, que je dépense énormément d'argent en employés, transport par camion, .... mais que je fait 0 bénéfices, je doit pas être taxé du tout ?
J'utilise pas les routes ?

Quand tu embauches un mec , que tu sois bénéficiaire ou pas, tu paie ses charges sociales et tous les "impôts" afférents. C'est _pas_ en fonction de ton bénéfice, que je sache !

Ce que je voulais dire, c'est qu'il serait plus simple , plus clair & plus efficace pour l'état de toucher de l'argent _uniquement_ via le CA (cad l'argent qui est _vraiment_ rentré dans les caisses , pas un hypothétique résultat)  , étant entendu que c'est à l'exclusion des autres impôts (notamment charges sociales) , et que le taux du coup est faible. Exactement comme la TVA quand on est un particulier.
On peux aussi imaginer un système par "palier" histoire de ne pas plomber les petites boites au démarrage, mais c'est tout

Parce que là, le problème c'est qu'il est "simple" de faire un gros CA mais
Bah entre Netflix et Apple.... ya de quoi remplir le site :-(
J'ai du mal à voir comment ils pourraient avoir toutes les séries actuelles licenciées en France.


On en reviens toujours au même problème:
Ce qui pose problème c'est pas le prix, c'est le *contrôle* des ayants-droits sur les canaux de distribution.
On en arrive à la situation ubuesque qu'un client potentiel prêt à payer n'arrivera pas à trouver ce qu'il cherche sur une plate-forme payante (netflix compris) , alors qu'un simple popcorntime-tv  va te le trouver en 2mn.
Sans payer.

Pour moi, là est l'intérêt d'une licence globale: Proposer une *obligation* de diffusion des œuvres, avec rémunération à la clé. Que les accords commerciaux n'outrepassent pas l'intérêt général (donc , ici, la disponibilité des œuvres sur toute plateformes) en échange de rémunération.
J'admets qu'il est un peu tard pour ça à l'heure actuelle. 


Mais l'idée derrière ce que je dit est que les impôts doivent être faible mais *payés* .

J'vais te dire un truc: Perso, mes impôts sur le revenus, je les paie sur ce que je gagne.
Le fisc se fout de savoir si j'ai acheté une nouvelle voiture, ou si j'ai pris un jardinier & une femme de ménage: Avant de dépenser, tu calcules & tu réserves le fric pour les impôts. Voire prélevé à la source, comme ça t'a même pas à y penser. Quitte à toucher un chèque du fisc après-coup si tu es éligible à des déductions.

Bah pour une boite, idem: Elle fait un CA de 10M€  ? elle paie 500K d'impôts. Elle le sait *avant* . Si , avec les 9.8M€ qu'il lui reste elle peux pas payer les salaires, les matières premières et les investissements, c'est qu'elle a un gros pb de comptabilité.

Une entreprise au CA monstrueux qui perd de l'argent, impôts ou pas elle coulera.

L'important, c'est que les règles soient claires et immuables, mais que toutes les entreprises contribuent.
La situation actuelle a tendance à privilégier les boites monstrueuses, qui leur permet de distordre & concentrer le marché, tout en acquiérant un pouvoir d'influence politique démesuré comparé à leur utilité sociale.

Le problème des impôts sur les bénéfices, c'est que les entreprises sont incités à faire le moins de bénéfices possible (y compris par jeux comptable).
J'ai un peu du mal à comprendre le succès du streaming

Pour la musique , je suis d'accord avec toi.

Pour les vidéo, par contre, je "comprends" un peu plus. Bien des gens ont des lignes ADSL assez moisie, et par ailleurs des TV pas forcément de qualité HD (ou alors, comme ma copine, regardent sur un coin de PC en faisant autre chose car l'émission mérite pas plus).

Dans ce cas ce qui prime c'est l'instantanéité et la facilité, et c'est sur ces points-là que la VOD/streaming a des chances.
Pour l'instant le torrent garde l'avantage des formats universels (lisible par tout type de périphérique - donc un cas d'usage différent du streaming) , et surtout de l'exhaustivité car non limité par les droits commerciaux d'une autre âge.

Dans le cas des jeux, je connais pas , j'avoue que je comprends pas bien non plus.

Reste la question : a t'on vraiment besoin de tous ces intermédiaires (des problèmes de monopole se posent de plus en plus avec Amazon, Steam, services intégrés aux routeurs des FAI...) alors que la Toile permet un contact direct entre le créateur et l'audience.

T'aura toujours besoin de CDN pour les fichiers très demandés.

Mais oui, l'avènement de la fibre optique dans les foyers changera à terme fortement les choses dans ce domaine (c'est le frein, actuellement - pour avoir plus que 1Mbps d'upload chez tout-un-chacun c'est la croix & la bannière) . C'est pour ça que les opérateurs résistent :-) Mais c'est inéluctable.

Après une grosse production aura toujours besoin de manipuler de grosses sommes d'argent, et un grand nombre de clients, dont sera obligé d'avoir des accès internet & stockage important.... bref, on recréé un intermédiaire.

Ce qui serait intéressant , c'est une sorte de Youtube décentralisé (== les vidéos stockés chez les internautes plutôt que chez Google©  (ex: http://www.kmotion.fr/  )
En revanche, dire que le BTC n'est pas une monnaie de garde est assez faux.

Si l'adoption "de masse" se fait, un des intérêts du BTC est de se transformer en valeur de stockage "sure", à l'image de l'or mais sans ses inconvénients. Mais là aussi cela ne pourra être une réalité que si la capitalisation devient suffisamment importante pour que les variations soient négligeables.

Mhhhhh .... moi je suis pas tout a fait d'accord : Pour moi l'intérêt c'est de payer en bitcoin. 

Vu qu'il y a un nb de bitcoin défini, la tentation est grande de les garder dans l'espoir qu'un jour, le taux de conversion monte énormément et faire une grosse culbute.
Le problème, c'est que du coup la monnaie ne circule plus (ou au minimum),

Par ailleurs le BTC est très très dépendant du fonctionnement d'internet - en cas de problème sur ce dernier, les attaques à 51% deviennent possible (un peu comme un netsplit sur IRC :-) )

C'est pour ces raisons que je pense que si le BTC pose certaines bases, ce n'est qu'un "work in progress" - les idées et principes devront être retravaillés, re-réfléchi (c'est d'ailleurs l'une des raisons de l’existence des monnaies alternatives).

Ca n'empêche que je suis un grand supporter & utilisateur de BTC .
On a qu'a baisser le montant des impôts.... mais le faire payer sur le CA :-)
Tout à fait d'accord avec eux, imaginons que le Bitcoin se généralise, ce serait carrément n'importe quoi, encore pire que maintenant, déjà comment on fait pour maintenir un Etat social alors qu'il serait impossible de prélever des impôts sur quoi que ce soit?

Prélèvement à la source (de revenus). Arrêt des 1001 taxes sur tout et n'importe quoi.
Les transactions sont publiques, hein, donc on peux tout a fait poser des obligations légales (ex: Verser un salaire depuis un compte déclaré).
Ce que ça n'empêchera pas, par contre, c'est les "pots de vin" , paiement au noir (cad versement sur un compte non déclaré) , bref ce que permet l'argent liquide. Là, c'est un problème de police/justice, l'outil reste un outil.

Ensuite aucune assurance, je me fais voler mes bitcoin que j'avais économisé depuis 5 ans, et j'ai tout perdu;

Comme de l'argent liquide ou des lingots d'or.
J'avais lu une vidéo, qui montrait comment créer un wallet *complètement* déconnecté du réseau (cad que l'ordinateur qui a généré le wallet n'a JAMAIS été mis end réseau).

Ensuite, tu peux imprimer 1 ou plusieurs version "papier" du wallet (Le mec de la vidéo l'avait fait graver) , et éventuellement, si tu le souhaite le protéger par un mot de passe pour le disséminer partout.

Il existe aussi, si tu veux, l'équivalent des "banques" , où tu confis tes bitcoins à une entité qui, espéront-le, te les rendront si tu le demande.
En france, il est interdit de ne _pas_ avoir de compte bancaire pour toucher un salaire.


qui peut très rapidement passer d'une valeur de 400$ à 500$ voire pire(comme on l'a vu avec l'énorme inflation du BTC qui avait eu lieu)

Ce qui reste moins que certaines actions, voire que les monnaies de certains pays lors d'époques troublés.
De toute façon, cette volatilité est quelque chose de connue actuellement - placer de l'argent "à garder" là-dessus, c'est comme de placer de l'argent aujourd'hui sur  une startup: Ca n'a aucun sens à long terme. 

alors qu'avec le BTC ça pourra avoir une valeur de -50%.  .... ou de + 50% . On sais pas .
C'est _pas_ une monnaie de garde, c'est une monnaie d'usage. Si on a pas pigé ça, c'est pas la peine.
Ya aussi le surveillance TRACFIN, qui à l'origine servait pour le grand banditisme (style mafia) , et qui maintenant créé un signalement à Bercy à chaque transfert de fond de + de 3000 euros. Comme tout outil, il commence par le "terrorisme" , et termine appliqué à Mr. Tout le monde . 


C'est ce qui arrive lorsque l'état est exsangue: On multiplie les micro-taxe/redevance/... , sachant que plus yen a plus l’efficacité de collecte diminue (fraudes, complexité des systèmes de compta, ...) et c'est la spirale.

C'est assez déprimant.


Pour moi, le plus grand argument envers le BTC , c'est la monnaie fiduciaire (monnaie de singe) que sont devenu l'euro & surtout le dollars: Ca marche "par habitude", plus que corrélation au réel.
Rappelons que le principe de la monnaie fiduciaire c'est que le cours est censé être adossé à l'activité du pays & non plus à une valeur physique de référence (l'or). Tant qu'il y a de la croissance, on créé toujours plus de monnaie, donc de dettes à rembourser + tard. 
Quand le pays entre en récession, *en théorie* il faudrait rembourser (ou faire défaut), donc un brutal réajustement, qu'a connu par exemple l'argentine.
Sauf que les USA ont biaisé le jeu, notamment avec leur puissance militaire: Qui ira exiger des USA qu'ils remboursent leur dettes ? D'un certain coté, l'EU a aussi fait ça.
Du coup c'est openbar, la planche à billets, contrôlé d'un coté par la FED et de l'autre par la BCE, avec les banques privées à la manœuvre.

Paradoxalement, on se retrouve avec un excès de liquidité sur le marché financier , alors que la population s’appauvrit. "Normalement" cet argent en excès pourrais (et devrait) se retrouver dans l'investissement à long terme (Économie d'énergie, isolation des logements, infra routières/réseau/élec,...), créant ainsi des emplois non délocalisables .Au lieu de ça, on fait des LBO pour acheter des actions Apple, alors...



Alors à mon avis, le BTC n'est pas la réponse à tout, loin de là. C'est un prototype, qui pose des bases techniques. Je suis pas sur que ce soit pertinent d'y baser pour le moment son fond de retraite... comme je suis pas sur qu'il soit pertinent de monter dans le 1er prototype d'un nouvel avion au 1er vol.

Mais les bases posées & le fonctionnement depuis 7 ans permet de montrer les attaques, les problèmes, ...  ce qui servira plus tard.

(Les fluctuations du BTC USD ou EUR  ont tendances à s'amortir, malgré de belles oscillations ces derniers temps entre 350 et 450€) , on est à 370 , là . 
Que du répressif vocal et du racket en copie privée. ET DE LA DEMANDE DE FRIC.


L'Hadopi n'est qu'un ènième exemple.
C'est ce qui se passe depuis des siècles lorsque les gouvernants sont contraint de "piloter à vue" , sur le court terme, plutôt que d'anticiper au maximum les conséquences à long terme de leurs actions.

C'est valable dans énormément de domaines différents.

Même si il faut avouer que les firmes privés (que l'on a laissé grossir indéfiniment jusqu'à être en mesure de créer des risques systémique  aux conséquences bien réelles sur les individus) ne les ont pas aidés , les banques en particulier mais pas seulement, ils sont bien souvent eux-même les artisans de leur propre perte et de celle de l'intérêt général , là encore dans un objectif tout à fait personnel & court terme (ex: EU)
Il ne faut pas exagérer non plus, l'offre légale c'est bien développée ces dernières années, bien qu'elle reste incomplète.

Le problème est qu'elle:
1) Reste dispersée , et "liée" aux accords des AD avec les plateformes , ce dont les clients n'ont rien à foutre, ce qui oblige un client soit à se limiter à UN fournisseur de contenu , soit à multiplier les comptes / abos /...
2) N'est pas exhaustive, là aussi dû aux problèmes d'AD (Problèmes de droits non concédés, AD introuvables, conflits juridiques, .... Là aussi, le client n'a rien à faire de tout ça).

Effectivement, je suis d'accord sur le fait que c'est plus tellement un pb de prix.

Par rapport à 2006 (début de DADVSI) il y a quand même Spotify, Grooveshark et Deezer, d'autant plus que sur les plateformes vendues à l'unité les DRM tendent à disparaitre.

Concernant les DRM sur les MP3, j'admets que je ne sais pas & n'ai pas regardé.
En revanche les 3 services que tu cites sont du streaming.

Perso, chez moi, la 3G/4G marche tellement mal qu'il est inenvisageable de streamer. Le problème est identique avec le Sat fixe. Dans tous les cas, ça introduit une dépendance au réseau qui n'a pas de raison technique d'exister (comme ça quand ton net est coupé, *en plus* t'es puni tu peux rien écouter).
D'un point de vue pragmatique, ça me parait complètement aberrant de télécharger 4 fois un morceau lorsqu'on l'écoute 4 fois...

Pour ce qui est des jeux vidéos, la plateforme Steam offre un très large choix de jeux avec souvent des soldes, au bout de deux ans un jeu peut passer de 50€ à 10€.

Je ne connais pas , alors je te crois sur parole. Là encore la question des DRM est cruciale, pour la compatibilité & le jeu sans accès au net (dans le train , par ex). Effectivement , pour les jeux type MMORPG qui se jouent exclusivement sur le net c'est pas le même problème.

Par contre du côté Cinéma je trouve qu'il faut faire encore des efforts, car les offres restent chères que ça soit à l’abonnement où à l'unité et pour ce qui est des séries les offres ne sont pas assez matures.

un gros +1 - le ciné est _très_ en retard notamment par rapport à la musique . Bourré de DRM (qui en général restreigne surtout l'usager légal , qui ne peux profiter de son achat sur la plateforme de son choix, et qui se paie en + les restrictions d'usage) , encore plus de problèmes d'exhaustivité, .... 
Quand on voit PopCornTimeTV, on a envie de pleurer tellement les "offres légales" sont en deçà.


Jamais avant je n'aurais penser qu'un jour je puisse avoir les moyens d'accéder à l'offre légale et pourtant je peux, sans compter tout ce qui est déjà gratuit et légal.

Pour moi les problèmes d'usages sont loin loin devant le problème du prix des offres....
+1

J'pense effectivement qu'a partir du moment où il y a une demande, il y a une offre (*)
Là, ils se battent contre des moulins à vent: Certes , sur les sites concernés il n'y aura plus de pub "Nike", "Apple" ou autre (et encore - suffit de reprendre discrétos les banières d'un site légitime....) . 

Ceci dit, pour moi il y a un (et un seul) truc de bien: C'est qu'ils vont agit contre la *monétisation* plutôt que sur la mise à dispo. Pour moi c'est une avancée:
1) ça va légitimer plus encore le bitcoin, et surtout, décrédibiliser (un tout petit peu certes) la monnaie fiducière
2) ça pourrais favoriser l'émergence de milliers de petits sites légers plutôt que de grosses plateformes à la Mega
3) ça implique que c'est bien "se faire de l'argent sans redistribuer" qui est visé - la "mise à disposition" elle-même *commence* à être vu comme un peu moins illégitime.

First they ignore you. Then they laught at you. Then they fight you. Then....      :-)

(*) La demande pour de telles plateforme est extrêmement forte. Il y aura donc des hébergeurs spécialisés, en fast-flux, qui proposeront de telles offres, c'est simplement l'ordre des choses. Interdire plutôt que réfléchir n'a jamais marché à long terme.
Ça n’empêchera pas les "ayant-droits" de tenter encore et encore et encore..... C'est des lobbyste, c'est leur métier.
Ils ont les moyens humains & financier de "DDOS" le congrès sous les projets de lois de ce type.
Il suffit d'une fois, d'un seul moment de lassitude du public, et pouf - ça passe, et les ricains (et nous par ricochet, puisqu'on les suis docilement en bon toutou via l'UE) sont blousés.

La bataille politique c'est bien. Ce ne sont que des mots.
On obtient plus de chose en étant poli ET armé que juste poli.
J'admets que ce site est dogmatique.... mais bon, c'est combattre le mal par le mal, car de son coté, l'état n'en fait pas moins dans l'information partisane concernant la vitesse , avec un budget autrement important (nos impôts.)
Pour moi, ce que tu viens de dire c'est l'un des meilleurs arguments:

La focalisation sur la vitesse a, de ce que j'ai constaté , incité d'autres comportements à risque, notamment ceux que tu cites (Collage au cul, virage sans cligno) , et plus généralement un sentiment d'impunité tant "qu'on respecte la limitation de vitesse". On a des gens qui, à 90 sur des 2x3voies sur de longs km (ex: Les autoroutes en entrée & sortie de ville) ne sont plus attentif , font autre chose , roulent entre 2 files & zigzag, ....

La "vitesse" présente l'avantage indéniable d'être facilement mesurable, (automatiquement ou par le flicaillon débutant sur le bord de la route), et de simplifier la procédure: Plus besoin de poursuivre & d'arrêter le mec, la poste suffi.
Alors que les réels comportement à risque nécessiterais une poursuite, de motards en aval ou au péage, bref une organisation couteuse pour quelque chose qui doit désormais être vu comme un centre de profit.

Depuis 2002 (quand je suis rentré en France) j'ai _jamais_ vu quelqu'un se faire verbaliser sur place par un vrai flic pour avoir mordu la ligne blanche, pas mettre son clignotant, avoir collé au cul.
Par contre, j'ai vu des tas d'amendes "par mail" : Vitesse, stationnement.

L'un des points c'est que 1) ça décorelle l'acte de la punition: Quand on reçois le trucs, ça fait bien longtemps qu'on a oublié. Et 2) , ça décorelle l'acteur du possesseur de la voiture: Ce qui est puni, c'est de posséder le véhicule et de s'en servir, c'est pas le conducteur effectif. En tous cas c'est très souvent vécu comme ça.

Donc oui, les gens roulent "globalement" plus doucement (mais ponctuellement plus vite, et surtout plus mal). Il y a autant d'accident voire plus , principalement car il y a plus de voiture qui roulent, mais moins mortels car oui la vitesse joue, mais _aussi_ énormément de travail technique sur les voitures .
Il n'y a plus de très très grands excès de vitesse avec des crash spectaculaires qui représentaient 0.01% des accidents. Il y a de nombreux petits crash , pas souvent mortels, provoqués par l’inattention et l'absence de contrôle sur les incivilités du volant.

On peux considérer que c'est un progrès, mais moi je le considère pas ainsi. Du tout.
Ils ont aussi bcp eux-même souffert avec la compression des textures de S3....

Mais bon, c'est devenu une "grosse boite", le service juridique avait besoin de trucs à faire  , des actionnaires à qui on a besoin de montrer qu'on fait des choses (En france, si à 50 ans t'a pas de rolex t'a raté ta vie. Aux USA, c'est si t'a pas intenté de procès pour contrefaçon...)
Et quand bien même, linker un article, c'est endosser TOUTE les idées de l'auteur ?
Numerama sur les réseaux sociaux