obcd

Inscrit depuis le le 17/03/2008 à 14:15
2754 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers sujets de obcd :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par obcd - 2754 messages - Ouvert le 16 avril 2013
5
Par obcd - 2754 messages - Ouvert le 10 octobre 2011
9
Par obcd - 2754 messages - Ouvert le 29 août 2011
2
Par obcd - 2754 messages - Ouvert le 21 mars 2011
1
Par obcd - 2754 messages - Ouvert le 01 février 2011
6
Par obcd - 2754 messages - Ouvert le 09 novembre 2010
2
Par obcd - 2754 messages - Ouvert le 02 septembre 2010
12
Par obcd - 2754 messages - Ouvert le 25 mai 2010
8
Derniers messages de obcd :
Il y a un truc qu'on oublie souvent :

Dans une société purement libérale, il ne peux y avoir d'entente entre entreprises, et la transparence de ces entreprises (comptable, fiscale, ... ) est totale.

Je pense que les entreprises  actuelles sont loin d'accepter ces règles du jeu.
La décision judiciaire souligne aussi que le blocage, s'il n'arrête pas tout le monde, intercepte quand même beaucoup d'internautes. C'est en tout cas ce qu'ont constaté les magistrats en s'appuyant sur les données de l'organisme de mesure comScore concernant l'audience des sites déjà bloqués par les opérateurs britanniques : celle-ci a chuté de 87 % au Royaume-Uni.

Ils disent bien "87% au royaume uni", ils disent pas "87% dans le monde"....

=> Un site (anglophone qui de plus est) vise un public exclusivement anglais cours un risque de perte de financement/audience, c'est sur. Mais c'est un peu idiot...

Pour moi ces sites sont "secondaires", dans le sens où ce ne sont pas des "tracker" en eux-même, mais juste des sites automatisés de recherche de lien + pub.
La perte de 87% des engliches , veux "juste" dire que ces utilisateurs se sont tourné vers l'un des nombreux autres sites similaire (ou google) pour rechercher leur stuff.

j'ai franchement du mal à voir l'intérêt  , par rapport au coût horaire des moults personnes qui sont intervenu sur le dossier. C'est sortir la patrouille de france pour abattre une mouche: Ca marche, certes, on peux dire qu'on a fait quelque chose, certes. Mais sorti de là....
On ne parle PAS d'artiste/compositeur/interprète mais d'ayant-droits !
Les droits se cèdent.


C'est vrai, mais déjà, rien que ça n'est pas harmonisé entre les pays.

Les communiqués en faveur de cette protection insistent bien sur "l'artiste" alors que c'est faux. Beaucoup d'artistes ne possèdent aucun droit sur leurs œuvres.

Ce qui les ramènent dans la même situation que n'importe quel travailleur indépendant.

Les maisons de disques, la SACEM & cie ne défendent pas les artistes ! Elle défendent les ayant-droits.

Ca on est 1000% d'accord. Et d'ailleurs, le plus grand scandale n'est pas que la SACEM défende les ayants-droit, mais bien plutôt qu'elle se réclame de protéger les artistes alors que c'est faux.


Ainsi, il serait peut-être plus sein de réfléchir sur la durée en fonction du propriétaire des droits. S'il s'agit du créateur, d'une maison de disque indépendante ou s'il s'agit d'une multinationale. Les investissements de départ devraient également être pris en compte.

J'pense qu'il serait surtout plus sain de regarder la réalité en face, et d'accepter enfin que le "piratage" (moi je préfère appeler ça "partage") est universel, immuable et global. Il existe parce qu'a présent on a les moyens technologique de le faire, alors que depuis ~200 ans il nécessitait un support matériel difficile à reproduire artisanalement.
Avant l'ère industrielle, les troubadours faisaient la manche après leur spectacle.

Donc qu'il faille remettre tout à plat, oui, 1000x oui, et surtout le financement.
Ma préférence va au pré-financement, ce qui implique que oui, vivre de son art n'est pas un droit, mais une chance et un talent démontré.



Concernant ceux qui se plaignent de ne pas avoir de rente de cette sorte : créez votre disque/single ! À vous lire, c'est pourtant si facile de jouer des instruments, de créer une œuvre populaire et/ou de s'entourer des bonnes personnes tout en maitrisant un minimum la communication et le marketing.

Cite-moi un autre métier (quel que soit sa complexité) où un travail initial peux (ou pas) t'assurer une vie de roi pour toi & ta famille toute ta vie durant & bien après. (Même si , en disant cela, je suis bien conscient qu'en réalité, la vie de roi, c'est P.Nègre qui l'a , pas tellement l'artiste).

Les ayants-droits ont bénéficiés d'une conjecture lors de l'apparition de l'ère industrielle, où
* Le droit d'auteur existait déjà , depuis longtemps (mais plus court) , pour protéger *des individus*
* La société a évolué pour que tout puisse s'acheter & se vendre, y compris ce droit d'auteur,
* L’industrialisation a permis une diffusion sans précédent des oeuvres, avec une barrière tarifaire à l'entrée & un coût marginal quasi-nul (avec constitution de cartels) , et ce peu après la disparition des imprésarios
=> Profits.

Dans le même temps, là ou il y a du pognon il y a des lobby, qui ont soigneusement allongé la durée des copyrights pour "boucler" le système.

Les artistes (pour la plupart) y sont pour rien, même si une poignée en  bénéficient encore assez largement  (c'est principalement les artistes scéniques des années 80 - j'ai pas entendu parler d'artistes des années 2000 qui soient si chanceux. Par contre, P.Nègre a pu changer de merco pour la 4ème fois cette année).


Faut pas se leurrer: Internet & le partage, aujourd’hui, c'est qu'un grain de sable dans une chaussure pour eux: La vente au détail de galette en plastoc est marginale, ce qui rapporte c'est les connivences avec les TV (pour les show a spectacle), les passage en radio ((même si personne écoute ou que ça fait chier tlm , ils palpent), les pubs TV, Ils vivent en vase clôt. 
Simplement, ils haïssent l'idée même de ne pas être incontournable (et de plus jouer les pleureuse leur donne un angle d'attaque pour le lobbysme).

Moi, j'espère qu'un jour, le grain de sable deviendra un pic à glace pour les clouer au sol. Je pense qu'avec le développement d'internet , et spécifiquement du Très Haut Débit, à terme va changer la donne , notamment par le fait qu'il n'y aura plus de sens a avoir des portails de streaming centralisés, des sites de streaming ou d'achats de MP3. Et il faudra, là encore, un pré-financement.
en tout cas, où est l'harmonisation fiscale en europe?

Nulle part: Personne n'en veux.
Chaque pays est trop content de tirer à hu et à dia de son coté. Les pays & les peuples sont trop différents.

L'UE n'est que l'idée d'une union. Nous, on nous bashe parcequ'on a un budget non satisfaisant, mais en hongrie ou en turquie, les dirigeants ont une haine primaire de la transparence & de l'universalité qu'Internet apporte.

Quand on lis les tweets de Nelly Kros, pour moi je vois même pas comment l'UE ne peux être autre chose qu'une idée (et une immense administration conçue pour vampiriser de la valeur)
je t'invite à utiliser ton cerveau pour comprendre que le réseau de Free a moins de 3 ans, là où le réseau de SFR (le plus mauvais en 3G et en 4G en propre, en terme de perf et de fiabilité) en a plus de 15 !

Et alors ?
Justement, Free peux utiliser des équipements dernier cri (ce qu'ils font d'ailleurs) avec de bonnes performances pour une consommation moindre, là ou SFR (et Orange) se trainent de vieux équipements des années 80... Free devrait patater...
Le problème se pose pas dans ces termes.

Les oeuvres *seront* copiée, moult fois, bon gré mal gré, sur internet. T'y pourra rien.

Faut pré-financer, et une fois financé, c'est terminé. Comme n'importe quelle autre chose.
Ca montre qu'a l'heure actuelle, le système du droit d'auteur est mort.

Si il voulait se faire de l'argent avec ses photos, il fallait qu'il les vende, une seule fois, avant leur diffusion (pré-financement).

Une fois diffusée, alors la copie n'a plus d'importance, car le travail est déjà rémunéré.

Chercher à être payé ad vitam eternam, c'est du parasitisme.
Le pire c'est quand ton tel. affiche "f-contact". Là tu sais que c'est mort.

(f-contact est une espèce de mutualisation faite par les opérateurs sous la contrainte pour éclairer les zones tellement rurales qu'aucun ne voulais y aller. Du coup, le téléphone passe à peine, les sms c'est 1 sur 2 (avec parfois plusieurs heures de latence), et la data est inexistante)
Je ne nie pas que Orange aie investit : Les relais, il faut bien les acheter, les poteaux, il faut bien les poser.

Mais les autres, *en plus* de devoir faire ceci, peuvent:
  * Soit utiliser les offres de France Télécom pour louer le génie civil (Donc , dépensent de l'argent en location pendant qu'ils financent leur + gros concurrent) ,
  * Soit en posent eux-même, à 100€ du mètre linéaire...

Comme le dit Chitzitoune , le problème c'est pas tellement les câbles optique mais bien plutôt le génie civil, et en campagne l'utilisation des poteaux .
Dans l'aérien comme dans le souterrain, là encore c'est Orange qui mène le jeu: Difficile, dans ce cas, pour d'autre d'investir, encore moins de réussir leurs objectifs de couverture.
(Je ne les excuses pas pour autant: Ils connaissaient les problèmes avant d'enchérir, ils savaient à quoi s'en tenir, et ils étaient au courant des objectif de couverture avant de signer)

Enfin, je ne sais vraiment pas où tu vois "orange est l'opérateur qui a les meilleurs débits en province". Ils sont _tous_ à la ramasse. Les chiffres , c'est bien, mais il suffit se de balader pour constater que ces chiffres restent bien souvent des valeurs évaluées, qui n'ont qu'un lointain rapport avec la réalité dans certaines zones (et la méthode de test est aussi parfois critiquable)
Quitter Pâris pour aller patauger dans la boue de la province ?


Pour ce genre de personne, tu es presque en train de leur proposer d'abandonner leur appart 12 pièces dans le 16ème pour aller faire de l'humanitaire en Corée du nord.
J'pense que c'est jouer sur les mots, un petit peu.

Dans l'absolu tu as raison, les 2 réseaux sont séparés.

Mais en ADSL, ils arrivent bien par des trames ATM. Et celles-ci peuvent (je dit pas qu'elles le sont) taggué , et la priorité est l'un critère possible.
Donc certes c'est pas de la QOS 'IP" à coup de diffserv / TOS , mais il peux y avoir une prioritisation, qu'on peux appeler "QoS". En fibre, je suppose que sur les VLAN ça peux marcher pareil.

Ensuite, de toute façon, comme tu le dit, le problème se posera pas sur la desserte abonnée, mais bien plutôt en amont, sur les liens de peering/transit . Là, c'est un choix de l'opérateur de laisser ses liens saturer *dans l'objectif* de dégrader le service , dans l'espoir que les utilisateurs, saoulés, se rabattent sur les services lucratif pour le FAS.

Mon avis est que les FAI (nationaux) ont en façe d'eux, pour généraliser, 2 types de population antinomiques:
1) des "vieux"  , qui veulent principalement de la TV câblée , avec un internet occasionnel.
2) des "jeunes", qui ne vont QUE sur le net, ne payeront *jamais* de contenu , par principe (et parce qu’ils préfèrent mettre leur pognon ailleurs).

Free l'a déjà dit: Ils préfèrent que les gens de la catégorie 2 aillent pourrir les autres opérateurs  (bouygues de préférence) , les 1 sont moins chiant & plus lucratifs.
La pyramide des ages en France fait que les 1) sont plus nombreux - mais sur ce site, c'est les 2 qui sont les plus commun.

Les gens de la catégorie 2 , actuellement, seuls les FAI locaux (et OVH) leur tends les bras. Les autres préfèrent les voir partir.
Dit autrement, il s'agit de savoir si le web pourrait un jour devenir tellement lent par rapport aux services équivalents sur les Freebox et consorts qu'il deviendra beaucoup plus agréable pour les internautes d'utiliser les services intégrés aux box, lesquels ne sont pas soumis aux règles de neutralité des réseaux. A quoi bon un internet neutre, s'il est bridé dans sa globalité.


Pour moi, guillaume, ceci est la mauvaise manière d'aborder le problème.

Quand tu dis "le web", tu entends ici "l'accès à internet par les 5 opérateurs nationaux".

Pour moi, l'important n'est _pas_ d'essayer de contraindre ces 5 à donner un accès correct au "web": Ce sera toujours très difficile à prouver qu'ils filtrent, ralentissent, .... (Et sous-investir, est-ce que c'est répréhensible ? Dur à dire...)

Pour moi l'important est essentiellement d'abaisser les barrières à l'entrée (des NRO, des PM, à l'abonné en général) pour que ce soit *ce dernier* qui choisisse ce qu'il veux.
Je suis très très fortement pour la neutralité du net, mais ça veux PAS dire que je ne veux QUE des services OTT comme netflix ou Le Cube de Canal+ : C'est l'abonné qui devrait avoir le choix. A la limite si l'abonné ne veux QUE Canal+ et se fout de l'accès au net, ça me gêne pas: Free ou Orange sera parfait pour lui.

Par contre, ce qui est à mes yeux indispensable, c'est qu'un abonné qui veux QUE un accès internet de qualité puisse l'avoir. Et ça, aujourd'hui, c'est ce qui est menacé (cf ton article et le paragraphe que j'ai cité).

Voire même qu'un abonné puisse choisir son FAI avec les 2 services, quitte à payer plus cher...

Bref, pour moi l'important est de 1) laisser ce choix à l'abonné et 2) laisser les "petits FAI" se développer. A l'heure actuelle, ce 2) est , de fait, violemment combattu par les 5 gros, et c'est ça qui me gêne.
C'est lié au modèle économique que le gouvernement Jospin a choisi en 1996 et implémenté par l'ARCEP.

Dans les pays nordiques, la suède en particulier, des choix différents ont été fait:

* La desserte abonné est laissé aux habitants, y compris dans les choix technologique. Notamment dans les immeubles, ce sont les copropriétaires qui financent (obligatoirement) l'infra THD au sein de leurs bâtiments.
Du coup, il y a de l'ethernet, du VDSL, de la fibre selon les immeubles. Mais c'est eux qui fournissent le "switch ethernet" qui s'y connecte.

* En sortie d'immeuble, ce sont (obligatoirement) les réseaux municipaux qui prennent le relais, et font le lien entre les immeubles et les POP opérateurs.

* Les opérateurs se voient mis en relation avec absolument 100% des abonnés, livrés sur des VLAN en QinQ ou autre technique.

Les avantages sont nombreux:
* Les citoyens ont plus de choix, plus de contrôle (municipal) sur l'infra proche de chez eux (Tout n'est pas décidé à paris par un mec qui considère l'extérieur de la petite couronne comme l’Afghanistan) 
* Les habitants peuvent tout a fait souscrire à plusieurs services *simultanément* ! Chaque service dispose de sa "box", livré sur VLAN
* A l'arrivé dans l'habitation, le réseau est déjà actif. Des services existent déjà dessus : Trucs municipaux, internet restreint. Et un portail pour s'abonner , directement, aux services des multiples FAI (tous nationaux, donc) disponibles.  Point de barrière à l'entrée ce qui permet des FAI plus "orientés", d'autant qu'ils ne sont pas exclusif.


Radicalement à l'opposé de notre conception française, qui repose sur le fait que le client est difficile à acquérir, mais une fois acquis, le client a toute les peines (et tous les risques) du monde à partir , vu les prestations calamiteuses de changement. Du coup, bon gré mal gré le client reste en maugréant, ce qui permet de le garder captif & de s'en servir comme d'un levier envers les autres acteurs du secteur.
Ce schéma commercial qui est commun à l'ensemble des opérateurs est essentiel à comprendre

Non. Il est commun aux 5 gros nationaux : Bouygues, Orange, Sfr, Free et également Numéricable.

Il existe d'autres opérateurs:

* Nationaux: OVH, par ex, et des opérateurs "pro" ou associatifs
* Locaux, opérant sur des fibres: K-Net, Wibox, associatifs là aussi,
* Opérant sur des zones blanches : Alsatis, Altitude, ...


C'est important de faire cette distinction car , dans le cas contraire ça conforte l'idée que la seule chose possible ce sont les BOSF , alors que c'est pas forcément vrai.
Et bien sur, en notre nom (et avec nos sous), mais on ne saura rien des termes de cet "accord à l'amiable". ...

Du coup, libre cours à la spéculation:

* Fin du subventionnement de Huwei pour aller dumper le marché EU ? (Comme si Huwei avait besoin de ça)
* Laisser les flics des gouvernements EU exploiter eux aussi les backdoors dans ces produits pour espionner à loisir leurs propre "dissidents" ? Sachant que bon nombre de directeurs des achats de boites de télécom se font inviter , tous frais payés, par Huwei en chine pour un voyage touristique , et que les réseaux frenchy sont farcis de ces appareils ?
* Accords portant sur tout autre chose , par exemple la politique financière/monétaire ?

bref....
C'était bien les 5 ou 6 premiers mois et après c'est devenue de pire en pire, une horreur les 6 mois suivant. Et bien sur les speedtest m’affichait des résultats excellents  lol


( et dans l'article :
"Cette baisse en débit est constatée, à des degrés divers, chez l’ensemble des opérateurs et illustre, comme l’association le pressentait l’année dernière, une 4G à deux vitesses. Pire, les débits peuvent atteindre des niveaux tellement faibles que la 4G se situe très loin des standards de la technologique, tels que présentés aux consommateurs dans les campagnes publicitaires")

C'est bien normal:
En France, on a un _énorme_ problème de collecte fibre en-dehors des grandes villes.

Dans les 20 dernières années , les opérateurs privés ont fibrés en long / large/ travers tous les centres urbains & zones indus, et ont *complètement* laissé tomber tout le reste du territoire.
(Ceci est d'ailleurs allé de pair avec le développement des réseaux routiers et voies publiques). 

Dit autrement, ils ont laissé à Orange (via les offres régulées) l'aménagement du territoire péri-urbain & rural.
Ces derniers, sans l'aiguillon de la concurrence, se sont tranquillement laissé bercer par les habitudes pré-1996, avec des "bastions" provinciaux menés systématiquement par des responsables à 3 ans de la retraite ("donc, on va pas tout changer maintenant") . 

Résultat , à l'heure actuelle, on fait de la 3G en faisceaux hertziens ou en ADSL .... d'ou les "gros ralentissements" constatés . C'est simplement la contention des liens de collectes.
Et en 4G le problème est est bien pire....

C'est pour ça que les obligations de couverture c'est bien gentil, mais suffit pas d'avoir le symbole 4G sur son téléphone: Encore faut-il acheminer les données, ensuite. Et CA , ça coute. Cher. Et l'ARCEP ne s'y est jamais trop penché, ou a régulé d'une manière assez favorable à France Télécom, car c'est "de l'offre de gros entre opérateurs", et que c'est "au marché" de régler ça. (Ca a tellement bien marché qu'il a fallu doter les communes et EPCI de la compétence télécom & leur faire faire des réseaux en RIP pour que la situation se débloque un peu dans certains coins des départements. Mais c'est loin d'être universel).
Moi je suis moins optimiste que toi.


J'imagine déjà les CRS rêver d'utiliser des drones pour balancer sur la foule des gaz incapacitants, de manière à pouvoir charger dans une foule larmoyante et casser des jambes et des nez sans rien risquer.

Je ne dit pas que ça existera à court terme, mais j'imagine bien qu'ils y pensent, et que des textes sont déjà dans les bannettes pour l'autoriser. Ensuite ça fera comme d'habitude: Ca sera rejeté une fois, deux fois, trois fois, jusqu'à le re-présenter lors d'un fait divers qui le fera passer. 
C'est très intéressant.

Je pense effectivement que Evan Brown a raison: Github prends un risque inutile alors que la structure même d'un repo git permet un effet streisand immense, voulu & assumé.

Pour moi, effectivement, une publication du DCMA takedown+24h+mise hors ligne permet a des tas de gens, y compris des robots, de cloner (sur github ou ailleurs) le code supposé litigieux et le rendre


Ensuite, dans un second temps, il y a la réponse du créateur du repo. Je ne connais pas les dispositions du DCMA concernant la suite a apporter aux litiges (cad le cas où le détenteur du repo s'estime accusé à tord, ou bien, comme c'est le cas plutôt actuellement, les AD qui signalent à tord & à travers car ça ne leur coute rien ( comme les spams, en fait). 
Là, peut-être qu'il serait , pour les ricains, intéressant que l'EFF aide les individus à porter systématiquement tout signalement estimé à tord devant la justice (est-ce à github de faire ça...?), histoire d'augmenter les coûts des AD à signaler à tord & a travers (alors que le coût  pour les individus seraient dispersé)
Bien sur, l'idée est toujours d'accompagner ça d'une forte médiatisation pour inciter les gens que le sujet intéresse à boycotter les produits de ces AD , selon la vieille méthode : "Il suffirait que les gens n'achètent pas pour que ça se vende pas".
Même si je suis dans l'incapacité de comprendre un code source, je n'aurais confiance en ces société que le jour où elles donneront accès à ce dernier.

Alors tu n'aura pas confiance, car c'est impossible de prouver que le code binaire qui tourne sur ton appareil est très exactement celui qui t'es donné. Surtout qu'un téléphone portable est assez complexe (plusieurs processeurs, dont le baseband qui contrôle la radio et qui ne sera pas open-source pour des raisons de certifications) , et même en recompilant toi-même ton image, tu pourra pas être sur que dans le téléphone, il n'y a pas un petit coin qui dispose de code malicieux exécutable sur certains évènements.

C'est d'ailleurs le même problème pour les machines à voter.
Je trouve ça limite positif : Les AD seront contents, on trouvera plus de films gratuit sur la 1ère page de gogole ! :-)

On risque par contre de se retrouver avec un internet "double" : Une version "google/apple/facebook" , bien clean propre sur elle, parfaitement obéissante aux lobby en tous genre.
Et une sphère moins "mis en avant", un peu underground (où il faudra chercher un peu sur les forums pour trouver les points d'entrés) . Le gros gros danger qui guette c'est qu'a long terme, les FAI commencent à restreindre l'accès au seul internet "propre", via des listes blanches , comme dans certaines grosses entreprises. 
Numerama sur les réseaux sociaux