Neuro

Inscrit depuis le le 23/02/2006 à 16:41
10959 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers sujets de Neuro :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par Neuro - 10959 messages - Ouvert le 06 juillet 2015
1
Par Neuro - 10959 messages - Ouvert le 04 juillet 2015
19
Par Neuro - 10959 messages - Ouvert le 06 juillet 2015
4
Par Neuro - 10959 messages - Ouvert le 30 juin 2015
15
Par Neuro - 10959 messages - Ouvert le 04 juillet 2015
0
Par Neuro - 10959 messages - Ouvert le 04 juillet 2015
0
Par Neuro - 10959 messages - Ouvert le 28 juin 2015
239
Par Neuro - 10959 messages - Ouvert le 26 juin 2015
54
Par Neuro - 10959 messages - Ouvert le 14 janvier 2015
27
Par Neuro - 10959 messages - Ouvert le 28 juin 2015
7
Derniers messages de Neuro :
[GRÈCE] – Alexis Tsipras fait l'union sacrée autour de lui
> http://mdpt.fr/1UsGoRh  
C'est inédit dans l'histoire politique grecque. Après près de sept heures de réunion à huis clos, le premier ministre et les chefs des principaux partis du pays, opposition comprise, ont signé ce lundi 6 juillet une déclaration politique commune. Ils s'engagent à poursuivre les négociations avec pour objectif le maintien de la Grèce dans la zone euro.
Arf dsl pas le temps de parcourir toutes les pages.
Bygmalion : mise en examen des deux experts-comptables de la campagne 2012

Image IPB
Pierre Godet et Marc Leblanc sont inculpés, entre autres, pour usage de faux, escroquerie et complicité de financement illégal de campagne électorale
Pour ceux qui se demandent quelles sont les conséquences du NON grec, voici un bon résumé. En gros, soit Merkel accepte de rénegocier un plan de réduction de la dette grecque, soit elle accepte de prendre la responsabilité de la destruction de la zone euro. Elle est donc dans un choix cornélien, Syriza sort vainqueur dans les deux cas.


Image IPB Grèce : le "non" grec place Angela Merkel au pied du mur
latribune.fr

En votant "non", les Grecs ont montré une nouvelle fois leur refus de l'impasse à laquelle a conduit l'austérité. Angela Merkel doit désormais choisir entre la prise en compte de ce vote et l'inflexibilité de son ministre...
Vive la démocratie !

Image IPB
Après dépouillement de 13,7% des bulletins de vote, le «Non» arrive en tête avec 60,22% des votes contre 39,78% pour le «Oui», selon le ministère de l'Intérieur grec."
http://m.20minutes.fr/monde/1645879-direct-crise-grece-non-tete-apres-premieres-estimations-merkel-elysee-lundi-evaluer-consequences-referendum 
Image IPB

Un Américain dit avoir dégoté, dans les cartons de son père, le prototype d'une console de jeu vidéo conçue à la fin des années 1980 par Nintendo et Sony, avant qu'ils ne deviennent de féroces concurrents.

ecrans.liberation.fr

Image IPB
lemonde.fr

Près de deux décennies après la fin du dessin animé culte, Son Goku revient dans une nouvelle série au Japon, avec Akira Toriyama au scénario.

Image IPB politis.fr Les accords fiscaux secrets passés entre des centaines de firmes et le Luxembourg, afin de soustraire des milliards d'euros à l'impôt, ont forcément été couverts par le président de la Commission européenne.
Jean Molliné (CitoyensDebout) Partagé en mode public  -  2 juil. 2015

Grexit : les ténors de l'Union Européenne sont à l'unisson.
Ils ont les chocottes. Normal, ils sont totalement inféodés aux systèmes bancaires internationaux qui les rétribuent généreusement pour leurs basses œuvres, oh bien entendu pas directement, encore moins ouvertement, mais d'une manière ou d'une autre, avec tous les artifices nécessaires pour masquer les transactions, mais ils les payent fort bien. Mais là n'est pas le propos.
Ces mêmes systèmes bancaires tellement imbus de leur importance ont prêté sans discernement à la Grèce qui est de toutes façons matériellement dans l'impossibilité de rembourser.
Dans ce jovial panorama, le gouvernement grec a joué une carte astucieuse. La démocratie, la vraie, celle qui nous vient de… ho ben tiens, quelle ironique concours de circonstances, d'Athènes. Ha ben pour une coïncidence alors ! Un référendum, c'est l'expression même de la démocratie. Ça peut certes être biaisé, la question peut être assez sournoise, mais tout de même, c'est un honorable début.

Ok, le gouvernement grec a merdé. Au départ, il a emprunté plus que ses capacités de remboursement ne l'y autorisait mathématiquement. Si on s'arrête à cet aspect du problème alors d'accord, hou! Vilains grecs! Mais stop! Ne laissons donc pas de coté le revers de cette rutilante médaille. Les créanciers ne sont pas moins coupables, très loin s'en faut, dans la mesure où il ne se sont pas suffisamment inquiété de la solvabilité de leur débiteur, et leur responsabilité à cet égard est d'autant plus importante qu'ils avaient en l'occurrence un devoir de conseil. Et coté conseil, il y a tous les motifs pour conclure que leur avidité a masqué et même complètement étouffé leur prudence.
Formulé autrement, les créanciers vont devoir faire une croix sur toute forme de remboursement.

Mais peut-être que cette option ne coule pas de source pour beaucoup de gens, et on ne pourrait en aucune manière les blâmer, les discours abscons des économistes distingués noyant la très grande majorité des individus en un temps record. Donc quelques éclaircissements s'imposent.

Accrochez-vous bien à vos bretelles, ça va peut-être décoiffer un peu. Techniquement, il va y avoir deux alternatives. Soit laisser les inconséquents créanciers faire faillite, soit émettre la monnaie correspondant au montant de la créance. Là, je sens que les théoriciens de l'économie de bistrot vont hurler à la perspective de l'inflation si on fait tourner la planche à billets. Inflation qui a du reste toutes les chances de se produire. Mais le citoyen lambda ne sait généralement pas pourquoi. Permettez-moi de vous proposer quelques lumières sur ce point.

C'est quoi l'inflation d'ailleurs ? Pour tout un chacun, ça veut dire en gros que le prix des choses montent, toutes les choses qu'on achète au quotidien prend soudain une courbe vers le haut. Mais à cause de quoi au juste? Voyons ce que, en théorie, devrait être l'argent : c'est la représentation de la valeur des choses. Si une chose existe et se trouve donc disponible à l'achat, il convient que l'argent correspondant existe. Ainsi, l'argent est un moyen d'échange beaucoup plus simple que le troc qui serait trop complexe. Globalement, ça veut dire qu'il faut assez d'argent pour représenter la valeur de tout ce qui peut être acheté, mais s'il n'y en a pas assez, une partie des choses ne peuvent être achetées à mois de créer une déflation, et s'il y en a trop, l'excédent ne correspond à rien. S'il y a trop de monnaie en circulation, la valeur des choses monte de façon à équilibrer la valeur de ces choses et la quantité de monnaie en circulation. Ne cherchez pas davantage de complications, c'est aussi simple que ça : on doit trouver un équilibre entre la valeur des choses et les numéraires en circulation permettant de les acheter. Enfin ça devrait. L'argent n'appartient pas à la banque, il n'appartient pas davantage à l'État, il appartient à la Nation, et chacun doit pouvoir en disposer selon ce qu'il a à proposer en échange de ce qu'il souhaite acquérir.
Il faudra que je crée un sujet spécialement sur ce chapitre, mais ce n'est pas le propos du jour. En revanche, l'inflation vient de trouver son explication : c'est artificiel parce que les banques créant de la monnaie à partir de rien sans nécessairement se préoccuper de la quantité de choses existantes en ont créé trop ne voyant que le bénéfice de l'intérêt qu'elles ont à en retirer.

Ha si, un dernier détail : lorsque le gouvernement de notre propre pays a besoin de financement, il emprunte à ces mêmes créanciers. Bienvenue en ploutocratie
La Grèce peut-elle rester dans la zone euro ? Doit-on annuler la dette grecque ? Thomas Piketty, économiste et auteur du « Capital au XXIe siècle », répond aux questions...
Image IPB
Thomas Piketty : ceux qui cherchent le Grexit « sont de dangereux apprentis-sorciers »
Pas con, pratique, et pas cher.............
Suffit juste de prévoir à faire de la glace, et hop, un refroidisseur.

Image IPB
Bricole It Yourself spécial canicule: fabriquer une clim en 15 minutes
makery.info

39 degrés au compteur... et alors ? Makery vous montre comment rester au frais sous la canicule avec une clim fabriquée en 15 minutes chrono. Le BIY spécial canicule, c’est parti.
Un super article pour bien comprendre et décoder les discours propagandistes sur la "crise grecque".
Grèce : petit guide contre les bobards médiatiques
france.attac.org

Les grands médias relaient l’idée absurde selon laquelle l’annulation de la dette grecque « coûterait 600 euros à chaque contribuable français ». À mesure que les
Budget: la Grèce est en réalité le pays le plus «vertueux» d’Europe
alterecoplus.fr

Celles et ceux qui croiraient naïvement tout ce qu'on raconte sur la Grèce « qui ne veut pas se réformer et n'a pas encore fait suffisamment d'efforts » devraient jeter un...
Numerama sur les réseaux sociaux