SNakeGuN

Inscrit depuis le le 11/04/2004 à 16:34
533 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers sujets de SNakeGuN :
SUJET
DERNIER MESSAGE
NOMBRE DE MESSAGES
Par SNakeGuN - 533 messages - Ouvert le 04 mai 2013
25
Derniers messages de SNakeGuN :
Un jour, j'ai assis javascript sur mes genoux. Et je l'ai trouvé amère, et je l'ai injurié.
Voilà, tu as compris. C'est exactement ce à quoi vise la propagande néo-libérale gerbante à souhait contenue dans cet article. A amener le peuple à penser que c'est dans son intérêt de se départir gratuitement de quelque chose qui lui appartient au profit d’entités privées et fondamentalement uniquement préoccupées par le profit.

L'air qui propage ces ondes appartient au peuple français. Si l'Etat cédait ces fréquences gratuitement, il déposséderait le peuple de quelque chose qui lui appartient. Il est de son devoir de le monnayer le plus cher possible. De l'autre côté, les opérateurs feront tout leur possible pour monnayer le plus cher possible leurs biens et services aux clients. Heureusement, le jeu de la concurrence leur mettra de saines limites.
Aucun opérateur n'est contraint d'enchérir sur ces blocs de fréquence. Il n'y a pas contrainte donc il y a le "choix de lui refuser" donc il n'y a pas taxe ni impôt. 
C'est surtout un article qui promulgue un mode de pensée ultra-libéraliste gerbant à souhait. L'idée que plus on fiscalise les entreprises, plus on pénalise les clients qui sont seuls à payer la note par le biais de leurs dépenses.

Cette idée reçue entretenue par les ultra-libéraux est ABSOLUMENT FAUSSE !

Pourquoi ?

Parce que les entreprises utilisent de manière très diversifiée l'argent qui vient des clients:

- Coûts de production, taxes, main d'oeuvre, SAV, loyer(s),... 
Ca c'est les coûts qui sont réellement nécessaire à la production du bien ou du service
- Charges promotionnelles, marketing, branding, packaging,...
Ca le client s'en fout mais c'est nécessaire pour vendre. Par contre la marge de dépense est importante et l'entreprise peut facilement ajuster ces coûts selon la conjoncture
- Frais de représentation, voitures de fonction, cartes de visite, portables d'entreprise, déplacement en business class ou en first,...
Ca le client s'en fout encore plus mais ça sert à entretenir l'image de marque pour se distinguer de la concurrence et chopper des gros contrats business ou des marchés publics. Là encore, la marge budgétaire est souvent immense et peut s'adapter à la conjoncture
- LES BENEFICES
Ca c'est ce dont le client se fout le plus. Ils sont nécessaires car sans bénéfices, pas d'actionnaires donc pas d'investissement et pas de développement. Mais beaucoup d'entreprises craignent de présenter à leur CA des bénéfices stagnant ou en baisse. Pourtant les exemples récents de Google et Amazon montrent bien que les actionnaires ne se désinvestissent pas forcément d'une entreprise dont le bénéfice baisse ou stagne pour peu que le rendement des actions reste bon et/ou que les perspectives de développement futur soient intéressantes. Par conséquent la marge bénéficiaire des entreprises sur les produits et services et SURTOUT dans la télécommunication peuvent être largement réduite.

Par conséquent il est faux d'affirmer qu'un coût supplémentaire pour l'entreprise se répercutera automatiquement sur le client. Surtout que l'achat d'une bande de fréquence n'est PAS une charge sur le plan comptable mais un investissement qui sera ACTIVÉ au bilan.

La seule condition pour que l'entreprise ne répercute pas un coût sur ses clients c'est qu'elle évolue dans un marché sain et concurrentiel. Ce qui est à présent le cas en France dans la téléphonie mobile (depuis qu'il y a quatre acteurs).

L'idée qu'un coût se répercute toujours sur le client est un morceau de la propagande ultra-libérale qui vise à la défiscalisation complète des entreprises et par conséquent à une perte totale des acquis sociaux qui ont permis la construction de la société moderne et de son confort (certes relatif, mais néanmoins bien meilleur qu'en 1900). 

Ce type de mensonge a pour but d'effrayer le petit peuple qui se sent déjà écrasé de toute part par les charges et n'a souvent pas la disponibilité d'esprit nécessaire pour réfléchir plus loin que le bout de son nez. 
Heureusement que les artistes riches ne représentent que 0,01% des artistes...
Non, lui il traduit bien par perpétuer et non par perpétrer. La faute vient d'ailleurs.
Je cherche, je cherche et je ne vois pas de qui tu parles ? De Spotify ou Deezer ? C'est cruel, ils font un vrai travail éditorial, sans compter toute la partie technique et personne ne s'y enrichit déraisonnablement.

Des pirates ? Je ne vois pas où ils gagnent de l'argent.

Des maisons de disques ? Elles font quand même plus que de distribuer des fichiers et elles s'enrichissaient beaucoup trop dans les années 80-90 mais maintenant c'est en train de revenir à la normal.

DE QUI TU PARLES ?!
En France, des groupes comme  Peugeot  et  Renault-Nissan  ont l'intention de proposer des modèles semi-autonomes permettant de laisser le volant au véhicule lorsque celui-ci est pris dans les embouteillages. Ces automobiles devraient apparaître entre 2016 et 2018.
Ça viendra quand la Russie sera un pays libre...
Non car l'application est toujours disponible sur Google Play, car Google n'a pratiquement jamais pratiqué cette censure pudibonde et que de toute manière, contrairement à Apple, Google autorise les magasins d'applications alternatifs. Certains magasins d'application sont même directement destinés aux porn adicts.

Donc c'est bien Apple le problème et le boycott de tous leurs produits la solution. Pas d'autres.

Soit dit en passant ça fait depuis la sortie d'iOS et de sa politique scandaleuse du magasin d'application unique contrôlé par le fabriquant que toute personne sensible aux questions d'éthiques commerciales et un tant soit peu capable de comprendre ce qu'est un smartphone se doit de boycotter Apple. Imaginez si Microsoft s'était permis de faire ça avec Windows ? Mais quand Apple l'a fait aucun connard de la presse grand public n'a trouvé bon de le pointer du doigt et les moutons se sont précipités pour acheter. Aujourd'hui encore ça m'échappe que le monde ait pu être aussi con.

Vous avez un iPhone ? Essayez de réfléchir un peu à cela. Ça fait mal aux neurones ? C'est normal...
EUH?! On est d'accord que c'est un TROLL ce titre Guillaume Champeau ?

Tu voulais beaucoup de commentaires outragés alors tu as fait exprès de citer la montre connectée la plus récente au lieu de la plus répandue (Galaxy Gear) tout en omettant par contre de citer les Google Glass qui sont clairement les lunettes connectées les plus connues. Donc tu mets Apple en avant sur un produit qui est une nouvelle alternative sur un marché bien fournit dominé par Samsung mais omet de citer le principal acteur concernant les lunettes... C'est du trolling pur !
Il doit sûrement être possible de la passer sous Chromium OS...
Il se fait connaître et se donne une image de programmeur au grand coeur victime d'une grande corporation mercantile et sans coeur. Belle opération.
Allez on y va, c'est les soldes sur le filtrage ! Une catégorie de contenu vous déplaît sur Internet ? Écrivez maintenant à votre député pour la faire filtrer. Il vous dira oui car aujourd'hui tout est permis !

À part ça aller dans le sens du vent maintenant serait une bonne stratégie. S'ils vont trop loin ça ne durera pas.
Le problème est la répartition économique de la valeur ainsi créée. Si le système en place fonctionnait, le temps de travail hebdomadaire moyen diminuerait. Mais il y a des biais.
Et au passage ils afficheront sur le pare-brise une annonce contextuelle destinée au piéton shooté ajustée selon le profil marketing obtenu par son smartphone.
Helvétiques salutations bile666! Ça fait plaisir de te voir dans le coin.
Les programmes informatiques qui contrôlent le trafic aérien, le décollage des fusées, les communications des satellites,... sont sans bug en effet.

En plus l'erreur de programmation est bien moins courante que l'erreur d'inattention, de fatigue, de colère, de jmenfoutisme, telles que comises chaque jour sur les routes par des milliers d'humains plutôt limités dans la gestion immédiate des situations et bien meilleurs pour les anticiper à travers un algorithme.

Il n'y aura plus de situations ingérables dans cinq ans. À l'heure actuelle certaines voitures autonomes parviennent même à évoluer sur des routes enneigées avec marquages et panneaux dissimulés et pas la place de croiser (pas la Google car bien sûr car développée en Californie), en évitant pour certaines les chutes de pierre et les animaux qui se lancent sur la route. En plus, la gestion fine des roues motrices permet une adhérence parfaite en toute circonstance.

Par contre pendant encore des décennies c'est bien le conducteur qui sera responsable en cas d'accident. (mais ceux-ci seront rarissimes comparé à aujourd'hui.)
Les passagers du train Express à destination de Roularta sont priés de changer à Monjou.
Merci de cette réponse sensée, sage et pleinement compréhensible.
Numerama sur les réseaux sociaux