Une histoire de la musique électronique

33 réponses
-->
Inscrit le 23/02/2006
11386 messages publiés
Envoyer un message privé
Avant de devenir kraftwerk, il y avait Neu ! (1972.).

Inscrit le 03/10/2011
9233 messages publiés
Envoyer un message privé
Tiens, ce matin sur France Inter , J.M. Jarre qui parle de Schaeffer et de Air.
Inscrit le 19/09/2013
1352 messages publiés
Envoyer un message privé
Centaurien, le 28/08/2015 - 20:51
@tass_2: J'avais déjà écouté ceux que tu citais avant de poster, je n'y vois aucun intérêt. A quel moment de la journée écoutes-tu ce genre de truc, et pendant combien de temps ?


Ca dépend, le plus souvent en bossant, donc la journée, et ça peut aller de 10 min, à 1h. Pourquoi ? T'es effrayé par les BPM ? 
ps : les deux morceaux sont plus variés que n'importe quelle compo "mainstream" et plus expérimentaux que n'importe quel JM Jarre...
[message édité par tass_2 le 02/09/2015 à 17:26 ]
Inscrit le 03/10/2011
9233 messages publiés
Envoyer un message privé
tass_2, le 02/09/2015 - 17:25


Ca dépend, le plus souvent en bossant, donc la journée, et ça peut aller de 10 min, à 1h. Pourquoi ? T'es effrayé par les BPM ? 
ps : les deux morceaux sont plus variés que n'importe quelle compo "mainstream" et plus expérimentaux que n'importe quel JM Jarre...

ça ne m'effraie pas, je trouve juste ça à chier. Il n'y a aucune mélodie, lancer une fonction random sur la carte son aurait le même effet. Random, c'est varié, mais ça n'en fait pas un truc sympa pour autant. Bref, ça me casse la tête autant qu'avec du deathcore. 
J'ai besoin d'une structure harmonique pour apprécier une musique, et si possible pas un truc récurrent, si court soit-il, ça vient de ma formation classique, sinon, j'appelle ça du bruit. Après, une fois que je suis dans la case musique, je préfère quand la musique est complexe. La musique minimaliste que je citais plus haut, il y a certains trucs qui sont sympas, mais je n'écouterais pas plus que ça, je trouve ça trop pauvre et trop facile à prévoir.
Là, j'écoute Joey Beltram, c'est juste de la merde. Je lance la boite à rythme sur position papoum papoum grosse merde des boites de nuit, j'appuie sur le bouton 1 pendant 15s, puis le bouton 2 pendant 20s, puis le bouton 3 ... bref, à la portée de n'importe qui possédant un synthétiseur (c'est même souvent comme ça qu'on l'utilise au début quand on ne sait pas).
Quant au côté, plus c'est "expérimental", et mieux c'est, c'est un peu ce qui a fait le cinéma nouvelle vague, et franchement passer 6h devant un film où on voit une fleur qui pousse, c'est pas vraiment super.,Tant qu'à faire, je préfère aller dans le jardin.
Bref, sur les 10523 chansons qui sortent chaque jour, celles-ci ne vont pas me manquer.
Inscrit le 04/02/2015
134 messages publiés
Envoyer un message privé
Neuro, le 30/08/2015 - 20:01
Avant de devenir kraftwerk, il y avait Neu ! (1972.).


Euh, c'est Neu qui provient de Kraftwerk et pas l'inverse.

Merci sinon.
Inscrit le 19/09/2013
1352 messages publiés
Envoyer un message privé
Centaurien, le 02/09/2015 - 18:59

tass_2, le 02/09/2015 - 17:25


Ca dépend, le plus souvent en bossant, donc la journée, et ça peut aller de 10 min, à 1h. Pourquoi ? T'es effrayé par les BPM ? 
ps : les deux morceaux sont plus variés que n'importe quelle compo "mainstream" et plus expérimentaux que n'importe quel JM Jarre...


ça ne m'effraie pas, je trouve juste ça à chier. Il n'y a aucune mélodie, lancer une fonction random sur la carte son aurait le même effet. Random, c'est varié, mais ça n'en fait pas un truc sympa pour autant. Bref, ça me casse la tête autant qu'avec du deathcore. 
J'ai besoin d'une structure harmonique pour apprécier une musique, et si possible pas un truc récurrent, si court soit-il, ça vient de ma formation classique, sinon, j'appelle ça du bruit. Après, une fois que je suis dans la case musique, je préfère quand la musique est complexe. La musique minimaliste que je citais plus haut, il y a certains trucs qui sont sympas, mais je n'écouterais pas plus que ça, je trouve ça trop pauvre et trop facile à prévoir.
Là, j'écoute Joey Beltram, c'est juste de la merde. Je lance la boite à rythme sur position papoum papoum grosse merde des boites de nuit, j'appuie sur le bouton 1 pendant 15s, puis le bouton 2 pendant 20s, puis le bouton 3 ... bref, à la portée de n'importe qui possédant un synthétiseur (c'est même souvent comme ça qu'on l'utilise au début quand on ne sait pas).
Quant au côté, plus c'est "expérimental", et mieux c'est, c'est un peu ce qui a fait le cinéma nouvelle vague, et franchement passer 6h devant un film où on voit une fleur qui pousse, c'est pas vraiment super.,Tant qu'à faire, je préfère aller dans le jardin.
Bref, sur les 10523 chansons qui sortent chaque jour, celles-ci ne vont pas me manquer.


Tu peux trouver ça "à chier" c'est ton choix. Par contre trouver qu'il n'y a aucune mélodie, c'est soit faire preuve de mauvaise foi, soit ignorer totalement ce qu'est l'acousmatique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_concr%C3%A8te 
Si même France Musique parle en bien ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Mialon ) d'un mec qui vient du milieu des free parties, il me semble que les avis sont plutôt unanimes. Il a qyand même intégré la classe du maître de la branche, https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Bayle
Après l'acousmatique ça reste particulier, tout le monde ne peut pas apprécier, il faut connaitre un minimum la musique pour ça.  Mais comparer ça au deathcore... faut être un peu bouché et rien comprendre au travail de composition. J'aime pas du tout le free jazz par exemple mais jamais je n'irais dire "ce n'est que du random", je sais jouer de la clarinette et j'entrevois la difficulté.
Le second lien est un bijou de hardcore expérimental, alors certes ça reste du hardcore donc on va pas dire que c'est ultra complexe (enfin toujours plus que tout le hardcore commercial à la Thunderdome et cie).
Pour la complexité on ira plus du côté de l'IDM (Aphex Twin, Beefcake, Squarepusher...) ou le breakcore (Venetian Snares, The Flashbulb, Doormouse,...)
Sinon un jeune qui perce depuis quelques années et qui mélange tout un tas d'influences : 
https://www.__youtub...h?v=VIb2PQBblH8

edit : Joey Beltram n'a rien d'expérimental...
[message édité par tass_2 le 03/09/2015 à 10:02 ]
Inscrit le 23/02/2006
11386 messages publiés
Envoyer un message privé
Un de mes derniers mix par ici :  http://www.mix.dj/vi...ixed-by-riquet/

Ceci n' est pas un spam.
Inscrit le 03/10/2011
9233 messages publiés
Envoyer un message privé
Si même France Musique parle en bien
Dans le milieu artistique, il y a toujours des groupes réduits qui glorifient l'art au dessus de ce qu'il est. Joachim-Raphaël Boronali a eu son heure de gloire, carré blanc sur toile blanche aussi. L'art moderne regorge d'experts et d'école qui adoubent certains au prétexte que si c'est incompréhensible, c'est mieux puisque ça fait appel au ressenti de chacun, en gros, ce n'est plus l'artiste qui fabrique une chose, mais le cerveau du spectateur qui réussi tant bien que mal à en faire quelque chose. Et ça devient de l'art au-dessus de l'art si seulement un groupe de personnes très réduit est capable de l'apprécier, les initiés. Mais ce n'est pas parce que chaque personne d'un milieu se congratule les uns les autres, que celui-ci est plus grand qu'il ne l'est. Pour moi, on reste dans le domaine de la musique contemporaine, et qu'elle soit philharmonique (voir supra), électronique (sujet du film), jazz, metal, ... ça ne rentre pas en moi parce qu'elle ne l'est (contemporaine) que par la destruction des 3 millions d'années de compositions qui l'ont précédé. Et moi, ces 3 millions d'années, ce sont mes racines et elle est faite d'une suite logique. On peut faire de la musique en faisant chanter des verres ou des tuyaux, mais en les faisant tomber, on ne fait que des bruits.

Par contre trouver qu'il n'y a aucune mélodie, c'est soit faire preuve de mauvaise foi
Ben non, depuis que vous en parlez, j'écoute tout ce dont vous parlez. Et l'acousmatique, c'est des trucs comme ça . Excuse-moi de ne pas y détecter de mélodies, à moins qu'une batterie de casseroles dans un escalier soit pour toi une mélodie. Pour moi, c'est juste un ensemble de sons désaccordés. C'est un peu la différence entre un troglodyte mignon et un corbeau . Les 2 chantent, mais je ne vois de mélodie que dans le premier. Même si tu peux utiliser le second en acousmatique.

Le second lien est un bijou de hardcore expérimental
Si tu parles du deuxième lien de la peste, je n'y vois que les sons issues d'une imprimerie ou d'une tôlerie, bref un endroit où l'on met un casque pour se protéger, pas de la musique. C'est pas parce que tu empiles 5 rythmes et 10 sons et 5 mélodies de 3 notes que ça fait quelque chose, il vaut mieux empiler 3 mélodies de 15 notes que 15 de 3.
Beefcake, j'ai pas trouvé.
Mais Squarepusher si. J'ai pas tout écouter, of course, Music for robots ou Feed me Weird Things, ça me fait penser à du jazz moderne sur lequel on aurait rajouté un papoum papoum de techno qui ne rajoute pas grand chose, j'aime pas trop. Avec Dark Steering, on tombe dans la techno merdicus, un rythme créé par une boite à rythme et des sons mixés, qui est désagréable et qui surplombe 3 mélodies de 4 notes en boucle, bref, c'est d'une pauvreté harmonique désespérante. Ultravisitor, une cacophonie de rythmes et de sons plus ou moins métalliques au-dessus d'un fond sonore.
Venetian Snares, Rossz Csillaq Alatt Született, là on tombe dans la musique de disc-jockey, je prend, 1 ou plusieurs samples, je rajoute au dessus une mélodie plus ou moins lente, et un rythme pourri par dessus (boite à rythme et sons de casseroles) qui rend le truc tout à fait insupportable puisque ça gâche tout le reste, idem pour My Love is a Bulldozer.
The Flashbulb, Nothing is real, enfin un truc qui peut s'écouter sans avoir une envie irrépressible de couper le son. Dès qu'on fout plus ce papoum papoum fait pour cacher la pauvreté du truc, ça va beaucoup mieux. Et puis on sent que le mec a composé un truc, et pas juste empilé des couches pour faire croire à une complexité. Arboreal, c'est vraiment gâcher la composition, qui est de bonne base, avec ces rythmes de merde, franchement, je ne vois pas où est le plus. Autumn  Insomnia Session, sympa, mais 1 heure pour une mélodie de 10 seconde en boucle, ça fait un peu beaucoup, manque plus que le son des baleines pour faire de la musique relaxante. Lucid bass, on tombe dans la trip hop 90, style pepe deluxe ou pompougnac, sans plus.
Doormouse, warpigs, qu'est-de que tu as contre le deathcore ? l'instrument n'est pas le même, mais au final, ça ressemble aussi beaucoup à un gros tas de machin qui tombe là où ça peut. Toxic jungle, ça commence comme pacman, puis il tombe dans la broyeuse qui a été mise en marche, de là, il y a des bouts d'os qui tombent sur le synthétiseur d'à côté, le résultat est juste insupportable.
The algorithm, ça commence par 3 minutes avec 5 notes en boucle sur lesquelles on a ajouté, une base et plusieurs rythmes pas forcément en phase avec la musique du dessous puis après 30s de pause, on rentre en boite pour n'écouter que du rythme, ensuite on prend son souffle, on reprend la boucle du départ sur lequel on a rajouté la musique de boite, puis on termine en accélérant le tout pour en faire du gloubiboulga.

Bref, un ensemble de couches superposées, ça peut faire de la musique, si chaque couche a un rapport avec les autres, rythmes, notes, sons. Si on prend des sons sans rapport, ça ne fait qu'un tas de sons que personnellement j'appelle bruit. C'est un peu comme pour la peinture, balancer des couleurs sur une toile depuis une échelle, ça fait une toile avec des tâches, pas un tableau, même si certains sur France culture considèrent que ça en ait parce qu'il y a un peintre et de la peinture, moi j'appelle ça du foutage de gueule.
Inscrit le 19/09/2013
1352 messages publiés
Envoyer un message privé
Oui donc tu ne comprends pas l'acousmatique et tu restes bloqué sur ta notion classique de la musique, où le "Beau" doit être compris dans les quelques accords prédéfinis et normés. 
C'est ton choix, ce sont tes goûts, tu as parfaitement le droit des les avoirs, mais bon dénigrer tout un pan de la musique parce que tu ne comprends pas ne te grandit pas. 

"Venetian Snares, Rossz Csillaq Alatt Született, là on tombe dans la musique de disc-jockey, je prend, 1 ou plusieurs samples, je rajoute au dessus une mélodie plus ou moins lente, et un rythme pourri par dessus (boite à rythme et sons de casseroles) qui rend le truc tout à fait insupportable puisque ça gâche tout le reste"
Tu viens de perdre toute crédibilité, c'est lui qui a tout composé, même les parties orchestrales... et les parties rythmiques sont incroyablement complexes et inventives.
Encore une fois ce n'est pas parce que tu aimes ça que tu es obligé de lui nier tout caractère musical et technique.

Et non comparer le deathcore (qui a des rythmiques 4/4 basiques et des accords bateaux) avec le breackcore (qui est un des seuls mouvements électro avec l'IDM qui s'affranchit du 4/4) c'est ne rien connaître à la composition musicale, à ce qu'est un rythme ou une mélodie. C'est un peu comme si tu disais que tu ne voyais pas de différence entre un nugget McDo et une côte de boeuf de qualité supérieure... C'est ton droit mais en le faisant tu perds toute crédibilité.

Alors qu'en metal on sait aussi innover et sortir des sentiers battus : https://www.__youtub...h?v=V9g5u1iHgKU (mais bon le microtonal ça doit aussi te passer au dessus de la tête).
[message édité par tass_2 le 03/09/2015 à 14:40 ]
Inscrit le 04/02/2015
134 messages publiés
Envoyer un message privé
Centaurien, le 03/09/2015 - 14:17

Bref, un ensemble de couches superposées, ça peut faire de la musique, si chaque couche a un rapport avec les autres, rythmes, notes, sons. Si on prend des sons sans rapport, ça ne fait qu'un tas de sons que personnellement j'appelle bruit. C'est un peu comme pour la peinture, balancer des couleurs sur une toile depuis une échelle, ça fait une toile avec des tâches, pas un tableau, même si certains sur France culture considèrent que ça en ait parce qu'il y a un peintre et de la peinture, moi j'appelle ça du foutage de gueule.

Mais t'es qui pour décider ça ??
Tu t'imagines être le seul garant du bon goût ?
Parce que tu n'aimes pas, tu pars du principe que tous ceux qui aiment sont des cons ?
Que tous ceux qui font ça sont des imposteurs ? des, laisse-moi deviner "intellectuels prétentieux" ?
Comment peux-tu savoir comment travailles un artiste si tu ne l'as pas vu travailler ?
Franchement, on se croirait dans le journal de Jean-Pierre Pernaut.
La musique n'est pas sacrée ni figée. C'est rien de plus que du rythme et des notes que chacun est libre d'arranger à sa façon. Personne t'obliges à écouter ni à aimer, c'est pas une raison pour croire que ceux qui aiment le font pour se rendre intéressant.
Ce n'est pas parce qu'on fait autre chose que "couplet-refrain-couplet", que c'est du bruit.
Et d'ailleurs, rien n'interdit d'utiliser le bruit pour faire de la musique. Faust, John Zorn, Fred Frith et d'autres l'ont fait et moi ça me plaît.
Inscrit le 03/10/2011
9233 messages publiés
Envoyer un message privé
Oui donc tu ne comprends pas l'acousmatique ...
Oui, c'est ce que je dis, et ce que je demande aussi, c'est comment on peut l'aimer. Qu'on puisse l'écouter en dehors d'une rave sous LSD, ça me laisse pantois. Tu me dis que tu arrives à bosser à cette musique en fond sonore, ça me bluffe grave. Moi, ça a plutôt pour effet de faire disjoncter.

Tu viens de perdre toute crédibilité, c'est lui qui a tout composé
Ben, je suis peut-être nul en techno, mais je connais un certain nombre d'autres domaines :
Sa troisième chanson, Öngyilkos Vasárnap est une reprise de la chanson Szomorú Vasárnap du compositeur hongrois Rezs? Seress, considérée comme la chanson suicidaire hongroise. ...  ; la voix de Billie Holiday y est également incluse. L'album reprend également des nombreux autres échantillons sonores (samples) dans ses titres. Le premier mouvement musical de Béla Bartók est reprise dans la seconde chanson de l'album.
Wikipédia

Et non comparer le deathcore (qui a des rythmiques 4/4 basiques et des accords bateaux) avec le breackcore (qui est un des seuls mouvements électro avec l'IDM qui s'affranchit du 4/4) c'est ne rien connaître à la composition musicale
Mais je ne parle pas de composition, je parle d'audibilité. C'est clair que le deathcore contient essentiellement du brouhaha, mais si je prend cette merde et celle-là , je trouve qu'on touche le même fond. Enfin pour un néophyte comme moi dans ces 2 domaines, j'y trouve une sacré ressemblance.
Si tu veux t'affranchir du 4/4, tu peux te prendre un peu de folklore grec en 7/8, 15/16, ou 7/4 (comme Money de Pink Floyd), ou la musique de Jeux interdits qui est un 9/8, bref, nul besoin de musique expérimentale ni de boite à rythme pour faire autre chose que du 4/4. 

Alors qu'en metal on sait aussi innover et sortir des sentiers battus
Beaucoup de bruit pour rien. Tu sais quand faisant 440 fois bip par seconde, on arrive à produire une note.
Alors félicitation au prochain hard rockeur qui réussira à faire le son du violoncelle avec sa batterie, mais je lui conseillerais de faire directement du violoncelle, c'est moins fatiguant.
[message édité par Centaurien le 03/09/2015 à 20:04 ]
Inscrit le 23/02/2006
11386 messages publiés
Envoyer un message privé
Aidez They Call it Acid - European DVD sur @indiegogo http://igg.me/p/1312640/twtr 
CLICK HERE to support They Call it Acid - European DVD

THEY CALL IT ACID is a completed feature documentary film. Through Indiegogo crowd-funding campaigns, They Call it Acid Ltd intends to raise the funds to pay for the clearances necessary to release it by pre-selling DVDs, if the target isn't reached your money will be returned.

Image IPB
Inscrit le 19/09/2013
1352 messages publiés
Envoyer un message privé
Tant qu'on est dans les docus, voici "Notes on Breakcore" un historique de l'émergence du breakcore avec pas mal d'interviews d'acteurs de la scène : 

https://www.__youtub...h?v=SJcAYtVCstw
Inscrit le 29/08/2015
2 messages publiés
Envoyer un message privé
/dev/tty, le 29/08/2015 - 20:33

kitschmoog, le 29/08/2015 - 15:27
La musique électronique ? Auparavant personne en France ne s'y intéressait !  Nous étions le pays pauvre où elle  a pourtant vu le jour et principalement avec les Ondes MARTENOT, mais c'est le triste calme plat quand on parle de son enseignement, et  essentiellement dans notre culture musicale liée à notre chère éducation nationale ou au sein des conservatoires de musique ( le synthétiseur n'y a toujours et quasiment pas sa place ! ).



Tu veux rire? Il y a des classes d'electro-acoustique à La Vilette, Lyon, Marseille, Toulouse, Nice, Bordeaux, Amiens. On a eu deux centre de recherche majeurs avec l'IRCAM et le GRM. Les machines 4X et SYTER sont nées en France. On a eu les compositeurs Parmegiani, Chion, Bayle, Ferrari, Mâche, Risset, Dhomont, Geslin, Redolfi, Reibel, Lejeune, Amy, Terrugi, j'en oublie, et bien sûr Jarre qui a choisi la voie commerciale, grand bien lui en fasse, mais qui sort de la même école. Il y a des cycles de concerts dans toutes les grandes villes. Le synthétiseur a toujours été présent dans les studios et les conservatoires. Voici le DIGITONE-COUPIGNY du studio 116, vers 1974.

  Image IPB

Ah oui , le  GRM ou L' ircam de Pierre BOULEZ ?  certes, mais réservés à certaines élites sur des critères bien sélectifs .... je parlais tout simplement de conservatoires en général....où elle fait toujours pale figure... N'est ce pas ?
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux