Des OGM Open Source pour lutter contre Monsanto ?

Inscrit le 13/04/2012
838 messages publiés
Envoyer un message privé
zopzoup , sujet ouvert le 20/07/2013 à 13:05
La version américaine de Slate vient de publier un article surprenant proposant de développer des Organismes Génétiquement Modifiés sous licence Open Source :
http://www.slate.com/articles/technology/future_tense/2013/07/open_source_gmos_to_fight_climate_change_and_take_down_monsanto.single.html

Extrait :

Les OGM reposent en fait sur une science relativement nouvelle : la bioinformatique (un mélange de biologie et de sciences de l'information). Cela signifie que les séquences d'ADN ressemblent beaucoup plus à un code de logiciel qu'à un jardin potager. Et si Monsanto est l'équivalent du Microsoft de la nourriture, le moment est venu de développer l'équivalent agricole de Linux ( le système d'exploitation open-source qui a mutualisé la force de travail en programmation informatique ).

Image IPB

L'article est, bien entendu, avant tout un article visant à défendre les OGM à travers un argumentaire ultra-classique connu de tous les écologistes. Slate rappelle que nous sommes face à des changements climatiques réels ( qui réduisent nos ressources en eau ), que les pesticides/herbicides/fongicides/engrais sont mauvais pour la santé, que la population mondiale explose, et que les OGM pourraient bien être une solution à tous ces problèmes. Avant d'aller plus loin, rappelons tout de même que ces arguments sont faibles. En effet, la diversité biologique développe des espèces adaptées à des environnements extrêmement variés. La protection de cette bio-diversité doit donc être aujourd'hui la priorité absolue face aux changements climatiques. D'ailleurs, les grandes firmes de technologies propriétaires ( Microsoft, Monsanto, Rockfeller, etc. ) sont très précisément en train de stocker un maximum de ces graines dans des conteneurs géants en Antartique ( PDF ; ) . Elles-mêmes ne se trompent donc pas sur les priorités.

Voir :
http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/ogm/
et :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Réserve_mondiale_de_semences_du_Svalbard

Toutefois, il est intéressant de voir comment les journalistes de Slate commencent à aborder convenablement la question de la propriété privée intellectuelle. En effet, les auteurs de l'article comprennent bien que ce qui pose le plus de problème dans la technologie OGM, c'est avant tout qu'elle "appartienne" à quelques individus qui prétendent s'en servir pour générer du "profit". Bref, le problème, comme souvent, est la possession de l'appareil de production. Je traduis ici pour vous les passages qui me semblent les plus intéressants (en gras) :


[...]Les OGM tels que nous les connaissons ont en règle générale rendu l'agriculture de plus en plus tributaire d'un système d' INPUT coûteux. Les semences sont venues s'ajouter aux herbicides propriétaires qui avaient déjà apporté des bénéfices incalculables pour des multinationales comme Monsanto et Dow.[...]

[...] L'Open Source est le meilleur moyen de saper les droits de propriété sur les molécules alimentaires. Ces droits qui garantissent des profits pour les multinationales, tout en condamnant la terre à un avenir fait de monoculture et sans aucun égard pour l'agro-écologie. Le plus sûr moyen de saboter Monsanto n'est pas dans la dénonciation de ses revenus, mais dans la sape de ses revenus. Déjà, un certain nombre de pionniers en biotechnologie ont suivi les exemples open-source d'Apache et de Wikipedia. La base de données du projet de cartographie du génome humain a été libéré depuis qu'il a été publié en 2003. La carte génétique du riz a été mis à disposition gratuitement aux chercheurs du monde entier. Et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture a fait de son "accès à la recherche mondiale en ligne sur l'agriculture» un paradigme transnational d'informations libre. Les chercheurs agricoles dans les pays en développement n'ont plus à payer le moindre centime pour examiner toutes les dernières recherches en sciences de la vie publiées dans plus de 3000 revues académiques.[...]

( On se souviendra que Aaron Swartz est mort pour avoir essayer de libérer les articles scientifiques de jStore. Voir : http://en.wikipedia.org/wiki/Aaron_Swartz ; )


[...] Comme le logiciel open-source, une génétique alimentaire open-source ferait progresser la recherche biologique [ aux USA ], et nos universités deviendraient bientôt des serres de l'innovation. La production intellectuelle sans la propriété intellectuelle prospérerait, les scientifiques auraient accès au code ADN dans toute sa variété infinie, avec la liberté de créer des travaux dérivés et redistribuer leurs résultats. Il n'y aurait pas besoin d'un grand saut idéologique, puisque le monde de la nourriture est open-source depuis des lustres. Ainsi, il n'y a pas de brevet sur le poulet rôti, et l'œuvre dérivée du fondateur Momofuku David Chang n'est pas redevable d'une indemnité à Marcella Hazan, Julia Child, ou Colonel Sanders. Les Chefs ont depuis toujours constitué leurs recettes dans un esprit creative commons. [...]

Même la nécessité du caractère viral de l'Open Source apportée par la GPL3 est défendue par Slate :

[...]Bien sûr, même l'open source peut être subverti. Comme le fait remarquer Séverine Dusollier ( experte sur les droits de propriété intellectuelle ) deux ans après que la séquence génétique du riz soit devenue publique : « La publication ouverte du génome du riz a placé des masses d'informations dans le domaine public, dont la plupart a permis aux entreprises privées de développer des applications telles que des marqueurs génétiques, des génotypes spécifiques liés à la nutrition, de nouvelles qualités de fibres, ou des cibles pour les herbicides, pour lequel ils ont déposé une demande de brevet " [...].

L'article se finit finalement sur un éloge du Copy Left.
13 réponses
Cliquez ici pour répondre
Inscrit le 25/05/2008
3003 messages publiés
Envoyer un message privé
De la merde open source, ça reste de la merde ! OGM=DANGER MAJEUR !
Inscrit le 13/04/2012
838 messages publiés
Envoyer un message privé
agathon666, le 20/07/2013 - 14:57
De la merde open source, ça reste de la merde ! OGM=DANGER MAJEUR !


oui, d'où mon paragraphe sur le sujet avec le lien vers greenpeace.

Tu lis des fois avant de commenter ?
Juste en dessous de l'image :


L'article est, bien entendu, avant tout un article visant à défendre les OGM à travers un argumentaire ultra-classique connu de tous les écologistes. Slate rappelle que nous sommes face à des changements climatiques réels ( qui réduisent nos ressources en eau ), que les pesticides/herbicides/fongicides/engrais sont mauvais pour la santé, que la population mondiale explose, et que les OGM pourraient bien être une solution à tous ces problèmes. Avant d'aller plus loin, rappelons tout de même que ces arguments sont faibles. En effet, la diversité biologique développe des espèces adaptées à des environnements extrêmement variés. La protection de cette bio-diversité doit donc être aujourd'hui la priorité absolue face aux changements climatiques. D'ailleurs, les grandes firmes de technologies propriétaires ( Microsoft, Monsanto, Rockfeller, etc. ) sont très précisément en train de stocker un maximum de ces graines dans des conteneurs géants en Antartique ( PDF ; ) . Elles-mêmes ne se trompent donc pas sur les priorités.

Voir :
http://www.greenpeac.../campagnes/ogm/
et :
http://fr.wikipedia....ces_du_Svalbard
Inscrit le 03/10/2011
5174 messages publiés
Envoyer un message privé
Ben si on fait pousser du riz ou du mil sans eau, pourquoi pas (encore que je ne reconnaisse aucun copyright sur des gènes qui existaient avant que l'humanité n'existe, et c'est pas le fait d'en récupérer un quelque part pour le mettre ailleurs qui change quoi que ce soit). Cependant, il existe de nombreuses façons de faire ça avec des techniques de biodynamique, plutôt que d'utiliser des pesticides pour faire crever les bactéries et toute la vie qui en découle - mais bon, ça permet de vendre les engrais OGM - pesticides - engrais, je fais tout crever avec mes produits mais je t'en vend aussi qui permettent de cultiver sur un sol mort.
Inscrit le 13/04/2012
838 messages publiés
Envoyer un message privé
Bon, je vais essayer de résumer en une phrase simple :

Le but des OGM Open Source est de tarir la source de revenus de Monsanto.

Au lieu d'avoir une position réactionnaire consistant à interdire la recherche scientifique, cela permet d'avoir une position progressiste autorisant la recherche scientifique dans le domaine en dehors du cadre de la propriété privée intellectuelle (cadre qui permet aux propriétaires de gagner énormément d'argent, et qui est donc la source de tous les abus et de toutes les dérives).

La question de l'exploitation des OGM est encore une autre question. Aujourd'hui, nous ne maîtrisons pas les tenants et les aboutissants de la génétique : on découvre tout juste l'épigénétique, on ne sait toujours pas comment les protéïnes sont créées à partir d'une séquence d'ADN donnée, etc. Nous ne sommes pas capables de maîtriser la dissémination des OGM. Il ne faut donc pas permettre leur utilisation. D'ailleurs, cela n'est pas nécessaire. Nous disposons de bien d'autres technologies de pointes qui permettraient de résoudre les difficultés auxquelles nous sommes confronté sans prendre autant de risque : goûte à goûte, végétérianisme, hydroponique à ciel ouvert, etc. On progresserait plus rapidement en ayant une véritable agriculture industrielle écologique. Les OGM sont un peu à l'agriculture ce que le nucléaire est aux énergies : une solution inefficace et dangereuse.
Inscrit le 12/09/2007
3959 messages publiés
Envoyer un message privé
Idiot comme démarche, l’open source dans les logiciels ne tarit pas le logiciel propriétaire et n’empêche personne de récupérer ce qui est ouvert pour en faire un revenu suivant la licence qui en découle.
D’ailleurs parfois les solutions propriétaires ont avantage d’avoir un tas de chercheurs « gratuits » qui bossent dans leur sens. On peut même penser que cette démarche ait pour origine Monsanto lui-même afin de légitimer leur merde. La meilleure façon de lutter contre la folie des OGM est une interdiction pure et simple par des lois mis en place grâce à des politiques volontaires qui n'ont rien de réactionnaire car faire la merde n'est pas un progrès social.
Inscrit le 13/04/2012
838 messages publiés
Envoyer un message privé

On peut même penser que cette démarche ait pour origine Monsanto lui-même afin de légitimer leur merde.


c'est tout à fait possible, surtout quand on voit la teneur de l'article de slate.


La meilleure façon de lutter contre la folie des OGM est une interdiction pure et simple par des lois mis en place grâce à des politiques volontaires qui n'ont rien de réactionnaire car faire la merde n'est pas un progrès social.



Une interdiction pure et simple de quoi ? Si il s'agit d'interdire l'exploitation des OGM, alors oui, cela va sans dire. Si il s'agit d'une interdiction de la recherche sur les OGM, c'est imbécile. En effet, pendant que vous rêvez d'interdire la recherche sur les OGM, cette recherche a bien lieu aux USA et ailleurs et des brevets sont posés. Les brevets étant posés, la recherche doit être rentabilisée, et les lobby font pression pour que les OGM soient légalisés. Ainsi, au final, actuellement, dans la réalité, matériellement, vous avez des OGM dans vos assiettes. La plupart des animaux que vous mangez sont nourris avec des OGM. Les OGM font partie du quotidien.

Remarquons que les OGM ne sont que la partie immergée de l'Iceberg. L'aspartame est un neurodégénératif puissant. C'est parce qu'il est la propriété privée d'une entreprise et d'un homme ( Donald Rumsfeld & Searle Co. ) qu'il a été imposé sur le marché.

Bref, derrière chacun des scandales sanitaires en cours, vous trouvez la question de la propriété privée de molécule naturelle ou artificielle. La meilleure manière d'enrayer ces problèmes n'est donc pas d'interdire l'utilisation de telle ou telle molécule au cas par cas ( méthode réactionnaire et inefficace ), mais d'abolir la propriété privée des molécules chimiques.

http://www.huffingtonpost.com/robbie-gennet/donald-rumsfeld-and-the-s_b_805581.html
Inscrit le 12/09/2007
3959 messages publiés
Envoyer un message privé
Une interdiction pure et simple de quoi ?


L’interdiction serait de faire joujou avec les génomes du vivant tout simplement. Et les « molécules chimiques » comme tu l’écris, c’est autre chose qui peut être réglementé aussi, car le fait de ne pas être propriétaire d’une molécule n’empêche en rien sa commercialisation, sauf que tout le monde peut la vendre sans verser de royalties. Donc ce n’est pas ça qui peut enrayer les épandages de molécules dangereuses.
Maintenant avant que les politiques soient fermes, chacun peut faire en sorte de ne pas consommer d’OGM.
Inscrit le 20/07/2011
705 messages publiés
Envoyer un message privé
Le mieux est de ne pas jouer aux apprentis sorcier avec la nature, quand à l'excuse de la nécessité de ces OGM pour nourrir toute la planète est une fausse excuse. C'est plutôt la régulation, par des moyens légaux, du nombre d'humains sur cette planète non extensible qu'il faut envisager.
Inscrit le 12/09/2007
3959 messages publiés
Envoyer un message privé
C'est plutôt la régulation, par des moyens légaux, du nombre d'humains sur cette planète non extensible qu'il faut envisager.

Tiens, la dépopulation, un autre discours a la con a la bill Gates. Bon faut écrire que ce n’est pas surprenant lorsque que l’on sait que la fondation Bill et Melinda Gates a acheté des parts de Monsanto qui lui a racheté les assassins de Blackwater la boucle est bouclée. Des fabricants de mort plus des tueurs pro on a fait le tour de passe-passe de la soi-disant philanthropie.
C’est un mariage entre les deux monopoles les plus brutales de l’histoire de l’industrialisme: Bill Gates contrôle plus de 90 pour cent de la part de marché de l’informatique propriétaire et Monsanto environ 90 pour cent du marché mondial des semences transgéniques et semences commerciales plus global. Il n’existe pas dans les autres monopoles du secteur industriel si vaste, dont l’existence même est une négation du principe vantée de «concurrence» du capitalisme. Les deux Gates et Monsanto sont très agressifs dans la défense de leurs monopoles mal acquis.

Source https://streettelevirtuelle.wordpress.com/2013/05/03/internationale-bill-gates-monsanto-et-blackwater-unis-pour-un-monopole-mondial-sur-nos-vies-video/
Inscrit le 20/07/2011
705 messages publiés
Envoyer un message privé
C'est sur que la terre a beaucoup de trop de connards pour qu'elle puisse survivre à leurs dégradations et actes de vandalisme et qui n'ont comme excuse qu'un "c'est la faute des autres" que l'autre soit un Monsanto ou un Gate rien n'y changera.
Inscrit le 12/09/2007
3959 messages publiés
Envoyer un message privé
Lennart, le 28/07/2013 - 07:41
C'est sur que la terre a beaucoup de trop de connards pour qu'elle puisse survivre à leurs dégradations et actes de vandalisme et qui n'ont comme excuse qu'un "c'est la faute des autres" que l'autre soit un Monsanto ou un Gate rien n'y changera.

je t'invite a disparaitre en premier, mais la terre( qui ne vit pas) a une fin très proche a l’échelle de temps de l'univers, alors, non, reste, même en écrivant des conneries,ça ne changera pas grand chose pour la "survie de la terre".

Pour ceux que ça intéresse ce programme de réduction de la population mondiale développé par nos « amis » des USA :
Des pistes pour y réfléchir et rester vigilant :
Le SIDA
http://www.boydgraves.com/flowchart/
l'aspartame peut être répertorié comme un agent de guerre biochimique.
http://www.mpwhi.com/hr_dod_1970.htm
Inscrit le 20/07/2011
705 messages publiés
Envoyer un message privé
Et la connerie le pire des fléau car très contagieuse
Inscrit le 03/10/2011
5174 messages publiés
Envoyer un message privé
Ben, il n'y a plus qu'à lire Inferno, la solution est ... acceptable.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux