Energie libre Info ou Intox?

28 réponses
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
Envoyer un message privé
Trycer, le 24/01/2013 - 20:59

WickedFaith, le 24/01/2013 - 20:30

La pompe à chaleur n'utilise pas, à ma connaissance, l'énergie du vide
Et le bilan général de la pompe à chaleur n'est pas positif: elle fournit plus d'énergie qu'on lui fournit d'électricité, mais elle ne fournit pas plus d'énergie qu'on lui en apporte avec l'électricité+la chaleur extérieure.
L'énergie du vide, notamment avec l'effet Casimir, c'est comme des aimants: tu peux récupérer de l'énergie quand les aimants se rapprochent, mais pour les éloigner, il en faudra davantage.


Je sais bien, je précisais juste que "il est impossible de récupérer plus d'énergie qu'on en fournit" est faux, je parlais pas de l'énergie du vide

au saut du lit ça me surprends ce que tu dit . si ton moteur d'un cheval bouffe 1000w il a un rendement d'en gros 0.7 . entre les pertes les frottements etc ç 'est logique .
Comment un moteur d'un cheval pourrait consommer 500w ça me parrait impossible,
et concernant la pompe à chaleur j'y connais peu mais cette energie n'est pas née de nulle part , c'est juste un appareil à recuperer ce qu'une source d'enegie externe (le soleil ayant chauffé ta terre où circulent des tuyaus de pompe) lui a donné.
Inscrit le 25/09/2009
476 messages publiés
Envoyer un message privé
Un contre article très intéressant bien qu'un peu trollesque, au moins on spoile par ici : http://www.nioutaik....t-nimporte-quoi

Have fun
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
Envoyer un message privé
Kisame, le 25/01/2013 - 08:41
Un contre article très intéressant bien qu'un peu trollesque, au moins on spoile par ici : http://www.nioutaik....t-nimporte-quoi

Have fun

ya du tres bon en effet
Inscrit le 11/08/2009
157 messages publiés
Envoyer un message privé
Trycer, le 24/01/2013 - 23:44

ganonleboucher, le 24/01/2013 - 23:11
Le problème c'est qu'il se base sur la physique et seulement la physique alors que dans le quantique le photon peut passer de la particule a l'onde et vice-versa chose que la physique ne prend pas en compte.


Mais de quoi est-ce que tu parles??

Navré ce n'est pas le photon mais la lumière qui peut se comporter soit comme une onde soit comme une particule ( Dualité onde-particule )
Dans la physique quantique la matière peut prendre la forme d'un condensé d’énergie.
Inscrit le 18/06/2011
871 messages publiés
Envoyer un message privé
speed, le 25/01/2013 - 08:52

Kisame, le 25/01/2013 - 08:41
Un contre article très intéressant bien qu'un peu trollesque, au moins on spoile par ici : http://www.nioutaik....t-nimporte-quoi

Have fun


ya du tres bon en effet

C'est celui que j'ai passé la page précédente ...
Inscrit le 04/04/2013
1 messages publiés
Envoyer un message privé
mesdames messieurs bonjour,

J'aimerais tout d'abord déclarer qu'à mon sens, sous l'influence de l'espace temps, peut être à l'exception de la vitesse de la lumière dans le vide, tout change.

Je ne suis pas scientifique et par conséquent, j'ai un esprit plutôt critique à tout ce que l'on veux me prouver par A+B (ou A-B) pour la simple raison que nos certitudes sont avant tout personnelle puisque provoqué par notre réflexion propre.
Aussi, les règles qui découlent de ces réflexions peuvent parfois trouver un caractère universel, qui nous paraît intelligible et cohérent de tous mais qui ne sont pas vérifiable dans l'absolu car la probabilité qu'elle ne se vérifie pas à un instant T avoisine le zéro mathématique mais n'est pas nul (cette notion étant également invérifiable, il s'agit plus d'un sentiment qui dérange ceux qui aime avoir des certitudes et que la seule certitude pour moi est que éventuellement, on puisse avoir accès à une existence finie).

Les évènements perçu par un observateur sont précisément perçu et donc influencés par l'observation de ce que pourrait être la réalité indépendantes de l'observation.
certains me reprendrons certainement mais le problème de la mesure en physique quantique est je pense dû à l'énergie induite par les appareils de mesure sur des système à très faible énergie comme un électron est une très bonne description de ce qui peux se passer dans nos cerveaux quand on cherche à constater des faits.

L'exemple le plus significatif est bien un autre aspect de la science : l'Histoire ! l'accumulation de connaissance est exponentiel et on as de cesse que de remettre au goût du jours les avancés écrites et divulgués de ces connaissances (il fût un temps où l'on brûlait les sorcière un peu comme on discrédite le travail de certains parce qu'il ne correspond pas aux normes (de la majorité sans chercher à comprendre pourquoi les conclusions divergent ).

Il existe donc le même type de propagande au sujet de l'existence d'une "énergie libre" qu'au sujet de sa "non-existence" jusqu'à ce que l'une des deux l'emporte sûr l'autre en disant "j'ai la démonstration", démonstration qui sera peut être démontée par une autre physique des années plus tard ! (comme nous le montre l'Histoire qu'on nous raconte)

je ne dit en aucun cas que "tout est faux" ou bien "qu'on ne peut pas" trouver des réponses, mais dans l'état actuel, les hypothèses qui ont été vérifiés avec "certitudes" ne sont que des approximation des phénomènes véritable et plus on tend à affiner cette approximation, plus celle-ci nous échappe dans son sens logique. Pour faire simple, la science tente d'expliquer pourquoi on ne peut pas expliquer et se borne à vouloir trouver des résultat ?

concernant l'énergie libre, j'ai une opinion mais aucune certitude, et je dirais d'abord que ce n'est certainement pas synonyme de mouvement perpétuel. il est possible pour moi qu'un système entouré de vide se connaissant puisse "respirer" de façon cyclique et prospérer en dégageant l'énergie qu'il consomme jusqu'au moment ou il n'y a plus d'énergie le tout étant un problème de proportion entre la taille de ce système et la quantité d'énergie consommé. il y a certainement des contradictions et un manque de connaissance dans ce que j'avance mais là encore même si l'on me donne une preuve du contraire, on ne me fera pas dire que cette preuve est sans faille.

Cependant, batailler à démêler le vrai du faux n'est je pense pas vain car notre capacité à effectuer des recherche est magnifique, le questionnement constant qui nous emmène sur des sentiers toujours plus mystérieux nous donne la force de continuer, car l'essentiel POUR MOI qui ne suis pas scientifique, est bien la sensation d'exister à travers une évolution (ou plutôt d'évoluer à travers une existence), en un mot : prospérer, et non pas "d'arriver à prospérer" comme seul but ultime.

Pour conclure je dirais qu'il est important de remettre en question ce que l'on nous raconte, non pas dans le but de discréditer une conception pour en imposer une autre, mais simplement pour être satisfait de ses capacités de réflexions dans l'existence finie qui est à notre portée. appelez ça "être heureux" pour un scientifique, pour moi c'est juste plaisant, je me complet à me satisfaire de ma réflexion dans d'autres domaine bien plus futile à leurs sens mais qui me permet tout de même de partager avec vous ceci : l'important quand on va quelque part n'est pas notre destination sinon l'espoir d'y parvenir mais bien toutes les étapes que l'on traverse.

merci de vos réactions, se sont des étapes de plus !
Inscrit le 02/05/2013
1 messages publiés
Envoyer un message privé
Bonjour

J'ai passe beaucoup de temps dans ma vie à étudier la physique. Un peu dans les nouveaux livres. Que je n'aime pas. Ils sont pleins de démonstrations mathématiques. Beaucoup dans les anciens. Où les choses sont expliquées avec des mots. Il me semble que nos connaissances du réel sont le fruit de certaines observations et expérimentations. Et pas d'autres.

Je ne crois pas beaucoup aux machines à rendement plus grand que 1. J'ai lu beaucoup. On en parle. Mais on ne voit rien. Pardon. Je n'ai rien trouvé de tangible. Certains y croient.

J'ai trouvé dans un vieux livre (1900) une expérience attribuée à Arrhénius (le père des ions...) où il montre que les ions présents dans un verre d'eau se rangent lorsque le verre est soumis à un champ électrique (appliqué à l'extérieur du verre). J'ai pensé que c'était là un moyen de dessaler l'eau de mer. Et en modifiant un peu le protocole de fabriquer une source froide et une source chaude pour rien.

J'en ai parlé autour de moi. Avec des scientifiques. La réponse que j'ai eue: c'est contraire au second principe de la thermodynamique.

J'ai remonté dans l'histoire. J'ai donc lu le livre de Sadi Carnot (disponible sur internet). Père de la thermodynamique. Il met des réserves à son raisonnement quant aux liquides et aux solides. Et il ne pouvait rien dire des solutions d'ions. Ils étaient inconnus à son époque.

Il y a des informations sur le sujet sur une page facebook: Principe de Carnot - 2.

Ce n'est pas une machine à surunité.
Juste une expérience que personne n'a faite.

Luc Benoit


Post scriptum.
Il me semble que la force d'attraction entre masse de gaz n'a jamais été mesurée. Je cherche depuis 20 ans des références. C'est drôle, non.
Inscrit le 10/05/2013
1 messages publiés
Envoyer un message privé
Bonjour à toutes et à tous,

outre le fait que ce texte est très mal rédigé, il faut constater l'absence d'une signature. Cela me fait toujours penser encore une fois, à une sorte d'évangile dont l'origine se perd dans la nuit des temps. J'ai du respect pour les gens qui signent et qui assument pleinement leurs opinions, quelles qu'elles soient. En l’occurrence, ce texte bourré de fautes, pourrait avoir été écrit par n'importe qui. Et ça, ça m'embête énormément. La théorie du complot? Un physicien effrayé qui craint pour sa vie, s'il révèle son identité? Un scientifique "brillant" - un de plus - qui possèderait LA solution aux problèmes d'énergie, pour en faire profiter l'humanité entière au moindre coût? Ajoutez à cela, un ballet "d'OVNIS humains" trahissant une technologie secrète? Même pour avoir vu moi-même, (avec une vingtaine de témoins) un phénomène inexplicable en 1978, j'ai l'impression décevante d'avoir entendu ce discours toute ma vie, depuis mon enfance... Et je ne suis pas un perdreau de l'année.

Sérieusement, ce texte parle de quoi? De la pression des lobbies du pétrole d'un côté, du nucléaire de l'autre? De Nicolas Tesla et de sa voiture à énergie libre et mystérieuse? De Stan Mayer et de sa production d'hydrogène à la maison, dont le silence aurait été acheté par la NASA? Rien de neuf sous le soleil... Tout cela est probablement exact, et plausible. Mais je me contenterai de dire que je ne sais pas. Et puisqu'on parle du soleil, il y a là une source incontestable autant qu'inépuisable! En 1949, un concentrateur solaire extrêmement puissant, a été construit à Mont-Louis. La simplicité et l'efficacité de sa technologie sont surprenantes! Un enfant 7 ans est capable de la comprendre! C'est devenu un centre d'études, après avoir été abandonné pendant cinquante ans, par des politiques aux ordres des lobbies. Aujourd'hui, 10 mai 2013, la Chine est depuis peu, le premier producteur de capteurs solaires photovoltaïques et d'éoliennes... Hélas pour l'Allemagne et la Hollande! C'est du concret, c'est du renouvelable et cela va tôt ou tard, inciter les particuliers à l'autosuffisance énergétique. Le niveau d'ignorance baissera grâce à Internet, notamment. Les lobbies sont puissants et malveillants évidemment, mais, ils ne peuvent rien contre l'initiative et la recherche individuelle de solutions pratiques. Je connais une région de France, où 25% de l'électricité est d'origine hydro-électrique. Où les particuliers, revendent l’excédent à EDF. Si personne ne vous vendra "l'énergie du vide", personne ne vous interdira de produire de l'énergie éolienne, solaire ou hydro-électrique... La paranoïa n'est plus d'actualité, de plus, elle est contre-productive. J'ajoute que la longévité d'un aimant permanent est de quatre siècles. Amusons-nous et détendons-nous! Il n'y a rien à espérer pour l'Humanité, et les "gourous" sont presque toujours porteurs de désastres. Mais les solutions "individuelles" s'imposeront d'elles-mêmes, faute de courage politique. "Il n'y a pas de crise de l'énergie, seulement une crise de l'ignorance." (Richard Buckminster Fuller).
Inscrit le 15/05/2013
1 messages publiés
Envoyer un message privé
Si les moteurs Tesla fonctionnent comment expliquer que la Chine, nation fort dépendante du pétrole et indépendante de l'oligarchie occidentale n'est pas lancée la fabrication en masse de cette technologie ? La Corée du Nord aussi y aurait grand intérêt...de deux choses l'une soit les chinois qui "produisent" chaque année plus d'un million d'ingénieurs et savant sont stupides soit les "négationistes" de l'énergie libre ont raison. Tout va ce décanter dans les dix prochainnes années car nous allons manquer de plus en plus de pétrol alors nous verrons bien qui dit vrai; les menteurs seront demasqués par les faits car ils sont têtus...
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux