Transports publics " gratuits "

Inscrit le 06/04/2011
3844 messages publiés
Envoyer un message privé
dannyel , sujet ouvert le 09/01/2013 à 18:32
http://www.lemonde.f...14637_3234.html

Bientôt à Paris ?

Au Havre, on en parle mais du bout des lèvres ; entre le tiroir caisse et - le stationnement difficile et la pollution - le coeur balance
et je crains que le poids du porte-monnaie ne l ' emporte ,hélas !
19 réponses
Cliquez ici pour répondre
Inscrit le 21/04/2009
925 messages publiés
Envoyer un message privé
A Paris ?? Faut pas rêver, si cela devrait se concretiser, vous voyez pas le chiffre d'affaire que cela risque de péter ? PVs, Fourriere, marché automobile (ben oui, les diesels pour de l'urbain dans les bouchons c'est un revenu en moins pour les mécanos), et j'en passe.

Ne rêvons pas.
Inscrit le 05/05/2009
1191 messages publiés
Envoyer un message privé
dekson, le 09/01/2013 - 22:04
A Paris ?? Faut pas rêver, si cela devrait se concretiser, vous voyez pas le chiffre d'affaire que cela risque de péter ? PVs, Fourriere, marché automobile (ben oui, les diesels pour de l'urbain dans les bouchons c'est un revenu en moins pour les mécanos), et j'en passe.

Ne rêvons pas.

Tout est dit
Inscrit le 09/12/2002
1187 messages publiés
Envoyer un message privé
dekson, le 09/01/2013 - 22:04
A Paris ?? Faut pas rêver, si cela devrait se concretiser, vous voyez pas le chiffre d'affaire que cela risque de péter ? PVs, Fourriere, marché automobile (ben oui, les diesels pour de l'urbain dans les bouchons c'est un revenu en moins pour les mécanos), et j'en passe.

Ne rêvons pas.

Non, il n'y a jamais de disparition d'argent, il y a transfert dans une autre branche.
L'argent non dépensé dans la voiture, dans les embouteillage seras dépensé dans les loisirs, l'alimentation ou autre.
Inscrit le
messages publiés
Envoyer un message privé
"gratuit"... c'est tellement naïf comme expression...
Le prix des véhicules, de leur entretien, des loyers, du carburant, le salaire des conducteurs, vous croyez que ça disparait en claquant des doigts ?

C'est juste qu'au lieu d'avoir les transports payés par les utilisateurs, ils sont payés par tous les résidents.
Vous venez d'inventer les hausses d'impôts...
Inscrit le 06/04/2011
3844 messages publiés
Envoyer un message privé
WickedFaith, le 10/01/2013 - 09:17
"gratuit"... c'est tellement naïf comme expression...
Le prix des véhicules, de leur entretien, des loyers, du carburant, le salaire des conducteurs, vous croyez que ça disparait en claquant des doigts ?

C'est juste qu'au lieu d'avoir les transports payés par les utilisateurs, ils sont payés par tous les résidents.
Vous venez d'inventer les hausses d'impôts...

Oui, " gratuit " n ' est pas approprié mais tout le monde a compris.
Pas forcément ou très peu puisqu ' une économie en dépense de stationnement , entretien véhicule , PV, plus de monde en ville, plus de commerce,moins d 'accrochage, d 'accidents, changerait la donne.
Inscrit le
messages publiés
Envoyer un message privé
dannyel, le 10/01/2013 - 12:48
Pas forcément ou très peu puisqu ' une économie en dépense de stationnement , entretien véhicule , PV, plus de monde en ville, plus de commerce,moins d 'accrochage, d 'accidents, changerait la donne.

Et tu n'as pas imaginé qu'augmenter l'usage des transports publics entrainera une usure plus rapide, la nécessité d'embaucher en masse, de recreuser des tunnels, etc ?
Cela nécessitera encore plus un surdimensionnement de l'infrastructure pour pouvoir encaisser les périodes de pointe ce qui coutera encore plus cher dans les périodes calmes.
Espérer des baisses de dépenses par ce moyen est une utopie.
La principale question est: tous les citoyens doivent-ils payer ou seulement les usagers ? (sachant que les subvention existent déjà largement et donc tous les citoyens payent déjà une partie des transports)
Et une question annexe: quand les usagers ne paieront plus, quelles critiques pourront-ils faire sur les transports ? Il seront obligés de passer par la politique.
Inscrit le 08/08/2012
1843 messages publiés
Envoyer un message privé
A Strasbourg, ils n'en sont pas loin.

Tu te ramènes en voiture en périphérie de Strasbourg sur certains parkings bordant une station de tram.
Tu payes 2€ en tout pour :
- garer ta voiture jusqu'à 22 ou 23h dans ledit parking qui est surveillé.
- avoir un billet aller retour de tram pour chaque occupant de la voiture (que tu sois tout seul ou que tu aies 4 personnes avec toi).

C'est dingue comme il y a moins de caisses dans Strasbourg maintenant.

Si on faisait comme ça à Paris au niveau des terminus de métros ou sur certaines stations RER, on verrait certainement beaucoup moins de bagnoles en ville et l'atmosphère serait plus respirable.

Reste à trouver les terrains pour faire ces parkings, et ça, c'est pas gagné !
Inscrit le 06/04/2011
3844 messages publiés
Envoyer un message privé
WickedFaith, le 10/01/2013 - 13:13

dannyel, le 10/01/2013 - 12:48
Pas forcément ou très peu puisqu ' une économie en dépense de stationnement , entretien véhicule , PV, plus de monde en ville, plus de commerce,moins d 'accrochage, d 'accidents, changerait la donne.


Et tu n'as pas imaginé qu'augmenter l'usage des transports publics entrainera une usure plus rapide, la nécessité d'embaucher en masse, de recreuser des tunnels, etc ?
Cela nécessitera encore plus un surdimensionnement de l'infrastructure pour pouvoir encaisser les périodes de pointe ce qui coutera encore plus cher dans les périodes calmes.
Espérer des baisses de dépenses par ce moyen est une utopie.
La principale question est: tous les citoyens doivent-ils payer ou seulement les usagers ? (sachant que les subvention existent déjà largement et donc tous les citoyens payent déjà une partie des transports)
Et une question annexe: quand les usagers ne paieront plus, quelles critiques pourront-ils faire sur les transports ? Il seront obligés de passer par la politique.


Mais là ou ça pêche, c ' est que les gens, en priorité, prennent leur voiture POUR se rendre en ville .
Une fois en ville, les gens font de la marche à pied dans un rayon X-Y.
On pourrait au moins faire de la gratuité pour quitter la périphérie et rejoindre soit le centre ou un des 4 points cardinaux.
Et après chacun paie un PETIT peu pour son déplacement au sein de la ville pour ceux dont la marche n ' est pas leur fort mais pas les prix prohibitifs actuels qui sont rédhibitoires.
Et une gratuité totale pour les handicapés, les accidentés des membres inférieurs ( hanche,jambe et pied ) et les personnes âgées.
[message édité par dannyel le 10/01/2013 à 15:35 ]
Inscrit le
messages publiés
Envoyer un message privé
dannyel, le 10/01/2013 - 15:27
On pourrait au moins faire de la gratuité pour quitter la périphérie et rejoindre soit le centre ou un des 4 points cardinaux.

Arrête de parler de gratuité.
La question, l'unique question est: qui paye ?

Ta proposition consiste à faire payer les habitants de la ville pour payer les déplacements des habitants des banlieues.
Je ne dis pas que c'est absurde (ni même à éviter), je tiens juste à ce que le sujet ne soit pas faussé par des mots cachant la réalité des choses.
Inscrit le 08/08/2012
1843 messages publiés
Envoyer un message privé
Ta proposition consiste à faire payer les habitants de la ville pour payer les déplacements des habitants des banlieues.
Je ne dis pas que c'est absurde (ni même à éviter), je tiens juste à ce que le sujet ne soit pas faussé par des mots cachant la réalité des choses.


Ca dépend à quel niveau tu mets en place ton imposition. Si tu place ton imposition au niveau de la Région, pas de problème : les parisiens intramuros payent pour une ville moins engorgée et une atmosphère un peu plus respirable et les bénéficiaires du dispositifs payent pour l'utilisation du dispositif.

Ceux qui s'entêtent à prendre leur voiture dans Paris seront les seuls sanctionnés puisqu'ils paieront pour un service qu'ils n'utilisent pas.
Inscrit le
messages publiés
Envoyer un message privé
Samuel_Vimaire, le 10/01/2013 - 16:25
Ca dépend à quel niveau tu mets en place ton imposition. Si tu place ton imposition au niveau de la Région, pas de problème : les parisiens intramuros payent pour une ville moins engorgée et une atmosphère un peu plus respirable et les bénéficiaires du dispositifs payent pour l'utilisation du dispositif.

Et ceux qui ne vont pas à Paris (et il y en a un paquet) payent à la fois leur voiture ET les impôts, sans pouvoir faire autrement.
Et ceux là, j'en connais quelques-uns, ils en ont déjà marre de payer pour ceux qui font ParisBanlieue
Il n'y a pas de solution miracle: il y a toujours des gens qui payent "à tort" et toujours des situations injustes.
Inscrit le 08/08/2012
1843 messages publiés
Envoyer un message privé
Et ceux qui ne vont pas à Paris (et il y en a un paquet) payent à la fois leur voiture ET les impôts, sans pouvoir faire autrement.
Et ceux là, j'en connais quelques-uns, ils en ont déjà marre de payer pour ceux qui font ParisBanlieue
Il n'y a pas de solution miracle: il y a toujours des gens qui payent "à tort" et toujours des situations injustes.

Tu sais, à un moment l'Etat offraient une prime pour l'achat de voitures moins polluantes et pour la mise à la casse de voitures vétustes soit disant pour inciter les gens à acheter des voitures propres et renouveler le parc automobile français.
En réalité, c'était évidemment pour créer un effet d'aubaine limité dans le temps pour perfuser artificiellement les constructeurs automobiles.
C'était présenté comme une mesure écologique. Alors que, si tu y réfléchis bien, si l'état utilise de l'argent, c'est de l'argent publique (donc celui de nos impôts). Donc tout le monde a payé pour les gens qui se sont acheté une voiture "propre" même... ceux qui n'ont pas de voiture et polluent donc encore moins !
Cette aberration n'a choqué personne à l'époque. Le pire c'est qu'aujourd'hui, la mesure est finie et que les constructeurs auto viennent à nouveau chialer comme quoi ça va mal... Nous avons donc tous payés pour du retarder un problème...
Là pour le coup, la mesure est réellement écolo. La RATP étant géré au niveau "région IdF", le plus logique est de placer la taxe au niveau de la région.
Tu auras toujours des gens qui vont payer le service alors qu'ils n'en ont pas l'utilité. C'est le même principe que la Sécu payée par le mec qui ne tombe jamais malade ou les cotisations chômage payées par ceux qui bossent tout au long de leur vie ou encore la même chose que la cotisation retraite payée par ceux qui meurent avant d'y arriver.
C'est le principe de l'impôt : on paye l'Etat pour qu'il mette en place des services, des infrastructures d'utilité publique. Qu'on en ait besoin ou non. C'est le principe de répartition des richesses. Chacun contribue à l'évolution de la société.
Inscrit le 06/04/2011
3844 messages publiés
Envoyer un message privé
WickedFaith, le 10/01/2013 - 15:54

dannyel, le 10/01/2013 - 15:27
On pourrait au moins faire de la gratuité pour quitter la périphérie et rejoindre soit le centre ou un des 4 points cardinaux.


Arrête de parler de gratuité.
La question, l'unique question est: qui paye ?

Ta proposition consiste à faire payer les habitants de la ville pour payer les déplacements des habitants des banlieues.
Je ne dis pas que c'est absurde (ni même à éviter), je tiens juste à ce que le sujet ne soit pas faussé par des mots cachant la réalité des choses.

ok, je retire " gratuité " et je rajoute très très faible participation
Pour le reste, c 'est une mutualisation qui serait loin d ' être la seule dans notre système, mais je comprends ton argument .
Inscrit le
messages publiés
Envoyer un message privé
dannyel, le 10/01/2013 - 17:52
ok, je retire " gratuité " et je rajoute très très faible participation


Reste à chiffrer cette "très très faible participation". Je ne suis pas sur que tu te rendes compte du cout.

Pour info, la RATP est déjà financée par les impôts à hauteur de 150 euros par habitant.
Le chiffre d'affaire de la RATP est de 4.6 milliards d'euros. Sachant que la publicité ne représente que 2% de cette somme.

En faisant un calcul grossier, la ""très très faible participation" serait de près de 600 euros par habitant (habitant, hein, pas adulte ni foyer)
[message édité par WickedFaith le 10/01/2013 à 18:25 ]
Inscrit le 06/04/2011
3844 messages publiés
Envoyer un message privé
WickedFaith, le 10/01/2013 - 18:22

dannyel, le 10/01/2013 - 17:52
ok, je retire " gratuité " et je rajoute très très faible participation



Reste à chiffrer cette "très très faible participation". Je ne suis pas sur que tu te rendes compte du cout.

Pour info, la RATP est déjà financée par les impôts à hauteur de 150 euros par habitant.
Le chiffre d'affaire de la RATP est de 4.6 milliards d'euros. Sachant que la publicité ne représente que 2% de cette somme.

En faisant un calcul grossier, la ""très très faible participation" serait de près de 600 euros par habitant (habitant, hein, pas adulte ni foyer)

Je ne sais pas comment tu est arrivé à ce chiffre de 600 € en si peu de temps sans prendre en compte les tenants et les aboutissants.
Une étude plus approfondie sera la bienvenue .
Maintenant, je ne dis pas que ce schéma des transports " gratuits " soit transposable à Paris mais pour d ' autres villes c 'est peut être faisable ; une vingtaine de ville l ' ont adopté, je crois.
On le fait ou on le fait pas, mais que les politiques soient cohérents dans leur discours : plus ( + ) de pognon ou plus ( + ) de pollution ?
Inscrit le
messages publiés
Envoyer un message privé
dannyel, le 10/01/2013 - 22:33
Je ne sais pas comment tu est arrivé à ce chiffre de 600 € en si peu de temps sans prendre en compte les tenants et les aboutissants.
Une étude plus approfondie sera la bienvenue .

Tous les chiffres ont été cités.
A toi de fournir ton analyse qui permet de conclure que c'est une somme "très très faible".
On le fait ou on le fait pas, mais que les politiques soient cohérents dans leur discours : plus ( + ) de pognon ou plus ( + ) de pollution ?

La taxe à l'entrée de la ville sont beaucoup plus efficaces et beaucoup mieux réparties que la gratuité des transports.
Evidemment, la gratuité c'est beaucoup plus démagogique... les foules adorent le mot gratuit...
Inscrit le 28/08/2004
6861 messages publiés
Envoyer un message privé
Samuel_Vimaire, le 10/01/2013 - 13:40
A Strasbourg, ils n'en sont pas loin.

Tu te ramènes en voiture en périphérie de Strasbourg sur certains parkings bordant une station de tram.
Tu payes 2€ en tout pour :
- garer ta voiture jusqu'à 22 ou 23h dans ledit parking qui est surveillé.
- avoir un billet aller retour de tram pour chaque occupant de la voiture (que tu sois tout seul ou que tu aies 4 personnes avec toi).

C'est dingue comme il y a moins de caisses dans Strasbourg maintenant.

Si on faisait comme ça à Paris au niveau des terminus de métros ou sur certaines stations RER, on verrait certainement beaucoup moins de bagnoles en ville et l'atmosphère serait plus respirable.


Pas sûr.

Avec ce système, il faut une infrastructure de transports en commun qui puissent absorber le flux de personnes. Et qui soit bien conçue car les gens ne le feront que si c'est pratique: pas 3 changements de bus à faire pour arriver, pas trop de foule, pas trop de perte de temps par rapport à prendre sa voiture, des horaires convenables, etc.

Or, souvent, cela implique une rallonge du temps de transport: on s'arrête et on attend le bus au lieu d'aller directement à son boulot. Et cela, deux fois par jour.

Pour ceux qui vivent loin de la ville, se rajouter encore ce temps de trajet ne les tente pas, ils préfèrent encore payer l'essence et arriver chez eux plus tôt le soir. j'en connais qui ne le font pas car ils n'y gagnent rien, ou qu'ils ont des horaires trop limités par la dépose des enfants à l'école.

De plus, il ne faut pas oublier un effet rebond classique: si on désengorge une ville d'une partie de ses voitures (indépendamment de la faisabilité, on roulera mieux...et des gens qui laissaient la voiture parce qu'ils en avaient marre des bouchons la reprendront "parce que ça roule bien".
Donc à nouveaux des bouchons, retour à la case départ.
[message édité par Elisheva le 11/01/2013 à 14:01 ]
Inscrit le 08/08/2012
1843 messages publiés
Envoyer un message privé
J'ai dit : "moins de caisses", j'ai pas dit "plus du tout". Tu auras toujours des gens que ça n'intéressera pas, c'est normal, mais globalement, ça pourrait profiter à une bonne partie des automobilistes franciliens...
Inscrit le 06/04/2011
3844 messages publiés
Envoyer un message privé
Elisheva, le 11/01/2013 - 13:59

Samuel_Vimaire, le 10/01/2013 - 13:40
A Strasbourg, ils n'en sont pas loin.

Tu te ramènes en voiture en périphérie de Strasbourg sur certains parkings bordant une station de tram.
Tu payes 2€ en tout pour :
- garer ta voiture jusqu'à 22 ou 23h dans ledit parking qui est surveillé.
- avoir un billet aller retour de tram pour chaque occupant de la voiture (que tu sois tout seul ou que tu aies 4 personnes avec toi).

C'est dingue comme il y a moins de caisses dans Strasbourg maintenant.

Si on faisait comme ça à Paris au niveau des terminus de métros ou sur certaines stations RER, on verrait certainement beaucoup moins de bagnoles en ville et l'atmosphère serait plus respirable.



Pas sûr.

Avec ce système, il faut une infrastructure de transports en commun qui puissent absorber le flux de personnes. Et qui soit bien conçue car les gens ne le feront que si c'est pratique: pas 3 changements de bus à faire pour arriver, pas trop de foule, pas trop de perte de temps par rapport à prendre sa voiture, des horaires convenables, etc.

Or, souvent, cela implique une rallonge du temps de transport: on s'arrête et on attend le bus au lieu d'aller directement à son boulot. Et cela, deux fois par jour.

Pour ceux qui vivent loin de la ville, se rajouter encore ce temps de trajet ne les tente pas, ils préfèrent encore payer l'essence et arriver chez eux plus tôt le soir. j'en connais qui ne le font pas car ils n'y gagnent rien, ou qu'ils ont des horaires trop limités par la dépose des enfants à l'école.

De plus, il ne faut pas oublier un effet rebond classique: si on désengorge une ville d'une partie de ses voitures (indépendamment de la faisabilité, on roulera mieux...et des gens qui laissaient la voiture parce qu'ils en avaient marre des bouchons la reprendront "parce que ça roule bien".
Donc à nouveaux des bouchons, retour à la case départ.


Peut-être pour ceux qui vont au boulot, mais beaucoup de personnes vont en ville pour se promener, faire des achats vont se faire soigner et eux sont moins tributaires des horaires.
Maintenant , c'est certain il y en aura toujours qui prendront leur véhicule - ceux des alentours -
Au Havre, un sondage a été fait ( je ne sais pas comment - internet ou telephone - ni le panel ) et 75 % des havrais laisserait leur véhicule pour se rendre en ville.
Même à 50 % ce ne serait pas négligeable.

Et puis on peut toujours faire un essai sur un ou deux ans ; pour voir .
[message édité par dannyel le 11/01/2013 à 17:55 ]
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux