Censuré par la police du net, l'auteur d'une BD se fait saisir son mat

Inscrit le 13/08/2002
24977 messages publiés
Envoyer un message privé
Guillaume Champeau , sujet ouvert le 24/02/2012 à 19:58
L'histoire était pour nous révélatrice des dangers de la loi Loppsi, qui prévoit de faire bloquer les sites réputés pédopornographiques avant-même le moindre jugement. Mais nous n'imaginions pas que l'histoire puisse aller si loin.

En novembre dernier, nous avions rapporté les mésaventures de Pirate Sourcil, un auteur de bandes dessinées qui avait été contacté par les services de police, parce qu'il avait publié sur son blog une BD racontant l'histoire d'une enfant trop dévergondée, abusée par un maître d'école pédophile. L'histoire était certes maladroite, mais elle n'avait selon nous rien d'illégal. Elle ne montrait absolument aucune image explicite. Son seul tort était d'avoir voulu faire de l'humour avec une histoire qui aurait été parfaitement acceptée si elle avait été présentée comme un drame.

L'histoire était révélatrice car le service de police qui avait contacté Pirate Sourcil pour le menacer de poursuites judiciaires était l'OCLCTIC (Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication). Or c'est précisément ce service du ministère de l'intérieur qui doit établir sans le regard d'un juge la liste des sites à bloquer par les FAI. Autrement dit, le blog du dessinateur aurait été ajouté à la liste pour une bande dessinée qui, selon nous, n'a absolument rien de répréhensible au regard de l'article 227-23 du code pénal.

On croyait l'histoire oubliée, mais voilà qu'elle resurgit. Pirate Sourcil a fait savoir vendredi qu'il faisait l'objet d'une enquête de police judiciaire. "Après quelques mois de silence, la gendarmerie a débarqué chez moi aujourd'hui, ont pris en otage tout mon matériel, et donc tout mon travail. Sans oublier bien entendu toutes mes informations personnelles", raconte-t-il. "Je suis convoqué cet après midi. Vous imaginez à quel point je suis outré qu'une petite BD soit l'objet de telles procédures !".

Ca doit être ça, la France forte.



Lire la suite
101 réponses
Inscrit le 21/12/2005
1391 messages publiés
On vit une epoque formidable.
Inscrit le 20/08/2010
993 messages publiés
A quand un internet à l'abri de la censure étatique ?
Inscrit le 05/03/2008
923 messages publiés
C'est probablement la procédure. Un exemple de la "machine" judiciaire en action.

Je vous invite à découvrir un film docu du philosophe Guy Debord (http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=oyhPAiWl_KU#t=142s) qui observe une société qui fait place à la technique.
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Etape numéro 1 : Ils vont trouver du contenu soi-disant pédophile sur son ordinateur.

Ils vont hurler partout qu'il se masturbe devant des gosses prépubères pour casser sa crédibilité, avec un niveau d'argumentation basique.

Etape numéro 2 : Ils vont chercher à le condamner pour un motif frauduleux.


Si les flics cherchent vraiment des pédophiles, ils feraient mieux de se tourner vers les hauts financiers et les politiciens.

Les mecs qui se branlent devant un écran ne font de mal à personne.

Par contre ceux qui ont les ressources financières et la pression (donc la perversion) pour aller faire des séjours réguliers à Bangkok, ceux-là font vraiment du mal en baisant réellement des gamins, et leur fric (notre fric) entretient ainsi ce trafic de chaire humaine. C'est LA qu'ils faut taper, bande de couillons de keufs, pas sur un mec qui fait une BD.

Ah oui, mais un hic : on me dit que si les flics faisaient vraiment leur boulot, en arrêtant certains de leurs dirigeants, ils perdraient leur boulot... C'est con la vie, hein ?
Allez, amusez-vous, mettez-moi ça :
http://www.__youtube...h?v=YWLVIIejHXY

L'un des premiers signe de la totalitarisation d'une nation, c'est la perte du bon sens. Et on en a ici un très brillant exemple.

_______________________________________

Voici la BD censurée
http://choualbox.com/zNm2
et voici la BD non censurée
http://choualbox.com/IvAB

Voici toutes celles qui seront censurées
http://pix.toile-lib...g=piratesourcil

Dans l'image censurée, le proviseur vient de se taper la gamine (il reboutonne son froc) et dit qu'il a engueulé les gamins parce qu'ils sous-estimaient sa valeur : il lui a donné 10 euros.

Rien de sexuel, de dénudé, ce n'est que le 2nd degré d'un ado un peu porté sur le cul.
Exactement dans le genre de celle-ci, qui n'a jamais eu de problème :
http://piratesourcil...-des-peres.html

Cette histoire est la brillante démonstration qu'il ne faut SURTOUT pas laisser à des flics le soin de rendre la justice, il FAUT un contrôle du juge.

Parce que là ça part vraiment trop loin pour pas grand chose, c'est du totalitarisme. C'est la condamnation d'un con de flic qui a dû trop voir d'affaires de pédophilie, dont la psychée doit être détruite de partout, un pauvre keuf rongé qui n'a absolument plus aucun recul ni aucun discernement, qui en a fait une affaire personnelle sur un coup de sang, et qui n'est absolument pas capable de traiter cette affaire. Ni aucune autre d'ailleurs, et qui a d'urgence besoin de repos et d'un bon psy.

Si les flics croient qu'ils vont résoudre le problème de la pédophilie en l'étouffant bêtement comme ça, c'est qu'ils sont encore plus cons que je ne l'imagine. Cette société fabrique des pédophiles à la chaine parce qu'elle détruit l'innocence par son rythme exponentiel et par sa nature inhumaine.

Verrouiller et étouffer une perversion ne fera jamais que la faire grandir encore plus. Les flics ne font qu'inciter indirectement à la pédophilie en s'attaquant à des contenus qui la tournent en ridicule, comme cette BD.

Non vraiment là, c'est vraiment super con. C'est exactement le même genre de réaction de ces crétins de bougnoules face aux caricatures de Mahomet : stupide, irréfléchi, inconséquent, puéril, immature, brutal...

Messieurs les Policiers du net, je ne la décerne vraiment pas souvent, mais là vous la méritez amplement, parce que cette affaire, c'est du grand n'importe quoi du début à la fin :

Image IPB
[message édité par Goldoark le 27/02/2012 à 00:05 ]
Inscrit le 15/04/2010
901 messages publiés
Chine, Pakistan, Bielorussie, Sarkozye MEME COMBAT !
Inscrit le 10/11/2008
4042 messages publiés
"Ca doit être ça, la France forte."

Pas mieux.
Inscrit le 07/04/2010
20 messages publiés
Vont'ils interdire

Villemin
Bruce Morgan
Alan Moore and Melinda Gebbie
et beaucoup de BD présente et vente tout à fait légalement en France?
Aprés, c'est le travail d'élimination dans le roman? Pasque du marquis de Sade à Nabokov, ça en fait des auteurs à détruites...

Sa bd n'était que moyennement drôle, mais rien à voir avec la production des années 70 et 80 réellement prolifique...
Inscrit le 07/02/2012
27 messages publiés
Rien que pour cela vive freenet, au moins un réseau ou tu peux dire et partagé vraiment tout ce que tu veux.
Inscrit le 10/11/2008
4042 messages publiés
Question con:

Quel est le contenu du dossier? on ne déclenche pas une procédure d'enquete de justice avec perquisition et saisi de matériel pour une simple bd? ou alors la France a buguée?
Inscrit le 07/04/2010
20 messages publiés
Distribution de contenu pédo pornographique, via loppsi 2 . Grosso merdo, ils n'ont pas besoin de plus maintenant. Si j'ai bien compris.
Inscrit le 22/02/2010
70 messages publiés
Je vous invite à lire Ranxerox italienne publier en Français par les édition française Albin Michel.

C'est sur la bd de pirate sourcil est bien plus choquante ....


Bande de c.... ficher la paix aux honnête artistes.
Inscrit le 21/03/2009
1790 messages publiés
jbsorba, le 24/02/2012 - 20:19
Question con: ... la France a buguée?

Ta remarque est juste,
Mais je crains d'avoir quoté la bonne réponse.
Les indices sont tout de même nombreux.
Ce que j'en pense : On a des malades mentaux au pouvoir.
Inscrit le 15/08/2008
2853 messages publiés
C'est vraiment n'importe quoi....
Et bien sur, je pense que c'est difficile de mettre maintenant la main sur l'ensemble de la BD pour se faire une idée du dévergondage??

La France devient vraiment un pays morbide...
Rajoutons à cela la loi Perben 2....
Inscrit le 10/06/2011
1063 messages publiés
S'ils en viennent à interdire une BD comme celle-là alors pourquoi on trouve des comics comme The Boys en vente à la Fnac et accessibles à tout un chacun ?
Non parce que ça c'est de la piquette face à The Boys, Preacher & co
Inscrit le 07/05/2004
910 messages publiés
C'est affligeant.

De la pure censure à la Chinoise.
Inscrit le 25/01/2007
2899 messages publiés
Les ptis soldats du reich sont passes a l action ! Pourvu qu ils finissent pas par confondre pd et pedo comme en 39...
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
Inscrit le 25/01/2007
2899 messages publiés
speed, le 24/02/2012 - 20:48


Si hollande passe crois tu qu il defera ce que ce le petit nazillon a mis en place ? Perso, vu leur soutient historique au systeme en place, faut pas rever...
Inscrit le 18/06/2011
871 messages publiés
Goldoark, le 24/02/2012 - 20:12

Les mecs qui se branlent devant un écran ne font de mal à personne.

Petit bémol: Avec du lolicon (hentai pédo) oui mais avec un vrai film il y a eu une victime lors du tournage et ça encourage les nouveaux tournages.
Inscrit le 07/03/2011
5 messages publiés
@Sovereign, un petit coup de google "bd piratesourcil" et tu obtiens un lien sur le site nrblog.fr...
Inscrit le 28/07/2004
1254 messages publiés
Encore et toujours, sans violence point de salut, il n'y a hélas pas d'autre façon de répondre, en face ils n'hésitent pas en s'abritant derrière des lois votées par des gens corrompus et appliquées par des robots humains.
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
pleindeuss, le 24/02/2012 - 20:51
speed, le 24/02/2012 - 20:48


Si hollande passe crois tu qu il defera ce que ce le petit nazillon a mis en place ? Perso, vu leur soutient historique au systeme en place, faut pas rever...


ça sera juste "moins pire "
Inscrit le 25/09/2009
476 messages publiés
Bon c'est pas si grave, il a certainement backupé tout son travail sur MegaUpload ... o/

Bref, j'avais lu l'histoire a l'époque (ça avait fait un bon buzz), l'histoire somme toute était au moins aussi choquante qu'une blague carambar ... Y'as vraiment des gens qui ont besoin de revoir leur priorité dans la vie -_-'
Inscrit le 10/06/2011
1063 messages publiés
Merrick, le 24/02/2012 - 20:53
@Sovereign, un petit coup de google "bd piratesourcil" et tu obtiens un lien sur le site nrblog.fr...


J'ai déjà été la voir à l'époque et pour tout dire ça m'a fais sourire tellement l'humour était bien tourné.
Inscrit le 10/07/2009
1203 messages publiés
En même temps faut être con pour encore vivre en URSS... oups.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
I am Jack's total lack of surprise. On a dit depuis longtemps ce que permettrait Loppsi... de la même façon que la censure des comptes parodiques de la campagne du petit sarko sur Twitter illustrent ce que l'UMP avait en tête avec son nouveau délit d'identité, cette histoire de BD illustre les abus policiers, les censures réacs, et les atteintes qui sont portées à la liberté d'expression via Loppsi.

Et ces exemples vont se multiplier.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Du coup, est-ce que nos griefs contre cette saloperie d'ACTA peuvent être entendus, on doit-on attendre que les exemples de Novartis en Inde, ou de la brutalité US sur MU, se multiplient également ?

Rappel : ACTA va aider à "tuer" bien des choses. Le partage culturel, la recherche scientifique, la liberté d'expression, mais aussi probablement des gens mal soignés dans le monde, des agriculteurs endettés, des enquêtes sur les abus des sociétés prédatrices, etc.
Inscrit le 12/10/2004
556 messages publiés
Quand je vois toute les saloperies que je publie quotidiennement sur mon tumblr, j'ai sans doute de quoi mourrir 19 fois de vieillesse en prison.

Cette arrestation est tout bonnement scandaleuse, cette pression de petits flicaillons protecteurs de la morale publique est tout bonnement abjecte.
Inscrit le 20/09/2009
6567 messages publiés
Le régime de Nicolas 1er n'a déjà plus peur de rien ?
Inscrit le 12/10/2004
556 messages publiés
On devrait imprimer sa BD et aller la coller dans un peu partout dans les rue.
Inscrit le 24/02/2006
5687 messages publiés
Nyn, le 24/02/2012 - 20:51
Goldoark, le 24/02/2012 - 20:12

Les mecs qui se branlent devant un écran ne font de mal à personne.

Petit bémol: Avec du lolicon (hentai pédo) oui mais avec un vrai film il y a eu une victime lors du tournage et ça encourage les nouveaux tournages.


Au vu du manque de preuve dans ce genre d'affaires, du retard à la dénonciation des faits, de la difficulté à traiter une affaire sur la base de ont dis, des preuves réelles comme des films ou des photos sont précieux pour corroborer des faits. Qu'il y ai une caméra ou pas, il y aura encore des agressions.
Inscrit le 08/09/2009
871 messages publiés
Ca fait chier pour Pirate Sourcil, mais ce qui fait encore plus chier, c'est que notre tour viendra ...
Inscrit le 11/03/2009
1720 messages publiés
un juge a accepté une saisie sur le motif de cette bd ??? wtf
Inscrit le 24/12/2011
2327 messages publiés
Qu'est ce qu'on peut faire ? Car on ne peut pas ne rien faire ! On regarde notre pays se transformer chaque jour un peu plus en état policier !
Inscrit le 05/10/2010
6 messages publiés
En gros, maintenant il va falloir chiffrer l'ensemble de nos disques durs... comme ça en cas de saisie, ils ne sont pas plus avancés.
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Une censure sans juge... N'importe quoi.

En plus, cette BD est vraiment soft par rapport à ce qu'on peut trouver sur le net.

Même http://www.lobofakes...01/convocation/ LoBoFakes a été censuré.

Putain je sais pas ce qu'ils ont en ce moment, mais question liberté d'expression, c'est n'importe quoi.

Voici la BD censurée
http://choualbox.com/zNm2
et voici la BD non censurée
http://choualbox.com/IvAB
Elle n'est pas atteignable facilement, mais pas inaccessible quand on connait son ID.

Comme vous pouvez le voir, il n'y a rien d'horrible, c'est du 2nd degré, et c'est plutôt marrant.

Pas de quoi faire procès et perquisition.

Il doit vraiment y en avoir beaucoup dans le gouvernement, des pédophiles, pour qu'ils cherchent à étouffer cette perversion à ce point là, et d'une manière aussi stupide et irréfléchie.
Inscrit le 31/10/2009
145 messages publiés
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Comme d'habitude, nous n'avons qu'une seule vision de l'histoire. Celle de celui qui se présente comme une victime du harcèlement gendarmistique.
Mais cela n'empêche pas de les gens de plaindre cette personne sans bien sûr savoir ni qui il est, ni ce qu'il a réellement fait, ni ce qu'on lui reproche. C'est peut-être un type très bien, mais peut-être pas.

En tous cas, cette BD fait débat dans les commentaires sur son site.
http://piratesourcil...tte-lecole.html

Sinon, juste en passant pour Guillaume. Ce serait bien que tu ailles un peu plus loin que juste lire ce que machin a dit du site de bidule... Parce qu'écrire à 19h58 qu'il a fait savoir que son matériel a été confisqué par les gendarmes est démenti par son site Internet où il écrit "Aujourd'hui j'ai pu récupérer mon matériel"...
Inscrit le 25/09/2010
111 messages publiés
zig et puce : son matériel a bien été saisi puisqu'il a pu le récupérer. De plus, il précise qu'il devra retirer certains articles de son blog ; la liberté d'expression en prend plein la gueule dans cette affaire. Et s'il fallait une enquête à chaque fois qu'un article de blog fait débat...

Ces derniers jours, quelques péripéties sont venues bouleverser ma petite vie tranquille de blogger : visite surprise de gendarmes, confiscation de mon matériel, suivi d'une audition... Aujourd'hui, j'ai pu récupérer tout mon matériel. Le doute est levé, je ne suis pas un gros psychopathe qui possède des choses répréhensibles !

Sinon, en conclusion : je vais devoir supprimer certains articles du blog !

J'en parlerai brièvement bientôt.
[message édité par Soap le 25/02/2012 à 01:28 ]
Inscrit le 29/04/2010
393 messages publiés
/*Mode paranoïaque*/

Une petite voix me donne envie de lui dire "Fait vérifier ton matos, formate a fond et réinstalle tout ton disque dur".

C'est extrême comme méfiance, mais de nos jours on n'est jamais trop prudent.
Inscrit le 24/11/2003
209 messages publiés
on a rien a lui reprocher mais dès le départ ils le savaient surement.
c'est juste un moyen de pression facile car n'avons nous pas tous des choses a nous reprocher hein!?
donc voila un bon moyen d'en faire un exemple et comme ca pas mal de bloggueurs feront a l'avenir de l'autocensure plutôt que de se taper des emmerdes.

c'est pas génial ca!?

ben oui même que ca s'appelle du totalitarisme : )

sinon bien sur http://www.amazon.fr...30136024&sr=8-1
Inscrit le 24/12/2011
2327 messages publiés
zig, le 25/02/2012 - 00:59
Comme d'habitude, nous n'avons qu'une seule vision de l'histoire. Celle de celui qui se présente comme une victime du harcèlement gendarmistique.
Mais cela n'empêche pas de les gens de plaindre cette personne sans bien sûr savoir ni qui il est, ni ce qu'il a réellement fait, ni ce qu'on lui reproche. C'est peut-être un type très bien, mais peut-être pas.

En tous cas, cette BD fait débat dans les commentaires sur son site.
http://piratesourcil...tte-lecole.html


On sait très bien ce qu'on lui reproche, et on sait très bien ce qu'il a fait, et d'ailleurs j'ai lu sa BD comme beaucoup d'autres commentateurs de cet article.
Que ce soit un type très bien ou pas ne m'intéresse pas le moins du monde. Le problème est le caractère complètement disproportionné de la procédure pour une bande dessinée qui ne constitue un danger pour personne, qui n'a rien d'exceptionnel, et qui fait qu'on peut commencer à penser que la France se dote d'une police de la pensée.
Inscrit le 24/12/2011
2327 messages publiés
EDIT : double post
[message édité par thb le 25/02/2012 à 03:23 ]
Inscrit le 17/05/2003
98 messages publiés
sick sad world
Inscrit le 22/07/2011
310 messages publiés
Le problème est que dans la police on a recruté énormément de "crétins" , souvent l'excès de zèle compense un déficit en intelligence , oui il faut un juge pour trancher, les policiers n'ayant pour beaucoup , des capacités intellectuelles trop faibles pour emmettre un jugement "impartial"
Inscrit le 16/03/2009
1390 messages publiés
Voici un nouveau délit : la zoopédophilie (pédophilie entre animaux...)

Mais peut être a-t-il été pris pour Lafontaine et que le petit roi (ou un de ses ministres...) c'est sentis visé...


ColdFire, je dit ça, je dit rien...
Inscrit le 02/03/2010
1160 messages publiés
ColdFire, le 25/02/2012 - 08:09
Voici un nouveau délit : la zoopédophilie (pédophilie entre animaux...)


A une époque, Reed Waller, l'auteur du comic "Omaha the Cat Dancer" fut traîné en justice en Amérique. Son comic était souvent très explicite et ça faisait chier les talibans en cravate. Alors, comme on ne pouvait le punir d'avoir fait une bd érotique (ce n'était pas illégal) on s'appuya sur le fait que ses personnages étaient tous des animaux anthropomorphes. Lui les avait dépeints ainsi pour souligner les traits de caractères de chacun (chat indépendant, taureau brutal, chien fidèle, etc) mais l'accusation retint surtout que la scène, impliquant une "poule" et deux "chats" mâle et femelle, mêlait de l'humain et de l'animal et tenta de faire passer l'idée que cette bd était zoophile... ce qui était idiot puisque *chaque* personnage était un croisement d'animal et d'humain.

Comme tu vois, rien de nouveau. Et contrairement à Omaha, qui était *sexuellement explicite*, la bd incriminée ici ne fait que suggérer un fait sans en faire la promotion. Un idiot de base verrait que c'est du second degré, mais il faut croire qu'on peut aussi trouver des valeurs négatives dans l'échelle des idiots. A croire que les flics sont en mal de méchants à attraper, alors autant en fabriquer à partir de rien.
[message édité par goalposthead le 25/02/2012 à 09:05 ]
Inscrit le 15/10/2007
60 messages publiés
Magnifique choeur d'indignation. Que je partage en partie d'ailleurs.

Avec toutefois un bémol, dire que l'auteur voulait faire de l'humour au 2ème degré, n'est qu'une façon d'esssayer de dé-responsabiliser l'auteur, un peu facile, non?
Mais surtout c'est une façon de banaliser ce genre de faits, et ça j'ai quand même du mal à l'avaler. A l'époque ou il est inadmissible de frapper ou gifler un enfant, comment accepter le comportement de cet adulte, même en BD?

Je pense que beaucoup d'entre-nous ont des enfants, ou en auront un jour. Je leur souhaite de ne pas avoir à gérer ce genre de situation.

Alors oui, la censure est inacceptable, mais dire n'importe quoi impunément aussi.

Et dire qu'il faut d'abord passer par la justice est une évidence, mais il faudrait commencer par la réformer, les exemples quotidiens nous prouvent que malheureusement elle ne rempli plus son rôle.

Débat ouvert donc, mais évitons de prendre des positions aussi simplistes et non réfléchies. Le sujet est trop grave pour qu'on le banalise ainsi.
Inscrit le 07/02/2012
27 messages publiés
Photovive, le 25/02/2012 - 09:13
Magnifique choeur d'indignation. Que je partage en partie d'ailleurs.

Avec toutefois un bémol, dire que l'auteur voulait faire de l'humour au 2ème degré, n'est qu'une façon d'esssayer de dé-responsabiliser l'auteur, un peu facile, non?
Mais surtout c'est une façon de banaliser ce genre de faits, et ça j'ai quand même du mal à l'avaler. A l'époque ou il est inadmissible de frapper ou gifler un enfant, comment accepter le comportement de cet adulte, même en BD?

Je pense que beaucoup d'entre-nous ont des enfants, ou en auront un jour. Je leur souhaite de ne pas avoir à gérer ce genre de situation.

Alors oui, la censure est inacceptable, mais dire n'importe quoi impunément aussi.

Et dire qu'il faut d'abord passer par la justice est une évidence, mais il faudrait commencer par la réformer, les exemples quotidiens nous prouvent que malheureusement elle ne rempli plus son rôle.

Débat ouvert donc, mais évitons de prendre des positions aussi simplistes et non réfléchies. Le sujet est trop grave pour qu'on le banalise ainsi.


Ce qui est simpliste comme réflexion ce n'est pas plutôt de se dire que l'auteur à fait cette bd dans le but de promouvoir la pédophilie ou d'incité les gens à violé des gamines dans les cours de récré? ou d'imaginé que les gens en voyant cette bd vont banalisé la pédophilie voir se découvrir un penchant pour?
Avant de te permettre de jugé le niveau de réflexion de certains ici, je t'invite à analysé le tiens...
Inscrit le 02/03/2010
1160 messages publiés
Photovive, essayons de présenter la chose avec un autre exemple que la BD.

Les blagues à la con, par exemple. Nous en connaissons tous. Ca va de la blague "belge" à la blague "de blonde" et oui, hélas, il y a aussi des blagues sur les pervers. Certaines, d'ailleurs, parfaitement inracontables en bonne société. Il y a aussi des blagues sur les cons qui battent leur femme, des blagues sur le terrorisme, des blagues sur tout en fait. Sont-elles forcément de bon goût? Non. Les situations qu'elles dépeignent sont-elles moralement acceptables? Pas toujours et loin s'en faut. Ca va même parfois très, très loin. Ces blagues sont des versions ridiculisées des choses qui nous effraient, nous horripilent ou nous angoissent à un niveau ou un autre. Jadis, on brûlait en place publique des effigies représentant la peste, dans l'espoir de l'éloigner. Le mécanisme est le même, mais coûte moins cher en combustible. On brûle nos peurs par le rire.

Ce n'est pas pour autant que dès que quelqu'un invente ou raconte l'une de ces blagues douteuses qu'un escadron de gendarmerie débarque pour serrer l'individu incriminé. On se contentera de dire que "untel a un humour de chiotte" et si ça se trouve, ça lui coûtera en termes de popularité, si son public n'est pas du même panier que lui. Perso, je n'ai jamais vu personne se faire arrêter pour avoir eu un humour de merde.
Sans déconner, ça ne vous fait pas penser au mec qui prend l'avion pour New York, arrive à la douane US et à qui on demande "Avez-vous l'intention d'accomplir des actions terroristes sur le sol Américain?" et qui, excédé par une question aussi conne, répond "Oui, j'ai tout prévu, ma savonnette piégée me servira à faire exploser la Statue de La Liberté" et se fait illico embarquer au nom du Patriot Act?

Ou alors, on est dans un monde qui mêle allègrement le 1984 d'Orwell et Minority Report:
"On pense que tu as peut-être des pensées qui pourraient induire chez toi un comportement criminel, à cause d'une bd que tu as dessinée, dans laquelle des personnages fictifs ont une attitude criminelle clairement définie bien que simplement suggérée par une situation et des propos subséquents audit crime. Par conséquent, nous allons faire un raid sur ta baraque, par pure précaution et parce qu'il faut bien qu'on justifie nos lois de merde, surtout que les élections approchent et qu'il faut exploiter toutes les peurs dispo. Ah, et aussi, on va te convoquer chez le juge. Autant faire les choses bien. Ah, c'était de l'humour? On s'en fout."

Si demain on trouve des éléments à charge (et je ne parle pas des brouillons de sa bd!) sur les disques durs du dessinateur, alors là, on en reparlera et je réviserai ma position, uniquement en ce qui concerne l'affaire en cours, histoire de ne pas généraliser.. Dans le cas inverse, le bras armé de la Loi (c'est à dessein que je ne parle jamais de justice) aura surtout l'air d'un pied.

Affaire à suivre donc... et arrêtez donc un peu avec le "c'est grave de banaliser". Tout le monde le fait, tout le temps, pour des sujets très graves et variés. La famine en Afrique a été surbanalisée à coups de spots "chocs" diffusés aux heures des repas et en période de fêtes, on voit mourir des centaines d'enfants à la télé pile au moment où on s'attends à les voir, ôtant toute force à ces images qui au départ sont censées inciter les gens à apporter leur aide. Résultat? La plupart s'en foutent en bloc. Eh oui, elle est belle, l'humanité.

Alors si une blague vous déplaît, quel qu'en puisse être le sujet ou le ressort comique, si une BD vous gêne aux entournures, si une chanson vous agresse, si un livre vous offusque, la solution est simple: tant que l'auteur n'est pas un criminel avéré et méritant un châtiment, allez mater autre chose. Desproges le disait fort bien, on peut effectivement rire de tout, mais pas avec tout le monde, et si vous n'aimez pas qu'on dise pipi-caca dans votre poste, il y a un bouton pour ça. En plus ça coûte moins cher que de mobiliser l'appareil judiciaire pour des prunes.
[message édité par goalposthead le 25/02/2012 à 10:10 ]
Inscrit le 07/12/2003
2993 messages publiés
A la lueur de cette anecdote, je ne suis pas sûr que nous aillons encore des leçons à donner aux iraniens et aux syriens en matière de libertés civiles...

Par contre je note que leurs économies à eux se portent vachement mieux que la notre...
L'idée selon laquelle ils auraient des raisons de nous envier me parait désormais douteuse.
Inscrit le 31/03/2009
657 messages publiés
Un petit appel d'offre de la france pour une censure généralisée d'internet dans les prochains jours peut être ?
Inscrit le 10/07/2009
1203 messages publiés
Photovive, le 25/02/2012 - 09:13
A l'époque ou il est inadmissible de frapper ou gifler un enfant, comment accepter le comportement de cet adulte, même en BD?


Le meurtre est interdit, interdisons le meurtre en fiction.
Fout cette logique a la poubelle, pour ton bien.
Inscrit le 29/08/2008
1184 messages publiés
Mais surtout c'est une façon de banaliser ce genre de faits, et ça j'ai quand même du mal à l'avaler. A l'époque ou il est inadmissible de frapper ou gifler un enfant, comment accepter le comportement de cet adulte, même en BD?

Je pense que beaucoup d'entre-nous ont des enfants, ou en auront un jour. Je leur souhaite de ne pas avoir à gérer ce genre de situation.

Alors oui, la censure est inacceptable, mais dire n'importe quoi impunément aussi.


Houston Atterissage demandé... Roger Le temps est beau vous pouvez y aller

Gérer quoi ? L'incompétence de parents qui veulent avoir du temps libre en mettant leurs enfants devant Internet ? Quand tu files un couteau à un petit enfant au début, tu restes à coté au cas où non ? C'est pareil quand tu marches avec lui souvent tu lui donnes la main non ? Pourquoi sur Internet tu le laisses seul faire ce qu'il veut ? Les parents n'ont que la conséquence de leur égoisme.

Tu as du mal à avaler quoi ? La morale n'est pas le droit français désolé, l'émotion n'a pas sa place en justice (crache moi dessus si tu veux mais c'est la vérité).
[message édité par golgo2017 le 25/02/2012 à 10:58 ]
Inscrit le 04/05/2007
1542 messages publiés
je vous conseille de voir le film Polisse... le bulot de ces fonctionnaires est super difficile, alors jugé ce travail à la place du juge... je pense que certain devrait rester à leur place, n'est ce pas?
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
zig, le 25/02/2012 - 00:59
Comme d'habitude, nous n'avons qu'une seule vision de l'histoire. Celle de celui qui se présente comme une victime du harcèlement gendarmistique.
Mais cela n'empêche pas de les gens de plaindre cette personne sans bien sûr savoir ni qui il est, ni ce qu'il a réellement fait, ni ce qu'on lui reproche. C'est peut-être un type très bien, mais peut-être pas.

En tous cas, cette BD fait débat dans les commentaires sur son site.
http://piratesourcil...tte-lecole.html

Sinon, juste en passant pour Guillaume. Ce serait bien que tu ailles un peu plus loin que juste lire ce que machin a dit du site de bidule... Parce qu'écrire à 19h58 qu'il a fait savoir que son matériel a été confisqué par les gendarmes est démenti par son site Internet où il écrit "Aujourd'hui j'ai pu récupérer mon matériel"...


Tu as raison de dire que nous n'avons pas la totale version de l'histoire. Il serait peut-être bon que Guillaume appelasse l'accusé et la police pour en savoir davantage.

Néanmoins on sait qu'il a pu récupérer son matériel. Donc il lui a été confisqué.

Ce que, pour une histoire aussi ridicule, est totalement disproportionné, je pense que même avec la pire mauvaise foi de troll possible, tu en conviendras tout de même...
Inscrit le 29/08/2008
1184 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/02/2012 - 11:08
je vous conseille de voir le film Polisse... le bulot de ces fonctionnaires est super difficile, alors jugé ce travail à la place du juge... je pense que certain devrait rester à leur place, n'est ce pas?


Un film ne reste que fiction...présentée sous une certain angle. Tu fais erreur, ils jugent eux-memes leur travail, c'est ça le problème. Tu sais que entre une enquete et un éventuel proces il y a la transmission au tribunal qui fait que si ça se trouve le dossier s'écroule car certains ont une vision un peu étroite de la chose -je parle des gendarmes pas de toi). Après si ça te fait plaisir qu'on foute en l'air des milliers d'euros du contribuable pour choper Pirate Sourcil pendant que d'autres si ça se trouve commettent vraiment des faits de pédophilie sur Internet, libre à toi.
Inscrit le 29/04/2010
393 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/02/2012 - 11:08
je vous conseille de voir le film Polisse... le bulot de ces fonctionnaires est super difficile, alors jugé ce travail à la place du juge... je pense que certain devrait rester à leur place, n'est ce pas?


Mais c'est bien ce que tout le monde dit, laissons le travail de juge à un juge et non à des policiers dont ce n'est pas le travail.
Ce genre de boulot doit faire perdre pas mal de repère.

Que chacun reste à sa place.
[message édité par Kheltdire le 25/02/2012 à 11:55 ]
Inscrit le 11/03/2009
1720 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/02/2012 - 11:08
je vous conseille de voir le film Polisse... le bulot de ces fonctionnaires est super difficile, alors jugé ce travail à la place du juge... je pense que certain devrait rester à leur place, n'est ce pas?
Incroyable ça... Même quand c'est pas ton registre, tu arrives quand même à dire des conneries.
Oui, travailler à la police des mineurs n'est pas facile et super glauque mais réussir à voir dans cette BD que l'auteur est un éventuel pédophile c'est quand même à la limite de la stupidité crasse
Inscrit le 15/03/2011
279 messages publiés
Videoclub tu nous conseille de voir le film polisse ?
http://www.__dailymo...isse_shortfilms
J'invite donc tous les lecteurs de numera a regarder cet extrait du film polisse. Film qui dédramatise les viols et les abus sexuels... entre autre...
Inscrit le 08/04/2009
544 messages publiés
Photovive, le 25/02/2012 - 09:13
Magnifique choeur d'indignation. Que je partage en partie d'ailleurs.

Avec toutefois un bémol, dire que l'auteur voulait faire de l'humour au 2ème degré, n'est qu'une façon d'esssayer de dé-responsabiliser l'auteur, un peu facile, non?
Mais surtout c'est une façon de banaliser ce genre de faits, et ça j'ai quand même du mal à l'avaler. A l'époque ou il est inadmissible de frapper ou gifler un enfant, comment accepter le comportement de cet adulte, même en BD?

Je pense que beaucoup d'entre-nous ont des enfants, ou en auront un jour. Je leur souhaite de ne pas avoir à gérer ce genre de situation.

Alors oui, la censure est inacceptable, mais dire n'importe quoi impunément aussi.

Et dire qu'il faut d'abord passer par la justice est une évidence, mais il faudrait commencer par la réformer, les exemples quotidiens nous prouvent que malheureusement elle ne rempli plus son rôle.

Débat ouvert donc, mais évitons de prendre des positions aussi simplistes et non réfléchies. Le sujet est trop grave pour qu'on le banalise ainsi.


C'est toi qu'on devrait enfermer, tu es bien plus dangereux pour le bien de la société que ce petit rigolo de pirate sourcil. Ca me hérisse les poils de lire des avis comme ça, aussi sots. Ca n'existe pas le délit d'imbécilité? Apparemment non, puisque c'est ce type dont on a confisqué le matériel, et pas le tien.

Mais au secours, qui sont ces gens qui ne savent pas faire la différence entre de l'art, de l'humour, aussi bête soit-il, et la réalité? On se permet de censurer une bédé complètement idiote, faite seulement pour rire, comme il y en a des millions, et certains osent venir ici avec des arguments dignes de procaryotes, en parlant "d'accepter le comportement de cet adulte, même en bd"?

Ca me rassurerait de savoir que ce genre de réactions a toujours existé, et que la société est capable de se remettre d'un tel degré d'ignorance et de bêtise. Je viens de voir aujourd'hui un article dans le monde sur la campagne de vladimir Poutine, dans lequel on apprend à quel degré se situe la manipulation de la population en vue des futures élections. On dirait qu'il n'y a aucun opposant, qu'il les écrase tous en silence, que la censure est totale. On a même créé un clip immonde dans lequel on vante sa nature forte et puissante.

Ca fait peur de se dire qu'on glisse petit à petit vers un monde pareil, avec des gros cons pour nous dire qu'il est interdit de dessiner des bédés simplistes ayant un quelconque rapport avec la pédophilie. C'est consternant d'ignorance, et ça me fiche les boules.

Pour ma part, photovive, lorsque tu dis ceci : "Alors oui, la censure est inacceptable, mais dire n'importe quoi impunément aussi.", tu fais preuve d'une imbécilité sans nom. L'auteur de cette bédé n'a fait que mettre un personnage dans une situation comique, à l'aide de dessins bien conventionnels, sans rien montrer du tout, ce qui laisse cette bédé bien loin derrière d'autres qui vont tellement plus loin, dans le même domaine. Et ça fait du bien de pouvoir en rire, contrairement à ce que tu penses, ça s'appelle de l'humour noir. Et lorsque c'est dit en bédé, ça passe encore mieux. Et si des trous de balle comme toi pensent qu'il faut punir ces blasphémateurs, c'est une atteinte à la liberté d'expression, ce qui est bien plus grave que des dessins pareils. Il faut être sacrément tordu pour croire que ce genre de bédé risquerait d'éveiller quoi que ce soit de malsain chez quelqu'un.
Inscrit le 16/07/2004
913 messages publiés
Hier les mots,aujourd'hui les dessins,demain l'esprit ?
Inscrit le 29/04/2010
393 messages publiés
ladyblabla, le 25/02/2012 - 12:32
Videoclub tu nous conseille de voir le film polisse ?
http://www.__dailymo...isse_shortfilms
J'invite donc tous les lecteurs de numera a regarder cet extrait du film polisse. Film qui dédramatise les viols et les abus sexuels... entre autre...


Ou quand les nerfs craquent et sont au final susceptible de laisser un traumatisme plus important que les actes mis en cause...
Pour le coup, cet extrait est une parfaite réponse à Vidéoclub
Inscrit le 25/02/2012
1 messages publiés
Photovive, ce genre d'argument est exactement celui de la "gauche" (notez les guillemets) bien pensante modèle Ségolène Royal - Cf son livre "Le Ras Le Bol Des Bébés Zappeurs" où elle voyait dans les mangas et l'animation Japonaise la cause de tous les maux de la jeunesse. Ainsi on a d'un côté la droite policière qui applique sa censure à grands coups de matraque, mais de l'autre côté, une hypocrisie pernicieuse qui prône la liberté d'expression mais veut censurer "au cas par cas", pour "le bien de nos enfants" en usant de l'argument éculé que "tout le monde n'a pas les bonnes capacités de discernement."
C'est le vieux discours méprisant : "Moi je comprends que c'est de l'humour, mais tout le monde n'est pas aussi intelligent que moi alors certains pourraient prendre ça au premier degré et donc, pour leur bien, mieux vaut censurer cela." Pour simplifier et faire un parallèle authentique, la pornographie c'est une perversion qu'il faut interdire aux masses, mais ça distrait l'élite du parti.

Et après, on va censurer au nom du politiquement correct : foutons ce type en taule parce que ses dessins ont offensé une minorité. Et on fera cela avec la conscience tranquille, tout en se disant que nous on n'est pas des gendarmes pudibonds comme Sarko et consorts qui sont à la botte des puissants et des marchands d'arts. (Editeurs, distributeurs, groupes de média...)

Alors non, de droite comme de gauche et quelles qu'en soient les justifications (protéger les "innocents" ou protéger les puissants) la censure reste la censure et doit être combattue, pour le principe et les précédents qu'elle installe. Ce n'est pas négociable.
Inscrit le 24/02/2006
5687 messages publiés
Il y a des choses pas nettes dans cette affaire.
Les policiers ne peuvent agir de leur propre chef que si on est en flagrance. Or cette BD est assez ancienne et l'utilisation de la flagrance devient assez capilotractée. Sinon ils agissent sous la supervision et la demande du procureur.

Hors flagrance, il est possible de contester la perquisition. Dans ce cadre là ca fait chier les forces de l'ordre car ca implique d'office une garde à vue si les force de l'ordre souhaitent poursuivre et la présence de l'avocat mais empêche la perquisition de se poursuivre.

La durée de conservation des ordinateurs est courte. En dehors d'une copie des données et/ou la mise en place d'un troyen, la conservation des ordinateurs ne permet que peu de temps pour l'expertise.

Donc audition libre pour éviter la présence d'un avocat, perquisition peu ou pas justifié, il y a de quoi s'interroger sur le but suivit.
Inscrit le 02/03/2010
1160 messages publiés
En même temps, Bourgpat, peut-être le délai est-il dû à une mauvaise gestion des délais, et comme il s'agissait d'un soupçon induit par une BD et non d'une constatation directe de crime ou une dénonciation de crime, ils ont été moins pressés? Là évidemment, n'étant pas juriste, je ne fais que supposer. Je me trompe peut-être totalement, mais ce ne serait pas la première fois que le fonctionnariat serait à la bourre
Inscrit le 25/02/2012
3 messages publiés
C'est quand même marrant de lire beaucoup de commentaires qui crachent sur la police, sans savoir comment cela fonctionne, ainsi que le fonctionnement de la justice.
Y a t'il eu plainte de la part de particuliers dans cette affaire pour que la "police" s'en mêle et enquête? Des parents offusqués? Des gens qui trouvent ça carrément pas net ? Des enfants qui l'ont vu ?

Ce n'est pas la "police" qui censure mais bien la justice qui l'ordonne.

perso j'aime bien l'humour noir, mais là perso je trouve ça limite, même si je sais que ça reste de l'humour "choquant" voulu par l'auteur. J'adhère pas a cette mini bd, mais je reste plus que dubitatif quant a une censure, si tel est le cas, il y a forcement un "ecrit" faisant preuve.
Perso ça me fait plus penser a un coup de pub mais ce n'est qu'un avis perso. Tout comme certains apprecient la bd et d'autres pas.
Inscrit le 10/11/2008
4042 messages publiés
De toute façon nous n'avons pas le dossier en main alors on ne peut que spéculer.

Maintenant perso je suis pour que le pouvoir discrétionnaire des officiers de police judiciaire soit contrebalancé par le juge des libertés lors de la procédure d'enquête.

Dans cette affaire il y a 2 droits et une liberté individuelle qui ont été entravées:

1 Droit de propriété privée
2 Droit au respect de sa vie privée
3 liberté de communication et d'expression

Ces atteintes dans le cadre d'une action au nom des libertés public DOIT POUR MA PAR ETRE D2CIDE PAR UN JUGE et plus par un officier de police judiciaire seul ou en accord avec ses supérieurs.

On peut imaginer des procédures simples pour des demandes "de mandat" et une procédure clairement encadré pour les situations de péril ou il faut agir tout de suite sans attendre ou dans ce dernier cas (situation de péril) le juge des libertés servirait "de boite noire" pour pouvoir revenir sur les fait plus tard histoire de vérifier si il ni a pas eu de bavures ou de vis de procédures etc. car le procureur est partie au procès (c'est lui qui poursuit au nom de la société) il n'a a mon sens pas a décider d'une atteinte aux libertés individuelles voir a conduire l"enquête préliminaire (car dans le cadre d'une instruction il y a un juge qui instruit le dossier et toutes les parties ont accès au dossier la procédure n'est pas la même).
Inscrit le 15/02/2009
96 messages publiés
/*Mode paranoïaque*/

Une petite voix me donne envie de lui dire "Fait vérifier ton matos, formate a fond et réinstalle tout ton disque dur".

C'est extrême comme méfiance, mais de nos jours on n'est jamais trop prudent.


Exact: je ne sais plus comment c'est tourné, mais LOOPSI donne les pouvoirs d'écoute informatique...
le mieux: change de matos complet et repars de 0
Inscrit le 18/05/2011
42 messages publiés
Super, donc Pirate Sourcils va devoir censurer des articles… je suppose sans passer devant un juge, donc par la simple volonté d’un flic. -____-’

Photovive, le 25/02/2012 - 09:13
Avec toutefois un bémol, dire que l'auteur voulait faire de l'humour au 2ème degré, n'est qu'une façon d'esssayer de dé-responsabiliser l'auteur, un peu facile, non?
Mais surtout c'est une façon de banaliser ce genre de faits, et ça j'ai quand même du mal à l'avaler. A l'époque ou il est inadmissible de frapper ou gifler un enfant, comment accepter le comportement de cet adulte, même en BD?

Mais purée, on s’en branle que ça soit du premier ou du second degré, que ça soit une blague ou pas, que ça soit drôle ou pas, que ça choque ou pas… puisque c’est pas des critères légaux.

Est-ce qu’on va censurer tous les films/bd/romans/blagues/etc. qui mettent en scène un meurtre, parce que que tuer, c’est illégal ? Et est-ce que ces innombrables ½uvres de l’esprit qui mettent en scène des meurtres banalisent l’acte en soi ? Non, bien sûr, parce que la plupart des gens qui ont un minimum de purée de cervelle dans la tête, ils savent que tuer et représenter fictivement un meurtre, ce n’est pas tout à fait la même chose.

Sauf qu’à chaque fois qu’il est question de pédophilie, ça y est, c’est la panique morale, il faut qu’il y ait un tas d’hystériques qui viennent se rouler par terre.
[message édité par Ætouq le 25/02/2012 à 20:12 ]
Inscrit le 08/07/2006
88 messages publiés
Si ça peut aider le Pirate Sourcil :

Des politiciens pédophiles, libre d'agir en toute impunité.

http://www.__youtube...h?v=YWLVIIejHXY
Inscrit le 15/02/2012
6 messages publiés
Inscrit le 16/07/2004
913 messages publiés
Bref,c'est bien sur-réaliste comme histoire,on nage en plein délire...

Gloire à la pensée unique mes frères !!!
[message édité par DarKCaLLiSTo le 26/02/2012 à 16:18 ]
Inscrit le 18/05/2011
42 messages publiés
Streisand ?

http://pix.toile-lib...g=piratesourcil
(merci le cache Google)
[message édité par Ætouq le 26/02/2012 à 18:04 ]
Inscrit le 26/02/2012
1 messages publiés
Y a aussi la possibilité que voyant ses stat' en berne, ce brave blogueur se fasse un petit coup de pub gratuit surtout en ces temps troublés par toutes ces lois liberticides. Après tout, il va très loin dans la provocation (sans être forcément drôle, juste provoc') alors pourquoi pas aller très loin pour faire parler de lui ?

Il y a plusieurs points très obscurs quant à la manière dont ça s'est passé. Quand j'entends certaines personnes traiter de moult noms d'oiseaux le corps policier sans trop savoir comment ce type de perquisition s'applique (légende urbaine que la police puisse perquisitionner sans se justifier), alors que la décision est censée être prise par un juge. Il s'est passé à peine 24h de soit-disant rétention de matériel et on le relâche comme ça, en lui demandant de censurer 4 pauvres articles, sans demander de mettre un avertissement pour l'âge sur son blog vu le caractère un peu limite de pas mal d'histoires. Je trouve ça trop gros pour être vrai.

Personnellement, si on en vient à cette extrémité pour se faire de la pub, on est juste une prostituée du net et de ses stat'.
Inscrit le 08/04/2009
544 messages publiés
Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une pub, sinon il serait vraiment machiavélique! Le type semble honnête dans ses propos.

Et donc il a du virer 5 histoires, jugées par des lumières qui sont censées combattre la pédophilie comme potentiellement dangereuses? C'est brillant cette approche, en censurant un blog de blagues en bédé. Il vont avoir du boulot en fixant la barre au ras du sol.

J'imagine le pervers monstrueux qui se découvrirait attiré par les enfants, à la suite de cette terrible bédé.

Ces policiers ont l'intelligence à la mesure de leurs agissements, aussi subtils que dans "Polisse", superbe film judicieusement conseillé par vidéoclub un peu plus haut.
Inscrit le 24/02/2006
5687 messages publiés
Si c'est de la publicité, il serait peut être bon alors que les policiers et le procureur qui ont décidés d'organiser cette publicité passent leur journée sur des affaires qui méritent d'y passer du temps et non sur des bd clairement non pédophiles.

Au lieu de perdre leur temps à faire de la publicité à un auteur de bd, il n'y a pas des choses sérieuses à faire de tout ce temps perdus. Pour trouver ces bd pédophiles, il faut clairement être un pervers qui va passer à l'acte et se poser la question de son hospitalisation d'office.

On peut les trouver de mauvais goût, mais au moins il y a un rappel du caractére intrafamillial de ce genre d'affaires, ou impliquant des adultes en charge des enfants avant les agressions de la part d'inconnus. Et oui la réflexion sur le caractére éphébophile des religions du texte qui prônent la virginité lors du mariage et pédophile est interessante au vus de l'encouragement qu'elles ont apportés au cours des siécles à ce genre de perversions.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
goalposthead, le 25/02/2012 - 10:08
Photovive, essayons de présenter la chose avec un autre exemple que la BD.

Les blagues à la con, par exemple. Nous en connaissons tous. Ca va de la blague "belge" à la blague "de blonde" et oui, hélas, il y a aussi des blagues sur les pervers. Certaines, d'ailleurs, parfaitement inracontables en bonne société. Il y a aussi des blagues sur les cons qui battent leur femme, des blagues sur le terrorisme, des blagues sur tout en fait. Sont-elles forcément de bon goût? Non. Les situations qu'elles dépeignent sont-elles moralement acceptables? Pas toujours et loin s'en faut. Ca va même parfois très, très loin. Ces blagues sont des versions ridiculisées des choses qui nous effraient, nous horripilent ou nous angoissent à un niveau ou un autre. Jadis, on brûlait en place publique des effigies représentant la peste, dans l'espoir de l'éloigner. Le mécanisme est le même, mais coûte moins cher en combustible. On brûle nos peurs par le rire.

Ce n'est pas pour autant que dès que quelqu'un invente ou raconte l'une de ces blagues douteuses qu'un escadron de gendarmerie débarque pour serrer l'individu incriminé. On se contentera de dire que "untel a un humour de chiotte" et si ça se trouve, ça lui coûtera en termes de popularité, si son public n'est pas du même panier que lui. Perso, je n'ai jamais vu personne se faire arrêter pour avoir eu un humour de merde.
Sans déconner, ça ne vous fait pas penser au mec qui prend l'avion pour New York, arrive à la douane US et à qui on demande "Avez-vous l'intention d'accomplir des actions terroristes sur le sol Américain?" et qui, excédé par une question aussi conne, répond "Oui, j'ai tout prévu, ma savonnette piégée me servira à faire exploser la Statue de La Liberté" et se fait illico embarquer au nom du Patriot Act?

Ou alors, on est dans un monde qui mêle allègrement le 1984 d'Orwell et Minority Report:
"On pense que tu as peut-être des pensées qui pourraient induire chez toi un comportement criminel, à cause d'une bd que tu as dessinée, dans laquelle des personnages fictifs ont une attitude criminelle clairement définie bien que simplement suggérée par une situation et des propos subséquents audit crime. Par conséquent, nous allons faire un raid sur ta baraque, par pure précaution et parce qu'il faut bien qu'on justifie nos lois de merde, surtout que les élections approchent et qu'il faut exploiter toutes les peurs dispo. Ah, et aussi, on va te convoquer chez le juge. Autant faire les choses bien. Ah, c'était de l'humour? On s'en fout."

Si demain on trouve des éléments à charge (et je ne parle pas des brouillons de sa bd!) sur les disques durs du dessinateur, alors là, on en reparlera et je réviserai ma position, uniquement en ce qui concerne l'affaire en cours, histoire de ne pas généraliser.. Dans le cas inverse, le bras armé de la Loi (c'est à dessein que je ne parle jamais de justice) aura surtout l'air d'un pied.

Affaire à suivre donc... et arrêtez donc un peu avec le "c'est grave de banaliser". Tout le monde le fait, tout le temps, pour des sujets très graves et variés. La famine en Afrique a été surbanalisée à coups de spots "chocs" diffusés aux heures des repas et en période de fêtes, on voit mourir des centaines d'enfants à la télé pile au moment où on s'attends à les voir, ôtant toute force à ces images qui au départ sont censées inciter les gens à apporter leur aide. Résultat? La plupart s'en foutent en bloc. Eh oui, elle est belle, l'humanité.

Alors si une blague vous déplaît, quel qu'en puisse être le sujet ou le ressort comique, si une BD vous gêne aux entournures, si une chanson vous agresse, si un livre vous offusque, la solution est simple: tant que l'auteur n'est pas un criminel avéré et méritant un châtiment, allez mater autre chose. Desproges le disait fort bien, on peut effectivement rire de tout, mais pas avec tout le monde, et si vous n'aimez pas qu'on dise pipi-caca dans votre poste, il y a un bouton pour ça. En plus ça coûte moins cher que de mobiliser l'appareil judiciaire pour des prunes.

c'est assez bien vu. Le problème avec les législations actuellement votées ou déjà en vigueur, c'est qu'elles empiètent sur cette possibilité d'exorciser les horreurs du monde en plaisantant à leur sujet - et par extension, elles permettent de criminaliser la parodie et le pastiche. Et c'est justement là que ça devient vicieux : ça permet de censurer des discours contestataires qui se parent justement du pastiche ou de la parodie pour passer.

Evidemment, pas grand chose de contestataire dans une petite BD qui parle incidemment de pédophilie. Mais le mécanisme est peu ou prou le même quand il s'agit de censurer des comptes parodiques de l'histrion élyséen en campagne sur Twitter, des vidéo qui dénoncent les excès de Monsanto ou Novartis, etc, ad lib. Si y en a encore pour croire que la liberté d'expression n'est pas la target de ce genre de législations, on peut plus grand chose pour eux.


Loppsi, délit d'usurpation d'identité, les deux derniers exemples en date que nous avons abondamment dénoncés comme créant des précédents juridiques susceptibles d'être exploités par tel ou tel pouvoir en place pour censurer la liberté d'expression : et en quelques semaines on a eu une multiplication d'exemples flagrants des dérives de ces législations.

Heureusement qu'on peut encore manifester avec des masques Anonymous, quoi qu'en pensent des "gens" comme JF Copé ou Muriel Mraland-Minitello avec leur loi à la con sur l'interdiction de dissimuler son visage dans un lieu public. Faut dire qu'avec l'hiver qu'on a eu, il était rigoureusement impossible d'appliquer cette loi scélérate.

Mais les tocards de l'UMP ont un problème, de toutes façons, avec la liberté d'expression et le pluralisme d'opinion. Dernier exemple en date, l'inénarrable Guano (pardon, Guaino), qui s'emporte contre un socialiste qui lui explique gentiment que son débat de merde sur l'identité nationale était "indigne"... Non seulement les types de l'Union des Mercantiles et des Pétainistes travestissent la réalité (à l'image d'un "Guéant" qui truque les chiffres de l'INSEE ou de "la" délinquance), mais aussi ne supportent-ils pas la moindre contradiction.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
zig et puce : son matériel a bien été saisi puisqu'il a pu le récupérer. De plus, il précise qu'il devra retirer certains articles de son blog ; la liberté d'expression en prend plein la gueule dans cette affaire. Et s'il fallait une enquête à chaque fois qu'un article de blog fait débat...

Bien sur que son matériel a été saisi, puis restitué. Ma remarque ne portait par sur ce point, mais sur le fait que Numerama n'est pas allé vérifier, à l'heure de l'écriture de l'article que le matériel avait été restitué.

Sinon, je ne suis pas d'accord : non, il ne DOIT pas retirer certains articles de son blog. Seul un juge peut l'ordonner. Donc s'il retire des articles, c'est volontairement. Les gendarmes lui ont probablement expliqué ce qu'il risquait s'il les laissait et il a pris sa décision en évaluant les risques qu'il prenait.
La liberté d'expression, c'est aussi le devoir de ne pas dire n'importe quoi (article 11 de la déclaration des droits de l'homme de 1789).
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Photovive, essayons de présenter la chose avec un autre exemple que la BD.

Les blagues à la con, par exemple. Nous en connaissons tous....


Ce sont souvent les mêmes qui trouvent que s'attaquer à cette BD est minable car "dessiner n'est pas promouvoir la pédophilie" qui vont hurler contre les bouquins de Frédéric Mitterrand où il décrit les aventures homosexuelles de son héros en Asie.

Alors si une blague vous déplaît, quel qu'en puisse être le sujet ou le ressort comique, si une BD vous gêne aux entournures, si une chanson vous agresse, si un livre vous offusque, la solution est simple: tant que l'auteur n'est pas un criminel avéré et méritant un châtiment, allez mater autre chose

Tout à fait d'accord. Mais encore faut-il que la police ou les gendarmes puissent faire leurs enquêtes quand ils ont des soupçons.
Et je rappelle que ni la BD, ni son site n'ont pas été censurés, puisque seul un juge peut le décider.
Inscrit le 09/08/2010
603 messages publiés
J'aime la France de Sarkozy. On peu en avoir encore pour 5 ans dites vous ? Je signe tout de suite ! J'aime pas les pauvres, les Arabes et la liberté d'expression.

Putain de France
Inscrit le 24/02/2006
5687 messages publiés
zig, le 27/02/2012 - 08:38

Photovive, essayons de présenter la chose avec un autre exemple que la BD.

Les blagues à la con, par exemple. Nous en connaissons tous....



Ce sont souvent les mêmes qui trouvent que s'attaquer à cette BD est minable car "dessiner n'est pas promouvoir la pédophilie" qui vont hurler contre les bouquins de Frédéric Mitterrand où il décrit les aventures homosexuelles de son héros en Asie.




C'est histoires sont aussi pédophiles que ne le sont des photo de vacance à la plage d'enfants. Il n'y a rien de pornographique dedans et si cela fait naitre des pulsions pédophiles dans la tête du lecteur, c'est que le lecteur à un gros problème à faire traiter.

Pour le livre de FM, il était jusqu'à la polémique décrit par son auteur comme autobiographique et relatant des faits réels. Depuis la polémique, il est bcp moins autobiographique et traite de faits inventés par l'auteur.

Ici l'auteur ne parle pas de faits de sa vie. C'est des histoires purement fictionnelles qui n'ont aucun caractère pornographique ni même érotique.
"Une histoire de petit" pourrait même figurer sur des dépliants distribués aux enfant pour leur dire de faire attention aux étranger si ce n'était pas déjà ce que les enfants apprennent le plus facilement.
Inscrit le 02/03/2010
1160 messages publiés
Pour finir d'arranger l'auteur se fait appeler *Pirate* Sourcil. Avec un nom pareil, c'est forcément un dangereux individu dont le moindre propos doit provoquer des soupçons... mais bon, j'exagère sûrement
Inscrit le 10/07/2009
1203 messages publiés
zig, le 27/02/2012 - 08:28
La liberté d'expression, c'est aussi le devoir de ne pas dire n'importe quoi (article 11 de la déclaration des droits de l'homme de 1789).


Interdisons la bible alors.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
ashitaka18, le 27/02/2012 - 12:10
zig, le 27/02/2012 - 08:28
La liberté d'expression, c'est aussi le devoir de ne pas dire n'importe quoi (article 11 de la déclaration des droits de l'homme de 1789).


Interdisons la bible alors.


???
Relis l'article 11. Et si tu estimes que la Bible est en contradiction avec cet article, va porter l'affaire devant un tribunal.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
bourgpat, le 27/02/2012 - 09:08
zig, le 27/02/2012 - 08:38

Photovive, essayons de présenter la chose avec un autre exemple que la BD.

Les blagues à la con, par exemple. Nous en connaissons tous....



Ce sont souvent les mêmes qui trouvent que s'attaquer à cette BD est minable car "dessiner n'est pas promouvoir la pédophilie" qui vont hurler contre les bouquins de Frédéric Mitterrand où il décrit les aventures homosexuelles de son héros en Asie.




C'est histoires sont aussi pédophiles que ne le sont des photo de vacance à la plage d'enfants. Il n'y a rien de pornographique dedans et si cela fait naitre des pulsions pédophiles dans la tête du lecteur, c'est que le lecteur à un gros problème à faire traiter.

Pour le livre de FM, il était jusqu'à la polémique décrit par son auteur comme autobiographique et relatant des faits réels. Depuis la polémique, il est bcp moins autobiographique et traite de faits inventés par l'auteur.

Ici l'auteur ne parle pas de faits de sa vie. C'est des histoires purement fictionnelles qui n'ont aucun caractère pornographique ni même érotique.
"Une histoire de petit" pourrait même figurer sur des dépliants distribués aux enfant pour leur dire de faire attention aux étranger si ce n'était pas déjà ce que les enfants apprennent le plus facilement.


Peut-être que oui, peut-être que non.

Je ne connais personnellement ni l'auteur de ses BD, ni Mitterrand. Je ne sais pas qui ils sont réellement, ni ce qu'ils font réellement, ni ce qu'ils disent faire.

Mon intervention porte uniquement sur les points suivants :
1) Avant de dire que machin a raison, que truc a tort, que bidule est victime d'une machination policière, je veux juste avoir les avis et explications des uns et des autres. Je ne prendrais JAMAIS position en n'ayant que l'avis d'une des parties.
2) Je sais que certains veulent faire croire que nous sommes dans un régime dictatorial. C'est vrai qu'il y a eu des tentations depuis plusieurs dizaines d'années. Mais en attendant, nous citoyens français, avons encore le droit d'exiger le respect des règles constitutionnelles. Quand un mec dit qu'il a été censuré par la gendarmerie qui l'a obligé à retirer des textes, c'est du pipeau.
3) Les services judiciaires ont le droit de pratiquer des saisies, des perquisitions, des fouilles sur les personnes qu'elles soupçonnent d'un délit. Je conteste le droit à quiconque de crier au scandale parce qu'il a du subir un tel acte. Cela reviendrait à dire que seuls les coupables peuvent être suspectés, donc à admettre l'existence d'une police hors la loi
Inscrit le 24/02/2006
5687 messages publiés
zig, le 27/02/2012 - 13:47


3) Les services judiciaires ont le droit de pratiquer des saisies, des perquisitions, des fouilles sur les personnes qu'elles soupçonnent d'un délit. Je conteste le droit à quiconque de crier au scandale parce qu'il a du subir un tel acte. Cela reviendrait à dire que seuls les coupables peuvent être suspectés, donc à admettre l'existence d'une police hors la loi


Sur la procédure, il est question d'y revenir;

Une audition libre pour éviter la présence d'un avocat.

Il est possible de contester la perquisition puisque il n'est pas question d'une action en flagrance (certains point indiquent la supervision du procureur dans l'affaire) par contre cela impliquait alors la mise en garde à vue avec la fouille au corps, son inscription dans les fichiers de police pour une affaire de m?urs sur mineur et son décorum près à décourager les plus téméraires.

Oui, il n'y a pas d'action en justice mais nier la pression mise sur la personne mise ne cause me semble léger sans avoir pris connaissance de la réalité des bd incriminées.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Oui, il n'y a pas d'action en justice mais nier la pression mise sur la personne mise ne cause me semble léger sans avoir pris connaissance de la réalité des bd incriminées.


Je conteste seulement toutes les réactions basées uniquement sur UNE seule description des faits et les interprétations abusives.
Inscrit le 30/05/2010
459 messages publiés
je vous conseille de voir le film Polisse... le bulot de ces fonctionnaires est super difficile, alors jugé ce travail à la place du juge... je pense que certain devrait rester à leur place, n'est ce pas?


ah ouais t as raison, je m en vais le telecharger de ce pas !
Inscrit le 24/02/2006
5687 messages publiés
zig, le 27/02/2012 - 15:17

Oui, il n'y a pas d'action en justice mais nier la pression mise sur la personne mise ne cause me semble léger sans avoir pris connaissance de la réalité des bd incriminées.



Je conteste seulement toutes les réactions basées uniquement sur UNE seule description des faits et les interprétations abusives.

Il faudrait une procédure de grand juri pour voir si l'affaire mérite d'être poursuivie avant toute garde à vue, saisie du matériel ou audition libre vu qu'il n'est
en aucun cas question de flagrance.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
bourgpat, le 27/02/2012 - 09:08
zig, le 27/02/2012 - 08:38

Photovive, essayons de présenter la chose avec un autre exemple que la BD.

Les blagues à la con, par exemple. Nous en connaissons tous....



Ce sont souvent les mêmes qui trouvent que s'attaquer à cette BD est minable car "dessiner n'est pas promouvoir la pédophilie" qui vont hurler contre les bouquins de Frédéric Mitterrand où il décrit les aventures homosexuelles de son héros en Asie.




C'est histoires sont aussi pédophiles que ne le sont des photo de vacance à la plage d'enfants. Il n'y a rien de pornographique dedans et si cela fait naitre des pulsions pédophiles dans la tête du lecteur, c'est que le lecteur à un gros problème à faire traiter.

Pour le livre de FM, il était jusqu'à la polémique décrit par son auteur comme autobiographique et relatant des faits réels. Depuis la polémique, il est bcp moins autobiographique et traite de faits inventés par l'auteur.

Ici l'auteur ne parle pas de faits de sa vie. C'est des histoires purement fictionnelles qui n'ont aucun caractère pornographique ni même érotique.
"Une histoire de petit" pourrait même figurer sur des dépliants distribués aux enfant pour leur dire de faire attention aux étranger si ce n'était pas déjà ce que les enfants apprennent le plus facilement.


Tu me sembles connaître la vie intime de Mitterrand et de Pirate Sourcil bien mieux que moi et être capable de faire la différence entre imagination, fantasme et réalité.
Inscrit le 10/07/2009
1203 messages publiés
zig, le 27/02/2012 - 13:37
ashitaka18, le 27/02/2012 - 12:10
zig, le 27/02/2012 - 08:28
La liberté d'expression, c'est aussi le devoir de ne pas dire n'importe quoi (article 11 de la déclaration des droits de l'homme de 1789).


Interdisons la bible alors.


???
Relis l'article 11. Et si tu estimes que la Bible est en contradiction avec cet article, va porter l'affaire devant un tribunal.


Simple constat, si dire n'importe quoi est illégale selon les droits de l'homme les religieux sont dans la merde.
Inscrit le 28/06/2004
360 messages publiés
Question con:

Quel est le contenu du dossier? on ne déclenche pas une procédure d'enquete de justice avec perquisition et saisi de matériel pour une simple bd? ou alors la France a buguée?

tout comme on ne fait pas une fouille anale pour une simple diffamation, et on ne fait pas attendre le prévenu 4 heures dans le froid alors que la procédure veut qu'on le présente immédiatement au juge dans ce cadre ...
Ah merde on l'a fait, et on en a parlé parce que c'était qqu'un de la presse.

Mais on ne parle pas du fait qu'on fait venir _tous les jours_ les détenus devant être entendu dés 6 heures du matin dans le palais de justice (même si ils ont audience l'après midi (jusque là c'est moyen mais ça passe), dans des locaux non chauffé en plein hiver (et là ca passe beaucoup moins bien), avec parfois pas de repas (c'est pas drole sinon).

des détentions préventives de plusieurs années (cad en prison alors que non jugé ...) Fatalement, la tentation est grande derrière de le juger "coupable" pour éviter de perdre la face à avoir mis qqu'un d'innocent en prison...

Budget de la sécurité (flics toussa) :
17 milliards
Budget de la sécurité civile (déminage,...) :
437 millions
Budget de la justice :
7 milliards
...


La justice française, c'est certainement pas un code EAL7 ...
Inscrit le 24/02/2006
5687 messages publiés
zig, le 27/02/2012 - 17:26


Tu me sembles connaître la vie intime de Mitterrand et de Pirate Sourcil bien mieux que moi et être capable de faire la différence entre imagination, fantasme et réalité.


Tu semble vouloir répondre à coté de manière intentionnelle.

Pour FM, avant la polémique, ses interventions sur son livre marquaient le caractère autobiographique de l'?uvre dans les interview de l'auteur. Après la polémique le caractère autobiographique était exagéré selon l'auteur qui indiquait qu'il avait largement romancé son récit. Tu n'as pas besoin de connaitre l'auteur juste de voir comment son discours à évolué.

Pour pirate sourcil, les bds en questions ne sont même pas érotique. C'est de l'humour noir pour certaines, mais pour arriver à y trouver un caractère érotique, il faut être sévèrement pervers. Pour le "guide touristique" c'est même plutôt une dénonciation de pratiques culturelle nauséabondes comme exposer le drap taché de sang après la nuit de noce. Pour tacher un drap comme sur la deuxième case avec un strap-on, il faut réellement faire l'économie sur le lubrifiant.
Inscrit le 28/06/2004
360 messages publiés
zig, le 27/02/2012 - 13:37
ashitaka18, le 27/02/2012 - 12:10
zig, le 27/02/2012 - 08:28
La liberté d'expression, c'est aussi le devoir de ne pas dire n'importe quoi (article 11 de la déclaration des droits de l'homme de 1789).


Interdisons la bible alors.


???
Relis l'article 11. Et si tu estimes que la Bible est en contradiction avec cet article, va porter l'affaire devant un tribunal.

la bible dis n'importe quoi, c'est un fait avéré. Elle a même envoyé au buchet un certain nombre de personne qui n'avait rien fait (excepté ne pas penser comme on leur demandait).
Bref rentre tout à fait dans ton cadre que TU as édicté :
" le devoir de ne pas dire n'importe quoi "

Donc si tu étais cohérent (ce que tu ne semble pas l'être) tu irais tout seul comme un grand déposer plainte.

Puis pour ton info
1
°) les droits de l'hommes actuellement utilisés ne sont pas ceux de 1789, mais simplement la DUDH (déclaration universelle des droits de l'hommes), même si des articles des constitutions postérieures ont été perdues (dont le regretté pour ma part, article 35 de la constitution montagnarde).
2
°) l'article que tu cites ne parles absolument pas des devoirs, mais indique justement que la force publique doit agir en nom et _pour_ la société, et ne peut pas servir des intérêts individuels (ie un flic ou un procureur qui trouve que tel blague n'est pas marrante).
3
°) chose comique, l'article 11 de la DUDH fait état qu'un acte ne peut être condamné pour une chose qui n'est pas condamnable au moment des faits. Ainsi l'usage d'un texte abrogé dans ton discours faisant référence à ce point là est particulièrement comique.
4
°) l'article sur la liberté d'expression ne parle pas de devoirs, mais indique :
Article 19

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Je répète :
"le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions"

Pour moi l'usage de la force et de la coercition pour essayer d'imposer son opinion "tu ne dois pas diffuser cette opinion", c'est quand même inquiéter quelqu'un.


Et pour rajouter de l'huile sur le feu, j'aimerais bien qu'on m'explique en quoi un dessin est dangereux. Choper les connards qui abusent des enfants, mais les femmes aussi, qui font des snuff movies et leurs filer perpet pas de soucis.
(perso entre arrêter un type qui viole un gamin ou un qui viole une femme, je suis pour arrêter les DEUX!)
Choper un type qui ne prend que des images dessinés (les fameux loli japonais par ex, d'autres pays doivent avoir des lois identiques) sans qu'aucun enfant ne soit inquiété (et pe justement parce qu'il sait qu'aucun enfant réel n'a été inquiété cela ne le gêne moins et est moins frustré ?)

Je rappellerais que l'apparition du haut débit dans les contrés campagnardes des britons a été suivi par une diminution d'une dizaine de % des agressions sexuelles (et pas une augmentation, comme on pourrait le croire à entendre certains raisonnements).



Ps : par contre montrer une bd ou un gamin se fait décapiter, où des gamins se torturent entre eux, ça c'est pas gênant, mais une allusion sexuelle sur un cas de société qui est quand même vachement plus courant, oula surtout pas!
Inscrit le 08/09/2008
769 messages publiés
Censure de piratesourcil, la suite : http://piratesourcil...ite-et-fin.html
piratesourcil a donc été libéré et son matériel lui a été rendu, avec en prime l'ordre intimé de censurer 4 autres strips de son blog, toujours sans la moindre décision de justice.
Effet Streisand oblige, les 5 strips non censurés sont déjà republiés sur d'autres sites, par exemple http://www.fansub-st...ta-placent.html
Il y a quelques années, de tels censeurs auraient censurés Franquin et ses idées noires, ou encore Gotlib, ou même tout simplement à peu près tout ce qui a un jour ou l'autre été publié dans Fluide Glacial...àa fait peur.
[message édité par Gorkk le 27/02/2012 à 21:07 ]
Inscrit le 07/04/2009
32 messages publiés
Goldy, le 24/02/2012 - 22:45
On devrait imprimer sa BD et aller la coller dans un peu partout dans les rue.
++++100 chiche cousin tous a vos rouleaux de colle, !!!
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés

Donc si tu étais cohérent (ce que tu ne semble pas l'être) tu irais tout seul comme un grand déposer plainte.

Pour quelle raison ?

Puis pour ton info
1

°) les droits de l'hommes actuellement utilisés ne sont pas ceux de 1789, mais simplement la DUDH (déclaration universelle des droits de l'hommes), même si des articles des constitutions postérieures ont été perdues (dont le regretté pour ma part, article 35 de la constitution montagnarde).

Pour ton info, la déclaration des droits de l'homme et du citoyen fait partie de la Constitution de 1958 .

C'est en vertu de ce texte constitutionnel et pas de la DUDH (qui est un traité international sans portée juridique) que certains recours sont faits au Conseil Constitutionnel.

Quant à la déclaration de 1793, elle n'a tout simplement jamais été appliquée. Elle a d'ailleurs été écrite dans un contexte où la notion de démocratie a été la plus faible en France : ceux qui écrivaient la Constitution étant les mêmes que ceux qui estimaient qu'il était inutile d'avoir une enquête à décharge pour les gens déférés devant le Tribunal Révolutionnaire. Lequel Tribunal ne prononçait que deux sentences : l'acquittement ou la mort.
Autant la période de 1789-1790 est une page assez glorieuse de l'histoire française, autant la Terreur de 1792-1793-1794 est une des pages les plus sombres.

2

°) l'article que tu cites ne parles absolument pas des devoirs, mais indique justement que la force publique doit agir en nom et _pour_ la société, et ne peut pas servir des intérêts individuels

L'article 11 de la Déclaration de 1789, comme à peu près tous les articles, indique les droits et les devoirs. Ici, c'est "La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. "
Une partie "droit" : tout citoyen peut parler librement.
Une partie "devoir " : répondre des abus

Je rappellerais que l'apparition du haut débit dans les contrés campagnardes des britons a été suivi par une diminution d'une dizaine de % des agressions sexuelles (et pas une augmentation, comme on pourrait le croire à entendre certains raisonnements).

Source ?

Ps : par contre montrer une bd ou un gamin se fait décapiter, où des gamins se torturent entre eux, ça c'est pas gênant, mais une allusion sexuelle sur un cas de société qui est quand même vachement plus courant, oula surtout pas!

Quelle BD ? Et on ne peut pas justifier un acte répréhensible en disant "oui, mais il y en a d'autres". Parce qu'à ce moment-là, tu ne fais plus rien car tu trouveras toujours autre chose qui n'est pas ou peu réprimé.
Tu as des sujets plus sensibles que d'autres à une époque donnée. La pédophilie n'était pas évoquée il y a quelques dizaines d'années et est devenu un sujet de société depuis quelques années. Les enfants décapités, je n'ai pas l'impression que c'est jamais été le cas ces dernières décennies.
[message édité par zig et puce le 28/02/2012 à 09:46 ]
Inscrit le 24/02/2006
5687 messages publiés
Revois promotion canapé, c'est un mauvais film à cause des acteurs et de leur jeux, par contre cela à permis de libérer la parole sur le droit de cuissage au travail, d'y intéresser la société et de modifier les loi pour mieux prendre en compte ce genre d'agression sexuelles.
Et pourtant c'est fait sur le tons de la comédie à la française pas très fine.
ces histoire choquent elles de présumées victimes où la société qui n'a pas envie de voir ces sujet discutés de manière large.
Mon directeur d'école primaire était un homme bien, intégré, des louanges de la part des parents d'élèves. Un homme gentils, pédagogue. Il n'était pas un boutonneux grassouillet portant des lunettes comme des culs de bouteille comme décrit par le gouvernement dans une pub sur les dangers d'internet. Ce n'était pas un croquemitaine. Pourtant il a étè condamné pour des faits d'attouchement sur des élèves. Et quand là la parole s'est débloquée, on s'est rappelé que 20 ans plus tôt, une autre élève avait dénoncé ces mêmes faits et qu'elle n'avait pas étè entendue à l'époque, elle avait affabulé, car ce n'était pas un croquemitaine, c'était quelqu'un de bien.
A la manière des images de rorchard, on décrit une histoire selon son vécus. Pour moi, ces histoires n'ont rien de choquantes pour d'éventuelles victimes. Par contre, elles choquent la société qui veut cantonner les victimes dans ce rôle de victimes et limiter leur parole sur des sujets qu'il ne faut pas aborder selon elle.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Inscrit le 29/02/2012
1 messages publiés
Les informations de cet article ont elles été vérifiées au niveau d'une source autre que Piratesourcil lui-même ? Piratesourcil semble être la seule source des "journalistes" de Numérama. Ces informations ne semblent ni étayées, ni objectives.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux