Jacques Attali fusille la pub Hadopi qui "insulte tous les artistes"

Inscrit le 13/08/2002
24735 messages publiés
Envoyer un message privé
Guillaume Champeau , sujet ouvert le 20/06/2011 à 11:44
On sait Jacques Attali très opposé à la riposte graduée. Depuis longtemps, et avec consistance. Dès le début de l'année 2007, l'économiste s'était rendu devant les industries musicales, au Midem de Cannes, pour leur expliquer que la gratuité était une chance. Cette même année, il avait dénoncé une réforme législative qui autorisait les sociétés d'auteurs à collecter les adresses IP des P2Pistes pour les dénoncer en justice. Puis, missionné par Nicolas Sarkozy pour livrer des clés de relance de la croissance en France, l'ancien conseiller de François Mitterrand avait proposé la mise en place d'une licence globale. Ce fut l'une des seules propositions d'Attali que le président de la République refusa de suivre.

En 2009, au moment du débat parlementaire sur la loi Hadopi, Jacques Attali était revenu avec violence sur le sujet en fustigeant le "pitoyable résultat d'une connivence" entre politiques, vieux artistes et industriels, aboutissant à "une loi indigne, absurde et scandaleuse". Il conseillait alors aux artistes de se prendre en main pour mettre en place la licence globale, avant qu'il ne soit trop tard. L'économiste a souvent renouvelé sa position, notamment au travers de ses 10 propositions pour la musique en ligne.

Il n'est donc pas surprenant que Jacques Attali goûte peu la campagne de communication de la Haute Autorité qu'il a combattu. Sur Slate.fr, dont il est l'un des fondateurs, l'économiste s'énerve contre la propagande de l'Hadopi. "C'est insulter tous les artistes que de soutenir que l'argent est le moteur de la création. L'économie de l'art doit évidemment permettre aux artistes de vivre dignement de leurs créations, mais elle ne se confond pas avec l'économie de la distraction", rappelle-t-il.

Face à l'affiche de Julie Clouzel, "prix de la littérature de l'année 2032" qui serait anéantie sans l'Hadopi, Jacques Attali répond qu'il est "scandaleux de voir (l'Hadopi), par un amalgame trompeur, inventer une menace imaginaire pour faire croire que le libre accès à Internet interdira de publier des romans".

"Certes, l'économie de la littérature changera, comme celle de la musique. Mais elle peut évoluer pour le plus grand bien des artistes", estime celui qui, dès 1977, avait prédit dans Bruits que la musique finirait par devenir gratuite d'accès. Pour Attali, "ce qui menace aujourd'hui la création en France, ce n'est pas une hypothétique remise en cause des droits d'auteur, mais des insuffisances bien plus profondes" : manque de salles de concerts, de places dans les conservatoires, de moyens pour les librairies,...

"En France, la création n'a pas besoin de censeurs, mais de recruteurs", conclut-il.



Lire la suite
36 réponses
Inscrit le 22/08/2009
52 messages publiés
Grand Homme! Je vous recommande très chaudement son essai "Bruits" que vous pouvez acheter à quelques euros sur Amazon qui décris en une centaine de page toute l'histoire de la musique et des droits d'auteurs depuis l'époque des ménestrels jusqu'à aujourd'hui, l'ère du numérique.
Inscrit le 17/06/2011
32 messages publiés
Enfin une personnalité qui partage mon avis sur la question Hadopienne : cet organisme n'a été créé que pour favoriser la rente financière des gros acteurs qui trustent le marché, et non pas pour favoriser la création (sinon on aurait réellement investi dans ce domaine plutôt que de vouloir le fliquer à tout prix).

D'ailleurs, un article de PCInpact montrait que les revenus des producteurs indépendants étaient remonté de 15% durant 2010, alors que le contexte général restait morose. Se pourrait-il que les producteurs indépendants, distribuant plus de revenus aux artistes et faisant la promotion d'artistes sortant plus du lot que les marionnettes préfabriqués Made in TF1 soient l'avenir ? C'est à dire des systèmes de répartition de revenus plus équilibré entre les producteurs et les artistes ?

Si cela vous intéresse de lire mon avis sur la question hadopienne d'une manière plus détaillée : http://www.nikopik.c...r-original.html
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
Il a raison dans ce qu'il dit mais déjà dans les 70s,80s ils nous avaient fait le coup .

70s ,ça chouinait sévère , la musicassette vas nous tuer , on est mort ,
80s les magnétoscopes vont tuer le cinéma , c 'est foutu on est mort (d'ailleurs une redevance scope avait vu le jour mais n'est pas restée longtemps).

La période 50s/60s aucune idée , mais comme quoi c' est pas nouveau. Donc ce que dit Attali les majors font semblant de pas comprendre , comprennent réellement pas ,bref on a pas beaucoup avancé .

La seule différence entre l'exemple 70s 80s et maintenant c est juste le lobbying , le copinage , la corruption ou un mix de tout ça qui fonctionnenent mieux , d, où hadopi
[message édité par speed le 20/06/2011 à 12:05 ]
Inscrit le 16/12/2009
943 messages publiés
J'ai envie de dire que son avis est logique tellement la Hadopi est une mauvaise loi!!!
Inscrit le 20/03/2009
1141 messages publiés
speed, le 20/06/2011 - 12:03
Il a raison dans ce qu'il dit mais déjà dans les 70s,80s ils nous avaient fait le coup .

70s ,ça chouinait sévère , la musicassette vas nous tuer , on est mort ,
80s les magnétoscopes vont tuer le cinéma , c 'est foutu on est mort (d'ailleurs une redevance scope avait vu le jour mais n'est pas restée longtemps).

La période 50s/60s aucune idée , mais comme quoi c' est pas nouveau. Donc ce que dit Attali les majors font semblant de pas comprendre , comprennent réellement pas ,bref on a pas beaucoup avancé .

La seule différence entre l'exemple 70s 80s et maintenant c est juste le lobbying , le copinage , la corruption ou un mix de tout ça qui fonctionnenent mieux , d, où hadopi

c'est tout à fait ça!
Inscrit le 20/06/2011
1 messages publiés
Une loi qui coute chère aux contribuable, car c'est nous qui finançons Hadopi. Pas les maisons de disques.
Inscrit le 17/04/2009
905 messages publiés
J'ai toujours été fan de ce grand intellectuel. Mais dernièrement j'ai modéré mon enthousiasme. En effet, le pauvre semble gravement atteint d'interditite aigu, j'ose seulement espérer que ce n'est pas chronique ....
http://www.causeur.f...umeuxâ€,8679
Inscrit le 20/09/2009
6370 messages publiés
"HADOPI, tout est dans la pureté du fail !"
Inscrit le 09/08/2010
600 messages publiés
Franck RIESTER fustige Jacques Attali car il ne comprend pas comment on peut raisonner pour le bien de la communauté plutôt que pour son profit personnel.

Fallait écouter sur les bancs de l'école Francky, en plus cela t'aurait évité de faire autant de conneries.
[message édité par crasic le 20/06/2011 à 12:57 ]
Inscrit le 09/08/2010
240 messages publiés
Attali le gars qui dit que si on a pas une Rolex avant 40 ans on est un raté???

Hadopi insulte tous les artistes??? Vraiment??? et les internautes alors???

Je ne dis pas ce qu'il raconte est complétement faux et n'as pas de sens, mais venant de cet individu (pour être poli) ça sent pas bon, il doit être en manque de notoriété.
Franchement je ne boirais jamais de ses paroles.
Inscrit le 26/08/2010
139 messages publiés
Lobbysator, le 20/06/2011 - 12:55
Attali le gars qui dit que si on a pas une Rolex avant 40 ans on est un raté???

Hadopi insulte tous les artistes??? Vraiment??? et les internautes alors???

Je ne dis pas ce qu'il raconte est complétement faux et n'as pas de sens, mais venant de cet individu (pour être poli) ça sent pas bon, il doit être en manque de notoriété.
Franchement je ne boirais jamais de ses paroles.


Ouais sauf que ce n'était pas Attali le coup de la Rolex, c'était Séguéla. Un peu à l'emporte pièce ton jugement, non?
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Il est pas con. Mais Sarkozy l'est. Alors...
Inscrit le 11/01/2011
142 messages publiés

Hadopi insulte tous les artistes??? Vraiment??? et les internautes alors???


Bien sur les internautes, mais aussi et surtout les artistes.

Toute la perversité du système est la. Prendre le prétexte des artistes pour défendre en fait les éditeurs.
Et les intérets des éditeurs ne SONT PAS ceux des artiste.
Les artistes n'ont rien à gagner à conserver le modèle ancien dans lequel ils ne perçoivent qu'une fraction minime des revenus.

Ce sont les dindons de la farce Hadopi et c'est bien ce qui est dénoncé dans cet article.
Inscrit le 24/03/2011
295 messages publiés
Attali président !
Inscrit le 19/05/2009
50 messages publiés
Lobbysator, le 20/06/2011 - 12:55
Attali le gars qui dit que si on a pas une Rolex avant 40 ans on est un raté???

La rolex à 50 ans (pas 40), c'était cette grosse andouille de Jacques Séguéla, pas Jacques Attali. Attali a aussi dit son pesant de conneries à ses heures, mais pas celle là.
Inscrit le 19/04/2011
1421 messages publiés
Je vous recommande très chaudement son essai "Bruits" que vous pouvez acheter à quelques euros sur Amazon

Ah bon, il ne le met pas en téléchargement gratuit ? Pourtant il a écrit "Le téléchargement gratuit est, en soi, un facteur de développement de l'économie de la musique et du cinéma". Ce qui est bon pour la musique et le cinéma ne l'est pas pour les livres ?

Je viens de relire ses 316 propositions : quelques bonnes idées noyées dans un fatras néo-libéral. Du style : autoriser la vente à perte ou créer une Bourse du logement social.
Heureusement que même Sarko a décidé d'oublier la plupart de ces mesures.
Inscrit le 13/08/2002
24735 messages publiés
tanagra, le 20/06/2011 - 13:51
Je vous recommande très chaudement son essai "Bruits" que vous pouvez acheter à quelques euros sur Amazon

Ah bon, il ne le met pas en téléchargement gratuit ? Pourtant il a écrit "Le téléchargement gratuit est, en soi, un facteur de développement de l'économie de la musique et du cinéma". Ce qui est bon pour la musique et le cinéma ne l'est pas pour les livres ?


Je pense qu'en 1977 il était difficile de trouver un éditeur qui accepte de publier gratuitement un livre sur Internet. Or les éditeurs détiennent les droits sur les livres édités.

Mais tu as raison, ça serait bien que ses livres, en particulier les plus récents, soient en accord avec cette philosophie.
Inscrit le 20/06/2011
32 messages publiés
Moi je trouve qu'il a raison. La diffusion de musique devrait simplement être un moyen de promotion (donc gratuit) pour les spectacles, concerts et tournées. Et les artistes vivraient vraiment de leurs prestations. Comme pendant des centaines d'années en fait, avant que le monde ne se mette à marcher sur la tête...
Ah c'est sûr, il y a un paquet d'intermédiaires qui vont boire la tasse (ceux qui contrôlaient les moyens de diffusion et de promotion avant que n'apparaisse le Net). Mais bon, comme je le dis toujours, c'est pas parce qu'un magazine diffuse une photo de la Joconde que personne ne paie plus son entrée au Louvre, bien au contraire !
[message édité par zegnou le 20/06/2011 à 14:19 ]
Inscrit le 11/03/2009
1693 messages publiés
Le saviez-vous ?
Les artistes de la grotte de Lascaux (l'originale) ne travaillaient que pour la tune ! àa parait tellement évident aujourd'hui que je m'étonne que l'hadopi n'en ait pas fait un leitmotive parlant.
Inscrit le 26/02/2008
799 messages publiés
Pour Attali, "ce qui menace aujourd'hui la création en France, ce n'est pas une hypothétique remise en cause des droits d'auteur, mais des insuffisances bien plus profondes" : manque de salles de concerts, de places dans les conservatoires, de moyens pour les librairies,..."


Oui mais pfff, y a encore un problème de langage. Quand Attali parle de création, il ne parle pas de la même création que l'industrie du divertissement.

Quand l'industrie du divertissement défend la "création", elle sous-entend "possibilité de se faire un max de pognon grâce à la création"/
Quand Attali parle de "création" ici, il parle bel et bien de "création".

Bon, en même temps Attali, hein, monsieur le gros bouffon pseudo-expert sur tous les sujets, qui juste avant 2008 et la crise avait remis un catalogue de mesures ultra-libérales à Sarkozy à imposer à la France pour doper la compétitivité et la croissance, catalogue qui s'est vite retrouvé dans la poubelle suite à la crise et à la remise en cause de la dérégulation et du libre-échange effréné devant les preuves accablantes de l'échec de ce type de politiques économiques...
Inscrit le 19/04/2011
1421 messages publiés
La diffusion de musique devrait simplement être un moyen de promotion (donc gratuit) pour les spectacles, concerts et tournées. Et les artistes vivraient vraiment de leurs prestations. Comme pendant des centaines d'années en fait, avant que le monde ne se mette à marcher sur la tête...

Pendant des centaines d'années, les artistes vivaient parce que des nobles, des rois, des hommes d'église les payaient pour qu'ils écrivent des oeuvres à leur gloire. Mozart a d'abord eu un statut de serviteur du prince-archevêque de Vienne, puis après avoir obtenu son indépendance, vivait de commandes de l'empereur Joseph II.
Pour transposer ça dans le monde actuel, tu trouverais souhaitable que les musiciens soient des employés de Bouygues ou qu'ils vivent de commandes de Lagardère ?

Et avec une musique enregistrée qui doit être gratuite, est-ce que tu penses également que tous ceux qui aident les artistes à faire l'album (paroliers, arrangeurs, techniciens du son, propriétaires des studios d'enregistrement, graphistes, ...) doivent également être bénévoles ?
Inscrit le 16/08/2010
1280 messages publiés
tanagra, le 20/06/2011 - 16:11

La diffusion de musique devrait simplement être un moyen de promotion (donc gratuit) pour les spectacles, concerts et tournées. Et les artistes vivraient vraiment de leurs prestations.


Et avec une musique enregistrée qui doit être gratuite, est-ce que tu penses également que tous ceux qui aident les artistes à faire l'album (paroliers, arrangeurs, techniciens du son, propriétaires des studios d'enregistrement, graphistes, ...) doivent également être bénévoles ?


La musique enregistrée est de la pub, comme pour les lessives.
Selon toi la musique enregistrée ne doit pas être gratuite.
Donc la pub pour les lessives non plus. Es-tu prêt à payer pour de la pub pour les lessives ?

En effet les graphistes, photographes, acteurs de spots télés, créatifs de pub... ne bossent-ils pas bénévolement ?
Ils sont payés par ceux qui ont intérêt au succès du produit : les fabricants (de lessive... ou de spectacles).
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
tanagra, le 20/06/2011 - 16:11

Pour transposer ça dans le monde actuel, tu trouverais souhaitable que les musiciens soient des employés de Bouygues ou qu'ils vivent de commandes de Lagardère ?

Vu le montant des répartitions de la SACEM, les "artistes" sont déjà des employés des majors et ils vivent des sous de Bouyges et les autres (enfin des sous que les beaufs donnent à Bouygues et les autres à coup de sms pour la star'ac et cie)... Autant que ça soit net.
Les vrais artistes, ceux qui créent les courants de demain, eux vivront pour leur art et seront fauchés, comme depuis toujours et à toutes les époques.

tanagra, le 20/06/2011 - 16:11

Et avec une musique enregistrée qui doit être gratuite, est-ce que tu penses également que tous ceux qui aident les artistes à faire l'album (paroliers, arrangeurs, techniciens du son, propriétaires des studios d'enregistrement, graphistes, ...) doivent également être bénévoles ?

Un "chanteur" qui n'écrit pas ses paroles ne mérite pas le nom d'artistes, comme un "parolier" qui ne chante pas. Technicien du son ? Propriétaires de studio ? En voie de disparition comme les allumeurs de réverbères... On va pas pleurer sur leur sort.
Graphiste ? Lol le je doute qu'un seul graphiste vive de pochettes de cd... Ils le font pour aider, par affinités, etc...
Inscrit le 21/03/2009
1783 messages publiés
J'espère qu'il a signé cette pétition !
http://petitions.partipirate.org/pur/
Inscrit le 20/06/2011
1 messages publiés
Moi je ne suis pas contre le piratage, la contrefaçon etc... mais internet n'apporte rien de nouveau par rapport à d'autres moyen d'échanges plus traditionnels (sinon une rapidité qui fait qu'il cristalise à lui seul la problématique). On peut copier avec des outils non-connectés à internet, on peut échanger sans passer par internet, etc...
Bref les vieux démons avec lesquels on nous bassine depuis les années 70 sont toujours les mêmes mais on continue à agiter ces épouvantails car ils permettent aux parasites de la création (ceux qui en vivent sans rien y apporter) d'essayer de survivre et de vivre (parfois TRES bien).
Moi je dis que la société doit dégraisser le mammouth du star system car combien de vrais artistes sont masqués par de la soupe commerciale ?!
Hadopi n'est qu'un canal artificiel qui capte un flot financier pour en dériver artificiellement la substantifique moëlle au profit des copains...
On est en démocratie mais le peuple (et je ne parle pas spécialement des gauchos) n'a jamais cautionné cela, et il le crie haut et fort !!!!
Inscrit le 09/08/2010
240 messages publiés
[Quote]Oui mais pfff, y a encore un problème de langage. Quand Attali parle de création, il ne parle pas de la même création que l'industrie du divertissement.

Quand l'industrie du divertissement défend la "création", elle sous-entend "possibilité de se faire un max de pognon grâce à la création"/
Quand Attali parle de "création" ici, il parle bel et bien de "création".

Bon, en même temps Attali, hein, monsieur le gros bouffon pseudo-expert sur tous les sujets, qui juste avant 2008 et la crise avait remis un catalogue de mesures ultra-libérales à Sarkozy à imposer à la France pour doper la compétitivité et la croissance, catalogue qui s'est vite retrouvé dans la poubelle suite à la crise et à la remise en cause de la dérégulation et du libre-échange effréné devant les preuves accablantes de l'échec de ce type de politiques économiques...


+1000

Content de voir qu'il y en a encore qui ne prenne pas ses paroles pour évangile.

lmp, le 20/06/2011 - 13:44

Attali président !

Surement pas (et j'espère que tu étais ironique là
[message édité par Lobbysator le 20/06/2011 à 16:54 ]
Inscrit le 20/06/2011
32 messages publiés
tanagra, le 20/06/2011 - 16:11

Pour transposer ça dans le monde actuel, tu trouverais souhaitable que les musiciens soient des employés de Bouygues ou qu'ils vivent de commandes de Lagardère ?

Ah bon ce n'est pas déjà le cas ?... Si, sauf qu'en plus Bouygues et Lagardère revendent leurs oeuvres à la populasse trois fois plus cher, et qu'ils se gardent la plus grosse part du gâteau.
Blague à part, l'artiste peut avoir besoin d'un mécène pour se lancer, mais alors un vrai : un amateur d'art, qui veut consacrer une partie de sa fortune à une cause, fut-elle artistique ! Mais certainement pas un businessman qui essaie de se faire du pognon sur son dos, peu importe ce qu'il produise...
Il faut bien comprendre qu'on est vraiment sur un business-model basé sur la confusion entre l'art et la distraction. Pour moi, ce qui pourrit un artiste, c'est le fait d'être le salarié d'une entreprise où il faut vendre du produit. Si tu es bankable, alors il faut produire, comme à l'usine, mais si tu ne vends plus, tu dégages ! C'est vraiment ce système-là que tu défends ?

tanagra, le 20/06/2011 - 16:11

Et avec une musique enregistrée qui doit être gratuite, est-ce que tu penses également que tous ceux qui aident les artistes à faire l'album (paroliers, arrangeurs, techniciens du son, propriétaires des studios d'enregistrement, graphistes, ...) doivent également être bénévoles ?

Je n'ai jamais dit qu'une partie des revenus générés par les spectacles ne pouvait pas être reversée aux personnes qui participaient activement à la création/promotion de l'oeuvre musicale. Ca me paraîtrait même assez logique.
[message édité par zegnou le 20/06/2011 à 17:09 ]
Inscrit le 13/05/2009
310 messages publiés
Jacques Attali ou le mec qui comparait la vente de tabac à la vente du Mediator ? ... C'est juste un opportuniste de plus même si il n'a pas tord sur ce point.
Inscrit le 13/04/2004
232 messages publiés
Attali, le promoteur de la gouvernance mondiale et de l'interdiction de fumer où qu'on se trouve, redore son petit blason à coups de déclarations qu'il reniera quand le sens du vent aura tourné.
Il suffit de lire Slate et la ligne politique qui y est défendue pour s'en convaincre.
Inscrit le 11/12/2009
143 messages publiés
Non mais c'est pas parce qu'un con a un regain de lucidité que ça n'en est pas moins un con. Vous avez déjà lu le genre d'articles publiés sur Slate.fr ?

Superficiels, journalisme d'opinion, lieux communs assénés comme la vérité, j'en passe et des meilleurs. Du caca quoi. A peu près au même niveau que le truc néolibéral réac de droite qui s'appelle Atlantico.

Il sert à rien Attali.
[message édité par modagoose le 20/06/2011 à 19:22 ]
Inscrit le 15/04/2010
883 messages publiés
Je dois avouer que je ne l'aime pas du tout. Mais quand il dit ou écrit ceci alors j'approuve et applaudis ...

"Il conseillait alors aux artistes de se prendre en main pour mettre en place la licence globale, avant qu'il ne soit trop tard." ... Sans doute on est arrivé à la limite ... il reste un léger espoir ... très léger ... trop léger ?
Inscrit le 17/04/2009
83 messages publiés
Aaarrghhhhh je viens de voir cette saloperie de pub à la tv !!! Putain ça fait peur telement c'est con !!!!
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 20/06/2011 à 20:31
MAis pourquoi tu regarde encore la télé aussi?
Inscrit le 13/05/2009
120 messages publiés
Il y a les ayants-droits. Et les avocaillons des ayants-droits. Ceux-la gagnent des millions en defendant les vieux artistes. Ils preferent le nain. A la Sacem, Attali on s'en tape.
Inscrit le 18/07/2008
308 messages publiés
"L'économie de la distraction" ça c'est un élément de langage sympa A combiner avec "l'industrie du divertissement"
Inscrit le 30/03/2011
49 messages publiés
c'est con mais ça me rappelle le discours des anti-avortements, avec ces affiches ou un avortement aurait pu empêcher un futur Mozart ou Enstein de naître. en tout cas vu la daube qui passe a la radio, je serais bien content qu'il n'existe pas ces artistes la.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux