Tunisie : un tribunal ordonne le blocage des sites pornographiques

Inscrit le 16/06/2009
9495 messages publiés
Envoyer un message privé
Mindo , sujet ouvert le 28/05/2011 à 09:28
La transition politique que connaît la Tunisie depuis le début de l'année ne se fait pas sans heurts. Considéré comme l'un des ennemis d'Internet jusqu'en janvier dernier, le pays appliquait l'une des censures du net les plus sévères au monde. Mais depuis la révolution tunisienne, le filtrage des sites web a nettement été allégé, permettant à la Tunisie de gagner quelques places dans le classement de RSF.
La levée de la censure a permis aux internautes tunisiens, longtemps bridés, d'accéder à une pléthore de sites. Des réseaux sociaux et des sites communautaires comme Facebook et Twitter sont désormais librement accessibles, tout comme les plates-formes vidéos YouTube, Dailymotion ou Wat.TV.
La situation sur place est toutefois loin d'être idéale. Le site tunisien Business News rapporte le jugement en référé d'un tribunal de première instance qui a ordonné à l'Agence Tunisienne d'Internet, principal fournisseur d'accès à Internet du pays, de bloquer l'ensemble des sites web à caractère pornographique. À l'origine de cette décision, la plainte déposée par trois avocats la semaine dernière.
Business News ne précise pas les motivations des trois avocats, mais il est possible d'imaginer qu'elles sont liées à des convictions politiques ou religieuses. Depuis la fin de la censure du web, Business News a remarqué que sept sites pornographiques se sont hissés dans le top 100 des sites les plus visités en Tunisie. Cinq d'entre eux ont même atteint le top 50.
Le blocage des sites pornographiques n'est pas le seul cas de censure relevé en Tunisie depuis la chute de l'ancien président Ben Ali. Comme le souligne Mediapart, l'Agence Tunisienne d'Internet a également été contrainte de bloquer deux pages Facebook au début du mois, sur ordre du tribunal militaire de Tunis.

Lire la suite
45 réponses
Inscrit le 18/05/2007
237 messages publiés
On commence à voir les limites de la "liberté d'expression" apportée par le "printemps arabe". On va voir ce qu'il adviendra de sites critiquant le nouveau pouvoir, l'islamisme intégriste etc...
Inscrit le 04/05/2007
1542 messages publiés
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....
Inscrit le 20/08/2003
1885 messages publiés
C'est la première fois que je suis en accord avec VIDEOCLUB.

Pierre Col, au nom de la liberté d'expression qui te parait si chère, amuse-toi donc dans n'importe quel pays du monde à t'exprimer dans la rue au milieu de la foule ou devant une école en te masturbant ou en baisant ta petite amie. Nous verrons combien de pays te laisseront t'exprimer ainsi ! Tu auras beaucoup de chance si tu conserves bien longtemps l'objet de ton expression dont tu sembles si fier ou ta tête.
Inscrit le 03/09/2009
33 messages publiés
@harno la différence c'est qu'avec l'exhibitionnisme tu forces les gens à te regarder (dans ton exemple des enfants) alors que le porno personne ne t'oblige à le regarder. C'est ça la liberté d'expression, si un discours ne te plait pas tu n'est pas obligé de l'écouter mais il ne faut pas le forcer ni l'interdire, sinon on tombe dans le fascisme.
Inscrit le 16/06/2009
9495 messages publiés
Mindo (Rédacteurs Numerama) le 28/05/2011 à 11:02
harno, le 28/05/2011 - 10:45
Amuse-toi donc dans n'importe quel pays du monde à t'exprimer dans la rue au milieu de la foule ou devant une école en te masturbant ou en baisant ta petite amie.


Cela relève plutôt de l'exhibition sexuelle, qui est punie par la loi.
Inscrit le 04/05/2007
1542 messages publiés
Pierre col c'est le même qui donnait dans ZD net le moyen de contourner le filtrage par l'Arjel de certain site de jeux en ligne non?
c'est un soixante huitard libertaire qui n'a que seul dieu le grand web anarchiste, attristant...
Inscrit le 22/09/2005
2044 messages publiés
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 11:03
Pierre col c'est le même qui donnait dans ZD net le moyen de contourner le filtrage par l'Arjel de certain site de jeux en ligne non?
c'est un soixante huitard libertaire qui n'a que seul dieu le grand web anarchiste, attristant...


Voila le sabre et le goupillon qui pointent leurs nez

On te savais déjà Poujadiste, si ce n'est carrément fachiste, Videoclub, pas la peine d'en rajouter !

Et hop ! Une petit couplet sur la morale et tout et tout pour se donner bonne conscience.

Le porno est bien une forme de liberté d'expression. Mais des amalgames, on va en voir plein je sens dans ce fil.
Inscrit le 04/05/2007
1542 messages publiés
Charo, le 28/05/2011 - 11:13
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 11:03
Pierre col c'est le même qui donnait dans ZD net le moyen de contourner le filtrage par l'Arjel de certain site de jeux en ligne non?
c'est un soixante huitard libertaire qui n'a que seul dieu le grand web anarchiste, attristant...


Voila le sabre et le goupillon qui pointent leurs nez

On te savais déjà Poujadiste, si ce n'est carrément fachiste, Videoclub, pas la peine d'en rajouter !

Et hop ! Une petit couplet sur la morale et tout et tout pour se donner bonne conscience.

Le porno est bien une forme de liberté d'expression. Mais des amalgames, on va en voir plein je sens dans ce fil.


tu emploies des mots dont tu ne connais pas la signification, reste dans ton domaine de compétences, c'est à dire de télécharger sur e mule avec ton "super" VPN des films porno pour tes longues soirées avec comme seule amie ta main droite salace
Inscrit le 09/11/2009
311 messages publiés
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 10:19
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....


Donc il ne faudrait donner la liberté d'expression qu'à ceux dont les publications sont un "gage de démocratie" ?
Inscrit le 28/05/2011
2 messages publiés
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....


visiblement c'est vrai, on a pas les mêmes valeurs, moi je revendique le droit de m'astiquer le poireau sur des sites pornos si j'en ai envie comme des millions de personnes... si on devait supprimer tout ce qui ne nous convient pas... c'est pas parce que tu m'as l'air coincé du cul que c'est pas bon pour les autres, c'est pas une poignée d'intégriste à la con qui va faire la loi en france, va y toi en tunisie si c'est ton truc, l'intégrisme et fout nous la paix, on t'a rien demandé... j'avais jamais réagi à tes commentaires, sans cesse à contre courant de la pensée générale populaire, j'en étais arrivé à me demander si tu n'étais pas juste "masochiste", tu sais le genre de personne qui, peut importe le sujet abordé, ira contre, histoire de se rendre intéressant, mais à la fin on se rend compte que non... en fait tu es bien un type dangereux...
Inscrit le 11/04/2011
15 messages publiés
ca commence par la pornographie et ca se termine par une théocratie, l'acces libre a la pornographie est que ca nous plaise ou non le signe d'une démocratie.
Inscrit le 08/02/2005
920 messages publiés
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 10:19
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....


Dans ce cas pourquoi ne pas censurer les films de guerre, vu qu'ils montrent des gens se faire tuer.
Et interdire les films qui parlent d'un quelconque délit. Et même interdire les films déviants moralement même avec des pratiques légales, vu que le sexe n'est pas illégal, à priori.

Bref, mettre en place une dictature, au nom d'une morale qui serait supérieure (genre mettre des gens dans des fours et tout ça)
Inscrit le 25/09/2010
103 messages publiés
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 10:19
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....



Bonjour les clichés.
Jusqu'à preuve du contraire, les femmes qui tournent des films porno sont consentantes. D'ailleurs, elles sont mieux payées que les hommes. Donc parler d'esclavage me semble exagéré, voire trollesque.
Certes, l'image de la femme que donne les films porno n'est pas terrible, mais puisqu'elles sont consentante, peut-on parler de maltraitance ? Je ne pense pas.
Inscrit le 21/12/2005
1363 messages publiés
Sans compter que les films porno existent depuis que le cinema existe.

Alors parler d'esclavagisme moderne des femmes ......... Femmes qui de surcroit sont consentantes.

Bref encore une belle occasion de perdu se taire mais bon, on a l'habitude.
Inscrit le 28/05/2011
1 messages publiés
désolé de le dire, mais vous êtes tous idiots, même moi qui écrit ici, tout le monde est libre de faire ce qu'il veut, si il croit que le porno est interdit il lui suffit de ne pas regarder, "--- au loin dans la mère --- regardant cette couleur --- une couleur bleu --- à qui appartient elle --- au ciel ou à l'eau ---"
Inscrit le 21/12/2005
1363 messages publiés
@ MIRLON

Si ta mere etait bleue j'en deduis que tu es le fils de la schtroumpfette ?
Inscrit le 20/03/2009
1110 messages publiés
toutes les libertés ont leur limite: celle des autres.
en france le principal reproche à l'hadopi et la loppsi est la décision administrative en absence d'un juge, hors c'est un TRIBUNAL tunisien qui a décidé de bloquer la pornographie. qui sommes-nous pour dire, ou même simplement savoir, ce qui est bon ou mauvais pour la tunisie?
la liberté d'expression aussi a ses limites: dans nombres de pays, dont la france, la haine raciale, l'incitation au crime, etc sont interdits. cultures différentes, interdictions différentes. soyons tolérants, car nous ne supporterions pas que les tunisiens donnent leur avis sur les décisions française comme nous le faisons pour les leurs
Inscrit le 14/09/2009
10 messages publiés
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 10:19
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....
Y'a plus de rayon porno dans les vidéo-clubs ?
Inscrit le 21/12/2005
1363 messages publiés
@ Dev 8

+ 1

Je lui ai dis qu'il avait encore perdu une occasion de se taire lol
Inscrit le 25/09/2010
103 messages publiés
zorro3364, le 28/05/2011 - 13:52
toutes les libertés ont leur limite: celle des autres.
en france le principal reproche à l'hadopi et la loppsi est la décision administrative en absence d'un juge, hors c'est un TRIBUNAL tunisien qui a décidé de bloquer la pornographie. qui sommes-nous pour dire, ou même simplement savoir, ce qui est bon ou mauvais pour la tunisie?
la liberté d'expression aussi a ses limites: dans nombres de pays, dont la france, la haine raciale, l'incitation au crime, etc sont interdits. cultures différentes, interdictions différentes. soyons tolérants, car nous ne supporterions pas que les tunisiens donnent leur avis sur les décisions française comme nous le faisons pour les leurs


Tu mélanges haine raciale, incitation au crime et pornographie. Faut comparer ce qui est comparable, le porno n'a rien de haineux ou de criminel.
Inscrit le 16/12/2004
403 messages publiés
VideoClub tu veux pas aller vivre en Chine, comme ça tu auras l'internet que tu chéris tant(cad bridé[sans mauvais jeu de mots]) et en même temps t'arrêteras de nous casser les couilles...

Tu deviens vraiment comme ces avocats, un extrémiste...
Inscrit le 19/05/2009
411 messages publiés
Depuis la fin de la censure du web, Business News a remarqué que sept sites pornographiques se sont hissés dans le top 100 des sites les plus visités en Tunisie. Cinq d'entre eux ont même atteint le top 50.


Finallement la seule chose à retenir.
Inscrit le 21/12/2010
18 messages publiés
Bonjour,

Comme toujours, je m'oppose à un filtrage au niveau du fournisseur d'accès à Internet, est-ce qu'on vous livre une lettre via la Poste uniquement si elle a été acceptée par le gouvernement ? A ce que je sache non, donc pour les FAI c'est pareil, on ne bride et on ne censure pas.

Ensuite, concernant les propos de VIDEOCLUB et les autres, oui c'est une sorte d'esclavagisme, cela dépend les conditions de tournage qui ne sont pas toutes brillantes, mais parfois cela peut être motivé, certaines personnes aiment faire des films X, surtout les personnes amateurs, et il faut leur laisser cette liberté de se montrer. Depuis combien d'années les magazines X existent ? Bien longtemps...

Donc de toute façon, si c'est interdit en Tunisie, c'est simple, ils mettent leur contenu sur un serveur à l'étranger, et les tunisiens prendront un VPN ou ce que vous voulez pour ne plus trop subir la censure. Est-ce qu'il y a eu un vote par le peuple tunisien sur cette question ? Non ? Donc retour à la case départ, on autorise...

Et pour terminer, pour vous donner une impression des conditions de tournage etc, je vous invite à lire plusieurs articles ainsi que leurs commentaires sur le blog de Nina Roberts, ex actrice porno : http://www.ninaroberts-blog.com/

D'ailleurs, Nina Roberts soutient la Quadrature du Net et est contre la loi Hadopi.
Inscrit le 24/03/2011
284 messages publiés
Ce qui est plus génant c'est le blocage des pages facebook, car pour ce qui est du blocage des sites pornographiques il faudrait faire la même chose en France. Donc la censure vient du fait que des pages facebook on été bloquées en Tunisie pas les sites X.
Inscrit le 10/10/2010
1809 messages publiés
qd le Business du cul rencontre la liberté de mater (du cul). Cette valeur occidentale s'exporte encore difficilement, comme le port du string qui dépasse Du pantalon pour la fillette de 13 ans. Bref, toutes les mentalités (ds les deux sens) ne changent pas du jour au lendemain et la nôtre n'est pas meilleurs.

Il faut être bien arrogant pour croire que s'il y a ouverture, cette dernière doit être calqué sur nos Pratiques qui seraient Les meilleurs. il faut du temps, du consensus, avant qu'elle soit adapté et accepter par les population. Ici c'est au moins par décision d'un tribunal et cela peut être aussi levé par une autre décision.

Ils se sont battus pour leurs libertés. Prouvé par le sang leur attachement a des valeurs dont nous croyons avoir le monopole. On verra s'ils décident de se battre pour l'industrie du cul au nom de la liberté de mater ou s'ils ne voient pas dans cette decision de recul a combattre - par décision de justice également.

Dans tout les cas, on peut leur faire confiance pour s'adapter et contourner tout ce qui parait génant. Entre ce qui est condamnable et ce qui est pratiqué, il y a toujours des différences (voyez rien qu'avec nos touristes sexuels ... Qui se sont bien exportés) .
Ce serait intéressant de voir les commentaires des tunisiens sur le sujet maintenant que La parole 'facebook' s'est liberée. Pour le coup, c'est au tunisiens, ET tunisiennes de choisir.

Le plus marrant sont ceux qui pensent détenir la définition universelle de liberté et que cette notion soit sans contrepartie pour les autres alors que chez nous, elle en a plein. Ps diffamer, pas insulter, pas inciter à ceci, à cela ... bref. On regarde surtout notre nombril comme d'habitude mais incapable d'avoir un autre regard (que les autres devraient avoir bien sûr).
[message édité par lot le 28/05/2011 à 16:52 ]
Inscrit le 24/11/2007
764 messages publiés
lot, le 28/05/2011 - 16:29


Ce serait intéressant de voir les commentaires des tunisiens sur le sujet maintenant que La parole 'facebook' s'est liberée. Pour le coup, c'est au tunisiens, ET tunisiennes de choisir.

Le plus marrant sont ceux qui pensent détenir la définition universelle de liberté et que cette notion soit sans contrepartie pour les autres alors que chez nous, elle en a plein. Ps diffamer, pas insulter, pas inciter à ceci, à cela ... bref. On regarde surtout notre nombril comme d'habitude mais incapable d'avoir un autre regard (que les autres devraient avoir bien sûr).

Oui, comme tu le dis, laissons les Tunisiens et Tunisiennes choisir. Libre à eux d'aller ou de ne pas aller sur ces sites, mais on n'est pas obligé de choisir pour eux. Pour ce qui est de ceux qui pensent détenir la bonne définition, ce n'est peut être pas non plus les juges qui savent ce qui est bon ou non pour les Tunisien(e)s. Je trouve surtout absurde cette censure alors que tous les Tunisiens ont une parabole et que s'ils veulent voir du X, ils peuvent le faire. Quand aux Tunisien(e)s qui vivent en France, on leur fait une connexion spéciale au Net sans porno ou on leur coupe toutes connexions au Net?
[message édité par Le Zozo du 22 le 28/05/2011 à 17:21 ]
Inscrit le 25/09/2010
103 messages publiés
lot, le 28/05/2011 - 16:29

Le plus marrant sont ceux qui pensent détenir la définition universelle de liberté et que cette notion soit sans contrepartie pour les autres alors que chez nous, elle en a plein. Ps diffamer, pas insulter, pas inciter à ceci, à cela ... bref. On regarde surtout notre nombril comme d'habitude mais incapable d'avoir un autre regard (que les autres devraient avoir bien sûr).



La liberté d'expression est limitée pour ne pas causer de tords aux autres : la liberté s'arrête là où commence celle des autres.
A priori, le porno ne fait de tord à personne.
Inscrit le 24/11/2007
764 messages publiés
Soap, le 28/05/2011 - 17:04

lot, le 28/05/2011 - 16:29

Le plus marrant sont ceux qui pensent détenir la définition universelle de liberté et que cette notion soit sans contrepartie pour les autres alors que chez nous, elle en a plein. Ps diffamer, pas insulter, pas inciter à ceci, à cela ... bref. On regarde surtout notre nombril comme d'habitude mais incapable d'avoir un autre regard (que les autres devraient avoir bien sûr).



La liberté d'expression est limitée pour ne pas causer de tords aux autres : la liberté s'arrête là où commence celle des autres.
A priori, le porno ne fait de tord à personne.

Et si, le porno a fait du mal à DSK. Après avoir regardé son film porno, il a sauté sur la première femme qui passait par là. Le résultat, tout le monde le connait. Voyez, les enfants, c'est pas bien le X, ça fait du mal.
Perso, je n'aime pas le X, mais si ça existe, c'est qu'il y a des clients.
[message édité par Le Zozo du 22 le 28/05/2011 à 17:19 ]
Inscrit le 10/10/2010
1809 messages publiés
Soap, le 28/05/2011 - 17:04
lot, le 28/05/2011 - 16:29

Le plus marrant sont ceux qui pensent détenir la définition universelle de liberté et que cette notion soit sans contrepartie pour les autres alors que chez nous, elle en a plein. Ps diffamer, pas insulter, pas inciter à ceci, à cela ... bref. On regarde surtout notre nombril comme d'habitude mais incapable d'avoir un autre regard (que les autres devraient avoir bien sûr).


La liberté d'expression est limitée pour ne pas causer de tords aux autres : la liberté s'arrête là où commence celle des autres.
A priori, le porno ne fait de tord à personne.

Ce n'est pas ce que je dis. C'est aux Tunisiens avec leur culture d'avancer dans la direction qu'ils considèrent être la meilleur pour Eux !. La démocratie et les valeurs démocratiques en un clic n'existent pas, ils discuteront certainement pour décider si leur liberté doit passer par là ou non.

Le sujet parle d'une décision qui parle de pornographie, mais je me demande bien s'ils ne voient pas du même oeil un site pour personne marié "incitatif à tromper son partenaire" ou des agences d'escort-girl. La aussi, ils devront faire le choix si la liberté doit passer par là.

Pour ma part, je pense que c'est a chacun de décider à quoi il a accès, pas aux censeurs (pour peu qu'on sache oui on met les pieds), la censure au contraire empêche de se confronter a des sujets qui du coup n'avanceront jamais comme des épines dans le pied. Mais ma vision n'est pas celle de la société tunisienne et je ne serais pas là dans 50 ans, le jour ou l'un d'entre eux m'indiquera, que sa fille est exploité (par choix ou non) sur internet pour que d'autre puisse la mater, au nom d'une idée de 'liberté' qu'il ne conçoit même pas mais que je lui aurait vendu comme bénéfique. Il faut du temps pour tout, même pour ce qui nous parait évident et ma conviction est qu'il faut que cela vienne de l'intérieur pour être pérenne et accepté. Sinon, on a l'impression que c'est l'extérieur qui les pousse à agir dans un sens qui ne leur correspond pas et c'est l'effet inverse qui est obtenu. C'est pour cela que j'invite les tunisiennes, les boggeurs tunisiens, etc à commenter cette décision, vont-ils l'attaquer ?.


Après si vous voulez débattre du porno qui ferait ou non du tord à personne, à matter non, à se faire de l'argent dessus non, à être la pauvre nana en bout de chaine .. je vous laisse débattre avec elles et les associations qui essayent de les sortir de l'industrie qd c'est pas celle du proxénétisme de l'Est organisé pour alimenter cette industrie, Asiatique ... . Rien de tout blanc ou de tout noir, mais de choix. Chaque société fait la sienne.
[message édité par lot le 28/05/2011 à 17:55 ]
Inscrit le 22/09/2005
2044 messages publiés
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 11:22
Charo, le 28/05/2011 - 11:13
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 11:03
Pierre col c'est le même qui donnait dans ZD net le moyen de contourner le filtrage par l'Arjel de certain site de jeux en ligne non?
c'est un soixante huitard libertaire qui n'a que seul dieu le grand web anarchiste, attristant...


Voila le sabre et le goupillon qui pointent leurs nez

On te savais déjà Poujadiste, si ce n'est carrément fachiste, Videoclub, pas la peine d'en rajouter !

Et hop ! Une petit couplet sur la morale et tout et tout pour se donner bonne conscience.

Le porno est bien une forme de liberté d'expression. Mais des amalgames, on va en voir plein je sens dans ce fil.


tu emploies des mots dont tu ne connais pas la signification, reste dans ton domaine de compétences, c'est à dire de télécharger sur e mule avec ton "super" VPN des films porno pour tes longues soirées avec comme seule amie ta main droite salace


Ta besoin de te faire dégorger le poireau mon petit... C'est dur le printemps pour certains... Sinon ma chérie est assez gourmande et ne dédaigne pas un petit porno de temps en temps... Elle te salut bien, surtout que les vidéoclubs ne sont pas les derniers pour dealer de la boule et du nichon... Remarque, tu est bien placé pour le savoir.

Et puis pour la paix de ton "âme" va spammer la famille catholique plutôt... ha, tu peux pas tu est le modo ! Ok ok ok...

Plus largement parlant, les révolutions arabes tournent au mechoui de la démocratie... Dans un moment tout le monde va s’apercevoir que, soit les militaires, soit les religieux dirigent les pays... Ça fera juste mal au fondement de ceux qui y ont crus... Je reste de mon coté que la démocratie, ils s'en cognent pour la plupart, et j’espère pour eux me tromper, il n'auront ni l'un, ni l'autre au final.

Donc qu'ils se tapent un petit porno en attendant ça les soulagera d'au moins çà....
[message édité par Charo le 28/05/2011 à 17:35 ]
Inscrit le 04/09/2002
2662 messages publiés
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 10:19
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....


les filles étant payées et volontaires, je ne vois pas où est le problème?
si ce n'est que beaucoup ont encore du mal avec le sexe de manière générale... et on sait que ce sont souvent ceux-là qui se révèlent être les plus pervers. les ricains avaient d'ailleurs trouvé une vidéothèque de films de boules importante sur l'ordi de ben laden, ce qui ne m'étonne pas du tout.
on peut citer également tous les cas de pédophilie dans "l'église".

bref, toujours la même hypocrisie à 2 balles.
[message édité par mynameisfedo le 28/05/2011 à 18:10 ]
Inscrit le 25/09/2010
103 messages publiés
lot, le 28/05/2011 - 17:21

Ce n'est pas ce que je dis. C'est aux Tunisiens avec leur culture d'avancer dans la direction qu'ils considèrent être la meilleur pour Eux !. La démocratie et les valeurs démocratiques en un clic n'existent pas, ils discuteront certainement pour décider si leur liberté doit passer par là ou non.


Si les Tunisiens souhaitent interdire le porno, pas de problème, ils font ce qu'ils veulent.
Le problème, c'est que le juge n'a pas demandé l'avis des Tunisiens pour bloquer les sites pornos. C'est UN juge qui a décidé d'interdire le porno à TOUT LE MONDE.

Je ne pense pas être étroit d'esprit ou intolérant en considérant que cette décision est abusive..
Inscrit le 26/11/2003
1840 messages publiés
c'est con ça , mais quelqu'un a la liste ?
ils ont reçu un conseiller d'Australie y a pas longtemps ?
si la liste est sécrète , qui vous dit que ce n'est pas un biais pour filtrer les gênants ?

Le problème ce n'est pas la légitimité de l'action , mais leurs manquent de crédibilité et de confiance.
Inscrit le 17/04/2009
818 messages publiés
lmp, le 28/05/2011 - 16:19
Ce qui est plus génant c'est le blocage des pages facebook, car pour ce qui est du blocage des sites pornographiques il faudrait faire la même chose en France. Donc la censure vient du fait que des pages facebook on été bloquées en Tunisie pas les sites X.


Et tant qu'à faire, interdisons aussi les images de violence, par exemple la représentation d'un cadavre ensanglanté, mutilé, cloue sur une croix ...
Inscrit le 10/10/2010
1809 messages publiés
Soap, le 28/05/2011 - 18:40
lot, le 28/05/2011 - 17:21

Ce n'est pas ce que je dis. C'est aux Tunisiens avec leur culture d'avancer dans la direction qu'ils considèrent être la meilleur pour Eux !. La démocratie et les valeurs démocratiques en un clic n'existent pas, ils discuteront certainement pour décider si leur liberté doit passer par là ou non.


Si les Tunisiens souhaitent interdire le porno, pas de problème, ils font ce qu'ils veulent.
Le problème, c'est que le juge n'a pas demandé l'avis des Tunisiens pour bloquer les sites pornos. C'est UN juge qui a décidé d'interdire le porno à TOUT LE MONDE.

Je ne pense pas être étroit d'esprit ou intolérant en considérant que cette décision est abusive..

J'ai bien compris. Loin de moi l'idée de vous considérer comme étroit d'esprit ou quelque chose comme cela. Dans cette décision judicaire, forcément c'est toute la société qui en fera les frais, je suis d'accord, mais C'est justement parce-que c'est un juge qui en a pris la décision, et non un décrêt ministériel (de l'intérieur par exemple) que c'est 'démocratique'(j'ai pas dit bien ou mal). La société tunisienne peut donc essayer d'attaquer cette décision.

D'où ma position qui consiste à vouloir que la population tunisienne s'empare du sujet et éventuellement conteste la décision par voie judicaire également. Si elle ne le fait pas, c'est que peut-être TOUT LE MONDE ne considère pas cela comme abusif comme 'nous' le faisons ou qu'il y a d'autres critères plus important, allez savoir. Pour l'instant, ce n'est pas très débattu sur les forums Tunisiens donc je ne saurai pas vous dire si c'est 'Abusif' ou non au regard des critères de la population tunisienne. Preuve que la société tunisienne n'est pas représenté QUE par des 'bloggeurs' révolutionnaire mais est bien disparate, la démocratie voulant aussi qu'ils soient entendu même si cela nous parait à nous 'sectaire'. je suis persuadé qu'une grande parti de la population tunisienne ne voit pas l'enjeux de cette 'censure'.

Paradoxalement, j'ai lu des commentaires unanimes sur la censure de Profils Facebook en mai ordonné à l'ATI par un tribunal Militaire (sic). Donc cela ne doit pas être si simple que ça. Les tunisiens pensaient que la chute de Ben Ali imposerait de fait la liberté d'expression, ils commencent à comprendre que cette liberté devra se construire. Malgré les décisions prise en sont noms, je reste optimiste sur l'évolution de la société tunisienne
Inscrit le 25/09/2010
103 messages publiés
lot, le 28/05/2011 - 20:39

J'ai bien compris. Loin de moi l'idée de vous considérer comme étroit d'esprit ou quelque chose comme cela. Dans cette décision judicaire, forcément c'est toute la société qui en fera les frais, je suis d'accord, mais C'est justement parce-que c'est un juge qui en a pris la décision, et non un décrêt ministériel (de l'intérieur par exemple) que c'est 'démocratique'(j'ai pas dit bien ou mal). La société tunisienne peut donc essayer d'attaquer cette décision.


Le rôle du juge n'est pas de faire la loi mais de l'appliquer. Par conséquent, s'il existe bien une loi qui interdit la pornographie, sa décision est juste.
En revanche, si aucune loi n'interdit le porno, sa décision est illégale.


Concernant l'avis des Tunisiens, je pense que les chiffres parlent d'eux même :

"Depuis la fin de la censure du web, Business News a remarqué que sept sites pornographiques se sont hissés dans le top 100 des sites les plus visités en Tunisie. Cinq d'entre eux ont même atteint le top 50."

Il risque donc d'y avoir un paquet de Tunisiens opposés à cette décision
Inscrit le 10/10/2010
1809 messages publiés
Soap, le 28/05/2011 - 21:30
lot, le 28/05/2011 - 20:39

J'ai bien compris. Loin de moi l'idée de vous considérer comme étroit d'esprit ou quelque chose comme cela. Dans cette décision judicaire, forcément c'est toute la société qui en fera les frais, je suis d'accord, mais C'est justement parce-que c'est un juge qui en a pris la décision, et non un décrêt ministériel (de l'intérieur par exemple) que c'est 'démocratique'(j'ai pas dit bien ou mal). La société tunisienne peut donc essayer d'attaquer cette décision.


Le rôle du juge n'est pas de faire la loi mais de l'appliquer. Par conséquent, s'il existe bien une loi qui interdit la pornographie, sa décision est juste.
En revanche, si aucune loi n'interdit le porno, sa décision est illégale.


Concernant l'avis des Tunisiens, je pense que les chiffres parlent d'eux même :

"Depuis la fin de la censure du web, Business News a remarqué que sept sites pornographiques se sont hissés dans le top 100 des sites les plus visités en Tunisie. Cinq d'entre eux ont même atteint le top 50."

Il risque donc d'y avoir un paquet de Tunisiens opposés à cette décision

Vu des chiffres j'ai eu en substance la même analyse, mais je me suis aperçu qu'il s'agissait de %, donc je me suis ravisé. Dans l'euphorie ATI avait ouvert les vannes, sans se douter qu'un des effets serait l'engouement pour ces sites (effectivement illégale en tunisie, le tribunal ne fait qu'appliquer la loi, du moins une certaine interprétation).

Les espoirs portés par la révolution n'ont pas encore été transposé dans les lois tunisiennes, c'est un des grands chantier du futur gouvernement. Malgré tout, ammar404 propose de revenir sur la décision prise sur les base de l'article 2 - parag 3) a) et B) du pacte signé (voir mon lien ci-dessous). Ca c'est pour la loi tunisienne.

En ce qui concerne les mentalités, par contre, respect à l'intellectuel' tunisien qui arrivera à porter le message que censurer (même si c'est légale) n'est pas compatible avec la nouvelle démocratie (cf ancien régime), même si cela implique d'ouvrir l'accès à d'ancien contenus prohibés. Devant des internautes, ça passera, et encore, devant la société, je sais pas. Un vrai défit idéologique mais aussi culturel/sociétale (qui donc leur appartient).

Il aura intérêt à être convaincant lorsqu'on lui opposera que faire la promotion de l'image de la femme comme objet plutôt que par la réussite scolaire/travail n'a rien à voir avec la révolution qu'ils ont voulu, etc etc ... . J'ose dire que dans cette affaire, il faudra du doigté.

Une analyse effectué par un bloggeur (amma404 qui avait été remplacé au GVT par slim404 démissionnaire aujourd'hui) - évidement, numérama ne maitrisant pas l'arabe ni les méandre de la loi tunisienne, il ne pouvait pas en faire autant) --< http://www.fhimt.com...tour-dammar404/

Divers ici :
http://www.marhba.co...e-55302-p5.html
http://www.tunifun.n...ornographiques/
http://www.tunifun.n...ion-tunisienne/
http://www.wled-el-b...t-si-on-en.html
http://www.citylocal...z-moi-mon-porno
[message édité par lot le 29/05/2011 à 02:19 ]
Inscrit le 24/04/2007
3019 messages publiés
Étant donné que, si je ne m'abuse, il n'y a même pas eu d'élections depuis la révolution, on ne peut pas dire que ça soit déjà la voie du peuple qui parle. Attendons de voir comment les choses vont évoluer. Mais ceci dit, je suis beaucoup plus confiant dans l'établissement d'une démocratie laïque et ouverte qu'à l'époque de la révolution (où je me suis fait bien chahuter là-dessus ) maintenant que j'ai eu plus l'occasion de me renseigner sur la Tunisie.
Inscrit le 05/06/2009
478 messages publiés
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....


Un conseil, lis le livre "Confession d'un pédophile" et tu verras à quel point ça peut avoir des conséquences très négatives le filtrage du pr0n. On ne prend pas une décision pareille à la légère, il faut réfléchir un minimum et ne surtout pas céder aux caprices des moralisateurs
Inscrit le 11/05/2010
114 messages publiés
toutes les libertés ont leur limite: celle des autres.
en france le principal reproche à l'hadopi et la loppsi est la décision administrative en absence d'un juge, hors c'est un TRIBUNAL tunisien qui a décidé de bloquer la pornographie. qui sommes-nous pour dire, ou même simplement savoir, ce qui est bon ou mauvais pour la tunisie?
la liberté d'expression aussi a ses limites: dans nombres de pays, dont la france, la haine raciale, l'incitation au crime, etc sont interdits. cultures différentes, interdictions différentes. soyons tolérants, car nous ne supporterions pas que les tunisiens donnent leur avis sur les décisions française comme nous le faisons pour les leurs


TOUS les sites à caractère porno à bloquer. On ne parle pas d'une liste soumise par les avocats et pour laquelle le juge se serait prononcé au cas par cas. On parle d'une interdiction de principe dont on laisse au FAI le soin de savoir si tel ou tel site a un caractère porno, et on bloque tout le site, sans laisser au site censuré le moyen de se défendre (sous réserve des incertitudes dûs à la briéveté de l'article). Les musées de peinture, wikipédia et les site de santé seront-ils bloqués ? On est dans l'arbitraire, et on empêche les citoyens d'accéder aux données qu'ils veulent lorsque ces dernières sont stockés sur des sites dont un plumitif aura décrêté qu'ils sont peut-être à caractère porno.
Si une telle loi permet ceci dans un pays, elle est mauvaise, de la même façon que HADOPI est mauvais.

Qui sommes-nous pour dire, ou même simplement savoir, ce qui est bon ou mauvais pour la tunisie


J'avoue: je juge la loi tunisienne avec ma petite mentalité d'occidental. Alors je modère mon propos. Je dis pas "c'est mal", je dis "c'est contraire aux droits de l'homme". C'est vrai après tout : qui suis-je pour dire si les droits de l'Homme sont bien on pas pour la Tunisie ?
Inscrit le 05/04/2011
1559 messages publiés
Oh non ! Pas la censure du porno !
Comment vont-ils faire la révolution sans Rocco Kissraidi ?
Inscrit le 28/08/2004
6815 messages publiés
Jusqu'à preuve du contraire, les femmes qui tournent des films porno sont consentantes. D'ailleurs, elles sont mieux payées que les hommes. Donc parler d'esclavage me semble exagéré, voire trollesque.

Esclavage, je ne sais pas, mais c'est sacrément dégradant pour les femmes.

Si je suis contre la censure arbitraire, le porno n'est quand même pas ce que l'occident démocratique a importé de mieux en Tunisie.

Quant à ceux qui disent que ces femmes sont consentantes, posez-vous la question: si on leur proposait le même salaire pour une activité plus digne, combien le feraient? Sûrement beaucoup moins. Si on proposait ce taff à vos copines, sœurs, filles, vous seriez toujours aussi cools? Parce que c'est facile de dire que des inconnues peuvent faire ce qui vous gênerait probablement chez vos proches. Faut être cohérent.
Combien peuvent vraiment choisir leurs pratiques et dire "non" si ça ne leur plait pas?

Souvent, les anciennes actrices x n'ont pas une vision très glorieuse du métier, et en dénoncent les travers. Elles savent de quoi elles parlent, elles!

Les Tunisiens ont besoin de réformes, d'emploi, de liberté (la vraie!). Pas forcément de pouvoir bander devant leur écran en profitant indirectement de la misère de filles qui ne devaient pas rêver de ce "métier".
[message édité par Elisheva le 30/05/2011 à 11:45 ]
Inscrit le 25/03/2009
45 messages publiés
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 10:19
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....


Oui il faut bloquer les sites dégradant... mais à la source et en condamnant leurs auteurs !

L'objectif est de contraindre l'Usonie et la Russie à accepter la coopération judiciaire internationale. En Europe, la justice a besoin de beaucoup plus de moyen, et la coopération entre juge doit être facilité et simplifié (et non pas le contraire). Il y a déjà des lois, il manque seulement un peu de moyen et de volonté.

Se contenter de filtrer partiellement un pays, c'est non seulement dangereux (d'autres sites seront filtrés) et contre-productif (pendant qu'on se voile la face, on laisse courir les salauds).

Les sites qui ne sont pas jugés dégradant par les conventions internationales, doivent être filtré... par la protection parentale.

C'est loin d'être une solution parfaite mais c'est de loin la moins mauvaise. Le risque de lois qui perdraient la légitimité populaire serait de populariser le cryptage généralisé, ce qui serait problématique pour les enquêteurs... Les politiciens qui mettent en place le filtrage, et ceux qui les soutiennent, sont de fait de dangereux irresponsables.

Pour bien faire, il faudrait militer à la fois :
1° contre le filtrage par les Etats.
2° pour autoriser les juges à coopérer entre eux.
3° pour donner plus de moyens aux enquêteurs.
4° pour, au minimum, le droit à l'éducation et à l'égalité des chances sur la planète, notamment entre homme et femme. Dans quelle ONG milite-tu ? Il y en a de très nombreuses qui font un boulot incroyable et indispensable, et qui ont besoin de toi !
Inscrit le 11/03/2009
1637 messages publiés
VIDEOCLUB, le 28/05/2011 - 10:19
je ne suis pas sûr que le blocage des sites porno soient une atteinte à la liberté d'expression, si pour vous la maltraitance, l'esclavagisme moderne des femmes est un gage de démocratie, alors nous n'avons pas les mêmes valeurs....
c'est bien connu, toutes les femmes et hommes amateurs qui se publie sur hamster sont exploités... Pas besoin d'aller dans le payant pour avoir sa dose d'exhibitionnistes qui font ça tout à fait gratuitement...

J'aime pas les sites des videosclub, y a du porno dedans => allez hop on censure...
[message édité par Melpheos le 30/05/2011 à 16:36 ]
Inscrit le 24/04/2007
3019 messages publiés
Elisheva, le 30/05/2011 - 11:36
Si je suis contre la censure arbitraire, le porno n'est quand même pas ce que l'occident démocratique a importé de mieux en Tunisie.

C'est l'«Occident démocratique», donc, selon toi, qui a importé le porno en Tunisie. Étrange idée…
Elisheva, le 30/05/2011 - 11:36
Si on proposait ce taff à vos copines, s½urs, filles, vous seriez toujours aussi cools?

Sérieusement, entre les films érotiques « haut de gamme » et les pires pornos basés sur l'exploitation de la misère de filles des pays d'Europe de l'Est, y a quand même une différence, hein !
En tout cas, dire que les films pornos devraient être interdit parce que les actrices y sont maltraités, ça me parait totalement débile : ce qu'il faudrait, c'est interdire de maltraiter les actrices !
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux