TrisHR

Inscrit depuis le le 21/12/2012 à 11:20
19 messages publiés
Envoyer un message privé
Derniers messages de TrisHR :
T'as rien compris : je suis une putain de mercenaire, au sens pur du terme. La seule différence, c'est que je l'assume.
Attendez que je comprenne bien : vous êtes en train de critiquer le fait que des élus(en l'espèce Xavier Bertrand ainsi que les députés qui vont cosigner la saisine) et un secrétaire générale d'une autorité administrative, alertent l'opinion et les citoyens, de la possible mise en place d'un système équivalent à PRISM ?

Ce que je trouve assez curieux, c'est l'absence de possibilité de dire on s'est trompé. Vous passez votre temps à reprocher aux uns et aux autres, leurs erreurs, que les élus ne font pas leurs boulots, qu'ils ne vous écoutent pas, etc. Pour UNE fois qu'il y en a, d'accord, peut-être pas celui que vous auriez souhaité, qui se dit "merde, ça pue ce truc", qui essaie de faire quelque chose, vous le traitez d'opportuniste, de pourri, de crevard, de vendu, etc.

Sincèrement, quand De Gaulle disait que les Français sont des veaux, ils étaient en-dessous de la vérité.
Ce qu'il veut dire, c'est qu'on ne sait pas s'il s'agit de faux documents officiels de type passeports/CNI/permis de conduire ou de faux documents administratifs permettant l'ouverture de droits à des personnes qui n'en auraient pas bénéficier en l'absence de ces faux documents.
Selon la nature des documents, cela change l'incrimination pénale.
Juste pour mémoire, R2V et Albanel avaient tenté le même délire avec DADVSI et HADOPI 1 et ça n'a pas fonctionné.
Obligation de réserve ? Ah j'ai pas fini de me marrer Merci BEAUCOUP cette information
Parce qu'ils font partie de divers Think Tank dédiés au numérique et qu'ils mettent des sous sur la table comme investisseurs ou autres.
SRLY ? Ils sont dans le CNNum les ayants-droits, tu crois que Hachette/Ubisoft/Orange & co' c'est quoi ? Des lutins magiques ? Tu nages en pleine féérie...
Le côté "interview exclusif" du canard online du Gouvernement a un côté Pravda
Blague à part, je ne sais pas à quoi tournent les personnes de ce gouvernement mais je veux le nom de leur dealer !
Entre Pellerin qui organise son apéro neutralité du net, Fillipetti qui raconte deux cents milles conneries sur le cinéma français et l'exception culturelle et maintenant Vallaud-Belkacem, j'en viens à me poser des questions.

Voyons le bon côté des choses : Hollande supprime le sexisme au sein du Gouvernement en nous montrant que les femmes peuvent être aussi incapables que leurs confrères.
Pour info : une inscription au casier judiciaire ne signifie pas nécessairement que le volet sur lequel la condamnation est inscrite sera consultable par un potentiel employeur. Certaines condamnations, notamment les contraventions ne sont consultables que par une certaine catégorie de personnes bien déterminée.
Ce ne sont pas les agents de l'Hadopi qui n'ont pas respecté la procédure mais le Parquet, donc deux entités indépendantes l'une de l'autre...

"La décision de relaxe résulte du fait que le parquet avait mal repris la date des faits qui figurait dans la procédure qui lui avait été transmise"
Pas tant question de hackers que de script-kiddies, escrocs ou voleurs. à‡a m'embête un peu que tu ne fasses pas le distingo entre les termes :-/
Ca demande un effort collectif et continu que tous ne sont pas prêts à fournir
Oui & non.

Comme expliqué sur mon site, à la différence de la réponse graduée, de la cellule de recherche et du label PUR, les Labs étaient une création pure et simple, qui n'était nullement inscrite dans la loi. Le collège avait donc toute latitude pour supprimer cette entité sans faire intervenir le législateur s'il l'estimait nécessaire.

Pour le devenir des travaux qui ont produit jusqu'à là, je pense que la Hadopi fera en sorte que cela soit archivé quelque part et librement accessible à ceux qui le souhaitent.
Je n'étais pas présente lors du recrutement des experts. Mais je pense que lorsqu'ils ont été recrutés, ils l'ont été sur des critères objectifs, leurs travaux universitaires notamment.
Le problème étant que ce ne sont pas les professeurs d'universités qui sont les mieux placés pour comprendre ce qui se passe dans les Internets mais bien ceux qui construisent au quotidien le réseau.
Après il faut aussi prendre en compte le fait que j'ai écrit sous le coup des nerfs.
Pour les réflexions innovantes, si on veut qu'elle puisse réellement prendre corps il faut peut-être les sortir du schéma politique traditionnel.
Oui et non.
En l'espèce - et les membres du collège de la Hadopi ne sont pas du tout mes meilleurs potes - je pense qu'ils ont pris la décision qui s'imposait.
Le contrat des experts s'arrêtera dans quelques jours.
@OBCD : je ne peux malheureusement pas te donner, certains experts ont été recrutés sur des "arguments" peu en rapport avec la réalité. à‡a a été une erreur, qu'il a fallu gérer au quotidien et comme je l'explique, cela n'a pas toujours été évident.

prix indicatifs sujets à variation
Numerama sur les réseaux sociaux