Amazon a obtenu aux États-Unis un brevet qui présente une méthode permettant d'appliquer une baisse de prix sur un produit si l'internaute accepte de regarder une vidéo publicitaire.

Un produit vous plait sur Amazon mais vous le trouvez un peu trop cher ? Peut-être qu’à l’avenir, vous pourriez obtenir une baisse de prix plus ou moins significative si vous consentez à regarder une vidéo publicitaire. C’est l’idée qui est derrière un dépôt de brevet dont Quartz se fait l’écho. Déposé en juillet 2009, il y a une éternité donc, le document a été approuvé le 31 octobre 2017.

« Les clients […] peuvent se voir proposer l’option de recevoir de la publicité, comme du contenu audio, vidéo ou interactif, afin de bénéficier de prix réduits ou d’avantages similaires. Un client peut choisir de regarder une publicité vidéo sur une page de détail pour un article, et son prix affiché baissera au fur et à mesure que le client continue de regarder la vidéo », est-il exposé.

CC Mike Seyfang

« Une telle approche permet au fournisseur d’obtenir des revenus supplémentaires de la publicité, ce qui peut compenser toute perte ou réduction de prix du produit. Les recettes peuvent être générées par d’autres moyens en utilisant ces annonces, par exemple en affichant des publicités qui permettront à un client d’obtenir des prix plus bas sur d’autres articles », poursuit le descriptif.

Ces articles pourraient être des accessoires ou bien des services liés au produit sur lesquels le fournisseur ne fait pas ou peu de profit.

L’emploi de la publicité comme un levier sur les prix n’est pas du tout une approche nouvelle chez Amazon. On se souvient par exemple du cas de la tablette Kindle Fire : « financée par la publicité » par des « des offres publicitaires non invasives, uniquement sur l’écran de sauvegarde », la tablette pouvait ainsi être proposée à des tarifs moins élevés. C’était en tout cas l’approche défendue par la société.

Votre attention contre une ristourne

On suppose que le brevet, s’il était appliqué, n’aurait rien d’obligatoire : ceux et celles qui ne voudraient pas être exposés à de genre de contenu publicitaire pourrait toujours payer le prix affiché de base ou patienter jusqu’à la survenue d’évènements particuliers, comme le Black Friday, pour obtenir une baisse intéressante.

Il reste toutefois à constater si Amazon intégrera effectivement la méthode qu’il vient de breveter dans tout ou partie de son modèle économique. En outre, il faudra aussi que les vendeurs jouent le jeu, car c’est à eux que s’adresse ce levier. Cependant, avec ce brevet, Amazon pourrait entrer avec fracas sur le marché de la publicité vidéo et venir ennuyer Google ou Facebook, qui misent beaucoup dessus.

Partager sur les réseaux sociaux