La réussite et la communication de Netflix en France poussent le marché de la SVoD à se développer. Malgré le retard français, le secteur est aujourd'hui en dynamique et un·e Français·e sur cinq utilise désormais une plateforme par abonnement.

Selon Médiamétrie, qui dévoile là sa troisième enquête consécutive dédiée à l’adoption de la vidéo à la demande par abonnement (SVoD), les usages continuent d’évoluer dans l’Hexagone. En 2017, 20 % des personnes interrogées déclarent utiliser au moins un service de SVoD. Une progression spectaculaire qui profite surtout à l’Américain Netflix.

En 2016, nous étions 16 % à déclarer l’utilisation des nouveaux services de streaming vidéo, et 12 % en 2015. D’une année sur l’autre, la SVoD connaît donc en France une progression de 40 % : c’est la plus importante croissance du secteur depuis que Médiamétrie conduit son enquête.

Netflix domine le marché français

Netflix est l’acteur qui dynamise le plus le secteur et reçoit l’essentiel de l’attention des personnes sondées, devant CanalPlay, SFR ou encore Amazon. Selon l’institut, c’est notamment la communication de la firme qui permet aujourd’hui à 9 Français·e·s sur 10 de témoigner d’une connaissance d’au moins une plateforme. C’est 22 points de plus que lors du premier sondage de Médiamétrie où de nombreuses personnes étaient encore étrangères aux nouveaux acteurs du divertissement.

En outre, l’enquête de l’institut corrobore ce qui a déjà pu être analysé ces derniers mois par plusieurs instituts : l’adoption de la SVoD est durable et s’installe solidement dans le quotidien de celles et ceux qui l’utilisent. Les abonné·e·s français·e·s sont ainsi 87 % à considérer la poursuite de leur utilisation des services — 44 % consomment des contenus chaque jour.

Au-delà du catalogue riche en séries — contenu le plus consommé sur les plateformes dans notre pays, devant les dessins animés — le groupe touché par la SVoD plébiscite également les avantages technologiques des services, dont beaucoup sont liés à Netflix. La reprise de la lecture, le téléchargement hors-ligne ou encore une bibliothèque personnalisée sont des fonctionnalités citées par les sondé·e·s. Enfin, l’absence de publicité et la flexibilité des usages s’inscrivent également dans les habitudes des Françaises et des Français.

Partager sur les réseaux sociaux