Connu pour ses facéties envers Apple, le Chinois Xiaomi semble de nouveau se jouer de la marque à la pomme en tenant sa conférence de lancement de produit la veille de celle, très attendue, du 12 septembre, qui devrait dévoiler le prochain iPhone. En outre, l'Asiatique laisse planer le doute quant à la commercialisation mondiale de son produit, ce qui serait une première pour la startup.

Le 25 octobre 2016, le Chinois Xiaomi précipitait ce qui allait devenir l’immanquable tendance de l’année suivante : les smartphones borderless aux dimensions extravagantes. S’offrant la primeur de cette tendance, la marque n’est pas passée inaperçue.

Toutefois, réservé aux lointains marchés asiatiques, le smartphone est une rareté dans nos contrées. D’autant que le modèle n’était pas exempte de défauts de conception, dont son poids ou encore son intégration parfois aléatoiresde technologies prometteuses.

Une date stratégique

Presque un an après son pionnier des superphones, la marque semble prête à revoir sa copie et s’estime même en mesure de rivaliser avec Apple. En effet, le Chinois a annoncé sur Weibo que sa conférence de lancement se tiendrait très précisément le 11 septembre.

Soit un jour avant celle de la firme à la pomme, très attendue pour découvrir le prochain iPhone. Certains y verront une provocation certaine de Xiaomi, qui espère voler la vedette de Cupertino sur les réseaux sociaux chinois et créer l’événement.

La marque a longtemps été moquée pour ses similitudes parfois manifestes avec les produits Apple. Cette année, elle voudrait devancer la muse d’hier : tout un symbole pour l’économie chinoise.

Partager sur les réseaux sociaux