Dernier gros morceau pour le géant du streaming suédois : la Warner a fini par signer un nouveau deal pour « le futur ». Le mariage de la major et de Spotify intervient après la signature de nouveaux contrats avec Universal et Sony. Le géant scandinave a désormais la voie libre pour les prochaines années.

Alors que l’automne se dessine, Spotify termine sa tournée des majors en signant un nouveau contrat avec la Warner. La maison était la dernière à ne pas avoir redonné au Scandinave son gage de confiance pour les prochaines années, c’est désormais fait.

Tournée des maisons pour assurer l’avenir

Il y a encore quelques mois, Spotify signait avec les deux autres géants de l’industrie dont il ne peut se passer : Universal (Vivendi) et Sony. Universal Music et Spotify étaient par ailleurs parvenus à modifier les termes de leur contrat pour créer des fenêtres de diffusions exclusives aux abonnés payants du service de streaming, quand Sony redonnait principalement sa confiance au géant pour les années à venir. Ajoutons que le Suédois s’est également remarié avec le groupe de labels indépendants Merlin, principal réseau des musiques indépendantes.

Adam Granduciel (The War on Drugs) rejoignait Atlantic Records (Warner) pour son nouvel album sorti ce 25 août chez la major.

La firme suédoise n’a pas détaillé les termes de son accord avec le groupe détenu par Access Industries. La maison a quant à elle précisé que les négociations avec Spotify avaient été longues avant de parvenir à un accord, mais qu’elle se considérait désormais satisfaite d’un deal « équilibré et tourné vers l’avenir  ». Manifestement, la Warner ne s’est pas montrée intéressée par les fenêtres exclusives de Spotify.

bientôt l’IPO

Désormais immunisé par ses nouveaux contrats avec les grands acteurs, Spotify peut à nouveau penser à l’avenir. À ce titre, l’année 2017 constituait un tournant pour la société qui devait justement reprendre des accords signés à l’heure où Apple Music et Amazon ne le menaçait pas encore. Certains prédisent qu’il ne s’agit maintenant plus que d’une question de mois avant que Spotify se lance dans l’aventure de l’IPO. Son arrivée sur le marché public a été sans cesse repoussée et la stabilité financière des accords pourrait aider à faire des premiers pas en bourse sereinement.

Partager sur les réseaux sociaux