Orange Bank ne sortira pas le 6 juillet, comme c'était prévu au départ. Confronté à des bugs encore nombreux, l'opérateur a choisi de repousser le lancement de son service bancaire sur mobile. Nouvelle date : septembre.

Il y a du retard à l’allumage pour Orange Bank. Attendu initialement pour le 6 juillet, le service bancaire imaginé par l’opérateur de téléphonie mobile sortira plus tard cette année. En effet, le magazine Paris Match a appris du patron de l’entreprise française, Stéphane Richard, que la date de lancement a été repoussée à début septembre pour laisser plus de temps aux équipes pour peaufiner l’application mobile.

Selon les informations du Monde et de La Tribune, le fonctionnement d’Orange Bank est trop loin des standards de qualité fixés par l’opérateur pour espérer atteindre le grand public à la date prévue. Pourtant, l’application est testée depuis la mi-mai par 2 000 salariés du groupe et des correctifs ont d’ores et déjà permis de régler le cas de centaines de bugs. Celui déployé début juin par exemple en comptait 150.

Crédits : Laurent Chamussy/SIPA/Orange

Dès lors, il a fallu revoir le calendrier mais aussi élargir la portée du test à d’autres volontaires. C’est ce qui doit être fait très prochainement en donnant à la communauté de clients testeurs un accès au service. En particulier, Orange Bank ne serait pas encore capable d’afficher toutes les opérations en temps réel alors que la réactivité du service est l’un des arguments sur lesquels s’appuie l’entreprise.

« Nous allons prendre le temps nécessaire car nous ne pouvons nous permettre d’avoir le moindre bug », a expliqué Stéphane Richard à Paris Match. Plus direct, un membre du comité exécutif lâchait : « il ne faut pas se louper, que le produit […] ne soit pas bogué ». Déjà en mars, première date envisagée pour lancer Orange Bank, la société était confrontée à des soucis au niveau du système d’information.

Crédits : Laurent Chamussy/SIPA/Orange

Le service Orange Bank a été dévoilé en avril lors du Show Hello. Sa particularité est de pouvoir être gérée entièrement depuis un smartphone et une application dédiée, la carte bancaire n’étant qu’une des extensions possibles du compte. Elle permet d’ouvrir un compte à distance grâce à des documents scannés, de transférer de l’argent par SMS, du paiement sans contact et par carte bancaire.

Pour séduire Orange, prévoit la gratuité de la tenue de compte et la gratuité de la carte bancaire. D’ici la fin de l’année, l’opérateur entend proposer du crédit à la consommation et de l’épargne. L’année suivante, il est question de se lancer dans le crédit immobilier. Quant à la clientèle, l’entreprise française entend se constituer une base de deux millions de personnes

Partager sur les réseaux sociaux